Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La politique russe du Saint-Siège (1905-1939)

 | 
Laura Pettinaroli

Sources et bibliographie

Sources manuscrites et archives

Texte intégral

Archives vaticanes

  • 1  Ces modifications institutionnelles donnent lieu à des cheminements archivistiques complexes, comm (...)

1Les sources vaticanes constituent le socle de cette étude. Pour autant, il n’existe pas un unique fonds russe spécifique dans les archives du Saint-Siège mais une multiplicité de fonds, consultables aussi bien à l’Archivio segreto vaticano que dans les dépôts de certains offices ou congrégations romaines. Cette dispersion a toutefois été corrigée par un processus de concentration délibérée des affaires russes pour améliorer leur gestion1. Plusieurs périodes peuvent être distinguées.

  • 2  Cf. L. Pettinaroli, Les sessioni… cit., p. 498.

2Depuis le début du XIXe siècle, la Congrégation des Affaires ecclésiastiques extraordinaires s’occupe plus spécialement des affaires de certaines zones géographiques, comme la Pologne russe2. Cependant, il faut également compter avec la Congrégation de Propaganda Fide, en particulier sa section orientale, qui est compétente pour certaines actions missionnaires ou pour les fidèles de rite oriental (Arméniens notamment). De plus, la Secrétairerie d’État, qui fonctionne en lien étroit avec la Congrégation des Affaires ecclésiastiques extraordinaires, conserve de nombreux dossiers sur la Russie (rubriques 268 et 284 notamment pour le début du XXe siècle).

3La période 1918-1925 est une période de transition, plus complexe, pour laquelle on continue de trouver d’importants fonds à la Congrégation des Affaires ecclésiastiques extraordinaires mais aussi à la Secrétairerie d’État (les archives de la Mission pontificale en Russie de 1922-1924 y sont en partie conservées), à la Congrégation de Propaganda Fide et à la Congrégation pour l’Église orientale (qui prend le relais, en 1917, de la Congrégation de Propaganda Fide de rite oriental).

4Pour la période 1925-1934, les archives de la Commission pour la Russie (aujourd’hui consultables dans deux dépôts différents :
Affaires ecclésiastiques extraordinaires et Congrégation orientale) sont incontournables. En effet, après 1925 et surtout 1927, cette Commission absorbe l’essentiel des compétences des organes de la Curie sur les affaires russes et reçoit également de nombreux fonds de périodes antérieures. Le transfert le plus massif concerne la centaine de fascicules relatifs à la Mission pontificale de secours (aujourd’hui fasc. 304 à 424 des AA.EE.SS. PCPR). Malgré cette concentration, certains dossiers restent à la Propaganda Fide (Sibérie), dans les fonds propres de la Congrégation des Affaires ecclésiastiques extraordinaires (négociations diplomatiques notamment) et à la Secrétairerie d’État (usage du chiffre, contacts personnels notamment sous Gasparri).

5Après la réorganisation de la Commission pour la Russie (1934-1939), le repérage des dossiers sur la Russie devient de nouveau plus complexe et doit prendre en compte tant les Affaires ecclésiastiques extraordinaires que la Congrégation pour l’Église orientale.

6Enfin, de 1905 à 1939, d’une façon plus générale, il convient de solliciter les archives des différentes congrégations romaines ou encore les archives personnelles conservées dans les fonds vaticans.

Congrégation des Affaires ecclésiastiques extraordinaires (AA.EE.SS.)

Lieu de consultation : Segreteria di Stato. Sezione per i rapporti con gli Stati. Palazzo Apostolico 00120 Cité du Vatican

  • 3KBM, t. V, n. 5 p. 13.
  • 4  Il s’agit de l’inventaire réalisé en 1949 par G. de Marchi (AA.EE.SS., IV, PCPR, sc. 86, entre fas (...)

7Le classement essentiellement géographique de ce fonds facilite la recherche sur les questions russes. Les séries sont composées de « positions » (« pos. ») ‑ qui sont des unités thématiques ‑ et de fascicules (« fasc. ») ‑ qui sont des unités matérielles : une position peut ainsi s’étendre sur plusieurs fascicules et, inversement, un fascicule peut comprendre plusieurs positions. Dans la série PCPR, les « positions » sont appelées « scatole » (boîtes). Par ailleurs, cette série, originellement structurée par « protocole » (dossier thématique référencé sous forme de fraction où le dénominateur est l’année en cours et le numérateur le numéro de classement de l’affaire), a été totalement réorganisée à plusieurs reprises3. Les fascicules actuels relient donc des protocoles de façon vaguement thématique et chronologique, en fait plutôt aléatoire… sans que l’inventaire n’indique la répartition des protocoles dans les fascicules. L’inaccessibilité de l’inventaire accentue encore la difficulté de la recherche4. Enfin, plusieurs boîtes de la série PCPR restent inaccessibles : sc. 33 (1929-1933 Ricevute per gli aiuti finanziari della P[ontificia] C[omissione]) ; 34 (1931-1934 Ricevute per gli aiuti finanziari della PC) ; 35 (1930-1933 Ricevute per gli aiuti finanziari della PC) ; 36 (1925-1935 Ricevute per gli aiuti finanziari della PC) ; 41 (1911-1933 Registri di cassa) ; 50 (fasc. 303, 1932-1934 Contabilità).

  • 5  De nombreuses positions de cette série sont absentes de l’inventaire ‑ disparues ou simplement ret (...)

8Trois séries ont été intégralement dépouillées : AA.EE.SS., III, Russia, pos. 882-1025 ; AA.EE.SS., IV, Pontificia Commissione per la Russia (PCPR), sc. 1-86 ; AA.EE.SS., IV, Russia, pos. 495-6845, ainsi que toutes les sessions (AA.EE.SS. Rapporti delle Sessioni) concernant la Russie. De nombreuses autres séries ont été sondées, notamment Polonia, Stati ecclesiastici, Baviera, Germania, Austria

Secrétairerie d’État (ASV, Segr. Stato)

Lieu de consultation : ASV, 00120 Cité du Vatican

9La complémentarité entre le fonds des Affaires ecclésiastiques extraordinaires et celui de la Secrétairerie d’État a été fréquemment soulignée. La réforme de 1908 rapproche statutairement les deux institutions en superposant leurs personnels et la lettre de Pie XI au cardinal Gasparri du 5 juillet 1925 clarifie la situation en intégrant « la Secrétairerie d’État et son personnel » dans la Congrégation des AA.EE.SS. alors que le secrétaire d’État est nommé, ex officio, préfet de cette Congrégation.

  • 6  Pour une présentation du fonctionnement des archives de la Secrétairerie d’État pour la période «  (...)

10Le fonctionnement, assez complexe, des archives de la Secrétairerie d’État a souvent été expliqué6. Rappelons simplement, pour le début du XXe siècle, que chaque document porte un numéro qui suit l’ordre d’arrivée ou de création des documents, appelé numéro de protocole (prot.) et que les documents sont ensuite regroupés par unités thématiques (rubrica) et chronologiques (anno). Quand une rubrique comprend de nombreux documents pour une année donnée, les documents sont reliés en plusieurs fascicules. La difficulté du repérage réside dans le fait que les titres des rubriques varient parfois au fil des années : il faut donc consulter systématiquement les listes des titres de rubriques. Des outils de recherche sont disponibles : les rubricelle (inventaire thématique), remplacées à partir de 1930 par un fichier (schedario) qui permet de réaliser une recherche par entrée nominative ou thématique. Pour faciliter le travail des chercheurs, les « fiches », qui autrefois étaient de petites fiches cartonnées, ont été photocopiées et regroupées pour former deux fichiers : le schedario 1930-1935 et le schedario 1936-1939, organisés suivant un ordre thématique et alphabétique (noms propres, diocèses...). Enfin, le système des rubriques n’est valable que jusqu’en 1935 : après cette date, l’unité de regroupement est le « titolo », c’est-à-dire un thème (« cardinali », « curia romana »...), donc une sorte de « rubrique » mais sans numéro. Pour la période étudiée, plusieurs rubriques concernent plus spécialement la Russie (cf. tableau 13), ce qui n’exclut pas les recherches dans d’autres rubriques.

Tableau 13 – Rubriques de la Secrétairerie d’État consultées.

Rubrique

Intitulé

Années

18

Chiesa orientale

1917-1922

42A

Commissione pro Russia

1925-1934

122

Caucaso

1923

139

Ukraina

1923

145

Missione speciale di soccorso in Russia

1923-1928

181

Cattolici in Russia, Russia

1921-1934

244

Guerra 1914-18

255A

Offerte al Santo Padre Pro Russia

1922-1934

258B

Sussidi elargiti dal S. Padre sul fondo “offerte pro Russia”

1922-1924

268

Russia Ministro

1905-1920

284

Particolari Esteri, Particolari e cose di Russia, Russia Affari Religiosi

11Pour la période postérieure à 1935, seuls quelques dossiers plutôt anecdotiques ont été consultés car le schedario ne propose aucun résultat par les entrées Stati/Russia, Stati/Unione sovietica ou encore par les diocèses et villes russes.

Les représentations pontificales : nonciatures et délégations apostoliques

Lieu de consultation : ASV

12En l’absence de nonciature en Russie, notre intérêt pour les représentations pontificales est indirect et vise à distinguer les relais des relations diplomatiques officieuses entre le Saint-Siège et la Russie. Ces fonds, très disparates, nous ont été plus utiles pour la période 1922-1939 que pour la période 1905-1922 pour trois raisons : jusqu’en 1917, la représentation russe près le Saint-Siège constitue un relais majeur ; les représentations pontificales, qui se multiplient après la Guerre en Europe centrale sont souvent chargées des relations avec les Russes de l’émigration ; enfin la création de la Commission pour la Russie offre une plus grande lisibilité aux questions russes (sous-dossier « correspondance avec la Pro Russia » dans le traditionnel dossier « correspondance avec les organes de la Curie »).

Tableau 14 – Fonds des représentations pontificales consultés.

  • 7  Cette recherche a été effectuée avant l’achèvement du nouvel inventaire de ce fonds.

Pays

Fonds (abrév.)

Allemagne

Arch. Nunz. Berlino

Autriche

Arch. Nunz. Vienna

Bavière

Arch. Nunz. Monaco

Belgique

Arch. Nunz. Belgio

Bulgarie

Arch. Deleg. Bulgaria

Estonie

Arch. Nunz. Estonia

États-Unis

Arch. Deleg. Stati Uniti

France

Arch. Nunz. Parigi

Italie

Arch. Nunz. Italia

Lettonie

Arch. Nunz. Lettonia

Pologne

Arch. Nunz. Varsavia7

Tchécoslovaquie

Arch. Nunz. Cecoslovacchia

Turquie

Arch. Deleg. Turchia

Yougoslavie

Arch. Nunz. Jugoslavia

Congrégation de Propaganda Fide (ACPF)

Lieu de consultation : Congregazione per l’Evangelizzazione dei Popoli. Archivio storico. Via Urbano VIII, 16 - 00165 Rome.

Tableau 15 – Dossiers consultés aux archives de la Propaganda Fide (classement chronologique).

Rubrique

Année

Cote

116

1905

NS vol. 325

116

1907

NS vol. 402

48

1920

NS vol. 652

130

1920

NS vol. 665

8

1921

NS vol. 677

48

1921

NS vol. 688

109

1921

NS vol. 692

50

1922

NS vol. 741

106

1922

NS vol. 748

106

1922

NS vol. 749

1

1923

NS vol. 786

34

1923

NS vol. 818

69

1923

NS vol. 849

24

1924

NS vol. 809

34

1924

NS vol. 818

69

1924

NS vol. 849

34

1925

NS vol. 818

69

1925

NS vol. 849

34

1926

NS vol. 914

69

1926

NS vol. 946

5

1927

NS vol. 878

34

1927

NS vol. 914

34

1928

NS vol. 914

13D’après les inventaires disponibles (1905-1922) et les indications des archivistes (1923-1938), il n’y a pas eu de congrégation (réunion cardinalice) spécifique sur la Russie ou la Sibérie au sein de la Propaganda Fide (en dehors de la congrégation mixte avec les Affaires ecclésiastiques extraordinaires de juillet 1917).

Congrégation pour l’Église orientale (ACO)

Lieu de consultation : Congregazione per le Chiese orientali, Palazzo del Bramante. Via della Conciliazione, 34, 00193 Rome.

  • 8  G. Rigotti, L’archivio della Congregazione per le Chiese Orientali : dalla Costituzione apostolica (...)

14Ces archives ont été largement ouvertes dans la perspective du jubilé de l’an 2000 et bien présentées au public8. Outre quelques documents épars dans différentes rubriques (système valable jusqu’en 1927) et séries (système valable à partir de 1928, notamment les séries Oriente, Segreteria, Liturgia, Russi), deux fonds ont plus particulièrement retenu notre attention : la série des Acta (recueils de ponenze, donc de dossiers sur un point particulier soumis à la réflexion et à la décision des cardinaux) et le fonds de la Commission pro Russia.

  • 9  Cf. L. Pettinaroli, La commission Pro Russia : une institution dans la curie de Pie XI (1925-1939)(...)

15Comme on l’a signalé plus haut, le fonds de la Commission pro Russia est aujourd’hui consultable dans deux lieux différents : outre les 87 cartons conservés aux Affaires ecclésiastiques extraordinaires, 58 cartons pour la période 1925-1934 sont consultables à la Congrégation pour les Églises orientales. Ces cartons ont heureusement ici conservé le classement originel des dossiers par protocole. De plus, les archivistes ont établi une liste de tous les protocoles produits par la Pro Russia, qu’ils soient aujourd’hui conservés à l’Orientale ou aux Affaires ecclésiastiques extraordinaires, ce qui permet d’avoir une vision globale de l’activité de la Commission entre 1928 et 1935 : sur les 2242 protocoles créés durant cette période, l’Orientale en conserve une bonne moitié (1277 contre 919 conservés aux AA.EE.SS., 46 dossiers étant vides)9.

Congrégation du Saint-Office (ACDF)

Lieu de consultation : Congregazione per la Dottrina della Fede, Piazza del S. Uffizio, 11. 00193 Rome.

16Ces archives, ouvertes en 1998, bénéficient de nombreux instruments de travail, qui restent malheureusement encore incomplets pour la période qui nous occupe. Au sein des archives du Saint-Office (ACDF SO), toutes les séries ont été explorées et nous avons notamment retenu :

Tableau 16 – Dossiers consultés à l’ACDF.

Série

Dossiers

Censura librorum (CL)

CL 95/17 ; CL 4/21 ; CL 4411/35 ; CL 104/37

Dubia circa Baptismum (DB)

DB 312/16

Dubia circa Ordinationem Sacram (DO)

DO 1907, n° 1

Devotiones variae (Dev.V.) 

Dev. V. 685/36 ; Dev. V. 1801/33

Rerum Variarum (RV) 

RV 171/13, 1914, n° 1 ; RV 119/11, 1911, n° 14 ; RV 187/37, 1938, n° 1 ; RV 3373/34, 1934, n° 29 ; RV 1220/1933, 1933, n° 15

Dubia varia (DV) 

DV 313/11, 1911, n° 16 et DV 531/22, 1923, n° 5 ; DV 489/24, 1924, n° 9 ; DV 1179/27, 1928, n° 4 ; DV 909/25, 1925, n° 4

17Ces dossiers thématiques ont été croisés avec les séries présentant les décisions des cardinaux et des consulteurs de la Congrégation (ACDF SO Decreta et ACDF SO Decreta CP -Acta Congregationis Particularis).

Congrégation Consistoriale : les relationes sur les diocèses russes

Lieu de consultation : ASV

  • 10  A. Boudinhon, La visite ad limina et le rapport sur l’état du diocèse, dans Le canoniste contempor (...)

18La norme établie par Sixte Quint en 1585 oblige les évêques à se rendre périodiquement au « seuil des apôtres » (ad limina apostolorum) en « témoignage de vénération pour les saints Apôtres Pierre et Paul » et pour présenter un rapport sur les « affaires ecclésiastiques » du diocèse au successeur de Pierre10. La Congrégation du Concile est chargée de recevoir ces rapports jusqu’à ce que la constitution Sapienti Consilio de 1908 transfère cette compétence à la Congrégation Consistoriale.

Tableau 17 – Dossiers de relationes des visites ad limina de diocèses russes.

Pays

Diocèse

Année de la visite

Cote

Pologne

Varsavien (Varsovie)

1918

914

Kielcen (Kielce)

1913

420

Plocen (Płock)

1913-1918

636

Sandomiren (Sandomir)

1913-1920

782

Vladislavien seu Calissien (Włocławek)

1912

949

Russie

Mohilovien (Mohilev)

1913-1923

517

Luceorien et Zytomerien (Luck-Žitomir)

1923-1933

461

Minscen Latinorum (Minsk)

1923

513

Vilnen (Vilna)

1913-1923-1928

943

Tiraspolen (Tiraspol)

1913-1920

863

Samogitien (Samogitie)

1921

715

Kamenietz (Kamenec),
cf. Luceorien

1922

461
(Luceorien)

Congrégation des Séminaires et Universités (ACEC)

Lieu de consultation : Congregazione per l’Educazione cattolica. Piazza S. Pio XII, 00120 Cité du Vatican

  • 11  Contrairement à ce qui ressort de la recherche effectuée par I. Wodzianowska, Rzymskokatolicka Aka (...)

19Les inventaires ne sont pas accessibles aux chercheurs : la recherche est donc effectuée par l’archiviste. La Congrégation ne semble pas avoir tenu de congrégation plénière au sujet de Rerum orientalium et n’aurait conservé aucun document sur l’Académie ecclésiastique de Saint-Pétersbourg11. Nous y avons consulté les dossiers suivants :
- Università - Francia - Lille, 1919-1926
- Roma - urbis et orbis, Prot. 634/29
- Roma - Collegio Russo, Prot. 1101/38
- Roma - Collegio Russo, Prot. 1545/31
- Roma - Istituto Orientale 1929-1951, Prot. 1957/39

Prefettura della Casa Pontificia - Udienze

Lieu de consultation : ASV

20Ce fonds permet de connaître à partir de 1925, quasiment au jour le jour, les personnalités reçues par le pape. Le fonds est classé en buste (41 de 1925 à décembre 1939) et en fascicules. Nous avons, grâce à l’aide précieuse du dott. Luciano Cipriani, pu effectuer une recherche nominative sur l’ensemble du fonds.

Papiers personnels conservés à l’ASV

Fondo Benigni

  • 12  S. Pagano, Il fondo di Mons. Umberto Benigni dell’Archivio Segreto Vaticano. Inventario, dans Rice (...)

21Ce fonds bénéficie d’un inventaire publié12 et permet de compléter les fonds de la Secrétairerie d’État en mettant en valeur le rôle spécifique des contacts établis par Mgr Umberto Benigni.

Papiers des cardinaux et fonctionnaires de Curie (Segr. Stato, Spogli Curia)

22*Spoglio Agliardi Antonio : b. 1 e 2

23*Spoglio Gasparri Pietro : b. 1

24*Spoglio Rampolla del Tindaro Mariano : b. 3A

Archivio particolare de Pie X (Arch. Part. Pio X)

25Quelques documents épars (dons, correspondance personnelle) ont été utiles (b. 96, 121, 198, 256).

26D’autres fonds de l’ASV pourront faire l’objet de recherches ultérieures comme le Fondo Culto (barone Monti), en cours d’inventaire, qui comprend deux registres sur la mission vaticane à Moscou (1922-1923), ou encore le Spoglio Pio XI (Secrétairerie d’État), encore inacessible. Cependant, malgré la richesse de ces fonds vaticans, nous avons cherché des éléments sur la réception, la diffusion ou encore les relais de la politique russe du Saint-Siège, dans d’autres fonds d’archives publiques et ecclésiastiques.

Archives publiques

Archives publiques russes

27Le croisement avec ces sources a été sollicité pour montrer la réception russe des actions vaticanes et non pour écrire une histoire bilatérale des relations entre le Saint-Siège et la Russie. Cette perspective était d’ailleurs dictée par les sources disponibles, en particulier l’inaccessibilité ‑ momentanée ou durable ‑ de plusieurs fonds essentiels pour l’histoire du catholicisme en Russie : archives du RGIA (en rénovation lors de cette recherche doctorale), fonds du Ministère des Affaires étrangères, période soviétique (AVPRF) et archives du FSB.

28Les archives russes sont généralement classées selon la répartition suivante : fond (fonds, en général correspondant à une institution), opis’ (inventaire), delo (dossier), suit alors la page citée (list).

RGIA (Archives historiques d’État de Russie)

Lieu de consultation : 195112, Saint-Pétersbourg, Zanevskij prospekt, 36.

  • 13  La description des fonds est disponible sur le site du RGIA (http://fgurgia.ru) et dans les invent (...)

29Dans ces archives, qui conservent notamment les fonds des ministères pour la période antérieure à 191713, nous signalons les fonds qui intéressent plus particulièrement notre sujet même si nous n’avons pas pu les consulter (fermeture pour travaux de 2005 à 2009) dans la mesure où ils constituent la base de plusieurs recherches importantes.

30* F. 821 : Département des affaires ecclésiastiques, Ministère de l’Intérieur (MVD- Ministerstvo vnutrennih del) 1809-1917, 26 op., 21.059 dossiers
op. 10 : département général (1825-1917), 1.190 dossiers
op. 125 : département catholique (1800-1910), 3.327 dossiers
op. 128 : département catholique (1910-1917), 1.827 dossiers
op. 138 : département secret, notamment relations avec le Vatican (1845-1917), 176 dossiers
op. 150 : confessions étrangères (1828-1917), 876 dossiers

31* F. 822 : Collège ecclésiastique catholique-romain (Pимcко-кaтoлическая духовная кoллeгия), 1797-1917, 11 op., 25.334 dossiers (notamment op. 6, 8, 11 et 12 sur notre période)

32* F. 826 : Chancellerie du métropolite des Églises catholiques-romaines en Russie (Kaнцелярия митрополита римcко-кaтoлических церквeй в Poccии), 1795-1926, 3 op., 3.930 dossiers

33* Non coté : Administration du métropolite de Mohilev (Управление Могилевского митрополита), 1918-1926.

GARF (Archives d’État de la Fédération de Russie)

Lieu de consultation : 119817 Moscou, Bol’šaâ Pirogovskaâ ulica, 17

  • 14  Cf. le volumineux inventaire publié : Государственная архивная служба Российской Федерации (éd.), (...)

34Ce centre rassemble une part importante des archives centrales de la période soviétique : ont retenu notre attention les fonds traitant des relations avec l’étranger et bien sûr les fonds sur les thématiques religieuses14.

  • 15  Les dates indiquées sont celles de la durée de vie de l’institution, que les documents conservés p (...)

35* F. 1058 : Représentation plénipotentiaire des gouvernements de la République russe et de l’Union soviétique auprès de toutes les or­ga­ni­sations étrangères d’aide à la Russie (Пoлномочное предста­ви­тельcтвo правительcтв PCФCP u УCCP при всех заграничных opганизациях пoмощи Poccии), 1921-192315, 1 op., 1.020 d. Il s’agit de la représentation du gouvernement russe et du gouvernement soviétique auprès de l’ARA (American Relief Administration) et des autres organisations d’aide aux victimes de la famine, comme l’organisation vaticane. Cette institution, fondée le 3 octobre 1921, est supprimée le 30 juin 1923.

36* F. 3385 : Commission de l’aide étrangère auprès du Présidium du CIK de l’URSS (Koмиссия Заграничной помощи при Президиуме Центральнoгo исполнительнoгo комитетa CCCP), 1923-1925, 3 op., 948 d. Cette institution, fondée le 7 septembre 1923, fait la transition entre les institutions soviétiques chargées des organisations étrangères venues à l’occasion de la famine et le VOKS, dont la mission sera surtout culturelle.

37* F. R-5283, op. 7 : Société pan-soviétique des relations culturelles avec l’étranger - VOKS (Bcecoюзнoe oбщecтвo культypных cвязей c заграницей, BOKC) / 3e Département occidental (3 й Западный отдел), 1925-1937, 1019 d.

38* F. 5263 : Commission centrale permanente pour les questions cultuelles auprès du Présidium du CIK de l’URSS (Пocтоянная Центральнaя Koмиссия по вопроcaм культов при Президиуме Центральнoгo исполнительнoгo комитетa CCCP), 1929-1938, 2 op., 1.853 d. Les archives de cette commission ‑ fondée le 8 avril 1929 pour accélérer la politique antireligieuse ‑ contiennent aussi des documents intéressants sur le début des années 1920. La correspondance de ces organes chargés des affaires religieuses avec le Commissariat aux Affaires étrangères et les organes de la police politique indiquent toutefois la nécessité de recourir à ces autres fonds.

39* F. 5407 : Conseil central de l’Union des sans-dieu militants d’URSS (Центральный Coвeт Coюза воинствующих безбожников CCCP), 1925-1941, 2 op., 515 d. La première partie de ce fonds (op. 1 : Conseil central de la Société des amis du journal Bezbožnik, 1925-1938, 108 d.) est composée à 70 % environ de dossiers concernant les années 1929-1931. La correspondance du Conseil central avec des institutions étatiques (OGPU, Commission pour les questions cultuelles auprès du Présidium du CIK, etc.) permet par ailleurs de mieux évaluer le statut de cette association dans le contexte des campagnes antireligieuses du premier plan quinquennal. La deuxième partie du fonds comprend les archives de la revue elle-même (op. 2 : Rédaction du journal Bezbožnik, 1922-1931, 407 d.) : ce matériel (brouillons d’articles, souvent non datés…) est d’exploitation délicate.

40* F. R-4652 : Chancellerie du Patriarche Tikhon (Kaнцелярия патриарха Тихона), 1917-1918, 1 op., 5 d.

RGASPI (Archives russes d’État d’histoire politique et sociale)

Lieu de consultation : 103821 Moscou, ulica Bol’šaâ Dmitrovka, 15

  • 16  Pour une présentation générale : Государственная архивная служба Российской Федерации (éd.), Росси (...)

41Ces archives comprennent notamment les archives du Parti communiste de l’Union soviétique (PCUS) et du Komintern16.

Le fonds du Komintern :

42F. 495 : Comité exécutif du Komintern – abrev. IKKI (Исполнительный комитет Коминтеpна - ИККИ), 1919-1943, 301 op., 152.306 d.

43Si l’examen des fonds les plus généraux (495-1, Comité exécutif du Komintern ; 495-2 et 495-24, Présidium du Comité exécutif du Komintern) n’a pas été très fructueux, les inventaires régionaux et ceux consacrés à la propagande ont apporté des éléments intéressants.

44* F. 495-10 : Secrétariat du secrétaire du Komintern d. 3, de Dmitri Manuilsky (Cекретариат секретаря ИККИ Д.3, Maнуильского), 1935-1943. Le parti communiste italien relève de ce secrétariat après 1935.

45* F. 495-12 : Secrétariat d’Ercoli (Palmiro Togliatti) (Cекретариат Эрколи).

46* F. 495-32 : Poманский лендерсекретариат ИККИ (Secrétariat régional des pays latins de l’IKKI), 1926-1935, dont relève le parti communiste italien avant 1935.

47* F. 495, op. 30 et 99 : Département de propagande du Comité exécutif du Komintern (Oтдел пропаганды ИККИ), 1919-1943, qui renferme de nombreux dossiers sur l’Internationale prolétarienne des Sans-Dieu.

48* F. 495-43 : Commissions italiennes (Итальянские Комиссии), 1924-1930.

Autres fonds sondés :

49* F. 76 : Dzeržinskij (Дзержинский), notamment op. 3.

50* F. 89 : Iaroslavskij (Ярославский), dont l’op. 4 concerne l’activité antireligieuse, mais qui était malheureusement inaccessible.

51* F. 513 : Parti communiste Italien (Коммунистическая партия Италии).

52* F. 519 : Gramsci (A. Грамши).

53* F. 527 : Togliatti (П. Тольятти).

Archives du MID - Ministère des affaires étrangères

54Deux lieux de consultation :
*AVPRI : Archives de politique extérieure de l’Empire russe : 113093 Moscou, ulica Bol’šaâ Serpuhovskaâ, 15
*AVPRF : Archives de politique extérieure de la Fédération de Russie : 119200 Moscou, Plotnikov pereulok, 11 (pour la période postérieure à 1917).

  • 17  И. В. Будник (et al.), Архив внешней политики Российской Империи. Путеводитель [Archives de politi (...)

55Pour la période tsariste, d’après les inventaires17, les principaux fonds sont :
* F. 136 : Vatican (Ватикан), 1867-1917, 156 d. (op. 890) ;
* F. 190 : Ambassade à Rome-Italie (Посольство в Риме - Италия), 1746-1924, 2575 d. (op. 525) ;
* F. 277 : Consulat général à Rome-Italie (Генеральное консульство в Риме - Италия), 1899-1923, 105 d. (op. 525/1).

  • 18  Le principal guide de ces archives, réalisé en 2002, n’a pas été commercialisé : Справочник по фон (...)

56La période soviétique pose plus de problèmes étant donné l’absence d’inventaires publiés18 et un accès parfois difficile aux chercheurs (accès refusé en novembre 2004). Les recherches récentes (Odincov, Tokareva) montrent l’intérêt du fonds Čičerin (F. 04 - Чичерин, op. 13), ainsi que des fonds F. 098 et F. 0165.

Archives publiques françaises et italiennes

57Dans notre recherche des relais diplomatiques de la politique russe du Saint-Siège, nous avons sondé les fonds d’archives publics français et italiens. Ces deux États jouent un rôle d’intermédiaire avec toutefois des chronologies différenciées. D’autres archives étatiques auraient pu être interrogées : l’Autriche pour le début de la période étudiée, l’Allemagne et le Royaume-Uni pour l’ensemble de la période, les États-Unis, la Pologne et les pays baltes pour les années 1920 et 1930. Une étude systématique dans ces archives est à la fois souhaitable et matériellement exigeante. En attendant, on peut s’appuyer sur la bibliographie existante, notamment ‑ pour l’Allemagne et l’Autriche ‑ sur les travaux d’E. Winter, de H. Stehle et de W. Becker.

France : Archives du Ministère des affaires étrangères (AMAE)

AMAE-Paris

583, rue Suzanne Masson 93120 La Courneuve

* Correspondance politique et commerciale, nouvelle série 1897-1918 : Russie ; Saint-Siège

* Direction des affaires politiques et commerciales / Europe Z : Saint-Siège 1918-1929 ; Saint-Siège 1930-1940

* Direction des affaires politiques et commerciales / Europe Z :

-URSS 1918-1929 : dossiers « questions religieuses » [122 (1918-1922) ; 123 (1922-1923) ; 124 (1923-1925) ; 125 (1926) ; 126 (1927-1928) ; 127 (1928-1929)].

-URSS 1930-1940 : dossiers « questions religieuses » [956 (1930-1933) ; 957 (1934-1935) ; 958 (1932-1939)] ; dossiers « propagande communiste à l’étranger » [1265 (1930-1931) ; 1266 (1932-1938) ; 1267 (1936-1939)]

AMAE-Nantes

59Centre des archives diplomatiques de Nantes. 17, rue de Casterneau, 44000 Nantes.

Les « Archives des postes » (archives rapatriées des représentations diplomatiques) ont été sondées : Moscou (ambassade), Saint-Péters­bourg (ambassade), Rome-Quirinal (ambassade), Pékin (délegué apostolique en Chine) et Rome-Saint-Siège (ambassade).

France : Service Historique de l’Armée de Terre (SHAT, Vincennes)

60Château de Vincennes, avenue de Paris, 94300 Vincennes.

Dossiers sur l’intervention française en Russie (série N, 1918-1920).

Italie - Archives du Ministère des affaires étrangères italien (Ministero degli Affari Esteri) (AEI)

61Piazzale della Farnesina, 1. 00194 Rome.

Si les représentations diplomatiques et consulaires en Russie ont été décevantes, la série « Affari politici » (AP) est plus intéressante, notamment les séries AP-Santa Sede et AP-Russia.

Archives ecclésiastiques

Archives des curies généralices des ordres religieux

62Les curies généralices (instances centrales d’un ordre ou une congrégation) constituent un relais entre les religieux présents en Russie et le Saint-Siège.

Archives de la Curie Généralice de l’Ordre des Prêcheurs (AGOP)

63Couvent Sainte Sabine. Piazza Pietro d’Illiria 1. Rome.

Fonds Provincia di Russia. XIII. 91050-91910 : documenti vari della Provincia.

Archives romaines de la Société de Jésus (ARSI)

64Borgo Santo Spirito, 4. 00195 Rome.

* Assistentia Europae orientalis, Prov. Russiaca 2001 à 2010 / Prov. Poloniae Mai. 1405

* Assistentia Europae meridionalis, Prov. Neapolitana 2003 ; Collegium Russicum 1 ; Institutum Orientali 1

* Assistentia Europae occidentalis, Prov. Belgica 1405

* Assistentia Europae centralis, Provincia Lett.-Estonia 1001

* Epistolarum Registra : Epistolae A.R.P. Gen. ad Patres / Assistentia slavica : Missiones Russica I – 1921-1947.

* Fondo privato PP. Generalium / Fondo W. Ledóchowski : 1006-N1 1011 preparatio Litterarum circolarium

* Personalia / Coll. Gaillard

Archives assomptionnistes (AA)

65Via San Pio V, 55 00165 Rome

AA, 2 EQ : documents 1 à 281.

Archives générales des Franciscaines missionnaires de Marie, Rome (AGFR)

66Via Giuseppe Giusti, 12 00185 Rome

Cartons consultés : 4.079, 4.082, 4.083, 4.084, 2.083 et 2.084.

67D’autres fonds de curies généralices mériteraient d’être sondés : rédemptoristes, marianistes, capucins ou encore Sœurs de Saint-Joseph de Chambéry.

Archives de centres catholiques francophones

68Les recherches effectuées dans ces archives visent à mieux connaître les rapports de Rome avec des institutions locales actives sur les questions russes. À titre d’exemple, nous avons consulté les archives d’institutions francophones mais la recherche mériterait bien sûr d’être étendue.

Archives historiques de l’archevêché de Paris (AHAP)

694 rue de l’Asile Popincourt - 75011 Paris.

* Série 9 K 2 : Œuvres pour les étrangers

* Série 3 A I : Nonciature

* Série 6 B1, 2 : Rapports avec l’étranger, Russie

* Série 1 D 12 (1920-29) 18 : Cardinal Dubois, Russes à Paris

* Registres des Abjurations et des mariages, n. 1 (1807-1878) et n. 2 (1879- 1903). Les registres n. 3 (Baptêmes 1904-1928) et n. 4 (Baptêmes 1929 à 1947) sont conservés aux Archives de catholicité (9 rue du Docteur Roux – 75015 Paris).

Archives diocésaines de Lyon (AD-Lyon)

70Archevêché de Lyon, 1 place de Fourvière, 69005 Lyon.

Les archives du cardinal Maurin pour la période 1916-1936 n’ont pas conservé de dossiers spécifiques sur le « Comité lyonnais d’assistance aux réfugiés russes », association pourtant sous le patronage du cardinal. Pour la période du cardinal Gerlier, les archives sont plus volumineuses mais les séries sur les catholiques de rite oriental (6G), les catholiques de rite non romain (7B), la série S (monde non catholique) sont vides ou ne contiennent que des éléments postérieurs à 1939. La série A (relations avec le Saint-Siège) se révèle plus intéressante : 11.II.4a/3 (Correspondance du cardinal Gerlier avec le nonce, 1940-1964) ; 11/II 26 (Église du Silence).

Centre Istina (Arch. Istina)

7145, rue de la Glacière. 75013 Paris.

Ces archives très riches ne sont malheureusement pas classées. Principaux cartons dépouillés : Archives du séminaire Saint-Basile, Archives Chorale Istina, Association Notre-Dame de Kostroma, Orient Chrétien, Paroisse russe catholique Saint-François Gérard, Revue russe Besedy.

Archives françaises de la Compagnie de Jésus (AFSI)

7215, rue Raymond Marcheron, 92170 Vanves.

* Archives de l’Institut Saint-Georges : série E-Me 1 à 8.

* Province de Champagne / Dossiers personnels / Michel d’Herbigny (1880-1957).

* Province de Champagne Maisons de Formation, Enghien : F.111-F.128.

Fonds Michel d’Herbigny (BNF-D’Herbigny)

73Bibliothèque Nationale de France, site Richelieu, 58 rue de Richelieu, 75002 Paris.

Département des manuscrits occidentaux (don 31928) : œuvres (cartons 1-11) ; correspondance (12-14) ; documents concernant Mgr d’Herbigny (15-19).

Archives du prieuré bénédictin d’Amay-Chevetogne (AAC)

74Monastère de Chevetogne, 5590 Chevetogne (Belgique).

Ces archives, non classées, comprennent des éléments sur la communauté fondée à Amay-sur-Meuse en 1925, sur la revue Irénikon et de nombreux documents iconographiques (images de piété, photo­graphies).

Archives du Carmel de Lisieux (ACL)

7537, rue du Carmel, 14100 Lisieux

* Correspondance Russie : en particulier Pie-Eugène Neveu ; Philippe de Régis ; Boleslas Sloskans

* Correspondance Suisse : Henri Deville

* Correspondance Belgique : Thomas Becquet

* Carton TRAD-4 russe (traduction des œuvres de Thérèse en russe)

* Enveloppe S-9 7 « Pour l’Enfance russe. Campagne (1932) prière communion »

* Enveloppe S-9 8 Thérèse et la Russie

* Enveloppe images de piété

Archives de l’Ordre des Prêcheurs (dominicains), Province de France (AOPF)

76Bibliothèque du Saulchoir, 43 bis, rue de la Glacière, 75013 Paris.

* Dossiers de frères : Section V.5 (Jean Omez) ; Section V-831 (Michel Florent) ; Section V-A (Maurice-Jean Amoudru)

* Correspondance avec institutions romaines : Congrégation orientale (III. A.18-SCO) ; Commission pour la Russie (III. A-19 -Commissio pontificia pro Russia)

* III-J-25 : Œuvres dominicaines françaises - Couvents de France - Istina 1922-1947

* III-K-200 : Œuvres dominicaines françaises - Misions- Russie

Archives de l’Institut catholique de Paris (ICP)

7721, rue d’Assas, 75006 Paris.

* Dossiers personnels : P. 26 (abbé Gustave Morel)

* Archives du recteur Baudrillart : R. Ba 84, 165, 166, 285.

Notes

1  Ces modifications institutionnelles donnent lieu à des cheminements archivistiques complexes, comme ce dossier sur la communauté russe-catholique de Saint-Pétersbourg qui passe par quatre fonds en 35 ans (AA.EE.SS., III, Russia, pos. 929, fasc. 305, f. 26 : note dact., 08.02.1940) !

2  Cf. L. Pettinaroli, Les sessioni… cit., p. 498.

3KBM, t. V, n. 5 p. 13.

4  Il s’agit de l’inventaire réalisé en 1949 par G. de Marchi (AA.EE.SS., IV, PCPR, sc. 86, entre fasc. 419 et 423), que nous n’avons pu consulter. Un inventaire du fonds de la Commission pour la Russie est toutefois en cours de réalisation par le Comité pontifical pour les sciences historiques.

5  De nombreuses positions de cette série sont absentes de l’inventaire ‑ disparues ou simplement retirées à la consultation des chercheurs : il s’agit des pos. 496-537 ; 539-595 ; 597-605 ; 607-609 ; 611-616 ; 618-624 ; 627-633 ; 635 ; 637-641 ; 643.

6  Pour une présentation du fonctionnement des archives de la Secrétairerie d’État pour la période « moderne » (depuis 1814) : O. Poncet, La Nonciature de France (1819-1904) et ses archives, Cité du Vatican, 2006, p. 19-31. Voir aussi F. Jankowiak, La Curie romaine… cit., p. 688-689.

7  Cette recherche a été effectuée avant l’achèvement du nouvel inventaire de ce fonds.

8  G. Rigotti, L’archivio della Congregazione per le Chiese Orientali : dalla Costituzione apostolica Romani Pontifices (1862) alla morte del card. Gabriele Acacio Coussa (1962), dans Fede e martirio... cit., p. 247-295.

9  Cf. L. Pettinaroli, La commission Pro Russia : une institution dans la curie de Pie XI (1925-1939), dans C. Bonafoux, M. Brejon de Lavergnée, Autour du fait religieux. Nouvelles recherches en histoire contemporaine, Paris, 2013, p. 89-123.

10  A. Boudinhon, La visite ad limina et le rapport sur l’état du diocèse, dans Le canoniste contemporain, 1910 (33), p. 130. Voir aussi V. Cárcel Ortí, M. M. Cárcel Ortí, Historia, derecho e diplomática de la visita ad limina, Valence, 1989.

11  Contrairement à ce qui ressort de la recherche effectuée par I. Wodzianowska, Rzymskokatolicka Akademia Duchowna w Petersburgu 1842-1918, Lublin, 2007, voir notamment p. 18.

12  S. Pagano, Il fondo di Mons. Umberto Benigni dell’Archivio Segreto Vaticano. Inventario, dans Ricerche per la Storia Religiosa di Roma, 1990, p. 347-402.

13  La description des fonds est disponible sur le site du RGIA (http://fgurgia.ru) et dans les inventaires publiés : Фонды Российского государственного исторического архива. Краткий справочник [Les fonds du RGIA : guide succinct], Saint-Pétersbourg, RGIA, 1994 ; А. П. Соколов, Д. И. Раскин, Российский государственный исторический архив : путеводитель в четырех томах [RGIA : guide en 4 tomes], Saint-Pétersbourg, 2000-2007, 4 vol.

14  Cf. le volumineux inventaire publié : Государственная архивная служба Российской Федерации (éd.), ГАРФ, Путеводитель [GARF, guide], Moscou, 1994-2004, 6 t.

15  Les dates indiquées sont celles de la durée de vie de l’institution, que les documents conservés peuvent dépasser.

16  Pour une présentation générale : Государственная архивная служба Российской Федерации (éd.), Российский Центр хранения и изучения документов новейшей истории. Краткий путеводитель. Фонды и коллекции, собраные центральным партийным архивом [Centre russe de conservation et d’étude des documents d’histoire contemporaine. Guide succinct. Fonds et collections réunis dans les archives centrales du Parti], Мoscou, 1993.

17  И. В. Будник (et al.), Архив внешней политики Российской Империи. Путеводитель [Archives de politique extérieure de l’Empire russe. Guide], Minneapolis, 1995.

18  Le principal guide de ces archives, réalisé en 2002, n’a pas été commercialisé : Справочник по фондам Архива внешней политики РФ. 1917-1962, Moscou, 2002, 416 p.

© Publications de l’École française de Rome, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540