Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sœurs Grimké

New York à l’ère des réformes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la lecture des violences répétées faites aux abolitionnistes et aux Noirs « libres » du Nord, Angelina s’émut, et écrivit, le 19 septembre 1835, à William Lloyd Garrison, abolitionniste radical et éditeur de The Liberator. The Liberator était un journal interdit, sous peine d’emprisonnement, dans le Sud, et pas très en odeur de sainteté partout ailleurs. Mais beaucoup le lisaient, car l’antiesclavagisme était central au grand mouvement de réformes qui balaya les États-Unis à partir du début du xixe siècle, et la question de l’esclavage provoqua des tensions de plus en plus vives dans le monde politique à partir de 1830. En février 1834, un débat avait eu lieu au collège de théologie presbytérien, Lane Seminary, près de Cincinnati, Ohio, entre partisans de la « colonisation » et abolitionnistes « immédiatistes », mêlant professeurs et étudiants dans une grande liberté de parole. Ces débats firent ressortir les dons oratoires de certains étudiants, parmi eux Henry B. Stanton (futur ...

© ENS Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable