Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Grand Tour revisité

 | 
Gilles Bertrand

Bibliographie

Texte intégral

1. Instruments de travail

1.1. Dictionnaires et encyclopédies

1.1.1. Instruments du xviiie siècle

a) Dictionnaires de la langue en usage au xviiie siècle

Alberti di Villanova (Francesco de), Grande Dizionario italiano-francese, terza edizione italiana, Bassano, Remondini, 1811.

Dictionnaire de l’Académie française, Paris, 1694 (1ère éd.), 1718 (2e éd.), 1762 (3e éd.), 1776 (4e éd.), an VI-an VII/1798 (5e éd.).

Dictionnaire universel françois et latin, ou Dictionnaire de Trévoux, publication commencée en 1704 (éditions consultées : 1743 et 1752).

Ferraud (Abbé), Dictionnaire critique de la Langue française, Marseille, 1788.

Furetière (Antoine), Dictionnaire Universel contenant généralement tous les mots français tant vieux que modernes, et les termes de toutes les sciences et des arts, 1ère éd. La Haye-Rotterdam, 1690.

Le Tellier (Charles-Constant), Nouveau Dictionnaire portatif de la Langue Française ou Vocabulaire rédigé d’après le Dictionnaire de l’Académie, Paris, 1814.

Richelet (Pierre), Dictionnaire français, Genève, 1679 ; Dictionnaire de la Langue française ancienne et moderne, Lyon, 1728 ; Dictionnaire portatif de la langue française, Lyon, 1756 ; Dictionnaire portatif de la langue française, extrait du Grand Dictionnaire de Pierre Richelet, corrigé et augmenté par M. de Wailly, Lyon, 1775.

Rolland (J.-F.), Nouveau Vocabulaire ou Dictionnaire Portatif de la Langue Française, Lyon, 1809.

Vocabolario degli Accademici della Crusca, 2e éd., Venezia, ap. Iacopo Sarzi-na, 1623 ; Venezia, ap. Lorenzo Baseggio, 1741 (réalisée de 1729 à 1738).

Wailly (Étienne-Augustin de), Nouveau Vocabulaire français, Paris, 1803.

b) Encyclopédies et dictionnaires spécialisés du xviiie siècle

Bayle (Pierre), Dictionnaire historique et critique, Rotterdam, 1697 (de nombreuses éditions suivirent pendant la première moitié du xviiie siècle, puis des suppléments dans la seconde moitié du xviiie siècle).

Diderot (Denis), d’Alembert (Jean Le Rond) (dir.), Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751-1765, 17 vol. (7 autres éditions au moins paraissent entre 1758 et 1832).

Moreri (Louis), Le Grand Dictionnaire historique, ou le Mélange curieux de l’histoire sainte et profane, Lyon, 1674 (de multiples éditions se succédèrent, au moins jusqu’en 1759).

Savary des Bruslons (Jacques), Dictionnaire universel de Commerce, Paris, 1723-1730, 3 vol.

1.1.2. Instruments contemporains

a) Dictionnaires d’histoire de la langue française

Dubois (Jean), Lagane (René), Lerond (Alain), Dictionnaire du français classique. Le xviie siècle, Paris, Larousse, 1992 (1ère éd. 1988).

Rey (Alain) (dir.), Dictionnaire historique de la langue française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 1992, 2 vol.

b) Dictionnaires historiques

Bély (Lucien) (dir.), Dictionnaire de l’Ancien Régime, Paris, PUF, 1996.

Bluche (François) (dir.), Dictionnaire du Grand Siècle, Paris, Fayard, 1990.

Delon (Michel) (dir.), Dictionnaire européen des Lumières, Paris, PUF, 1997.

Ferrone (Vincenzo), Roche (Daniel) (dir.), Le monde des Lumières, Paris, Fayard, 1999.

Furet (François), Ozouf (Mona) (dir.), Dictionnaire critique de la Révolution française, Paris, Flammarion, 1988.

Levillain (Philippe) (dir.), Dictionnaire historique de la papauté, Paris,

Fayard, 1994.

Sgard (Jean) (dir.), Dictionnaire des journaux, 1600-1789, Paris, Universitas, 1991, 2 vol.

Soboul (Albert) (dir.), Dictionnaire historique de la Révolution française, Paris, PUF, 1989

Viguerie (Jean de), Histoire et dictionnaire du temps des Lumières, 1715-1789, Paris, Laffont, coll. Bouquins, 1995.

1.2. Biographies

Benezit (Emmanuel), Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays..., Paris, Librairie Gründ, 1999 (1ère éd. 1911-1923), 14 vol.

Dizionario biografico degli italiani, Roma, Istituto della Enciclopedia italiana, 1960 et suiv. (l’édition en est en 2004 au vol. 63 = finit à LATERZA).

Hoefer (Ferdinand) (dir.), Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours [1850-1860], avec les renseignements bibliographiques et l’indication des sources à consulter, Paris, Firmin-Didot, 46 vol., 1857-1866, rééd. Copenhague, Rosenkilde et Bagger, 1963-1969, 46 t. en 23 vol.

Michaud (Joseph-François [en fait son frère Louis-Gabriel]), Biographie universelle ancienne et moderne, reprint Graz, Akademische Druck u. Verlagsanstalt, 45 vol. 1966-1970 (l’original est du milieu du xixe siècle).

Nappo (Tommaso), Indice Biografico Italiano, 3a edizione corretta ed ampliata, Munich, K. G. Saur, 2002, 10 vol.

Nappo (Tommaso), Index Biographique Français, 3e édition cumulée et augmentée, Munich, K. G. Saur, 2004, 7 vol.

Prevost (Michel), Roman d’Amat (Jean-Charles), puis Tribout de Morembert (Henri) et alii (dir.), Dictionnaire de biographie française, Paris, Letouzey et Ané, 1929- (le vol. 18 en 1994 en est à la lettre LA).

Saur Allgemeines Künstlerlexikon, Munich-Leipzig, K. G. Saur, 1995- (50 vol. parus en 2006).

Sgard (Jean) (dir.), Dictionnaire des journalistes 1600-1789, Grenoble, Université des langues et lettres, 1976-1984.

Six (Georges), Dictionnaire biographique des généraux et amiraux de la Révolution et de l’Empire, Paris, Saffroy, 1934, 2 vol.

1.3. Bibliographies sur les voyages

1.3.1. Grandes bibliographies comportant des récits de voyage en français sur l’Italie

Boucher de la Richarderie (Gilles), Bibliothèque universelle des voyages, ou Notice complète et raisonnée de tous les ouvrages de voyages anciens et modernes dans les différentes parties du monde, publiés tant en langue française qu’en langues étrangères..., Paris-Strasbourg, Treuttel et Würtz, 1808, 6 tomes (un classement par aires géographiques ; pour chacune d’entre elles l’ordre est chronologique en fonction des dates de publication ; à cela s’ajoute un index alphabétique ; les voyages en Italie sont à la fin du t. 2 et au début du t. 3 ; on y dénombre 500 titres, soit la quasi totalité des voyages en Italie imprimés à l’époque).

D’Ancona (Alessandro), Saggio di una bibliografia ragionata dei viaggi e delle descrizioni d’Italia e dei costumi italiani in lingue straniere, figurant en appendice de L’Italia alla fine del secolo xvi. Giornale del viaggio di Ai. de Montaigne in Italia nel 1580 e 81. Nuova edizione... con note ed un saggio di bibliografia dei viaggi in Italia, Città di Castello, S. Lapi, 1889, p. 563-702. Édition séparée en fac-similé, Ravenne, Libreria Tonini, s. d. (v. 1982) (cette bibliographie classée par ordre alphabétique des auteurs complète celle de Boucher de la Richarderie pour l’Italie et commente certains des ouvrages cités ; mais l’auteur n’a pas voulu aller au-delà de 1815).

Menichelli (Gian Carlo), Viaggiatori francesi reali o immaginari nell’Italia dell’Ottocento, primo saggio bibliografico, Rome, Ed. di Storia e Letteratura (Quaderni di cultura francese 4), 1962 (près de 1700 titres de récits de voyages réels, et quelques centaines d’autres imaginaires ; un seul classement alphabétique, complété par des index).

Pinkerton (John), Catalogue of books of voyages and travels, dernier tome (t. XVII) de A general collection of the best and most interesting voyages and travels in all parts of the world, Londres, Longman, Hurst, Rees, Orme, Brown, Cadell & Davies, 1808-1814 (un classement géographique et, à l’intérieur de chaque section, chronologique, basé sur la date réelle des voyages ; comme dans Boucher de la Richarderie, environ 500 voyages sont recensés sur l’Italie, p. 102-125).

Samek Ludovici (Sergio), « Bibliografia di viaggiatori stranieri in Italia nel sec. XIX. 1. Viaggiatori francesi o di lingua francese », dans Annales ins-titutorum quae provehendis humanioribus disciplinis artibusque colendis a variis in Urbe erecta sunt nationibus, vol. VII, Romae, 1934-35, p. 241-250. « 2. Viaggiatori tedeschi o di lingua tedesca », ibid., vol. VIII, 1935-36, p. 217-235. « 3. Viaggiatori inglesi, americani o di lingua inglese », ibid., vol. IX-X, 1936-38, p. 245-265. Stuck (Gottlieb Heinrich), Verzeichnis von aeltem und neuern Land- und Rei-sebeschreibungen, Halle, 87, 3 vol. (1784, XVI-504 p. ; Nachtrag, 1785, 80 p. ; Zweyter Theil, 1787, VIII-224 p.) (un classement alphabétique et, pour les ouvrages anonymes, géographique ; environ 400 titres concernent le voyage en Italie).

1.3.2. Collections de livres ou de manuscrits sur le voyage en Italie

Bertrand (Gilles), Paul Guiton et l’Italie des voyageurs au xviiie siècle. Son projet de bibliographie critique des voyageurs français en Italie, Moncalie-ri, CIRVI, Bibliothèque du Voyage en Italie n° 56, 1999.

Cremonini (Dante), L’Italia nelle vedute e carte geografiche dal 1493 al 1894. Libri di viaggi e atlanti. Catalogo bibliografico di una collezione privata, Modène, Franco Cosimo Panini ed., 1991 (reproduit les frontispices et donne la liste complète des gravures sur l’Italie insérées dans les voyages pittoresques de cette collection de 214 titres, très majoritairement composée d’ouvrages sur l’Italie).

Dini (Rossella), Savi (Franco), Viaggi, popoli e paesi nella libreria di Ferdinando Martini conservata dalla Biblioteca Forteguerriana di Pistoia (catalogue d’exposition), Florence, Giunta Regionale Toscana – Milan, Bibliografica, 1993 (une bibliothèque de 952 titres, en majorité publiés au xixe siècle et consacrés au voyage et à la géographie dans le monde entier ; des titres classiques sur le voyage en Italie mais qui forment un bel ensemble).

Kanceff (Emanuele), « La pubblicazione degli schedari della Collezione Tursi nella Biblioteca Nazionale Marciana di Venezia », dans Bollettino del CIRVI, n° 21, janvier-juin 1990, p. 163-164 (avec ce numéro du Bulletin du CIRVI a commencé la publication régulière de l’imposant fichier des 25.000 titres sur le voyage en Italie légués par Angiolo Tursi à la Bibliothèque Marciana de Venise).

Marciali (John), « Grand Tour Diaries and other Travel Manuscripts in the James Marshall and Marie-Louise Osborn Collection », dans The Yale University Library Gazette, Occasionai Supplement 2, January 1999, IV-171 p. (catalogue annoté de la collection de manuscrits sur le voyage en Italie du xvie siècle à nos jours formée par James Osborn et conservée à la Beinecke Rare Book and Manuscript Library).

Olschki (Fiammetta), Di Marco (Simona), Viaggi in Europa, secoli xvi-xix. Catalogo del Fondo « Fiammetta Olschki », Florence, Olschki, 1990 (un très commode instrument de travail grâce aux diverses entrées proposées sur les 741 récits de voyage en Europe de la collection : classement par ordre alphabétique d’auteurs, table chronologique des récits de voyage et des guides, descriptions et albums, index géographique, iconographique, des artistes et graveurs, des traducteurs, des éditeurs, etc).

Pescarzoli (Antonio), I libri di viaggio e le guide della raccolta Luigi Vittorio Fossati Bellani. Catalogo descrittivo, Rome, Edizioni di storia e letteratura, 1957, 3 vol. (une collection de 5189 titres presque tous consacrés au voyage en Italie et qui forme le fonds de la Biblioteca Ambrosiana de Milan ; classement par régions et en leur sein par villes, l’ordre de présentation étant chronologique dans chacun des groupes ou sous-groupes, en fonction des dates de parution des livres).

Tursi (Angiolo), « Di una bibliografia dei viaggiatori stranieri in Italia », dans Carlo Pellegrini (dir.), Venezia nelle letterature moderne (actes du 1er congrès de l’Association internationale de littérature comparée, Venise, 25-30 sept. 1955), Venise-Rome, Istituto per la collaborazione culturale, 1961, p. 354-368.

Vianello (Nereo), La raccolta di Angiolo Tursi nella Biblioteca Marciana, Venise, Stamperia di Venezia, 1968.

Voir aussi infra, dans les rubriques consacrées au voyage en Italie :

– 2.1.1. Vue d’ensemble sur le voyage en Italie (Schudt 1959).

– 2.4. Études par villes ou régions (Cusatelli 1986, Orlando Frattarolo 1991, Semeraro 1991).

1.3.3. Bibliographies générales faisant une place à la littérature de voyage sur l’Italie

Blanc (Joseph), Bibliographie italico-française universelle ou catalogue méthodique de tous les imprimés en langue française sur l’Italie ancienne et moderne depuis l’origine de l’imprimerie, 1475-1885, Milan, l’auteur-éditeur, 1886, 2 vol. ; réimpr. Genève, Slatkine, 1972 (une section est consacrée aux voyages en Italie, t. 1, p. 883-958 ; on y trouve d’abord les livres sur l’Italie en général, puis un classement par régions).

Monglond (André), La France révolutionnaire et impériale. Annales de bibliographie méthodique et description des livres illustrés, Grenoble, Arthaud, puis Paris, Imprimerie Nationale, 1930-1963 (pour chaque année, entre 1789 et 1812, une section est consacrée aux ouvrages parus en français sur les voyages ; le classement est géographique).

2. Le voyage en Italie au xviiie et dans la première moitié du xixe siècle

Compte tenu de l’ampleur de la bibliographie existant sur le voyage en Italie et pour éviter de faire double emploi avec notre propre Bibliographie des études sur le voyage en Italie, xvie-xxe siècle (Cahiers du CRHIPA, n° 2, Grenoble, Univ. Pierre Mendès France, 2000), seuls ont été retenus les ouvrages généraux et les études concernant le voyage accompli par des personnes de langue française entre 1700 et 1860, un accent particulier étant mis sur les années 1750-1815.

2.1. Études générales

2.1.1. Vue d’ensemble sur le voyage en Italie

Voyage en Italie : un cortège magique de 1500 à 1900 (catalogue d’exposition), Gênes, Palazzo Ducale, été 2001 (les voyageurs de Montaigne à Proust ; les peintres de Pontormo à Dante Gabriel Rossetti).

Beck (Christian), L’Italie septentrionale Vue par les grands Écrivains et les Voyageurs célèbres. Le Piémont, Milan, Venise, Florence, L’Ombrie, Paris, Mercure de France, coll. Le Trésor du tourisme, 1913 (anthologie).

Beck (Christian), Rome et l’Italie méridionale Vue par les grands Écrivains et les Voyageurs célèbres. Rome, Naples, Sicile, Sardaigne, Malte, Paris, Mercure de France, coll. Le Trésor du tourisme, 1914 (anthologie).

Bertrand (Gilles), Pichetto (Maria Teresa) (dir.), Le vie delle Alpi : il reale e l’immaginario/Les chemins du voyage en Italie : du réel à l’imaginaire, actes du colloque d’Aoste (10-11 octobre 1997), Aoste, Musumeci Editore, 2001 (4 sections : chemins, identité, frontières ; regards sur la montagne ; désir d’Italie ; figures du voyageur).

Brilli (Attilio), Il viaggio in Italia : storia di una grande tradizione culturale dal 16. al 19. secolo, Milan, Silvana Editoriale-Banca Popolare di Milano, 1987 (trad. franç. : Le Voyage d’Italie. Histoire d’une grande tradition culturelle du xvie au xixe siècle, Paris, Flammarion, 1989).

Brilli (Attilio), Il « Petit Tour ». Itinerari minori del viaggio in Italia, Milan, Silvano Editoriale, 1988 (sur le voyage dans les régions d’Italie les moins célébrées, du xvie au xixe siècle).

Kanceff (Emanuele), Poliopticon italiano, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIR-VI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 48, 1994, 2 vol. Plusieurs textes de réflexion sur l’histoire du voyage en Italie du Moyen Âge au xxe siècle parus antérieurement de façon dispersée ont été repris dans cet ouvrage. On y retrouve par ailleurs les articles de E. Kanceff sur quelques voyageurs (Bouchard, de Brosses, Stendhal, Liszt, Nerval, Richard Heinz, Gabriel Faure) et sur le voyage dans certains lieux d’Italie (Sicile, vallée d’Aoste, lagune vénitienne, lacs d’Italie du Nord, Riviera, Turin, Gênes, Milan).

Klenze (Camillo von), The Interpretation of Italy during the last two centuries. A contribution to the study of Goethe’s Italienische Reise, Chicago, the University Press, 1907.

Marcenaro (Giuseppe), Boragina (Piero) (dir.), Viaggio in Italia, catalogue de l’exposition de Gênes, Milan, Electa, 2001.

Martinet (Marie-Madeleine), Le Voyage d’Italie dans les littératures européennes, Paris, PUF, 1996.

Maugham (Henry Neville), The book of Italian travel (1580-1900), Londres, Grant Richards, 1903.

Maurel (André), L’art de voyager en Italie. Théorie : Rabelais, Goethe, Ruskin, Stendhal. Pratique : à Rome, les environs de Rome, à Naples, à Florence, à Venise, Paris, Hachette, 1920 (sur les voyageurs étrangers de 1509 à 1907, par écrivain et par région).

Paloscia (Franco) (dir.), L’Italia dei grandi viaggiatori (textes de Carlo Berna-ri, Cesare De Seta, Atanasio Mozzillo, Georges Vallet), Rome, Abete, 1986.

Parpagliolo (Luigi), Italia (negli scrittori italiani e stranieri), Rome, L. Mor-purgo, 1928-41, 6 volumes publiés sur les 20 prévus région par région (anthologie).

Podestà (Giuditta), I viaggiatori stranieri e l’Italia, Milan, Gastaldi, 1963. Schott (Rolf), Reise in Italien. Erlebnis und Deutung, Dresde, Im Sibyllen, 1924.

Schudt (Ludwig), Italienreisen im 17. und 18. Jahrhundert, Vienne-Munich, Schroll-Verlag, « Römische Forschungen der Biblioteca Hertziana », 1959.

Segrè (Carlo), Itinerari di stranieri in Italia, Milan, Mondadori, 1938 (sur John Evelyn, Addison, le père de Goethe, Walpole, Lessing, Lady Webster, une Anglaise du xixe siècle...).

Senelier (Jean), « Le voyage d’Italie », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 5-12 (un bref panorama du xve au xxe siècle).

Simoën (Jean-Claude), Le Voyage en Italie, Paris, Jean-Claude Lattès, 1994, 2 vol. (anthologie et iconographie ; trad. ital. : Viaggio in Italia, Milan, Rizzoli, 1994).

Waetzoldt (Wilhelm), Das Klassische Land. Wandlungen der Italiensehnsucht, Leipzig, Seemann, 1927 (un classement des voyageurs en fonction des expériences spirituelles vécues en Italie aux diverses époques).

Waetzoldt (Wilhelm), « Il viaggio in Italia, fattore di civiltà », dans Forschungen und Fortschritte de Berlin, 20 février 1941.

2.1.2. L’Italie et le Grand Tour

Eighteenth Century Italy and the Grand Tour (catalogue de l’exposition du Norwich Castle Museum), Norwich, Norwich Museums Committee, 1958.

Pictures from the Grand Tour (catalogue d’exposition, Galerie Colnaghi, Londres, 14 nov.-16 déc. 1978), Londres, Colnaghi, 1978.

Andrieux (Maurice), Le Grand siècle du voyage, 1720-1820, Paris, A. Michel, 1968.

Astengo (Domenico), In carrozza verso Vitalia. Appunti su viaggi e viaggiatori tra Sette e Ottocento (catalogue d’exposition), Savone, Comitato Colombiano Savonese, 1992.

Atkinson (Geoffroy), Les relations de voyages du xviie siècle et l’évolution des idées. Contribution à l’étude de la formation de l’esprit du xviiie siècle, Genève, Slatkine, 1972 (éd. orig. Paris, 1924).

Black (Jeremy), The British and the Grand Tour, Dover (New Hampshire, USA)-London, Croom Helm, 1985.

Black (Jeremy), The British abroad. The Grand Tour in the Eighteenth Century, Stroud, Sutton, 1992 (le résultat d’une recherche plus approfondie que pour l’ouvrage paru en 1985).

Black (Jeremy), Italy and the Grand Tour, London, Yale University Press, 2003.

Boutier (Jean), « L’institution politique du gentilhomme. Le ‘Grand Tour’ des jeunes nobles florentins, xviie-xviiie siècles », dans Istituzioni e società in Toscana nell’età moderna. Atti delle giornate di studio dedicate a Giuseppe Pansini, Florence, 4-5 dicembre 1992, Rome, Pubblicazioni degli Archivi di Stato, 1994, p. 257-290.

Boutier (Jean), « Le Grand Tour des gentilshommes et les académies d’éducation pour la noblesse. France et Italie, xvie-xviiie siècle », dans Rainer Babel, Werner Paravicini (dir.), Grand Tour. Adeliges Reisen und europäische Kultur von 14. bis zum 18. Jahrundert (actes des colloques de Villa Vigoni à Loveno di Menaggio, novembre 1999, et du Deutschen Hi-storischen Institut de Paris, novembre 2000), « Beihefte der Francia », 60, Ostfildern, Jan Thorbecke Verlag, 2005, p. 237-253. Boutier (Jean), « Le grand tour : une pratique d’éducation des noblesses européennes (xvie-xviiie siècles) », dans Le Voyage à l’époque moderne, Bulletin de l’Association des Historiens modernistes des Universités, n° 27, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2004, p. 7-21.

Boutier (Jean), « Le ‘Grand Tour’ des élites britanniques dans l’Europe des Lumières : la réinvention permanente des traditions », dans Marie-Madeleine Martinet, Francis Conte, Annie Molinié, Jean-Marie Valentin (dir.), Le Chemin, la Route, la Voie. Figures de l’imaginaire occidental à l’époque moderne, Paris, PUPS, 2005, p. 225-242.

Brilli (Attilio), Quando viaggiare era un’arte : il romanzo del Grand Tour, Bologne, Il Mulino, 1995 (version française : Quand voyager était un art : le roman du grand tour, Paris, G. Monfort, 2001).

Burke (Joseph), « The Grand Tour and the Rule of Taste », dans Robert Francis Brissenden (dir.), dans Studies in the eighteenth Century, Canberra-Londres, ANUP, 1968, p. 231-250 (évoque entre autres la « société des dilettantes » fondée en 1734 par des gentlemen revenus d’Italie et qui devint par la suite un actif soutien des fouilles archéologiques).

Burgess (Anthony), Haskell (Francis), The Age of the Grand Tour... together with the story of such traffic... and an appreciation of the art in Europe in the 18th century, Londres, P. Elek, 1967 (trad, franç. : Le Grand siècle du voyage..., Paris, A. Michel, 1968).

Chabaud (Gilles), « Aux origines du tourisme : les grands tours de l’époque moderne », dans Revue des Relations internationales, n° 102, 2000, p. 147-159.

De Seta (Cesare), « L’Italia nello specchio del ‘Grand Tour’ », dans Storia d’Italia. Annali V. Il paesaggio, Turin, Einaudi, 1982, p. 125-263.

De Seta (Cesare) (dir.), Grand Tour : Viaggi narrati e dipinti, Naples, Electa Napoli, 2001.

De Seta (Cesare), L’Italia del Grand Tour da Montaigne a Goethe, Milan, Electa, 1992 (une mise à jour fondamentale, qui fait l’état de la question dix ans après l’essai de 1982).

Dolan (Brian), Ladies of the Grand Tour, Londres, Harper and Collins, 2001.

Hersant (Yves), « Sur les routes d’Europe », dans Philippe Roger (dir.), L’homme des lumières de Paris à Petersbourg, Naples, Istituto Italiano per gli Studi Filosofici, 1995, p. 65-78.

Hibbert (Christopher), The Grand Tour, Londres, Weidenfeld and Nicolson, 1969.

Hornsby (Clare) (dir.), The Impact of Italy : the Grand Tour and Beyond, Londres, The British School at Rome, 2000.

Kirby (Paul Franklin), The Grand Tour in Italy (1700-1800), New York, Columbia University, 1952.

Lambert (Richard Stanton) (dir.), The Grand Tour. A Journey in the Tracks of the Age of Aristocraty, Londres, Faber & Faber, 1935 (rééd. New York, E. P. Dutton, 1937).

Mead (William Edward), The Grand Tour in the Eighteenth century, Boston-New York, Houghton Mifflin Co, 1914 (rééd. North Stratford, Ayer Company Publishers, 1972).

Moore (Andrew W.), Norfolk & the Grand Tour. Eighteenth-Century travellers abroad and their souvenirs, Norwich, Norfolk Museums Service, 1985 (catalogue d’exposition sur les voyages et collections constituées à leur retour par quelques gentilshommes du Norfolk comme Sir Andrew Fontaine, Thomas Coke, William Windham, Horace Walpole).

Morrison (Helen Barber), The Golden Age of Travel. Literary impressions of the Grand Tour, Londres, Andrew Melrose, 1953 (anthologie d’auteurs anglais et étrangers).

Müllenbrock (Heinz-Joachim), « The political implications of the Grand tour : Aspects of a specifically English contribution to the European travel literature of the age of Enlightenment », TREMA, n° 9, 1984, p. 7-21.

Pomeau (René), « Par canapé volant », chapitre consacré aux voyages dans L’Europe des Lumières. Cosmopolitisme et unité européenne au xviiie siècle, Paris, Stock, 1966, p. 11-33.

Pomeau (René), « Voyage et lumières dans la littérature française du dix-huitième siècle » (Second Congress on the enlightenment, St Andrews), dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, n° 57, 1967, p. 1269-1289.

Roche (Daniel), « Voyage », dans Vincenzo Ferrone, Daniel Roche (dir.), Le monde des Lumières, Paris, Fayard, 1999 (éd. orig. italienne, Rome-Bari, Laterza, 1997).

Shackleton (Robert), « The Grand Tour in the eighteenth century », dans Studies in Eighteenth-Century culture : the modernity of the eighteenth century, Cleveland, Londres, I, 1971, p. 127-141 (repris dans Id., Essays on Montesquieu and on the Enlightenment, Oxford, Voltaire Foundation, 1988, p. 361-373) (un essai stimulant sur l’importance du voyage dans le développement de la littérature et des idées).

Sutton (Denys) (dir.), Souvenirs of the Grand Tour (A Loan Exhibition from National Trust Collections in Aid of the Trust’s Conservation Fund, 20 oct.-1er déc. 1982), Londres, Wildenstein & Co Ltd, 1982 (centré sur l’Italie et les portraits d’Anglais).

Towner (John), « The Grand Tour. A Key Phase in the History of Tourism », dans Annals of Tourism Research, vol. XII, 1985, p. 297-333.

Trease (Geoffrey), The Grand Tour. A history of the Golden Age of Travel, Londres, Heinemann, 1967.

Van Westrienen (Ann Frank), Der Groote Tour. Teekening van de educatierei-se der Nederlanders in de Zeventlende eeuw, Amsterdam, Noord-Holland-sche Uitgeversmaatschappij BV, 1983 (en hollandais, avec une brève synthèse en anglais ; signalé par Cesare De Seta 1992 ; commentaire critique par Willem Frijhoff, Histoire de l’éducation, n° 21, 2000, p. 91-95).

Venturi (Franco), « L’Italia fuori d’Italia », dans Ruggero Romano, Corrado Vivanti (dir.), Storia d’Italia, vol. 3, Dal primo Settecento all’Unità, Turin, Einaudi, 1973, p. 985-1481.

Wilton (Andrew), Bignamini (Ilaria) (dir.), Grand Tour : The Lure of Italy in the Eighteenth Century (catalogue de l’exposition du 10 oct. 1996 au 5 Janvier 1997), Londres, Tate Gallery, Millbank, 1996 (une version italienne du catalogue a été réalisée pour l’exposition de Rome en 1997 : Grand Tour : il fascino dell’Italia nel 18 secolo, Milan, Skira, 1997).

Wuthenow (Ralph-Rainer), Die Erfahrene Welt. Europäische Reiseliteratur im Zeitalter der Aufklärung, Frankfurt-am-Main, Insel, 1980 (une vision mondiale, qui inclut l’Europe et l’Italie).

Wuthenow (Ralph-Rainer), « Reiseliteratur in der Zeit der Auflärung », dans H. F. Kessel (dir.), Aufklärung. Ein literaturwissenschaftliches Studienbuch, Königstein, Athenäum, 1984, p. 161-182.

2.1.3. Les transformations à partir de 1780 : vers le voyage romantique

Agazzi (Elena), Il prisma di Goethe : letteratura di viaggio e scienza nell’età classico-romantica, Naples, A. Guida, 1996.

Baldensperger (Fernand), Le mouvement des idées dans l’émigration française (1789-1815), Paris, Plon, 1924.

Bertrand (Gilles), « Le cosmopolitisme à l’épreuve de la Révolution française. Pratiques aristocratiques et bouleversements des idéaux chez les voyageurs émigrés français en Italie », dans Robert Chagny (dir.), La Révolution française : idéaux, singularités, influences, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2002, p. 101-114.

Bertrand (Gilles), « Voyage et cosmopolitisme dans la tourmente de la Révolution française. Du voyage de connaissance aux effets de l’émigration et de l’exil », dans M. Bossi, A. Hofmann, F. Rosset (dir.), Il Gruppo di Coppet e il viaggio. Liberalismo e conoscenza dell’Europa tra Sette e Ottocento, Florence, Olschki, 2006, p. 67-90.

Bisi (Alceste), L’Italie et le romantisme français, Milan, Albrighi e Segati, 1914 (réimprimé Genève, Slatkine, 1982).

Borghi (Liana), Livi Bacci (Nicoletta), Treder (Utta), Viaggio e scrittura. Le straniere nell’Italia dell’Ottocento, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 27, 1988.

Bossi (Maurizio), Hofmann (Anne), Rosset (François) (dir.), Il Gruppo di Coppet e il viaggio. Liberalismo e conoscenza dell’Europa tra Sette e Ottocento, Florence, Olschki, 2006

Brilli (Attilio), Il viaggiatore raffinato. Itinerari romantici per viaggi d’oggi in Italia, Milan, Silvana Editoriale-A. Pizzi, 1991, 2 vol.

Claudon (Francis), Le voyage romantique. Des itinéraires pour aujourd’hui, Paris, Ph. Lebaud, 1986.

Frijhoff (Willem), Dekker (Rudolf Michel) (dir.), Le voyage révolutionnaire, Hilversum, Verloren, 1991 (privilégie le voyage des Français et des Hollandais, fait aussi une place aux images et aux utopies).

Girard (Marie-Hélène), « Voyages et voyageurs littéraires de part et d’autre des Alpes », dans Riflessi europei sull’Italia romantica, actes du 3e congrès international du C.R.I.E.R., Vérone, 23-25 avril 1998, Moncalieri, CIRVI, 1999 (concerne Balzac, Gautier et certaines représentations négatives du voyage en Italie dans la presse des années 1830).

Griep (Wolfgang), « Reiseliteratur im späten 18. Jahrhundert », dans R. Grimminger (dir.), Hansers Sozialgeschichte der Literatur, vol. 3, Munich, dtv, 1980, p. 739-774 (une synthèse sur la génération des voyageurs allemands de la fin du xviiie siècle).

Griep (Wolfgang), Jâger (Hans-Wolf) (dir.), Reise und soziale Realität am En-de des 18. Jahrhunderts (actes du colloque de Brême, 1979), Heidelberg, C. Winter, 1983 (porte sur le voyage en Europe, notamment en Allemagne, à la fin du xviiie siècle ; un seul article sur l’Italie, concernant le voyage de Friedrich Leopold von Stolbergs en 1791).

Kanceff (Emanuele) (dir.), Voyage et Révolution, II. Viaggi di uomini e di idee al tempo della Rivoluzione, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 44, 1993 (des contributions sur les voyageurs de diverses provenances pendant l’époque révolutionnaire en Italie).

Luciani (Gérard), « Alfieri e i viaggiatori francesi del periodo romantico », dans Alfieri e la cultura piemontese fra Illuminismo e Romanticismo, San Salvatore Monferrato, 1983, p. 349-361.

Mauviel (Maurice), « Garat, Ginguené et l’Italie », dans Mario Matucci (dir.), Gli « Idéologues » e la Rivoluzione (actes du colloque de Grosseto, 25-27 septembre 1989), Pise, Pacini, s. d., p. 221-243 (sur le rôle des ambassades de Garat et Ginguené à Naples et Turin en 1798 dans leur réflexion d’idéologues).

Mengin (Urbain), L’Italie des romantiques, Paris, Plon-Nourrit, 1902.

Moravia (Sergio), « Philosophie et géographie à la fin du xviiie siècle », dans Studies on Voltaire and the eighteenth century, n° 57, 1967, p. 937-1011 (sur l’importance historique des idéologues : il n’est toutefois question ici que du voyage d’exploration hors d’Europe).

Moravia (Sergio), « Il viaggio e la geografia nella cultura tardo-illuministica », dans Id., Il pensiero degli idéologues. Scienza e filosofia in Francia (1780-1815), Florence, La Nuova Italia, 1974, p. 533-584.

Noli (Rachele), Les romantiques français et l’Italie. Essai sur la vogue et l’influence de l’Italie en France de 1825 à 1850, Dijon, Bernigaud et Privat, 1928.

Poli (Annarosa), Kanceff (Emanuele), Gola (Sabina) (dir.), Voyage et Révolution, I. Viaggio, scrittura, rivoluzione, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 43, 1992.

Poli (Annarosa), Kanceff (Emanuele) (dir.), L’Italie dans l’Europe romantique, Moncalieri, CIRVI, Civilisation de l’Europe n° 1, 1997 (sur les motivations et les formes de la découverte de l’Italie dans la première moitié du xixe siècle).

Ricci (Giovanni), « Gli incunaboli del Baedeker. Siena e le prime guide del viaggio borghese », dans Ricerche storiche, VII, n° 2, luglio-dicembre 1977, p. 346-381 (en analysant la filiation depuis les guides de Cochin et de Richard dans la seconde moitié du xviiie siècle jusqu’à ceux du milieu du xixe siècle, l’auteur illustre les décalages entre les évolutions de la culture cultivée et les attentes de l’observateur commun).

2.1.4. Du voyage au tourisme

Tourisme et changements culturels, n° de la revue Histoire des Alpes, Zurich, Chronos, 2004/9.

Baretjé (René), Tourisme et histoire : essai bibliographique, Aix-en-Provence, Centre des hautes études touristiques, 12 t., 1981-1995.

Bausinger (Hermann), Beyrer (Klaus), Korff (Gottfried) (dir.), Reisekultur. Von der Pilgerfahrt zum modemen Tourismus, Munich, C. H. Beck, 1991.

Bertho Lavenir (Catherine), La roue et le stylo. Comment nous sommes devenus touristes, Paris, Éditions Odile Jacob, coll. « Le champ médiolo-gique », 1999.

Boyer (Marc), Le Tourisme, Paris, Seuil, 1972, réimpr. 1985. Boyer (Marc), L’invention du tourisme, Paris, Gallimard « Découvertes », 1996.

Burkart (Arthur John), Medlik (Slavoj), Historical development of tourism, Aix-en-Provence, Centre des hautes études touristiques, 1990 (reprise des premiers chapitres d’un ouvrage paru à Londres en 1974, Tourism. Past, present and future).

Buzard (James), The Beaten Track : European Tourism, Literature, and the Ways to Culture, 1800-1918, Oxford, University Press, 1993 (souligne les dynamiques de l’industrie du tourisme, des voyages de Cook aux guides touristiques ; se fonde essentiellement sur des sources littéraires).

Chabaud (Gilles), Cohen (Évelyne), Coquery (Natacha), Penez (Jérôme) (dir.), Les Guides imprimés du xvie au xxe siècle. Villes, paysages, voyages (actes du colloque de l’Université Paris 7-Denis Diderot, 3-5 déc. 1998), Paris, Belin, 2000.

Corbin (Alain) (dir.), L’avènement des loisirs, 1850-1960, Paris, Aubier, 1995.

Desmars (Bernard), « Présenter sa ville. Le guide local dans la première moitié du xixe siècle », dans Revue française de l’histoire du livre, n° 92-93, juillet-décembre 1996, p. 253-285 (les exemples sont pris en France mais l’utilité méthodologique est générale).

Duchet (Roger), Le tourisme à travers les âges, Paris, Vigot frères, 1949.

Enzensberger (Hans Magnus), « Une théorie du tourisme », dans Id., Culture ou mise en condition ?, Paris, Julliard, 1965 (éd. utilisée : « Una teoria del turismo », dans Id., Questioni di dettaglio, trad. ital., Milan, Feltrinelli, 1965, p. 66-89).

Gregory (Alexis), L’Âge d’or du voyage : 1880-1939, Paris, Chêne, 1990.

MacCannell (Dean), The Tourist. A New Theory of the Leisure Class, New York, Schocken Books, 1976. Mariotti (Giovanni), Almanacco del turista, Rome, Tip. Sograro, Soc. Graf. Romana, 1957.

Schivelbusch (Wolfgang), The Railway Journey : the Industrialization & Perception of Time and Space in the 19 th Century, Berkeley (Calif.), 1986.

Schivelbusch (Wolfgang), Histoire des voyages en train, trad. de l’allemand par Jean-François Boutout, Paris, Le Promeneur, 1990.

Sigaux (Gilbert), Histoire du tourisme, Lausanne, Éditions Rencontre, « Nouvelle bibliothèque illustrée des sciences et des techniques », 1965 (une attention aux moyens de transport et aux données chiffrées, mais dans un esprit plus vulgarisateur que critique).

Simonicca (Alessandro), Antropologia del turismo, strategie di ricerca e contesti etnografici, Rome, Carocci, 1997.

Towner (John), An Historical Geography of Recreation and Tourism in the Western World, 1540-1940, Chichester, Wiley, 1996.

Urbain (Jean-Didier), « Sémiotiques comparées du touriste et du voyageur », Semiotica, 58-3/4, 1986, p. 269-286.

Urbain (Jean-Didier), L’idiot du voyage. Histoires de touristes, Paris, Plon, 1991, rééd. Payot, coll. « Petite Bibliothèque/Documents », 1993. Urbain (Jean-Didier), Sur la plage : mœurs et coutumes balnéaires (xixe-xxe siècle), Paris, Payot, 1994.

Urbain (Jean-Didier), Secrets de voyage : menteurs, imposteurs, disparus et autres voyageurs invisibles, Paris, Payot, 1998.

Veblen (Thorstein Bunde), Théorie de la classe de loisir, Paris, Gallimard, 1965 (1ère éd. angl. The Theory of the Leisure Class, an economic study of institutions, London, G. Allen and Unwin, 1899).

2.2. Études thématiques

2.2.1. Le voyage comme pratique réglée : les arts de voyager

Blanc (Gérard), « ’De l’Utilité des voyages par l’abbé Gros de Besplas’. Diffusion du savoir et affrontement des idées. 1600-1770 » (actes du Festival d’Histoire de Montbrison, 30 sept.-4 oct. 1992), Montbrison, 1993, p. 113-121 (sur le discours de réception à l’Académie de Béziers, 1762).

Blanckaert (Claude) (dir.), Le terrain des sciences humaines (xviiie-xxe siècles), Paris, L’Harmattan, 1996 (sur la façon dont les directives de recherches, les questionnaires et les instruments normatifs ont transformé le statut de l’observateur entre le xviiie et le xxe siècle).

Bossi (Maurizio), Greppi (Claudio) (dir.), Le istruzioni scientifiche per i viaggiatori xvii-xix, Florence, Olschki, 2005.

Boucher de la Richarderie (Gilles), section « Instructions et traités préliminaires sur l’utilité des voyages et la manière de les rendre utiles », dans Bibliothèque universelle des voyages..., citée supra, section § 1.3.1., Paris, Treuttel et Würtz, 1808.

Chevallier (Élisabeth), « Une, méthode universelle pour voyager avec profit par le comte Léopold Berchtold », dans Dix-Huitième siècle, n° 22, 1990, p. 13-23.

Collini (Silvia), Vannoni (Antonella), « Viaggiare per conoscere : le istruzioni per viaggiatori e scienziati tra Sette e Ottocento », dans Antologia Vieus-seux, Nuova serie, n° 1, janv.-avril 1995, p. 85-102 (déborde largement le cadre européen).

Collini (Silvia), Vannoni (Antonella) (dir.), Le istruzioni per i viaggiatori (xvii-xix secolo) : antologia di testi, Florence, Edizioni Polistampa, « Quaderni del Centro Romantico » du Cabinet Vieusseux, 1997.

Collini (Silvia), « Conseils pratiques et orientations théoriques dans les instructions pour les voyageurs (xviiie siècle) », dans C. Blanckaert, Le terrain..., cit., p. 57-72.

Daston (Lorraine J.), Park (Katharine), Wonders and the order of nature : 1150-1750, New York, Zone Books, 1998 (une contribution décisive à l’histoire de la curiosité).

Doiron (Normand), « L’art de voyager. Pour une définition du récit de voyage à l’époque classique », dans Poétique, n° 73, 1988, p. 83-108.

Doiron (Normand), « Depuis Babel, toucher la lune. De quelques manières de voyager (xvie-xxe siècle) », dans Études françaises de Montréal, XXIV, 3, 1988.

Doiron (Normand), « Les rituels du retour. La dialectique classique du voyage et de la retraite », dans M.-C. Gomez-Géraud (dir.), Les modèles du récit de voyage, revue Littérales, n° 7, 1990, p. 165-178.

Doiron (Normand), L’Art de voyager. Le Déplacement à l’époque classique, Laval-Paris, Les Presses Universitaires de Laval-Klincksieck, 1995.

Ferrazzini (Arthur), Béat de Murait et Jean-Jacques Rousseau. Étude sur l’histoire des idées au xviiie siècle, La Neuveville, Éd. du Griffon, 1952.

Guyot (Alain), « Bernardin de Saint-Pierre : du voyageur récalcitrant au voyageur immobile », dans Revue des Sciences Humaines, n° 245 consacré à l’« Homo Viator », janv.-mars 1997, p. 111-127.

Liechtenhan (Francine-Dominique), « Théodor Zwinger, théoricien du voyage », dans M.-C. Gomez-Géraud (dir.), Les Modèles du Récit de Voyage, revue Littérales, Nanterre, Université de Paris X, n° 7, 1990, p. 151-164.

Mercatanti Corsi (Gloria), Bacone e l’arte del viaggiare, Rome, Vecchiarelli, 1994.

Monga (Luigi), « A Taxonomy of Renaissance Hodoeporics : a Bibliography of Theoritical Texts on Methodus Apodemica (1500-1700) », dans Annali d’italianistica : L’odeporica/Hodoeporics : On Travel Literature, XIV, 1996, p. 645-661 (publié aussi dans Bollettino del CIRVI, n° 27-28, 1993 [en fait 1997], XIV, p. 229-248).

Reichler (Claude), « Le rapatriement des différences : Béat-Ludwig de Murait entre deux mondes », dans Rivista di letterature moderne e compara-te, XLVIII/2, 1995, p. 141-154 (sur la fortune et la réception de Murait jusqu’à nos jours).

Stagl (Justin), « Der wohl unterwiesene Passagier. Reisekunst und Gesellschaftsbeschreibung vom 16. bis zum 18. Jahrhundert », dans B. I. Kra-snobaev, G. Robel, H. Zeman (dir.), Reisen und Reisebeschreibungen im 18. und 19. Jahrhundert als Quellen der Kulturbeziehungsforschung, Berlin, Ulrich Camen, 1980, p. 353-384.

Stagl (Justin), « Das Reisen als Kunst und als Wissenschaft (16.-18. Jahrhundert) », dans Zeitschrift für Ethnologie Braunschweig, vol. 108, n° 1, 1983, p. 15-34 (retrace l’histoire du voyage comme art et comme science, du pèlerinage au voyage instructif, ancêtre des guides touristiques, puis du voyageur patriotique de Berchtold en 1789 aux méthodes conseillées par Gérando en 1800 pour suivre l’observation des peuples sauvages).

Stagl (Justin), en collab. avec Klaus Orda et Christel Kämpfer, Apodemiken : eine räsonnierte Bibliographie der reisetheoretischen Literatur des 16., 17. und 18. Jahrhunderts, Paderborn-Munich-Vienne-Zurich, Ferdinand Schöningh, 1983 (un ample inventaire des traités de l’art du voyage).

Stagl (Justin), « Vom Menschenfreund zum Sozialforscher : der Patriotic Traveller des Grafen Leopold Berchtold », dans Britta Rupp-Eisenreich, J. Stagl (dir.), Kulturwissenschaft im Vielvölkerstaat, zur Geschichte der Ethnologie und verwandter Gebiete in Österreich, ca 1780-1918, Vienne-Cologne-Weimar, Böhlau Verlag, 1995, p. 49-63.

Stagl (Justin), A history of curiosity : the theory of travel, 1550-1800, Londres (Shur), Harwood academic publishers, Studies in anthropology and history, vol. XIII, 1995 (contient notamment l’article « The Methodising of Travel in the Sixteenth-century. A Tale of Three Cities », paru dans History and anthropology, vol. IV, 1990, p. 303-338).

Therrien (Madeleine), « La Lettre sur les voyages de Béat de Murait ou de l’inutilité des voyages », dans F. Moureau (dir.), Métamorphoses du récit de voyage, Paris-Genève, Champion-Slatkine, 1986, p. 73-81.

Vannoni (Antonella), « Les instructions pour les voyageurs : voyage, expérience et connaissance au xviiie siècle », dans C. Blanckaert, Le terrain..., cit., p. 73-88.

Voir aussi :

– 2.2.4. Écriture et récits de voyage (Batten 1978).

– 3. Roche 1986, 1997, 2003.

2.2.2. La dimension éducative et spirituelle du voyage

Artioli (Laura), « Le long de la via Emilia. Les hôpitaux de pèlerins entre xvie et xviiie siècle », dans P. Boutry, P.-A. Fabre, D. Julia (dir.), Rendre ses vœux. Les identités pèlerines dans l’Europe moderne (xvie-xviiie siècle), Paris, Éditions de l’EHESS, 2000, p. 15-38 (cf. sur l’accueil à l’hôpital de Rubiera).

Artioli (Laura), « L’ospedale di Santa Maria della Carità di Reggio Emilia. Il movimento e la condotta dei pellegrini secondo i registri d’amministrazione », dans P. Boutry, D. Julia (dir.), Pèlerins et pèlerinages dans l’Europe moderne, Rome, École française de Rome, 2000 (Collection de l’École française de Rome, 262), p. 189-208.

Boutry (Philippe), Fabre (Pierre-Antoine), Julia (Dominique) (dir.), Rendre ses vœux. Les identités pèlerines dans l’Europe moderne (xvie-xviiie siècle), Paris, Éditions de l’EHESS, 2000.

Boutry (Philippe), Julia (Dominique), « Les pèlerins français à Rome au xviiie siècle d’après les registres de Saint-Louis-des-Français », dans P. Boutry, D. Julia (dir.), Pèlerins et pèlerinages dans l’Europe moderne, Rome, École française de Rome, 2000 (Collection de l’École française de Rome, 262), p. 403-454.

Brian (Isabelle), « Les pèlerins francs-comtois à Rome, 1671-1716 », dans P. Boutry, D. Julia (dir.), Pèlerins et pèlerinages dans l’Europe moderne, Rome, École française de Rome, 2000 (Collection de l’École française de Rome, 262), p. 307-326.

Brizzi (Gian Paolo), « La pratica del viaggio d’istruzione in Italia nel Sei-Settecento », dans Annali dell’Istituto storico italo-germanico in Trento, II, 1976, p. 203-212 (repris dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989, p. 95-102).

Brizzi (Gian Paolo), La formazione della classe dirigente nel Sei-Settecento. I « seminaria nobilium » nell’Italia centro-settentrionale, Bologne, Il Mulino, 1976 (riche, notamment, en graphiques et tableaux qui permettent de visualiser la proportion des étudiants provenant des pays étrangers aux xviie-xviiie siècles en Italie du Nord et du centre).

Chapron (Emmanuelle), « Voyageurs et bibliothèques dans l’Italie du xviiie siècle : des mirabilia au débat sur l’utilité publique », Bibliothèque de l’École des Chartes, t. 162, 2004, p. 455-482.

Julia (Dominique), « Gagner son jubilé à l’époque moderne : mesures de foules et récits de pèlerins », dans La città del perdono. Pellegrinaggi e anni santi a Roma in epoca moderna, 1550-1750, Rome, 1998, p. 311-354.

Julia (Dominique), « Aveux de pèlerins », dans Rendre ses vœux, Paris, Éditions de l’EHESS, 2000, p. 439-456 (une étude fondée sur les procès-verbaux de la maréchaussée pour reconstituer les motifs qui poussaient les hommes sur la route vers les hauts lieux de pèlerinage au xviiie siècle).

Julia (Dominique), « ’Roumieux’ et jacquaires’ au passage des Alpes : données quantitatives et récits de pèlerinages », dans G. Bertrand, M. T. Pi-chetto (dir.), Le vie delle Alpi : il reale e l’immaginario I Les chemins du voyage en Italie : du réel à l’imaginaire, Aoste, Musumeci Editore, 2001, p. 180-202.

Landi (Sandro), « Législations sur les pèlerinages et identités pèlerines dans la péninsule italienne, xvie-xviiie siècle », dans P. Boutry, P.-A. Fabre, D. Julia (dir.), Rendre ses vœux. Les identités pèlerines dans l’Europe moderne (xvie-xviiie siècle), Paris, Éditions de l’EHESS, 2000, p. 457-475.

Landi (Sandro), « Il ‘passo regolato dei poveri’. I pellegrini in Toscana nella seconda metà del Settecento », dans P. Boutry, D. Julia (dir.), Pèlerins et pèlerinages dans l’Europe moderne, Rome, École française de Rome, 2000 (Collection de l’École française de Rome, 262), p. 209-270.

Maczak (Antoni), Teuteberg (Hans Jurgen) (dir.), Reiseberichte als Quellen europäischer Kulturgeschichte. Aufgaben und Möglichkeiten der historischen Reiseforschung (actes du colloque de Wolfenbüttel, 22-25 juin 1981), Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek, 1982 (le voyage comme source pour l’histoire des mentalités).

Parks (George B.), « Travel as Education », dans The Seventeenth Century. Studies in the History of English Thought and Literature from Bacon to Pope, Londres, Oxford University Press, 1951, p. 264-290.

Richard (Jean), Les récits de voyages et de pèlerinages, Turnhout (Belgique), Brepols, 1981.

Perussia (Felice), « Note sulla psicologia della testimonianza di viaggio », dans E. Bianchi (dir.), Geografie private. I resoconti di viaggio come lettura del territorio, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1985, p. 125-142 (le compte rendu de voyage comme forme de construction cognitive de l’Ailleurs).

Voir aussi :

– 2.3. Points de vue sur les voyageurs français (Brizay s. d. et 1995).

– 2.4. Études par villes ou régions (Chevallier s. d. [1994]).

– 3. Leed 1991.

2.2.3. Les conditions matérielles du voyage

a) En Italie

Bertelli (Sergio), « La strada e la posta : ‘Cito, Cito, Cito’ », dans Viaggi teatrali dall’Italia a Parigi fra Cinque e Seicento (actes du colloque de Turin, Centro Regionale Universitario per il Teatro del Piemonte), Gênes, Costa & Nolan, 1989, p. 9-27 (sur l’état des services postaux en Italie aux xvie et xviie siècles).

Caizzi (Bruno), « Problemi postali nel Settecento. Milano e Mantova, Vienna e Venezia, Roma e Napoli », dans Archivio Storico Lombardo, 1986, serie Ila, vol. III, p. 215-232 (sur le voyage des lettres et colis et plus généralement sur les moyens de communication en Italie ; une approche marginale par rapport aux voyageurs, mais qui ouvre des pistes).

Caizzi (Bruno), Dalla posta dei re alla posta di tutti. Territorio e comunicazione in Italia dal xvi secolo all’unità, Milan, F. Angeli, 1993.

Cerasoli (F.), « Ricerche storiche intorno agli alberghi di Roma dal secolo xiv al xix », dans Studi e documenti di storia e diritto, 1893, anno XIV, p. 383-409.

Colombo Timelli (Maria), « Dictionnaires pour voyageurs, dictionnaires pour marchands ou la polyglossie au quotidien aux xvie et xviisiècles », dans Linguisticae Investigationes, t. XVI, 2, 1992, p. 395-420.

Day (John), « Strade e vie di comunicazione », dans Storia d’Italia, V, I documenti, Turin, Einaudi, 1973, p. 87-120.

Fedele (Clemente), Gallenga (Mario), Per servizio di nostro signore. Strade, corrieri e poste dei papi dal Medioevo al 1870, Prato-Modène, Istituto di studi storici postali-Mucchi, 1988 (la contribution de C. Fedele porte sur « Le antiche poste. Nascità e crescita di un servizio (secoli xiv-xviii) »).

Finodi (Armando), « Guide postali italiane e viaggio materiale nella pratica del Grand Tour », dans Bollettino del CIRVI, décembre 2001, anno XXII, fasc. II, p. 217-235.

Kanceff (Emanuele) (dir.). La route de l’Italie/La strada di Francia, Paris, Champion, Cahiers de civilisation alpine n° 10, 1991.

Lieb (Norbert), « Die ältesten Gästebücher des ‘Elephanten’ in Brixen », dans Schiern, 1992, vol. 66, n° 7, p. 440-457 (liste chronologique et brèves notices des 223 personnalités - souverains, nobles, savants, commerçants importants, architectes, sculpteurs, peintres, musiciens - qui ont séjourné dans cet hôtel de Bressanone entre 1820 et 1866).

Liva (Giovanni), « Il controllo e la repressione degli ‘oziosi e vagabondi’ : la legislazione in età spagnola », dans Danilo Zardin (dir.), La città e i poveri. Milano e le terre lombarde dal Rinascimento all’età spagnola, Milan, Jaca Book, 1995, p. 291-332 (à l’opposé du voyage des élites : les étrangers marginaux).

Romani (Mario), Pellegrini e viaggiatori nell’economia di Roma dal xiv al xvii secolo, Milan, Vita e pensiero, 1948.

Rossebastiano (Alda), Antichi vocabolari plurilingui d’uso popolare, Alessandria, Ed. dell’Orso, 1984.

Salierno (Vito), « Le guide postali italiane. Secoli xvi-xviii », dans Annuario internazionale della storia postale, 1985, p. 41-77.

Serra (Armando), Ferrari e vetturini a Roma dal Rinascimento all’Ottocento, Rome, Istituto Nazionale di Studi Romani, 1981.

Zaniboni (Eugenio), Alberghi italiani e viaggiatori stranieri, secoli xiii-xviii, Naples, Detken e Rocholl, 1921 (peu convaincant selon Mario Romani).

Voir aussi :

– 2.1.2. L’Italie et le Grand Tour (Black 1992).

– 2.4. Études par villes ou régions (Arena 1986, Claretta 1891, Wrigley 1996 et 2000).

b) Sur les chemins de l’Italie

Une poste européenne avec les grands maîtres des postes de la famille de La Tour et Taxis (catalogue d’exposition), Paris, Musée postal, 1978.

Le poste dei Tasso, un’impresa in Europa, Bergame, Poligrafiche Bolis (realizzata per il Comune di Bergamo), 1984.

Arbellot (Guy), « La grande mutation des routes de France au milieu du xviiie siècle », dans Annales. Économies, sociétés, civilisations, 1973, III, p. 765-791.

Arbellot (Guy), Lepetit (Bernard) (dir.), Atlas de la Révolution française, vol. 1, Routes et communications, Paris, EHESS, 1988.

Arbellot (Guy), Autour des routes de poste. Les premières cartes routières de la France, xviie-xixe siècle, Paris, Bibliothèque nationale-Musée de la Poste, 1992.

Belloni (Luigi), La carrozza nella storia della locomozione, Milan, Fratelli Bocca, 1901.

Bertrand (Gilles), « Pour une approche comparée des modes de contrôle exercés aux frontières des anciens États italiens. Les exemples du Dauphiné et de la Toscane dans la seconde moitié du xviiie siècle », dans Claudia Moatti (dir.), La mobilité des personnes en Méditerranée de l’Antiquité à l’époque moderne : procédures de contrôle et documents d’identification, Rome, École Française de Rome, 2004 (Collection de l’École française de Rome, 341), p. 253-303.

Bideau (Alain), Garden (Maurice), « Les registres de passeports à Trévoux pendant la Révolution : approche pour une anthropologie historique », dans Études sur la presse au xviiie siècle : les Mémoires de Trévoux, Lyon, Centre d’Études du xviiie siècle de l’Université de Lyon II, 1975, p. 167-202. Voir aussi Dix-huitième siècle, n° 8, 1976, p. 167-187, 215-255.

Bognetti (G. P.), « Note sulla storia del passaporto e del salvacondotto », dans Studi delle scienze giuridiche e sociali dell’Università di Pavia, 1931-1933.

Cavaillès (Henri), La route française, son histoire, sa fonction, étude de géographie humaine, Paris, A. Colin, 1946.

Clavari (Luigi), Attili (Severino), La vita della posta nella leggenda, nella storia, nell’attività umana, Bari, Laterza, 1905 ((de nombreuses illustrations).

Denis (Vincent), « Le contrôle de la mobilité à travers les passeports sous l’Empire », dans M.-C. Blanc-Chaléard et alii, Police et migrants. France, 1667-1939, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2001, p. 75-90.

Fontaine (Laurence), Histoire du colportage en Europe, xve-xixe siècle, Paris, A. Michel, 1993 (l’histoire des colporteurs et des libraires, notamment en Espagne et en Italie, rencontre bien sûr celle du voyage).

Fordham (Hubert George), Catalogue des guides-routiers et des itinéraires français, 1552-1850, Cambridge, s. é., 1921.

Goger (Jean-Marcel), La politique routière en France de 1716 à 1815, thèse soutenue à l’EHESS, Lille, ARNT, 1989 ; « Le Temps de la route exclusive en France : 1780-1850 », dans Histoire, économie et société, 1992, n° 4, p. 597-618.

Lepetit (Bernard), Chemins de terre et voies d’eau, réseaux de transports, organisation de l’espace, 1740-1840, Paris, EHESS, 1984.

Maczak (Antoni), Viaggi e viaggiatori nell’Europa moderna, Rome-Bari, Laterza, 1992 (éd. orig. polonaise, Pañstwowy Instytut Wydawniczy, 1978, 2e éd. 1980 (ne s’occupe pas beaucoup du xviiie siècle, mais constitue sur le voyage à l’époque moderne l’une des rares approches d’historiens, à la fois dans une perspective d’histoire matérielle et des mentalités).

Mangili (Enrico), I Tasso e le poste, Bergame, Società Editrice S. Alessandro, 1942.

Nordman (Daniel), « Sauf-conduits et passeports », dans L. Bély, Dictionnaire de l’Ancien Régime, Paris, PUF, 1996, p. 1122-1124.

Vaille (Eugène), Histoire générale des postes françaises, Paris, PUF, 1947-1955, 7 t.

Vidalenc (Jean), « Une source d’histoire économique et sociale. Les passeports. Problèmes d’utilisation, limites et lacunes », dans Bulletin de la Section d’histoire moderne et contemporaine, Comité des Travaux historiques et scientifiques, 8, 1971, p. 187-202.

Virieux (Maurice), « Les migrations en Dauphiné d’après les passeports délivrés par le commandement de la province (1740-1743) », dans Évocations, 15e année, n° 3, janv.-mars 1973, p. 97-116.

Waquet (Jean), « Voyage de terre et passeport en France de la fin de l’Ancien Régime à 1870 », dans Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, t. LXI, 1984, p. 199-230.

Voir aussi :

– 2.1.2. L’Italie et le Grand Tour (Black 1992).

2.2.4. Écriture et récits de voyage

L’inscription des langues dans les relations de voyage (xvie-xviiie siècle), Cahiers de Fontenay, n° 65/66, Interdisciplinaire : ENS Éditions (Fontenay Saint-Cloud), diffusion Paris, Ophrys, 1992.

Adams (Percy G.), Travelers and Travel Liars, 1600-1800, Berkeley-Los Angeles, University of California Press, 1962 (sur le problème de la véracité et de la fonction instructive des voyages).

Antoine (Philippe), « Une rhétorique de la spontanéité : le cas de la Promenade », dans A. Guyot, C. Massol (dir.), Voyager en France au temps du romantisme. Poétique, esthétique, idéologie, Grenoble, Ellug, 2003, p. 131-146.

Arviller (Raymond), Contribution à l’étude des termes de voyage en français (1505-1722), Paris, Éditions D’Artrey, 1963.

Bataillon (Marcel), « Remarques sur la littérature de voyages », dans Connaissance de l’étranger. Mélanges offerts à Jean-Marie Carré, Paris, Didier, 1964, p. 51-63.

Batten (Charles L.), Pleasurable Instructions. Form and Convention in Eigh-teenth Century Travel Literature, Berkeley-Los Angeles, University of California Press, 1978.

Campagnoli (Ruggero), « Il Voyage come discorso specifico : Dumas a Livorno », dans Discorsi e finzioni, Bologne, Pàtron, 1982, p. 57-95 (une étude concernant moins Dumas ou Livourne que le problème de la narrativité).

Cartago (Gabriella), Ricordi d’italiano. Osservazioni intorno alla lingua e italianismi nelle relazioni di viaggio degli inglesi in Italia, Bassano del Grappa, Ghedina e Tassotti, 1990 (3e éd.) (un travail équivalent n’existe pas pour les récits de voyage en français).

Certeau (Michel de), « Le Récit de voyage : histoire et narrativité », dans Bulletin de la société française de littérature générale et comparée, n° 2, 1978, p. 31-35.

Chard (Chloé), Pleasure and guilt on the Grand Tour : travel writing and ima-ginative geography, 1600-1830, Manchester-New York, Manchester Uni-versitary Press, 1999.

Chupeau (Jacques), « Les récits de voyage aux lisières du roman », dans Revue d’histoire littéraire de la France, 1977, n° 3-4, p. 536-553.

D’Agostini (Maria Enrica) (dir.), La letteratura di viaggio. Storia e prospettive di un genere letterario (actes du colloque de Parme, 4-6 décembre 1986), Milan, Guerini e Associati, 1987 (des études de cas sur l’Italie, en particulier sur les voyageurs allemands, mais aussi sur l’Europe et le reste du monde du Moyen Âge au xxe siècle).

Del Litto (Victor), Kanceff (Emanuele) (dir.), Le Journal de voyage et Stendhal (actes du colloque de Grenoble), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIR-VI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 24, 1986.

Fiorino (Fulvia), La lingua del viaggiatore francese, Fasano, Schena, 1994.

Fliri (Alida), « Per una riflessione teorica sul genere ‘letteratura di viaggio’ », dans Problemi, 83, settembre-dicembre 1988.

Gille (Mireille), « La ‘Lettre d’Italie’ au xviiie siècle : forme et signification », dans Studies on Voltaire and the eighteenth century, n° 219, 1983, p. 257-272.

Gomez-Géraud (Marie-Christine) (dir.), Les Modèles du Récit de Voyage, dossier de la revue Littérales, Nanterre, Université de Paris X, n° 7, 1990 (une intéressante mise au point théorique sur le genre du récit de voyage à partir de corpus variés).

Guentner (Wendelin A.), « Comment le récit de voyage français devient littéraire au xviiie siècle », dans Studies on Voltaire and the eighteenth century, n° 296, 1992, p. 53-70.

Guyot (Alain), « Une certaine manière de voir ». La description entre récit de voyage et récit de fiction chez Bernardin de Saint-Pierre, Chateaubriand et Théophile Gautier. Essai de confrontation stylistique, thèse de doctorat, Paris, Université de Paris IV, 1996 (les études sur l’Italie concernent le Voyage en Italie et l’Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand).

Guyot (Alain), Le Huenen (Roland), L’Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand. L’invention du voyage romantique, Paris, PUPS, 2006.

Jacob (Christian), Lestringant (Frank) (dir.). Arts et légendes d’espaces. Figures du voyage et rhétorique du monde (actes du colloque de Paris, 15-16 déc. 1979), Paris, Presses de l’École Normale Supérieure, 1981.

Kanceff (Emanuele), « I differenti aspetti del ‘Diario di viaggio’ », dans E. Bianchi (dir.), Geografie private. I resoconti di viaggio comme lettura del territorio, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 23, 1985, p. 17-25 (repris dans E. Kanceff, Poliopticon italiano, cité dans 2.1.1. Vue d’ensemble sur le voyage en Italie).

Kanceff (Emanuele), « Il viaggio in Italia degli autori del Settecento : plurilinguismo di una famiglia di spiriti », à paraître dans les actes du congrès organisé par le Centre d’Études Franco-Italiennes sous la dir. de Pierre Blanc, Vertere : les auteurs traducteurs (Chambéry, 29-30 mai 1995).

Le Huenen (Roland), « Qu’est-ce qu’un récit de voyage ? », dans M.-C. Gomez-Géraud (dir.), Les Modèles du Récit de Voyage, revue Littérales, Nanterre, Université de Paris X, n° 7, 1990, p. 11-27.

Leoni (Sylviane), « De la description-inventaire à la lettre galante », dans Ouvr. coll. Voyageurs français à Vérone, Genève, Slatkine, 1984, p. 33-56 (de l’usage de la langue comme ensemble de prescriptions et d’habitudes chez Jouvin de Rochefort, Huguetan, J. Spon, R. de Cotte et F. Deseine, à l’émergence chez Misson de l’écriture, entendue comme un compromis entre un créateur et une société).

Linon-Chipon (Sophie), Magri-Mourgues (Véronique), Moussa (Sarga) (dir.), Miroirs de textes. Récits de voyage et intertextualité, Nice, Publications de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de Nice, 1998.

Marcii (Yasmine), « Lecture critique du voyage en Italie dans la presse littéraire de la seconde moitié du xviiie siècle », dans G. Bertrand (dir.), La culture du voyage. Pratiques et discours de la Renaissance à l’aube du xxe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. Logiques historiques, 2004, p. 181-203.

Mesnard (Jean) (dir.), Les Récits de voyage, Centre d’Étude et de Recherche d’Histoire des Idées et de la Sensibilité (Rouen), Paris, Nizet, 1986.

Monga (Luigi), « Travel and Travel Writing : An Historical Overview », dans Annali d’italianistica, numéro spécial « L’odeporica/Hodoeporics : On Travel Literature », paru aussi en italien dans Bollettino del CIRVI, n° 27-28, anno XIV, 1993 [en fait 1997], p. 1-66.

Moureau (François) (dir.), Métamorphoses des récits de voyage (actes du colloque de la Sorbonne et du Sénat, 2 mars 1985), Paris-Genève, Cham-pion-Slatkine, 1986.

Moureau (François) (dir.). Le Second Voyage ou le Déjà-vu (actes du colloque de nov. 1993), Paris, Klincksieck, 1996.

Pasquali (Adrien), Le Tour des horizons. Critique et récits de voyages, Paris, Klincksieck, coll. « Littérature des voyages », VIII, 1994 (un état présent de la recherche en matière de récits de voyages et une tentative pour esquisser une typologie narrative de ces récits).

Rannaud (Gerald), « Le journal de voyage : forme littéraire ou fait culturel ? », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le Journal de voyage et Stendhal, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 137-146.

Reichler (Claude) (dir.), Mots et images nomades, Études de lettres, numéro sur « Représentation et médiation symbolique dans la littérature de voyage », Lausanne, janvier-juin 1995 (Université de Lausanne, BFSH 2. CH-1015 Dorigny).

Sgrilli (Gemma), « Viaggi e viaggiatori nella seconda metà del Settecento », dans Miscellanea di studi critici pubblicata in onore di Guido Mazzoni dai suoi discepoli, Florence, Tip. Galileiana, 1907, vol. 2, p. 277-308.

Weil (Françoise), « La relation de voyage : document anthropologique ou texte littéraire ? », dans B. Rupp-Eisenreich (dir.), Histoires de l’anthropologie (xvie-xixe siècles), Paris, Klincksieck, 1984, p. 55-65.

2.2.5. Le voyage comme quête artistique

Les artistes français en Italie de Poussin à Renoir, Paris, Musée des arts décoratifs, 1934 (une exposition encyclopédique sur ce thème, incluant à côté des tableaux des sculptures, tapisseries, récits imprimés et manuscrits).

L’Italia vista dai pittori francesi del xviiie xix secolo (catalogue d’exposition intr. par Gaston Palewski), Rome, Palazzo delle Esposizioni, 1961 (nombreuses reproductions de vedute et de portraits de peintres).

Artistes en voyage au xviiie siècle (catalogue d’exposition, Paris, 20 mai-5 juillet 1986, Genève, oct.-nov. 1986), introduit par Marianne Roland Michel, Paris-Genève, Galerie Cailleux, 1986 (concerne surtout les artistes français en Italie).

Clisson ou le retour d’Italie, Paris, Imprimerie nationale, Cahiers de l’Inventaire, 1990 (une ville de l’Ouest de la France et une propriété, La Garenne Lemot, remodelés par des artistes français chassés de Rome à la fin du xviiie siècle).

Souvenirs de voyages. Autographes et dessins français du xixe siècle (catalogue de l’exposition du Louvre, Cabinet des dessins), Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1992 (pour les albums d’artistes sur l’Italie, voir p. 62-73 : M.-M. Drôlling, F.-M. Granet, A.-E. Michallon, C. Corot, Ingres, P. Flandrin, T. Chassériau, A. Ravier, E. Meissonier, H.-E. Cross, P. Signac).

Le voyage en Italie : tableaux et dessins, 1760-1860 (catalogue d’exposition 3 mai-30 septembre 1996), Saint-Rémy de Provence, Lestranger, 1996.

Les paysages de la Liberté. Campagne d’Italie, 1795-1797. Album de dessins & aquarelles de Giuseppe Pietro Bagetti (1764-1831), catalogue d’exposition, Vizille, Musée de la Révolution française, 1997.

Bertrand (Gilles), « Les voyages d’artistes français en Italie au xviiie siècle : bilan des études récentes et perspectives de recherche », Histoire de l’art. Revue de recherche et d’information, n° 51 consacré aux Voyages, novembre 2002, p. 29-37.

Bertrand (Gilles), « Les voyageurs français en Italie et la sauvegarde du patrimoine. Naissance d’une attention à la conservation des biens culturels et artistiques dans la seconde moitié du xviiie siècle », dans Sandra Costa (dir.), De l’art au patrimoine. France et Italie : le transfert de modèles culturels et esthétiques à l’époque moderne, Grenoble-Bologne, Université Pierre Mendès France-Istituto per i Beni culturali della Regione Emilia-Romagna, Cahiers du CRHIPA n° 7, 2003, p. 71-104.

Blumer (Marie-Louise), « La Commission pour la recherche des objets de sciences et arts en Italie (1796-1797) », La Révolution française, t. LXXXVII, 1934, p. 62-259.

Blumer (Marie-Louise), « Catalogue des [506] peintures transportées d’Italie en France de 1796 à 1814 », dans Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 1936, p. 244-348, en part. p. 269-270.

Chard (Chloe), « Horror on the Grand Tour », dans Oxford Art Journal, 1984, vol. 6, n° 2, p. 3-16 (l’évolution des critères de jugement du voyageur du Grand Tour au xviiie siècle, la présence de la violence et de l’horreur dans l’art italien, le plaisir esthétique qu’elles provoquent).

Chevallier (Élisabeth), « Les guides d’Italie et la vulgarisation de la critique d’art au xviiie siècle », dans Revue de littérature comparée, n° 179, juillet-septembre 1971, p. 366-391 (une synthèse sur l’évolution de la manière de regarder les œuvres d’art à partir du guide de Cochin en 1758).

Chevallier (Élisabeth et Raymond), Iter italicum : les voyageurs français à la découverte de l’Italie ancienne, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 17, 1984.

Chevallier (Élisabeth), « Personnages d’opéra et des spectacles populaires. Quelques métamorphoses de César, relatées par les voyageurs d’Italie », dans Raymond Chevallier (dir.), Présence de César, Paris, Les Belles Lettres, 1985, p. 287-292.

Costa (Sandra), Des Ateliers au Musée : histoire du classicisme bolonais en France (1648-1816), thèse Univ. Paris 1-Panthéon-Sorbonne, 1990 (le chap. 8 sur les voyageurs français face aux peintures de Bologne, p. 376-453, est partiellement repris dans Id., « Il gusto dei Bolognesi : l’arte emiliana in Francia dalle requisizioni al 1815 », dans A. Emiliani, L. Pepe, B. Dradi Maraldi (dir.), Pio VI Braschi e Pio VII Chiaramonti. Due Pontefici cesenati nel bicentenario della Campagna d’Italia (acte du colloque de Cesena, mai 1997), Bologne, CLUEB, 1998, p. 77-154 (un parcours qui conduit des réquisitions d’œuvres d’art de Monge à leur restitution, en passant par une analyse du goût manifesté par les Français depuis le xviie siècle pour les œuvres d’art bolonaises).

De Seta (Cesare), Vedutisti e viaggiatori in Italia tra Settecento e Ottocento, Torino, Bollati Boringhieri, 1999 (reprend entre autres un texte sur Peti-tot et un autre sur les peintres paysagistes ayant eu l’expérience de l’Italie avant Corot).

Dussieux (Louis-Étienne), Les Artistes français à l’étranger, Paris, Lecoffre fils et Cie, 1876 (1ère éd. 1859) (p. 404-526 sur les artistes en Italie, dont les noms sont classés selon les villes de séjour et réapparaissent à chaque ville).

Emiliani (Andrea), Pepe (Luigi), Dradi Maraldi (Biagio) (dir.), Pio VI Braschi e Pio VII Chiaramonti. Due Pontefici cesenati nel bicentenario della Campagna d’Italie (actes du colloque de Cesena, mai 1997), Bologne, CLUEB, 1998 (les deux Pontificats de la fin du xviiie et du début du xixe siècle comme occasion de réfléchir sur leur rôle dans l’histoire de la muséographie et sur le rapport tumultueux avec la France du Directoire, du Consulat et de l’Empire).

Festa (Georges), « Images du Bernin au dix-huitième siècle : l’œuvre du sculpteur jugée par les voyageurs français en Italie », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, n° 241, 1986, p. 87-94.

Girard (Marie-Hélène), « Les peintres du Seicento et les écrivains romantiques français », dans Seicento, La peinture italienne du xviie siècle et la France, Rencontres de l’École du Louvre, Paris, La Documentation française, 1990, p. 373-389 (fondé en partie sur les jugements de voyageurs à Bologne et à Rome).

Guiffrey (Jules), Liste des pensionnaires de l’Académie de France à Rome donnant les noms de tous les artistes récompensés dans les concours du prix de Rome de 1663 à 1907, publiée d’après les documents officiels sous les auspices de l’Académie des beaux-arts, Paris, Firmin-Didot, 1908.

Guillot (Isabelle), « Les Ecphrasis dans les récits des voyageurs allemands et français à l’époque des Lumières. Une pratique de l’écriture fondée sur la lecture », dans 2000. The European Journal/La Revue Européenne, Rome, Gangemi, n° 1, juin 2000, p. 4-5 (recense les fonctions de l’ecphrasis dans les récits de voyage en Italie au xviiie siècle : donner à voir ce qui ne peut l’être, décrire les qualités techniques des peintures et sculptures, profiter de l’occasion pour s’exercer à écrire une belle page).

Kuhn (Dorothea), Hofmann (Anneliese), Kunz (Anneliese) (dir.), « Auch ich in Arcadien ». Kunstreisen nach Italien, 1600-1900 (catalogue d’exposition), Stuttgart, Turmhaus GmbH., 1966 (3e éd. Marbach, 1986 ; plus que pour ses illustrations, l’ouvrage est intéressant pour les 380 fiches se rapportant aux documents de l’exposition et portant sur les artistes et les écrivains venus en Italie, jusqu’à Rilke et Stefan George).

Leask (Nigel), Curiosity and the Aesthetics of the Travel Writing, 1770-1840. ‘From an Antique Land’, Oxford, Oxford University Press, 2002 (sur les voyageurs anglais en Amérique, Égypte et Inde ; traite du thème de l’exotisme dans le voyage en relation avec les intérêts archéologiques).

Luciani (Gérard), « Les voyageurs français et les musées italiens », dans Dix-Huitième Siècle, n° 27, 1995, p. 99-107.

Luciani (Gérard), « La politique papale en matière de conservation des antiques et les voyageurs français au xviiie siècle », dans Philippe Koeppel (dir.), Papes et papauté au xviiie siècle (6e colloque franco-italien de la Société française d’étude du xviiie siècle, Chambéry, 21-22 sept. 1995), Paris, Champion, 1999, p. 9-25.

Lui (Francesca), L’Antichità tra scienza e invenzione. Studi su Winckelmann e Clérisseau, prefazione di G. Cusatelli, Bologna, Minerva Edizioni, 2005.

Montaiglon (Anatole de), Guiffrey (Jules), Correspondance des directeurs de l’Académie de France à Rome, avec les surintendants des bâtiments (...), Paris, Charasay frères, 1889-1908, 17 vol.

Moureau (François) (dir.), L’œil aux aguets ou l’artiste en voyage (actes du colloque de nov. 1993), Paris, Klincksieck, 1995 (plusieurs contributions sur des voyages d’artistes en Italie : Hazon, Voiriot, Hoüel, Kniep, Fabre, Castellan, Wiertz).

Nizet (François), Le voyage d’Italie et l’architecture européenne (1675-1825), Bruxelles-Rome, Institut historique belge de Rome, 1988.

Ottani Cavina (Anna) (dir.), Un paese incantato. Italia dipinta da Thomas Jones a Corot, catalogue d’exposition, Milan, Electa, 2001 ; Paysages d’Italie. Les peintres du plein air, 1780-1830/Un paese incantato. Italia dipinta da Thomas Jones a Corot, catalogue d’exposition Grand Palais, 3 avril-9 juillet 2001, Palazzo Te, Mantoue, 1er sept.-16 déc. 2001, Milan-Paris, Electa-Réunion des Musées Nationaux, 2001.

Pérez (Marie-Felicie), « Les Antiquités de la France », dans V. Chevtchenko, S. Cotté, M. Pinault-Sorensen, Charles-Louis Clérisseau (1721-1820). Dessins du Musée de l’Ermitage. Saint-Petersbourg, catalogue d’exposition, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1995, p. 55-60 (sur l’impact qu’eut la représentation des ruines italiennes comme facteur déclencheur de la publication des antiquités de Provence).

Pinon (Pierre), Amprimoz (François-Xavier), Les envois de Rome, 1778-1968 : architecture et archéologie, Rome, École Française de Rome, 1988 (contient entre autres un « catalogue des envois »).

Pirro (André), « Remarques de quelques voyageurs sur la musique d’Italie entre 1720 et 1730 », dans L’Italie au xviiie siècle, Paris, E. Leroux, 1929, p. 131-146.

Pomian (Krzysztof), « Leçons italiennes : les musées vus par les voyageurs français au xviiie siècle », dans Les musées en Europe à la veille de l’ouverture du Louvre (actes du colloque du Louvre, 3, 4, 5 juin 1993), Paris, Klincksieck, 1995, p. 335-361.

Pommier (Edouard), « La saisie des oeuvres d’art », dans La liberté en Italie (1796-1797) (actes du colloque de Vincennes, 7 juin 1996), Vincennes, Centre d’études d’histoire de la Défense, 1997, p. 30-43.

Ragni (Stefano), I viaggi musicali nell’Italia del Settecento, S. Andrea delle Fratte (Pérouse), Guerra Edizioni Guru (Ricerca Scientifica-Università per stranieri di Perugia), 1999.

Rosenberg (Pierre), « Veronese et les voyageurs français du xviiie siècle », dans Nuovi studi su Paolo Veronese (actes de congrès), Venise, Arsenale, 1990, p. 121-128.

Salerno (Luigi), I pittori di vedute in Italia (1580-1830), Rome, Ugo Bozzi, 1991 (fait par la force des choses une large place aux peintres étrangers en Italie).

Sow (Jean-Cyrille), « L’architecture italienne dans la gravure française d’illustration au xviiie siècle : une critique par l’image », dans Daniel Rabreau (dir.), Imaginaire et création artistique à Paris sous l’Ancien Régime (xviie-xviiie siècles) : art, politique, trompe-l’œil, voyages, spectacles et jardins, Paris, Université de Paris 1, Bordeaux, William Blake & Co, Art and Arts, 1998, p. 169-183.

Spadaro (Marina), « La critique d’art et les voyageurs français au xviiie siècle », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le journal de voyage et Stendhal, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 203-208 (bref plaidoyer en faveur de la capacité de lecture des œuvres d’art par les voyageurs).

Tosi (Alessandro), « Sguardi sull’Ottocento. Dal fondo iconografico del Gabinetto Vieusseux », dans Antologia Vieusseux, Nuova serie, anno I, n° 1, janv.-avril 1995, p. 71-84 (sur les images accompagnant les voyages pittoresques en Italie).

Vallet (Georges), « ’L’antiquité’ e ‘les antiquités’ nei racconti dei viaggiatori del Settecento », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud. I. Viaggiatori stranieri in Sicilia, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1989, p. 379-399.

Waquet (Françoise), « Les souscriptions au Museum etruscum et la diffusion de l’étruscologie au xviiie siècle », dans Studies on Voltaire and the eigh-teenth century, n° 208, 1982, p. 305-313.

Voir aussi :

– 2.1.2. L’Italie et le Grand Tour (Ouvr. coll. 1958 et 1978, Burke 1968, De Seta 2001, Moore 1985, Sutton 1982, Wilton 1996).

– 2.1.3. Les transformations à partir de 1780 (Ricci 1977).

– 2.4. Études par villes ou régions (Ouvr. coll. 1979, 1985 et 1988, Beda-rida 1928, Bersani 1982, Bonfait 2003, Borroni Salvadori 1984 et 1985-1991, Bouquillard 2000, Cevese 1987, E. Chevallier 1977, R. Chevallier 1989 et 1992, Clerc 2003, Costa 2001, D’Alessandro 1985, Farinelli et Isenburg 1981, Gatani 1994, Grell 1982, Ivanoff 1967, Mammucari 1997, Mascoli 1981, Merlo 1956, O. Michel 1996, Vallet 1986 et 1992).

– 2.5. Études par voyageurs 1. 1700-1750 (Bézard 1934, Ehrard 1965, Geffriaud Rosso 1992, Hattori 1998, Leribault 2002, Merlani 1970, Moureau 1985, Norci Cagiano 2000, Picault 1951, Rosso 1969, Schefer 1894, Shac-kleton 1988, Sorensen 1995). 2. 1750-1800 (Ouvr. coll. 1981-1982, 1983, 1988, 1990, 1991, 1994 et 2001, Ananoff 1960, Beauvallot 1984, Beck-Saiello 2004, Bertin 1984, Bordes 1979, Boudard 1993, Brochet 1922, Caffiero 2000, Can-diani 1989, Cardinali 1995, Cayeux 1969 et 1989, É. Chevallier 1978, 1980, 1982, 1985, 1989, 1993, 1995 et 1996, R. Chevallier 1983 et 1986-1987, Chevt-chenko & Cotté & Pinault-Sorensen 1995, Clerc 1995, Cotté 1995, Courvoi-sier 1992, Dagen 1988-1989, De Seta 1984, Draper 1997, Festa 1991, Gilet & Westfehling 1994, Girard 1999, Goudey 1998, Guicharnaud 1999, Guimbaud 1928, Hayez 1976, Herdt 1990, Ivanoff 1966, Lamers 1995, Larre 2002, Leliè-vre 1995, Luciani 1992, Lui 1995, Magnusson 1974, Martinez-Raposo 1998, Mascilli Migliorini 1988, Mascoli 1984 et 1989, Méjanès 1999, C. Michel 1991 et 1993, O. Michel 1996 et 1997, Middleton 1992, Mozzillo, Niemeijer 1990 et 1994, Nolhac 1910, Norci Cagiano de Azevedo 1992 et 1998, Olausson 1989, Pélissier 1912, Pellicer 1979, Pérez 1984, 1990 et 1994, Pinault 1990, 1994, 1995 et 1998, Pinon 1998 et 1999, Puech Segault 1985, Rosenberg 1987 et 1994, Roujon 1899, Russo 1993, Ryszkiewicz & Ostrowski 1979, Sandt 2001, Sandström 1979, Simons 1985, Tavernier 1985, Tornézy 1895, Toso Rodinis 1977, Tuzet 1947, Venturi 1974, Willk-Brocard 1977, Wollin 1937, Zutter 1998). 3. 1800-1860 (Ouvr. coll. 1990, Fehlmann 1995, Hostachy 1957, Lund 1993, Moreau 1992, Soulingeas 1996, Ternois 1987, Tooke 1994, Tosi 1995, Trobec 1984).

2.2.6. Voyage et politique

Bertrand (Gilles), « Voyage en Italie et guerre : traces, discours et récits de gens de lettres français au xviiie siècle », dans Olivier Forlin (dir.), Anticléricalisme, minorités religieuses et échanges culturels entre la France et l’Italie, de l’Antiquité au xxe siècle. Hommage à Jean-Pierre Viallet, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 263-304.

Comparato (Vittor Ivo), « Giornali di viaggio e modelli politici tra Sei e Settecento », dans Bollettino del CIRVI n° 3, janv.-juin 1981, p. 79-85 (repris dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989, p. 59-64).

Festa (Georges), « Droit, justice, liberté : l’Italie des voyageurs français de Misson à Dupaty », dans Nature, droit, justice (actes du colloque des sociétés britannique et française du xviiie siècle), Toulouse, Université de Toulouse-Le Mirail, 1991.

Gut (Philippe), « Les capitales de l’Italie pré-unitaire vues par des voyageurs français », dans Le città capitali degli Stati pre-unitari (actes du 53e Congresso di Storia del Risorgimento italiano, Cagliari, 10-14 octobre 1986), Rome, Istituto per la storia del Risorgimento italiano, 1988, p. 435-466.

Kanceff (Emanuele), « Illuminismo e antiilluminismo nel viaggio in Italia », dans Studi di storia della civiltà letteraria francese. Mélanges offerts à Lionello Sozzi, Paris, Champion, 1996, vol. 2, p. 977-984.

Laubriet (Pierre), « Les guides de voyage au début du xviiie siècle et la propagande philosophique », dans Studies on Voltaire and the eighteenth century, n° 32, 1965, p. 269-325 (sur l’émergence de l’esprit philosophique dans les récits de voyage de Misson, de Burnet et de Deseine).

Le Grandic (Éric), « Les salons en voyage, ou le débat esthétique, politique et moral des voyageurs français en Italie au xviiie siècle », dans Revue d’Histoire littéraire de la France, LXXXVIII, nov.-déc. 1988, p. 1047-1063.

Mercier (Roger), « Voyages et réflexion politique. Le relativisme vrai ou supposé des Lumières », dans Modèles et moyens de la réflexion politique au xviiie siècle, Villeneuve-d’Ascq, Publications de l’Université de Lille III, 1977, t. 1, p. 19-36 (ce texte résume les communications de ce colloque consacrées au voyage à ce colloque, notamment celles de R. Mortier et F. Weil sur l’Italie).

Mortier (Roland), « Les voyageurs français en Italie et le débat sur les institutions au xviiie siècle », dans Modèles et moyens de la réflexion politique au xviiie siècle, Villeneuve-d’Ascq, Publications de l’Université de Lille III, 1977, t. 1, p. 117-136 (repris dans Id., Le Cœur et la Raison. Recueil d’études sur le xviiie siècle, Oxford, Voltaire Foundation, 1990).

Voir aussi :

– 2.1.2. L’Italie et le Grand Tour (Atkinson 1924, Boutier 1994, 2000 et 2004, Müllenbrock 1984, Pomeau 1967).

– 2.4. Études par villes ou régions (Bertrand 2004, Caldora 1974, Shac-kleton 1988).

– 2.5. Études par voyageurs (Boudard 1989, Desgraves 1995, Felice 1995, Ferrari 1993, Le Grandic 1995, Mengin 1934, Pérez et Pinault 1990, Weil 1977).

2.2.7. Le voyage comme expérience géographique

Balmas (Enea), « Il viaggio come strumento di conoscenza », dans Varietà delle geografie. Limiti e forza della disciplina, Quaderni di Acme 14, Milan, Cisalpino, 1992, p. 157-162. Bianchi (Elisa) (dir.), Geografie private. I resoconti di viaggio come lettura del territorio, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 23, 1985.

Botta (Giorgio) (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989.

Broc (Numa), « Voyages et géographie au xviiie siècle », dans Revue d’Histoire des Sciences, 1969, p. 137-154.

Broc (Numa), La Géographie des philosophes. Géographes et philosophes français au xviiie siècle, Paris, Ophrys, 1975.

Corna-Pellegrini (Giacomo), Scaramellini (Guglielmo), Viola (Gianni Eugenio), Viaggiatori del Grand Tour in Italia, Milan, Touring Club Italiano, 1987 (une tentative de géographes pour théoriser les problèmes du voyage, à l’origine de l’histoire et de la réalité contemporaines).

Lestringant (Frank), « Suivre la guide », dans Cartes et figures de la terre, Paris, centre Georges Pompidou, 1980, p. 424-435.

Nuti (Lucia), « Alle origini del Grand Tour : immagini e cultura della città italiana negli atlanti e nelle cosmografie del secolo xvi », dans Storia urbana, n° 27, aprile-giugno 1984, p. 3-54 (repris dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989, p. 209-252).

Ranzani (Bruna Ombretta), « L’Italie : du ‘malsain’ géologique au ‘malsain’ anthropologique », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 33-53.

Scaramellini (Guglielmo), « Raffigurazione dello spazio e conoscenza geografica : i resoconti di viaggio », dans E. Bianchi (dir.), Geografie private. I resoconti di viaggio come lettura del territorio, Genève-Moncalieri, Slat-kine-CIRVI, 1985, p. 27-123 (se fonde sur des récits allant des années 1780 au milieu du xixe siècle, essentiellement en Italie).

Scaramellini (Guglielmo), « Textes de voyage et géographie », dans Jean Ser-roy (dir.), La France et l’Italie au temps de Mazarin (actes du colloque de Grenoble, 25-27 janvier 1985), Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1986, p. 183-187.

Scaramellini (Guglielmo), La geografia dei viaggiatori : raffigurazioni individuali e immagini collettive nei resoconti di viaggio, Milan, Unicopli, 1997.

Voir aussi :

– 2.1.3. Les transformations à partir de 1780 (Moravia 1967 et 1974).

– 2.1.4. Du voyage au tourisme (Towner 1996).

– 2.2.3. Les conditions matérielles du voyage (tous titres).

– 2.2.4. Écriture et récit de voyage (Chard 1999).

– 2.3. Points de vue sur les voyageurs français (Bertrand 2005)

– 2.4. Études par villes ou régions (tous titres, mais en particulier Arena 1986, Bossi 1990, 1993 et 1998, Botta 1989, Ciaccio 1963, Cosgrove 1982, Ia-chello 1993, Laureti 1982, Scaramellini 1986, Wrigley 1996).

– 2.5. Études par voyageurs (Botta 1985, Brusa 1978, Conconi 1989, Scaramellini 1989, Vaj 1993).

2.3. Points de vue sur les voyageurs français

Alatri (Paolo), « Comprensioni e incomprensioni tra italiani e francesi nel periodo illuministico », dans Carlo Bertelli (dir.), I francesi e l’Italia, Milan, Banco Ambrosiano Veneto-Libri Scheiwiller, 1994, p. 25-33 (reprend les observations de F. Venturi sur les voyageurs éclairés français en Italie au xviiie siècle et cherche à montrer comment s’effectua une lente remontée de l’Italie dans la considération de la France et de l’Europe).

Barrois Auran (Anny), Les voyageurs français en Italie dans la seconde moitié du xviie siècle, thèse de littérature comparée sous la dir. d’André Rousseau, Univ. d’Aix-Marseille 1, 1994.

Bertaut (Jules), L’Italie vue par les Français, Paris, Librairie des Annales, s. d. [1911] (passe en revue de nombreux voyageurs français depuis les années de Charles VIII jusqu’au début du xxe siècle).

Bertrand (Gilles), « Les voyageurs français face au patrimoine italien de la Renaissance et du baroque : la mise en scène des villes dans les récits-guides du xviiie siècle », dans Sandra Costa (dir.), Représentations et formes de la ville européenne. Le patrimoine et la mémoire, Paris-Grenoble, L’Harmattan-CRHIPA, 2005, p. 97-138 ; autre version parue sous le titre « Voyage et lectures de l’espace urbain. La mise en scène des villes renaissantes et baroques dans les guides en langue française pour l’Italie au xviiie siècle », dans Histoire urbaine, n° 13/juillet 2005, p. 121-153.

Brilli (Attilio), « Scrittori e viaggiatori francesi in Italia », dans Carlo Bertelli (dir.), I francesi e l’Italia, Milan, Banco Ambrosiano Veneto-Libri Schei-willer, 1994, p. 131-138 (une brève synthèse sur le voyage des écrivains français du xxe siècle).

Brizay (François), « L’image du juif dans les récits de voyage en Italie rédigés par des auteurs français au xviie siècle », dans M. Aubrun, G. Audisio, B. Dompnier, A. Gueslin (dir.), Entre idéal et réalité (actes du colloque « Finances et religion »), Clermont-Ferrand, Université Blaise-Pascal, Centre des Entreprises et des Communautés, s. d., p. 251-255.

Brizay (François), « Pèlerins et pèlerinages dans les guides et récits de voyage français en Italie au xviie siècle », dans Pierre André Sigal (dir.), L’image du pèlerin au Moyen Age et sous l’Ancien Régime, Rocamadour, Association des Amis de Rocamadour, s. d., p. 203-212.

Brizay (François), « Les Italiens et la religion d’après les voyageurs français du xviie siècle », dans Mélanges offerts à Robert Sauzet. Foi, fidélité, amitié en Europe à la période moderne, Tours, 1995, p. 289-300.

Brizay (François), L’image de l’Italie dans les guides et les relations de voyage publiées en France au xviie siècle, 1595-1713 : sa construction et son évolution (thèse d’histoire, Université de Tours, décembre 1996), Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 2000.

Brizay (François), « Perceptions de l’Italie dans des guides et des relations de voyage publiés en français au xviie siècle », dans G. Bertrand, M. T. Pi-chetto (dir.), Le vie delle Alpi : il reale e l’immaginario / Les chemins du voyage en Italie : du réel à l’imaginaire, Aoste, Musumeci Editore, 2001, p. 125-139.

Brizay (François), « Peut-on mesurer l’influence qu’eurent en France les guides et récits de voyage en Italie du milieu du xviie siècle à la fin du xviiie siècle ? », dans G. Bertrand (dir.), La culture du voyage. Pratiques et discours de la Renaissance à l’aube du xxe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. Logiques historiques, 2004, p. 121-146 (commente notamment les manuscrits de Claude Robin en 1750 et d’un anonyme de 1784, peut-être François-Jules-Gaspard de Contades).

Castelnuovo (Enrico), « L’Italia nelle guide francesi », dans Carlo Bertelli (dir.), I francesi e l’Italia, Milan, Banco Ambrosiano Veneto-Libri Scheiwiller, 1994, p. 141-144 (concerne les guides français du xixe siècle sur l’Italie).

Castoldi (Alberto), « Cento anni di scambi culturali », dans Carlo Bertelli (dir.), I francesi e l’Italia, Milan, Banco Ambrosiano Veneto-Libri Schei-willer, 1994, p. 105-119 (l’Italie comme fantasme pour les écrivains français qui y voyagèrent au xixe et au xxe siècle).

Cuaz (Marco), « L’identité italienne au xviiie siècle. La perception des étrangers et l’autoreprésentation des intellectuels d’Italie », dans Gilles Bertrand (dir.), Identité et cultures dans les mondes alpin et italien (xviiie-xxe siècle), Paris, L’Harmattan, 2000, p. 13-36.

Cuaz (Marco), « Italiani ? La rappresentazione dei ‘caratteri nazionali’ nella letteratura di viaggio del Settecento », dans G. Bertrand, M. T. Pichet-to (dir.), Le vie delle Alpi : il reale e l’immaginario / Les chemins du voyage en Italie : du réel à l’imaginaire, Aoste, Musumeci Editore, 2001, p. 140-159.

D’Aléo (Léda), « Villes italiennes en représentation dans les récits des voyageurs français du xixe siècle », dans Stendhal Club, vol. 32, 1989, n° 125, p. 64-73 (Stendhal, Chateaubriand, Viollet-le-Duc, P. de Musset, Taine).

Del Balzo (Carlo), L’Italia nella letteratura francese dalla morte di Enrico IV alla Rivoluzione, Turin, Roux e Viarengo, 1905.

Dumesnil (Jules-Antoine), Voyageurs français en Italie depuis le xvie siècle jusqu’à nos jours, Paris, Renouard, 1865 (Rabelais, Montaigne, Félibien, Saint-Disdier, Montfaucon, de Brosses, Barthélemy, Bonstetten, Courier, Lullin de Châteauvieux).

Fernandez (Dominique), « Trois voyageurs français », dans Id., Le Promeneur amoureux. De Venise à Syracuse, Paris, Plon, 1980 (Stendhal, Dumas, Zola).

Festa (Georges), « Génie d’une littérature : l’Italie des voyageurs français au siècle des Lumières », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Centu-ry, n° 266, 1989, p. 451-497).

Fink (Gonthier-Louis) (dir.), L’image de l’Italie dans les lettres allemandes et françaises au xviiie siècle (actes du colloque de Strasbourg, 16-18 sept. 1992), Strasbourg, Univ. des Sciences Humaines, Institut d’Études Allemandes, 1994.

Giraudeau (Fernand), « Les voyageurs français en Italie », dans Revue contemporaine, XIV, mars-avril 1860, p. 685-704 (intéressant pour la vision sur de Brosses, dont la « sécheresse » est opposée à la « sensibilité » de Stendhal, A. Dumas, T. Gautier et G. Sand).

Gola (Sabina), « ’Ova toste, uve e macaroni’. I viaggiatori belgi e la cucina italiana nel xix secolo », dans Soavi sapori della cultura italiana, actes du XIIIe Congrès international de l’Association Internationale des Professeurs d’Italien (Vérone-Soave, 27-29 août 1998), Florence, Franco Cesati Editore, 2000, p. 61-74.

Gola (Sabina), Un demi-siècle de relations culturelles entre l’Italie et la Belgique (1830-1880), thèse de doctorat dont le troisième chapitre, Voyager en Italie, est consacré aux voyageurs belges en Italie au xixe siècle), Rome, Institut Historique Belge de Rome, t. XLVII, 1999.

Gut (Philippe), « Les stéréotypes dans les récits de voyage en Italie », dans Franco-Italica, Stéréotypes et représentation française de l’altérité italienne, Série contemporaine n° 8, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, 1995, p. 55-65.

Gut (Philippe), « L’attrait de la ‘sœur latine’. Esquisse d’une étude des voyageurs français en Italie (1840-1850) », dans L’Italie vue par les étrangers, Centre de Recherches et d’Études sur l’Italie, Bulletin de la faculté des Lettres de Mulhouse, fascicule XIX, Mulhouse, 1995, p. 184-205.

Heriot (Angus), Les Français en Italie, 1796-1799, Paris, Gallimard, 1960.

Hersant (Yves), Italies. Anthologie des voyageurs français aux xviiie et xixe siècles, Paris, R. Laffont, 1988.

Le Grandic (Éric), Les voyageurs français en Italie dans la seconde moitié du dix-huitième siècle, thèse de doctorat de 3e cycle en littérature française sous la dir. de L. Versini, Univ. de Paris IV, 1987.

Menichelli (Gian Carlo), Viaggiatori francesi reali o immaginari nell’Italia dell’Ottocento, primo saggio bibliografico, Rome, Ed. di Storia e Letteratura (Quaderni di cultura francese 4), 1962

Monnet (Camille), Voyageurs et touristes français en Italie, Grenoble, Librairie Stendhal, 1961 (une causerie sur le voyage en Italie de la fin du xve siècle à nos jours).

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), Lo specchio del viaggiatore. Scenari italiani tra Barocco e Romanticismo, Rome, Edizioni di Storia e letteratura (Quaderni di cultura francese 26), 1992 (des auteurs : de Brosses, Berge-ret de Grancourt, Stendhal, Lamartine ; mais aussi des lieux : Florence dans les journaux de voyage au xviiie siècle, la Lombardie des îles Bor-romées, Rome surtout, en particulier ses salles de spectacles).

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Dall’immagine all’esperienza. L’Italia agli occhi dei viaggiatori francesi nella prima metà del Settecento », Prometeo, XII, n° 48, décembre 1994, p. 84-95 (traite en fait de Montesquieu et de de Brosses).

Scanio (Vincent A.), « Observations on the study of Italian by xviiith century French travelers », dans Italica, XXXI, 1954, p. 171-178.

Spaziani (Marcello), Francesi in Italia, Italiani in Francia. Studi. Ricerche. Diporti, Rome, Edizioni di Storia e letteratura, 1961.

2.4. Études par villes ou régions

Lorsqu’elles ne couvrent pas une période plus longue, les études qui suivent portent sur la seconde moitié du xviiie siècle et le début du xixe siècle. Quelques travaux concernant les décennies postérieures à 1815 ont été ajoutés pour la Lombardie, la Vénétie, la Toscane et la Ligurie en raison de la place accordée à ces régions dans les chapitres 6 et 7. Ceux qui concernent Rome et le Sud après 1815 n’ont en revanche pas été retenus de façon systématique.

I francesi a Roma. Residenti e viaggiatori nella Città Eterna dal Rinascimento agli inizi del Romanticismo. Seconda edizione (catalogue de l’exposition Paris-Rome, Palazzo Braschi), Rome, Istituto Grafico Tiberino, 1961 (version en français : Jumelage Paris-Rome : Les Français à Rome, résidents et voyageurs dans la ville étemelle, de la Renaissance aux débuts du romantisme, Hôtel de Rohan, février-avril 1961, par Bernard Mahieu, Madeleine Laurain-Portemer et Françoise Adam, Paris, Archives nationales, 1961).

Florence et la France. ‘Rapports sous la Révolution et l’Empire’, actes du colloque organisé par l’Institut français de Florence, 2-4 juin 1977, Florence-Paris, Centro Di-Editart Quatre-Chemins, 1979 (contient à côté de contributions sur Gagneraux et Fabre un article de Pierre Rosenberg, « Les relations artistiques entre la Toscane et la France sous la Révolution, à propos de l’échange d’un Le Sueur », p. 129-149, qui se place dans le sillage des travaux de F. Boyer sur les liens artistiques entre la Toscane et la France révolutionnaire).

Napoli e la Francia (actes du colloque de Naples, 8-11 déc. 1979), Naples, Grafica meridionale, 1981.

Viaggiatori stranieri in Val d’Aosta (catalogue de l’exposition permanente du château de Verrès), Aoste, Regione Autonoma Valle d’Aosta, 1983.

Viaggiatori stranieri a Pompei (catalogue d’une exposition bibliographique : Pompei, Ercolano, Stabiae, Oplontis, 79-1979), Naples, Biblioteca Universitaria, 1984.

Les musiciens français à Rome, Revue internationale de musique française, Genève, Slatkine, 1985, n° 14.

Il Mito e l’immagine : Capri, Ischia e Procida nella pittura dal ‘600 ai primi del ‘900 (préface de N. Spinosa, contributions de Giancarlo Alisio, Brigitte Daprà, Katia Fiorentino, Laura Mascoli, Georges Vallet et Mariella Utili), Turin, Nuova ERI, 1988 (les îles de Campanie vues par les peintres italiens et étrangers).

Viaggiatori di Sardegna, Cagliari, Demos, 1997.

Viaggiatori, viandanti e pellegrini a Terni tra ‘700 e ‘800, Arrone (Terni), Thy-rus (Studi e ricerche locali 38), 1997.

Ampère (Jean-Jacques), « Portraits de Rome à différents âges », dans Revue des deux mondes, II, 1er juin et 15 juillet 1835.

Andrieux (Maurice), Les Français à Rome, Paris, Fayard, 1968 (un panorama de l’Antiquité à la fin du xixe siècle).

Arena (Gabriella), « Fonti per lo studio della qualità della vita a Roma nei secoli xvi-xix : i diari di viaggio degli scrittori stranieri », dans Id. (dir.), Geografia medica (actes du second séminaire international de géographie médicale « Ambiente urbano e qualità della vita », Cassino, 4-7 décembre 1985), Pérouse, Editrice Rux, 1986, p. 169-200.

Astengo (Domenico), Fiaschini (G.), Viaggiatori e vedutisti in Riviera. Coste e valli del Savonese (xvii-xviii secolo), Gênes, SAGEP, 1975.

Astengo (Domenico), Duretto (Emanuela), Quaini (Massimo), La Scoperta della Riviera. Viaggiatori, immagini, paesaggio, Gênes, SAGEP, 1982 (publié à l’occasion d’une exposition à San Remo ; porte sur les voyageurs étrangers dans la Riviera di Ponente au xixe siècle).

Aziza (Claude) (dir.), Pompéi. Le rêve sous les ruines, Paris, Presses de la Cité, 1992 (une anthologie, accompagnée d’une sorte de guide pour le voyageur cultivé moderne).

Balmas (Enea) (dir.), Francesi a Milano, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del viaggio in Italia n° 31, 1988 (Français au temps de Ludovic le More, prince de Condé, Misson et Montesquieu).

Bedarida (Henri), Parme et la France de 1748 à 1789, Paris, Champion, 1928.

Bersani (C), « Aspetti dell’arte e della cultura bolognese nei viaggiatori francesi del ‘700. Gli orientamenti di gusto di C. de Brosses e di C. N. Co-chin », Il Carrobio, VIII, 1982, p. 62-69.

Bertrand (Gilles), « Les mots de Venise dans les récits de voyageurs au xviiie siècle. De la tradition vénitienne au regard des étrangers », dans Annali di stona moderna e contemporanea, Milan, Università Cattolica, n° 6, 2000, p. 419-448.

Bertrand (Gilles), « Parcours alpins sur le chemin de l’Italie : les transformations de l’image de la montagne dans les guides et récits de voyage en langue française des dernières décennies du xviiie siècle et du début du xixe siècle », dans Tourisme et changements. Revue d’histoire des Alpes, Zurich, Chronos Verlag, 2004/9, p. 109-130

Bertrand (Gilles), « La Toscane hors de Toscane : le regard politique des voyageurs (xvie-xviiie siècle) », dans Jean Boutier, Sandro Landi, Olivier Rouchon (dir.), Florence et la Toscane (xive-xixe siècles). Les dynamiques d’un État italien, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2004, p. 421-439.

Berveglieri (Roberto), Inventori stranieri a Venezia, 1474-1788 : importazione di tecnologia e circolazione di tecnici artigiani inventori : repertorio, Venezia, Istituto Veneto di Scienze, lettere ed arti, 1995.

Bevilacqua (Fernanda), « La vita a Roma alla vigilia della Rivoluzione Francese negli scritti dei visitatori e dei ‘philosophes’ », dans La Critica Sociologica, 1989-1990, 92, gennaio-marzo, p. 1-36.

Bilotto (Luigi), Fazio (Maria Rita), L’immagine del calabrese nella letteratura di viaggio, Cosenza, Publisfera, 2000 (d’utiles notations malgré les erreurs de frappe)

Black (Jeremy), « The Grand Tour and Savoy-Piedmont in the Eighteenth century », dans Studi piemontesi, XIII, 1984, p. 140-164.

Blunt (Anthony), « Naples as seen by French Travellers, 1630-1780 », dans The Artist and the writer in France. Essays in honour of Jean Seznec, Oxford, Clarendon Press, 1974, p. 1-14.

Boccazzi (Gaudenzio), Kanceff (Emanuele) (dir.), Voyageurs étrangers à Venise/ Viaggiatori stranieri a Venezia (actes du congrès de 1979), Genève-Mon-calieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 9, 1981, 2 vol.

Bonfait (Olivier) (dir.), Maestà di Roma : da Napoleone all’Unità d’Italia, da Ingres a Degas, artisti francesi a Roma, Milan, Electa, 2003.

Borroni Salvadori (Fabia), « Memorialisti e diaristi a Firenze nel periodo leo-poldiano », dans Annali della Scuola Normale di Pisa, IIIe série, vol. IX, 3, 1979, p. 1189-1291.

Borroni Salvadori (Fabia), « In Galleria gli artisti e i viaggiatori del Settecento contribuiscono a diffondere il mito di Raffaello », dans Rassegna Storica Toscana, 1984, 30, 1, p. 21-59.

Borroni Salvadori (Fabia), « Artisti e viaggiatori agli Uffizi nel Settecento », dans Labyrinthos. Studi e ricerche sulle arti nei secoli xviii e xix (Florence, Le Monnier puis Vallechi), n° 7-8, 1985, p. 3-72 ; n° 10, 1986, p. 38-92 ; n° 12, 1987, p. 93-156 ; n° 17-18, 1990, p. 199-224 ; n° 19-20, 1991, p. 227-272 (une reconstitution minutieuse du passage des artistes italiens et étrangers qui ont été autorisés tout au long du xviiie siècle à copier des œuvres dans la Galerie des Offices ; l’article proprement dit se trouve dans les deux premiers numéros, le troisième numéro comporte une liste des tableaux copiés dans le dernier tiers du siècle avec les dates et noms artistes qui les ont copiés, les deux derniers numéros contiennent les notes et un dictionnaire des copistes, des mécènes et des donateurs).

Boscals de Réals (Romaine), Les Voyageurs français dans les États pontificaux au xviiie siècle, DEA de littérature française sous la dir. de F. Moureau, Université de Paris IV, 1997.

Boscolo (Alberto) (dir.), I viaggiatori dell’Ottocento in Sardegna, Cagliari, Editrice Sarda Fossataro, 1973 (une anthologie de textes de Joseph Fuchs, William Henry Smyth, Antoine Claude Pasquin...).

Bossi (Maurizio), « La decifrazione della natura. Viaggiatori naturalisti sull’Appennino toscano, 1740-1840 », dans Claudio Greppi, Paesaggi dell’Appennino, Venise, Marsilio-Regione Toscana, 1990, p. 57-76.

Bossi (Maurizio), « Il laboratorio della misura. Osservazioni ed esperienze sulle colline toscane », dans Claudio Greppi (dir.), Paesaggi delle colline, Venise-Florence, Marsilio-Giunta regionale toscana, 1991, p. 53-69.

Bossi (Maurizio), « Via al mare. L’incontro con la costa fra Sette e Ottocento », dans Claudio Greppi (dir.), Paesaggi della costa, Venise, Marsilio-Giunta regionale toscana, 1993, p. 73-86.

Bossi (Maurizio), « Ravenna descritta. Dai corografi rinascimentali ai viaggiatori del Settecento », dans L. Gambi (dir.), Storia di Ravenna. Vol. 4. Dalla dominazione veneziane alla conquista francese, Venise, Marsilio, 1994, p. 681-745.

Bossi (Maurizio), Seidel (Max) (dir.), Viaggio di Toscana. Percorsi e motivi del secolo xix (actes du colloque de Florence, Kunsthistorisches Institut in Florenz, 28-29 nov. 1996), Venise, Marsilio, 1998 (une confrontation entre historiens, géographes, historiens de l’art, littéraires et linguistes sur l’objet « voyage »).

Bossi (Maurizio), « Viaggi nella natura e tra gli uomini. Percorsi di conoscenza in Toscana tra Sette e Ottocento », dans M. Bossi, M. Seidel (dir.), Viaggio di Toscana. Percorsi e motivi del secolo xix (actes du colloque, Florence, Kunsthistorisches Institut in Florenz, 28-29 nov. 1996), Venise, Marsilio, 1998, p. 13-39.

Botta (Giorgio), « Il paesaggio della Bassa lombarda : intellettuali italiani e viaggiatori stranieri nel Settecento e Ottocento », dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989, p. 301-316.

Boudard (Jacqueline), « Les lacs du Latium vus par quelques voyageurs français, de l’aube du Romantisme à la fin du siècle dernier », dans Bollettino del CIRVI, n° 18, juillet-déc. 1988, p. 249-283.

Boudard (Jacqueline), Rome au xixe siècle vue à travers les guides de l’époque, Moncalieri (Turin), CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 63, 2001.

Bouquillard (Jocelyn), La Résurrection de Pompéi. Dessins d’archéologues des xviiie et xixe siècles, Arcueil, Anthèse, 2000 (François Piranèse, Charles-François Mazois, Aubin-Louis Millin, le comte de Clarac, Henri Labrouste, Pierre Gusman, d’après les collections des estampes de la BnF).

Bournet (Albert), Venise. Notes prises dans la bibliothèque d’un vieux Vénitien. Voyageurs illustres à Venise. Venise aux xvie, xviie et xviiie siècles. La peinture vénitienne, Paris, Plon, 1882.

Bouvier (René), Laffargue (André), La vie napolitaine au xviiie siècle : prélude au voyage à Naples, Paris, Hachette, 1956 (sur les descriptions et voyages au xviiie siècle et la révolution de 1799).

Brilli (Attilio), Grandi Viaggiatori in terra di Arezzo, Florence, Il Torchio, 1985. Du même auteur, une anthologie : Arezzo. Lo spirito del luogo 1800-1930, Rome, Banca Popolare dell’Etruria e del Lazio, 1993.

Brilli (Attilio), Viaggiatori stranieri in terra di Siena [xvie-xxe siècle], Rome, Monte dei Paschi di Siena, 1986.

Brilli (Attilio), Cortona nelle pagine dei grandi viaggiatori stranieri, Cortone, Banca Popolare di Cortona, 1986.

Brilli (Attilio), Viaggiatori stranieri in terra di Lucca, Lucques, Cassa di Risparmio di Lucca, Cinisello Balsamo, A. Pizzi, 1996.

Caldora (Umberto), Fra patrioti e briganti, Bari, Edizioni Adriatica, 1974 (sur les étrangers en Calabre pendant la décennie française).

Caramaschi (Enzo), « Storici del viaggio e viaggiatori. Verso le due Sicilie », dans Problemi, n° 99, janv.-avril 1994, p. 34-45 (l’attention aux paysages du Sud chez les voyageurs-écrivains du xixe siècle, de Goethe à Taine).

Cardinali (Sandro), « Il mito repubblicano di San Marino », dans A. Emiliani, L. Pepe, B. Dradi Maraldi (dir.), Pio VI Braschi e Pio VII Chiaramonti. Due Pontefici cesenati nel bicentenario della Campagna d’Italia (acte du colloque de Cesena, mai 1997), Bologne, CLUEB, 1998, p. 51-76 (insiste entre autres sur le rôle de Monge dans le regard porté sur la République de Saint-Marin lors de la campagne d’Italie de Bonaparte).

Carlino (Carlo), Viaggiatori stranieri in provincia di Catanzaro, Soveria Mannelli (Catanzaro), Rubbettino, 1988.

Carpentari-Messina (Simone), « Les voyageurs et la nation corse dans les années 1760 », dans Sylvianne Rémi-Giraud, Pierre Rétat (dir.), Les mots de la nation, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1996, p. 219-231.

Cecini (Nando), « Le Marche : una metafora per i viaggiatori », dans S. Ansel-mi (dir.), Le Marche, Storia d’Italia. Le regioni dall’unità ad oggi, Turin, Einaudi, 1987, p. 683-691.

Ceriotti, (Luca), « Una città di passaggio : Piacenza nei resoconti di viaggio dei secc. xvi-xviii », Nuova rivista storica, LXXXVII, 2004, à paraître.

Ceriotti (Luca), « Piacenza vista da altri : appunti e resoconti ad uso dei viaggiatori (1545-1700) », dans Bollettino storico piacentino, luglio-dicembre 2004, p. 225-277.

Cevese (Renato), « Presenze di artisti francesi in terra vicentina : Cherette [début xviiie siècle], L. Dorigny [seconde moitié du xviie siècle], F. Ménageot [fin xviiie siècle] », dans « Il se rendit en Italie... ». Études offertes à André Chastel, Rome-Paris, Ed. dell’Elefante-Flammarion, 1987, p. 551-570.

Chevallier (Élisabeth), « Le lazzarone napolitain vu par les voyageurs étrangers du xviiie siècle : est-il bon, est-il méchant ? », dans Bulletin de l’Association amicale des anciennes élèves de l’ENS de Fontenay-aux-Roses, n° 90, nov. 1970, p. 18-29.

Chevallier (Élisabeth), « Les peintures découvertes à Herculanum, Pompéi et Stabies vues par les voyageurs du xviiie siècle », dans Gazette des Beaux-Arts, déc. 1977, p. 177-188 (se trouve aussi dans Influences de la Grèce et de Rome sur l’Occident moderne, actes du colloque de Paris du 14, 15 et 19 décembre 1972, Paris, Les Belles-lettres, 1977).

Chevallier (Élisabeth), « La finalité du Vésuve : force du mal ou instrument de la Providence, selon les étrangers venus à Naples au xviiie siècle », dans Actes du colloque Histoire et Iconographie - Clio, Coll. Caesarodu-num XV bis, Paris, Les Belles Lettres, 1980.

Chevallier (Élisabeth), « Images contradictoires du Sud : l’Italie vue par les voyageurs du xviiie siècle », dans Le Sud : Mythes, Images, Réalités, XVIe Congrès de la Société Française de Littérature Générale et Comparée, t. 2, Montpellier, 1980, p. 485-496.

Chevallier (Élisabeth), « La diffusion de l’information par la littérature de voyage au xviiie siècle : le Vésuve et les phénomènes volcaniques », dans Revue de Littérature comparée, janvier-mars 1981, n° 1, p. 39-53.

Chevallier (Élisabeth), « Deux émules d’Empédocle à Naples au xviiie siècle, le père della Torre et le chevalier Hamilton. En marge d’une étude sur la littérature de voyage », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. II, xviie et xviiie siècles, Genève, Slatkine, 1981, p. 495-516 (sur la naissance de l’intérêt pour le Vésuve et le volcanisme).

Chevallier (Élisabeth), « Le carnaval napolitain vu par les voyageurs étrangers dans la seconde moitié du xviiie siècle. Présence de la mythologie. L’éclat et les ombres de la fête », dans P. M. Martin et Ch. M. Ternes (dir.), La Mythologie, clef de lecture du monde classique, Tours, Centre de recherches A. Piganiol, 1986, p. 447-465.

Chevallier (Élisabeth), « Sur la route de Naples par Terracine et Fondi, seconde moitié du xviiie siècle : voyageurs étrangers à la découverte de la Campanie », dans L’Antiquité gréco-romaine vue par le siècle des Lumières, Coll. Caesarodunum XII bis, Tours, Centre de recherches A. Piganiol, 1987.

Chevallier (Élisabeth), « Le pèlerin de Lorette d’après les principaux guides de langue française utilisés au xviiie siècle », dans Pierre André Sigal (dir.), L’image du pèlerin au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime, Gramat, Association des Amis de Rocamadour, s. d. [1994], p. 213-220.

Chevallier (Élisabeth), « Le tremblement de terre de 1783 en Calabre d’après les relations des voyageurs étrangers », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud, III, t. 1, 1995, p. 91-105.

Chevallier (Raymond), « La réception de l’archéologie chez les voyageurs du xviiie siècle en Sicile », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud. I. Viaggiatori stranieri in Sicilia, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIR-VI, 1989, p. 401-435.

Chevallier (Raymond), « Les collections d’antiquités en Sicile vues par les voyageurs du xviiie siècle », dans L’anticomanie : la collection d’antiquités aux xviiie et xixe siècles, Paris, Éditions de l’EHESS, 1992, p. 97-109 (s’appuie sur Hoüel, Riedesel, Roland de la Platière, Saint-Non et Goethe).

Ciaccio (Candida), « La Sicilia del xviii secolo attraverso la descrizione delle guide e dei viaggiatori », dans Annali di ricerche e studi di geografia, XIX, 2, 1963, p. 45-104.

Ciardi (Roberto Paolo), Tosi (Alessandro), Tongiorgi (Lucia) (éd.), Pisa romantica, Pise, Pacini, 1995 (l’image de Pise du milieu du xviiie au milieu du xixe siècle à partir de l’album de dessins exécuté en 1837 par Mlle de La Morinière).

Claretta (Gaudenzio), Degli alberghi antichi di Torino e delle impressioni avutene da viaggiatori illustri, Pinerolo, 1891, réimprimé à l’identique, Turin, Piero Gribaudi Editore, 1974.

Clerc (Marianne), « Parme dans les années 1750 : une providence pour les artistes français de province », dans Sandra Costa (dir.), De l’art au patrimoine. France et Italie : le transfert de modèles culturels et esthétiques à l’époque moderne, Grenoble, Université Pierre Mendès France, Cahiers du CRHIPA n° 7, 2003, p. 105-113 (sont évoqués des peintres, sculpteurs et architectes, notamment dauphinois).

Colesanti (Massimo), « Francesi a teatro nella Roma del ‘700 », dans Orfeo in Arcadia. Studi sul teatro a Roma nel Settecento, Rome, Istituto della Enciclopedia Italiana, 1984, p. 203-215.

Corbin (Alain), « Le Plaisir de l’interprétation : le pèlerinage au rivage de la Campanie », dans Id., Le territoire du vide. L’Occident et le désir du rivage, 1750-1840, Paris, Flammarion, coll. Champs, 1990 (1ère éd. Paris, Aubier, 1988), p. 54-68 (l’auteur évoque aussi en d’autres endroits de son ouvrage la perception des rivages italiens par les voyageurs étrangers cf. p. 171-186).

Cosgrove (Denis), « The myth and the stones of Venice : an historical geo-graphy of a symbolic landscape », dans Journal of Historical Geography, vol. 8, n° 2, 1982, p. 145-169 (trad. ital. : « Il mito e le pietre de Venezia : geografia storica di un paesaggio simbolico », dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989, p. 141-176).

Costa (Sandra), « L’artista in Italia ‘à se former le goût et la manière’ : contributo all’analisi del viaggio a Bologna », dans G. Bertrand, M. T. Pichetto (dir.), Le vie delle Alpi : il reale e l’immaginario/Les chemins du voyage en Italie : du réel à l’imaginaire, Aoste, Musumeci Editore, 2001, p. 163-179.

Cuaz (Marco), « L’immagine di Torino nei viaggiatori del ‘700 », dans Valerio Castronovo (dir.), Storia illustrata di Torino, Milan, Sellino, 1993 (un fascicule).

Cuaz (Marco), Valle d’Aosta. Storia di un’immagine, Rome-Bari, Laterza, 1994, 2e éd. 1995.

Cusatelli (Giorgio) (dir.), Viaggi e viaggiatori del Settecento in Emilia e in Romagna, Bologne, Il Mulino, 1986, 2 vol. (d’utiles mises au point méthodologiques).

D’Alessandro (A.) (dir.), Artisti e scrittori europei a Roma e nel Lazio, dal Grand Tour ai romantici (actes du colloque de Rome, 1984), Rome, Do-mograf, 1985.

Del Negro (Piero), « Lo sguardo su Venezia e la sua società : viaggiatori, osservatori politici », chap. V, dans Gaetano Cozzi, Paolo Prodi (dir.), Storia di Venezia, vol. VI, Dal rinascimento al barocco, Rome, Istituto della Enciclopedia italiana, 1994, p. 275-301.

De Lorenzo (Antonio), Francesi a Firenze, Florence, CBB, 1990 (viiie-xxe siècle).

De Lucia (Guido) (dir.), Viaggiatori europei negli Abruzzi e Molise nel xviii e xix sec. (actes du colloque de Teramo-Giulianova 19-20 sept. 1974), Teramo, Centro di Ricerche Storiche « Abruzzo Teramano », a cura della Regione, 1976.

De Vecchi Ranieri (Maria Maddalena), Viaggiatori stranieri in Umbria (1500-1915), Pérouse, Volumnia, 1986.

Di Carlo (Eugenio), Viaggiatori stranieri in Sicilia nei secoli xviii-xix, Païenne, Tipografia Montaina, 1964.

Di Nola (Annalisa), « Percorsi reali e percorsi simbolici nelle guide di Roma tra xvi e xix secolo », dans Sofia Boesch-Gajano, Lucetta Scaraffia (dir.), Luoghi sacri e spazi della santità, Turin, Rosenberg & Sellier, 1990, p. 483-506 (une enquête menée sur 334 guides de Rome entre 1501 et 1900).

Doria (Gino), Viaggiatori stranieri a Napoli, Naples, Guida, 1984 (sur les voyages des étrangers à Naples xviie-xxe siècle).

Dotoli (Giovanni), « La città pugliese vista dai Francesi », dans Studi in onore di M. Marangelli, Fasano, Schena, 1991, p. 299-316.

Dotoli (Giovanni), Fiorino (Fulvia) (dir.), Viaggiatori francesi in Puglia dal Quattrocento al Settecento, Fasano, Schena, 2 vol., 1993 (anthologie).

Dotoli (Giovanni), Fiorino (Fulvia) (dir.), Viaggiatori francesi in Puglia nell’Ottocento, Fasano, Schena, 1985-1992, 5 vol. (anthologie).

Dotoli (Giovanni), L’occhio del forestiero : viaggiatori europei nelle contrade pugliesi, Fasano, Schena, 2000, 109 p. (porte sur xviiie-xxe siècle).

Fabbricino Trivellini (Gabriella), « Note sui viaggiatori francesi del ‘700 nel Mezzogiorno continentale » et « Appunti sui viaggiatori francesi nel mezzogiorno, nella seconda metà del Settecento », dans Misure critiche, XII, n° 42, 1982, p. 92-97, et XIII, n° 46-47, 1983, 23 p. (revue introuvable, sauf à la bibliothèque du CIRVI).

Faitrop-Porta (Anne-Christine), Rome au xixe siècle vue par les grands compositeurs pensionnaires à la Villa Médicis et par leurs contemporains, Moncalieri, CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 53, 1996.

Falzone (Gaetano), « La Sicilia dei viaggiatori », dans Id., La Sicilia tra il Sette e l’Ottocento, Palerme, Flaccovio, Collana di studi sul Risorgimento italiano, 1965, vol. 1, p. 41-106.

Falzone (Gaetano), Viaggiatori stranieri in Sicilia tra il 700 e l’800. L’Europa scopre la Sicilia, Palerme, Denaro, 1965.

Farinelli (Franco), Isenburg (Teresa), « Le intenzioni del Pittoresco : i viaggiatori stranieri in Italia meridionale tra Sette e Ottocento », dans Paesaggio. Immagine e realtà, Milan, Electa, 1981, p. 159-165 (repris dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989, p. 195-208).

Festa (Georges), « Le voyage en Sardaigne au siècle des Lumières », dans Stu-dies on Voltaire and the eighteenth century, n° 249, 1987, p. 439-445.

Festa (Georges), « Naissance d’une anthropologie : le tarentisme dans la conscience des voyageurs au xviiie siècle », dans Studies on Voltaire and the eighteenth century, n° 256, 1988, p. 249-258.

Festa (Georges), « Capri au siècle des Lumières : aspect du mythe de Tibère dans la conscience des voyageurs », dans François Moureau (dir.), L’île, territoire mythique, Paris, Aux Amateurs de livres, 1989, p. 67-77.

Fortunati (Vita) (dir.), Bologna, la cultura italiana e le letterature straniere moderne, Ravenne, Longo, 1992.

Galoppini (Laura), « Pisa nei racconti dei viaggiatori francesi nei secoli xviii e xix », dans Bollettino Storico Pisano, 62, 1993, p. 439-443.

Gardini (Gabriele), Cervia. Immagine e progetto. Le rappresentazioni della città dal xv al xx secolo, Ravenne, Longo Editore, 1998 (accorde une large place aux voyageurs).

Garms (Elisabeth et Jôrg), « ’Milan est une des plus grandes et des plus belles villes de l’Italie’ », dans G. Bezzola (dir.), L’Europa riconosciuta. Anche Milano accende i suoi lumi (1706-1796), Milan, Cariplo-F. Motta, 1987, p. 9-37.

Garms (Elisabeth et Jörg), « Mito e realtà di Roma nella cultura europea. Viaggio e idea, immagine e immaginazione », dans Cesare De Seta (dir.), Storia d’Italia. Annali V. Il paesaggio, Turin, Einaudi, 1982, p. 563-662.

Garms (Jörg), « Autour de l’idée de Rome. Écrivains et touristes du xixe siècle », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 102, 1, 1990, p. 97-109 (sur les changements que subit le mythe de Rome au cours du xixe siècle à la faveur de la restauration post-révolutionnaire, du romantisme catholique et de la pensée laïque et libérale).

Gasparini (Paolo), Musella (Silvana), Un viaggio al Vesuvio. Il Vesuvio visto attraverso diari, lettere e resoconti di viaggiatori, Naples, Liguori Editore, 1991.

Gatani (Tindaro), Sicilia : cronache e iconografie dei viaggiatori del passato, Palermo, la Bottega di Hefesto, 1994 (sur la Sicile dans l’art).

Giliberti (Emanuele), Viaggiatori in Sicilia nell’età moderna. Paesaggi, uomini e città (trad. d’une anthologie anglaise), Syracuse, Ediprint, 1991.

Girard (Marie-Hélène), « Le personnage de Marino Faliero dans le Romantisme français », dans Trois figures de l’imaginaire littéraire, actes du XVIIe congrès de la S.F.L.G.C., Paris, Belles Lettres, 1982, p. 125-144 (concerne Byron, Delavigne et la popularité du drame de Faliero auprès des visiteurs du Palais Ducal à Venise).

Girard (Marie-Hélène), « Un lieu à l’épreuve de la description : la basilique Saint-Marc de Venise », dans actes du colloque tenu à Amiens, décembre 1999, Romans et récits de voyage. Écriture de fiction, écriture du voyage, UPS, 2000 (concerne les descriptions et les jugements portés sur l’architecture de Saint-Marc, du Président de Brosses à Proust et Michel Butor).

Gola (Sabine), « Les artistes liégeois à Rome. La Fondation Darchis », dans La Vie wallonne, LXX, 1996, n° 435-436, p. 204-206. Grell (Chantal), Herculanum et Pompéi dans les récits des voyageurs français du xviiie siècle, Naples, Centre Jean Bérard, 1982. Grell (Chantal), « Les voyageurs à Herculanum », dans Dix-Huitième siècle, n° 22, 1990, p. 83-94. Guillerm (Jean-Pierre), Vieille Rome : Stendhal, Goncourt, Taine, Zola et la Rome baroque, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 1998.

Hayward (Fernand), Memorie francesi a Roma, Rome, Confederazione nazionale fascista professionisti e artisti, 1934 (sur les voyageurs français à Rome ier-xxe siècle).

Hermann (Maria Luisa), Semeraro (Angelo), Viaggiatori in Puglia dalle origini alla fine dell’Ottocento. Antologia, Fasano, Schena, 1991 (anthologie).

Hoyet (Marie-José), Viaggiatori francesi in Abruzzo. Ottocento e Novecento, anthologie avec introduction de Gabriele-Aldo Bertozzi, Chieti, Vecchio Faggio, 1989.

Iachello (Enrico), « La représentation des villes siciliennes dans les récits de voyageurs français (xviiie et xixe siècles) », dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 40-4, octobre-décembre 1993, p. 557-577.

Iezzi (Benito) (dir.), Viaggiatori stranieri a Sorrento : prima centuria bibliografica, Cava dei Tirreni (Salerno), Di Mauro Franco, 1989.

Isnardi (Giuseppe), Frontiera calabrese, Naples, Edizioni Scientifiche Italiane, 1965 (contient deux chapitres sur les étrangers en Calabre au xixe et au début du xxe siècle).

Ivanoff (Nicola), « I pittori francesi a Venezia nel Settecento », dans V. Branca (dir.), Sensibilità e razionalità nel Settecento, Florence, Sansoni, 1967, p. 567-581.

Jaton (Anne-Marie), Le Vésuve et la sirène : le mythe de Naples de Madame de Staël à Nerval, Pise, Pacini ed., 1988.

Kanceff (Emanuele) (dir.), Les voyageurs étrangers et le Val d’Aoste (actes du colloque de 1981), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 13, 1985.

Kanceff (Emanuele) (dir.), Il Garda nella cultura europea (actes du colloque de 1982), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 14, 1986.

Kanceff (Emanuele) (dir.), Goethe-Stendhal, mito e immagine del lago tra Settecento ed Ottocento, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 29, 1988.

Kanceff (Emanuele), Rampone (Roberta) (dir.), Viaggio nel Sud I. Viaggiatori stranieri in Sicilia (actes du colloque de Syracuse 7-9 avril 1988), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 36, s. d. [probablement 1992].

Kanceff (Emanuele) (dir.), Viaggiatori stranieri in Liguria, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 34, 1992.

Kanceff (Emanuele), Rampone (Roberta) (dir.), Viaggio nel Sud II. Verso la Calabria (actes du colloque du 21-26 mai 1990), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 41, 1992.

Kanceff (Emanuele), Rampone (Roberta) (dir.), Viaggio nel Sud III. Il profondo Sud. Calabria e dintorni (actes du colloque du 22-26 mai 1990), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 42, 1995.

Kanceff (Emanuele) (dir.), Immagini di San Remo nel mondo, Moncalieri, CIRVI, 1998 (du xvie siècle à nos jours, avec une dominante xixe-xxe siècle) ; les études sont complétées par des illustrations, une anthologie et un dictionnaire biographique des voyageurs).

Knight (Carlo), Sulle orme del Grand Tour. Uomini, luoghi, società del Regno di Napoli, Naples, Elemond-Electa, s. d. (années 1990).

Landi (Angelo), Marcenara (Giuseppe), Il Porto della luna : viaggiatori, scrittori e vedutisti nel Golfo della Spezia, Gênes, Sagep, 1993.

Laureti (Lamberto), « L’immagine della Campania nelle guide per ‘viaggiatori’ e ‘forestieri’ dei secoli xvii-xix », dans Scritti geografici in onore di Aldo Sestini, parte I, Florence, Società di Studi Geografici, 1982, p. 573-593.

Luciani (Gérard), « Viaggiatori-scrittori francesi a Roma all’inizio dell’Ottocento », dans Ferdinando Pappalardo (dir.), Scritture di sé. Autobiografismi e autobiografie, Naples, Liguori Editore, 1994, p. 125-142.

Mammucari (Renato), Viaggio a Roma e nella sua campagna : pittori e letterati alla scoperta del paesaggio dalla mitica stagione del Grand Tour agli inizi del nostro secolo, Roma, Newton & Compton, 1997.

Manca (Tania), « I viaggiatori europei alla continua riscoperta della Sardegna », dans Id. (dir.), Viaggiatori europei. Dall’esplorazione del mondo al viaggio in Sardegna (‘700 e ‘800), Sassari, Carlo Delfino editore, 2004, p. 77-108.

Mangio (Carlo), « Testimonianze di viaggiatori francesi su Livorno fra Seicento e Settecento », dans atti del convegno Livorno e il Mediterraneo nell’età medicea, Livourne, Bastogi, 1978, 15 p.

Marcenaro (Giuseppe), Viaggiatori stranieri in Liguria, Gênes, Janua, 1987 (rééd. Gênes, De Ferrari, 1990 ; Rome, Editalia, 1998).

Marcenaro (Giuseppe), Viaggio in Liguria, Gênes, SAGEP, 1992 (porte sur le xviiie et le xixe siècle).

Marin (Brigitte), Reflets de Naples (1550-1740). Image de Naples dans les récits de voyageurs français et l’iconographie de la ville, mémoire de maîtrise, Univ. Paris I Sorbonne, 1984. Recherches reprises dans trois articles du Bollettino del CIRVI (Moncalieri) : « Les miroirs de la ville. Représentations textuelles et représentations figurées. Naples (1550-1740) », dans Bollettino..., n° 11-12, janv.-déc. 1985, p. 1-30 ; « L’espace urbain dans les récits de voyage et l’iconographie de la ville. Naples (1550-1740) », dans Bollettino..., n° 14, juillet-déc. 1986, p. 217-254 ; « La ville en miettes. L’image de Naples dans les récits de voyage et l’iconographie de la ville (1550-1740) : éléments de composition », dans Bollettino..., n° 17, janv.-juin 1988, p. 1-31.

Marin (Brigitte), « Généalogie des lieux communs », dans C. Vallat, B. Marin, G. Biondi, Naples : démythifier la ville, Paris, L’Harmattan, 1998 (dans le chap. 1, B. Marin s’appuie sur les récits de voyage du xvie au xixe siècle pour retracer l’évolution des préjugés concernant la ville comme espace bâti et comme communauté d’habitants).

Martinoni (Renato), Viaggiatori del Settecento nella Svizzera italiana, Locarno A. Dadò, 1989.

Mascheroni (Silvia), « La Milano dei viaggiatori francesi al tempo di Stendhal », dans Gian Franco Grechi (dir.), Incontri stendhaliani, Milan, Palazzo Sormani, 1996, p. 9-44.

Mascilli Migliorini (Luigi), « Viaggiatori in Toscana nell’età dei Lorena », dans Zeffiro Ciuffoletti, Leonardo Rombai (dir.), La Toscana dei Lorena. Riforme, Territorio, Società (actes du colloque de Grosseto, 27-29 nov. 1987), Florence, Olschki, 1989, p. 639-649.

Mascilli Migliorini (Luigi), L’Italia dell’Italia : coscienza e mito della Toscana da Montesquieu a Berenson, Florence, ponte alle Grazie, 1995.

Mascoli (Laura), a cura di, Pompéi : travaux et envois des architectes français au xixe siècle (catalogue de l’exposition), Paris-Naples, École nationale supérieure des Beaux-Arts-Institut français de Naples, 1981, dont l’article de L. Mascoli, « Architectes, antiquaires et voyageurs français à Pompéi », p. 3-53.

Maugain (Gabriel), « Rome et le gouvernement pontifical au xviiie siècle, d’après des voyageurs français », dans L’Italie au xviiie siècle, Paris, E. Leroux, 1929, p. 45-74.

Merlino (Giuseppe), Old Calabria. Invito al viaggio. L’itinerario del Grand Tour, Naples, Fondazione Napoli Novantanove, 2000 (un parcours dans les récits de voyage sur la Calabre depuis la fin du xviiie siècle, se proposant comme guide pour le parc littéraire « Old Calabria »).

Merlo (Luciano), « Viaggiatori e artisti nella Roma del Settecento », dans Capitolium, n° 7, anno XXXI, 1956.

Meyer (Frédéric), « Le regard des voyageurs étrangers sur la religion des Savoyards du xvie au début du xixe siècle », dans S. Brunet, D. Julia, N. Lemaître (dir.), Montagnes sacrées d’Europe (actes du colloque Religion et montagnes, mai-juin 2002, Tarbes), Paris, Publications de la Sorbonne, 2005, p. 301-313.

Michel (Christian), « Les découvertes d’Herculanum et la Querelle des Anciens et des Modernes », dans Bulletin de la Société de l’Art Français, 1984, éd. 1986, p. 105-117.

Michel (Olivier), Vivre et peindre à Rome au xviiie siècle (recueil d’articles), Rome, École française de Rome, 1996 (Collection de l’École française de Rome, 217).

Misan-Montefiore (Jacques), Venise des voyageurs romantiques français, Moncalieri (Turin), CIRVI, Biblioteca del viaggio in Italia n° 61, 2001.

Montègre (Gilles), « Vers la mesure du monde ? Le voyage scientifique français à Rome et la quête de l’antique dans la seconde moitié du xviiie siècle », dans La culture scientifique romaine à l’époque moderne, Rome, École Française de Rome, à paraître.

Mozzillo (Atanasio), Viaggiatori stranieri nel Sud, Milan, Edizioni di Comunità, 1964 (rééd. 1982 ; une anthologie portant sur la période de 1770 à 1919 et précédée d’une ample présentation p. 15-95).

Mozzillo (Atanasio), Napoli, un mito, Naples, Edizioni Scientifiche Italiane, 1975.

Mozzillo (Atanasio), La Frontiera del Grand Tour. Viaggi e viaggiatori nel Mezzogiorno borbonico, Naples, Liguori, 1992 (d’importantes réflexions sur l’imaginaire collectif européen vis-à-vis du Sud de l’Italie ; porte sur la période 1500-1860 ; une bibliographie présentant dans un unique ordre alphabétique les récits de voyage et les études sur le voyage dans le Sud).

Mozzillo (Atanasio), Passaggio a Mezzogiorno. Napoli e il Sud nell’immaginario barocco e illuminista europeo, Milan, Leonardo, 1993.

Neppi Modona (Leo), Viaggiatori in Sardegna, Cagliari, Editrice Sarda Fossa-taro, 1971.

Noakes (S.), « The Rhetoric of Travel : the French Romantic Myth of Naples », dans Ethnohistory, 1986, vol. 33, n° 2, p. 139-148 (les lieux communs de la représentation de Naples dans les récits de voyages français de la première moitié du xixe siècle).

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « I viaggiatori francesi », dans Le Muse galanti. La Musica a Roma nel Settecento, Rome, Istituto dell’Enciclopedia Italiana, 1985, p. 89-99.

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Journaux de voyage en Italie au xviiie siècle : images de Florence », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le journal de voyage et Stendhal : bibliothèque du voyage en Italie, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 231-243 ; repris sous le titre « Immagini di Firenze nei diari di viaggio settecenteschi », dans Lo specchio del viaggiatore. Scenari italiani tra Barocco e Romanticismo, Rome, Edizioni di Storia e Letteratura (Quaderni di cultura francese 26), 1992, p. 63-83.

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « I viaggiatori francesi nella Roma di Pio VI. Spettacolo teatrale e coreografia religiosa », dans Ouvr. coll. Il teatro e la festa. Lo spettacolo a Roma tra Papato e Rivoluzione (catalogue de l’exposition Rome, Museo Napoleonico, juin-septembre 1989), Rome, Artemide, 1989, p. 10-13.

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), Napoli : capitale, giardino, museo nell’Europa del primo Settecento, Florence, Il Ventilabro, 1997 (une grande capitale européenne dans les impressions des voyageurs étrangers, 1700-1750).

Nuti (Lucia), « Le guide di Pisa fra ‘700 e ‘800 : rapporti fra descrizione lette-rario-figurativa e città », dans Storia urbana, n° 18, gennaio-marzo 1982, p. 35-69 (sur la manière dont les guides, locaux essentiellement, construisent et donnent à voir la ville aux touristes).

Orlandi Frattarolo (Livia) (dir.), Bologna e il grand tour (catalogue d’exposition bibliographique), Rome, Istituto Poligrafico dello Stato, 1991.

Ortolani (Giuseppe), « La Venezia dei viaggiatori nel Settecento », dans Id., Voci e visioni del Settecento veneziano, Bologne, Zanichelli, 1926, p. 57-96.

Palluel-Guillard (André), « Impressions de voyage en Savoie ou comment les voyageurs ont vu la Savoie », Chambéry, collection L’Histoire en Savoie, n° 98, juin 1990, Société savoisienne d’histoire et d’archéologie, 56 p. (inventorie environ 115 titres de récits).

Palluel-Guillard (André), « Les voyageurs français en Piémont », dans Ettore Dezza, Robertino Ghiringhelli, Guido Ratti (dir.), L’altro Piemonte nell’età di Carlo Alberto (Atti del convegno di studi, Alessandria, 28-30 ottobre 1999), San Salvatore Monferrato, Tipografia Barberis/Cassa di Risparmio di Alessandria, 2001, p. 409-415.

Paloscia (Franco) (dir.), Roma dei grandi viaggiatori (textes de I. Alighiero Chiusano, M. Fagiolo, E et J. Garms), Rome, Abete, 1987.

Paloscia (Franco) (dir.), La Sicilia dei grandi viaggiatori (textes de V. Consolo, A. Mozzillo, E. Kanceff, M. Ganci, G. C. Sciolla), Rome, Abete, 1988.

Paloscia (Franco) (dir.), Venezia dei grandi viaggiatori (textes de A. Zorzi, E. Kanceff, M. Battilana, F. Claudon, P. Cazzola, G. C. Sciolla), Rome, Abete, 1989.

Paloscia (Franco) (dir.), Genova dei grandi viaggiatori (textes de E. Kanceff, V. Amoroso, R. Mamoli Zorzi, E. G. Fazio, P. Cazzola, D. Astengo), Rome, Abete, 1990.

Paloscia (Franco) (dir.), Il Piemonte dei grandi viaggiatori (textes de E. Kanceff, M. Battilana, E. G. Fazio, P. Cazzola, G. C. Sciolla, M.-T. Bouquet-Boyer, F. Claudon), Rome, Abete, 1991. Paloscia (Franco) (dir.), Milano dei grandi viaggiatori (textes de E. Kanceff, M. Battilana, E. G. Fazio, P. Cazzola, G. C. Sciolla, F. Claudon), Rome, Abete, 1992.

Paloscia (Franco) (dir.), Firenze dei grandi viaggiatori (textes de E. Kanceff, A. Brilli, G. Cusatelli, R. Risaliti, S. Meloni Trkulja, M. Miniati, M. Bossi), Rome, Abete, 1993.

Paloscia (Franco) (dir.), Napoli e il Regno dei grandi viaggiatori (textes de E. Kanceff, L. Monga, E.-G. Fazio, T. Scamardi, P. Cazzola, F. Meregal-li, M. Pinault-Sorensen, F. Claudon), Rome, Abete, 1994.

Paloscia (Franco) (dir.), Incontro con l’Italia. Strumenti. Dizionari e Indici, Rome, Abete, 1995.

Parisse (Giovanna) (dir.), Viaggiatori francesi in Umbria, Lanciano (Chieti), Métis, [vers 1990].

Parpagliolo (Luigi), Palmi. Città panoramica (dagli scrittori stranieri), Palmi, Editrice Biblioteca Comunale, 1948 (les voyageurs étrangers à Palmi au xixe siècle).

Pellae-Bougnol (Florence), « I francesi al carnevale di Venezia », dans Venezia e Parigi, Milan, Electa, 1989, p. 169-196.

Pellegrini (Carlo), « Firenze e gli stranieri », dans Jolanda De Blasi (dir.), Firenze, Florence, Sansoni, 1944, p. 513-522 (une brève évocation d’écrivains venus à Florence sur plusieurs siècles, de Rabelais à Stefan George).

Pellegrini (Carlo) (dir.), Venezia nelle letterature moderne (actes du 1er congrès de l’Association Internationale de Littérature Comparée, 25-30 sept. 1955), Venise-Rome, Istituto per la collaborazione culturale, 1961 (communications sur Montesquieu, les voyageurs anglais du xviiie siècle, Goethe, Chateaubriand, Maistre, Stendhal, Byron, Balzac, von Platen, Sand, Taine, Barrès et divers autres auteurs de la fin du xixe et du xxe siècle).

Piccioni (Luigi), Storia del turismo in Abruzzo : viaggiatori, villeggianti e intellettuali alle origini del turismo abruzzese, 1780-1910, Cerchio, A. Polla, 2000.

Placanica (Augusto), Il filosofo e la catastrofe, Turin, Einaudi, 1985 (sur la vision des voyageurs lors du tremblement de terre de 1783 en Calabre, s’a-joutant aux témoignages des savants et du menu peuple).

Poli (Annarosa) (dir.), Présences françaises dans la Vénétie, Genève-Moncalie-ri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 1, 1980.

Poli (Annarosa) (dir.), Voyageurs français à Vérone (xvie-xxe siècle), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 18, 1984.

Porcaro (Giuseppe), Napoli. Il suo mare e il porto visti da viaggiatori illustri, Naples, F. Fiorentino Ed., 1954 (rééd. 1964) (sur les voyageurs étrangers à Naples au xixe siècle).

Powell (Nicolas), Viaggiatori a Trieste, trad. R. Prinzhofer, Milan, Mursia, Testimonianze fra cronaca e letteratura, 1980.

Prosio (Pier Massimo), Stendhal ed altri viaggiatori a Torino, Moncalieri (Turin), CIRVI, Biblioteca del viaggio in Italia n° 69, 2004 (pour les Français : Rousseau, Stendhal, Lamartine, Champollion, Balzac, Flaubert).

Pulina (Paolo), Viaggiatori stranieri e grandi italiani in provincia di Pavia, Pa-vie, Pime (Quaderni dell’Unitre di Pavia), 1995.

Quatriglio (Giuseppe), La Sicilia del Settecento nelle impressioni dei viaggiatori stranieri, Païenne, Accademia nazionale di Scienze, Lettere ed Arti, 1992.

Quatriglio (Giuseppe), Viaggio in Sicilia. Da Ibn Giubair a Femandez, Venise, Marsilio, coll. « Gli specchi », 2002 (va du xve au xxe siècle).

Ranzani (Bruna Ombretta), « ’Monstrum honendum ingens’ : le Vésuve et les Lumières », dans Actes du 8e Congrès International des Lumières, Oxford, Voltaire Foundation, 1992, t. 3, p. 1635-1639.

Richter (Dieter), Alla ricerca del Sud. Tre secoli di viaggi ad Amalfi nell’immaginario europeo (catalogue de l’exposition d’Amalfi, juin-août 1989), Florence, La Nuova Italia, 1989.

Richter (Dieter), « Der weltliche Rom-Pilger. Zur Erfahrung der Heiligen Stadt im Zeitalter der Aufklärung », dans W. Griep (dir.), Sehen und Beschreiben. Europäische Reisen im 18. und frühen 19. Jahrhundert, Heide, Boysen Verlag, 1991, p. 86-95.

Richter (Dieter), Kanceff (Emanuele) (dir.), La scoperta del Sud. Il Meridione, l’Italia, l’Europa (en collaboration avec le Centro di Cultura e Storia Amalfitana), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 46, 1994.

Richter (Dieter), Il mito della Grotta Azzurra. La nascita di un luogo romantico tra folklore, letteratura e viaggio, Naples, electa, 1995.

Richter (Dieter), Il giardino della memoria. Il Cimitero Acattolico di Capri. Storia di un luogo, Capri, La Conchiglia, 1996.

Roffi (Mario), « Viaggiatori francesi a Fenara nel 700 », dans Giuseppe Antenore Scalabrini e l’erudizione ferrarese nel ‘700, atti della Accademia delle Scienze di Fenara, LV, 1977-1978, 3e partie, p. 149-166.

Romanelli (Giandomenico), « I gigli in gondola. Avventure e disavventure di Borboni in esilio sulle rive del Canal Grande », dans Venezia e Parigi, Milan, Electa, 1989, p. 259-292.

Rossini (Raul), Scrittori e pittori stranieri a Napoli nel xviii e nel xix sec, Cuneo, Saste, 1985.

Rousset (Jean), « Se promener dans Rome au xviiie siècle », dans Thèmes et Figures du siècle des Lumières. Mélanges offerts à Roland Mortier, Genève, Droz, 1980, p. 239-250.

Roversi (Giancarlo), Viaggiatori stranieri a Bologna. Impressioni d’autore dal’500 al ‘900, Zola Predosa (Bologne), L’Inchiostroblu, 1994.

Ruspoli (Mario), Revivre Venise avec les grands voyageurs (photographies de Dominique Rivolieri), Paris, Maison du Livre Italien, 198.. (sur les voyageurs étrangers xve-xixe siècle).

Salerno (Luigi), Roma communis patria, Bologne, Cappelli, 1968.

Salvy (Gérard Lucien), Un carnet vénitien : du séjour de quelques écrivains et artistes étrangers, ainsi que de certaines personnes illustres, dans la cité des Doges, Paris, Éd. du Regard, 2001 (porte sur les xiie-xxe siècles).

Scaramellini (Guglielmo), « Voyages et connaissances géographiques : quelques considérations à travers les journaux de voyages dans la Lombardie du xixe siècle », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le journal de voyage et Stendhal, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 257-271.

Schudt (Ludwig), Le guide di Roma. Materialen zu einer Geschichte der römischen Topographie, Wien-Augsburg, Filser Verlag, 1930.

Scotti Tosini (Aurora) (dir.), dans vacanza a Milano. Guide e testimonianze di viaggiatori tra Settecento e Ottocento, Milan, Palazzo Sorniani, 1994.

Semeraro (Raffaele), Viaggiatori in Puglia dall’antichità alla fine dell’Ottocento. Rassegna bibliografica ragionata, Fasano, Schena, 1991 (anthologie).

Shackleton (Robert), « Travel and the Enlightenment : Naples as a specimen », dans Essays on the Age of Enlightenment in honour of Ira O. Wade, Genève-Paris, Droz, 1977, p. 281-291 (repris dans Id., Essays on Montesquieu and on the Enlightenment, Oxford, Voltaire Foundation, 1988, p. 437-446).

Silvestri (P.), « Teatro, spettacoli e società nella Firenze settecentesca : impressioni di viaggiatori francesi e inglesi », dans Quaderni di teatro, 7, 1980, p. 238-261.

Simoën (Jean-Claude), Le voyage à Venise, Paris, Jean-Claude Lattès, 1992 (éd. italienne, Il viaggio a Venezia, Milan, Rizzoli, 1994).

Sorbelli (Albano), Bologna negli scrittori stranieri (recueil d’articles écrits entre 1916 et 1939), Bologne, Zanichelli, 1927-1930, 4 vol., réédité Bologne, Atesa editrice, 1973 (anthologie de voyageurs européens à Bologne du xve au xviiie siècle, avec pour chaque voyage une brève notice).

Strazzullo (Franco), Il miracolo di S. Gennaro visto da viaggiatori stranieri tra il Seicento e l’Ottocento, Naples, Arte tipografica, 1989.

Tenenti (Alberto), « Venezia e il Veneto nelle pagine dei viaggiatori stranieri (1650-1790) », dans G. Arnaldi, M. Pastore Stocchi, Storia della cultura veneta. Il Settecento, 5, 1, Vicence, Neri Pozza, 1985, p. 557-578.

Tenenti (Alberto), « Lo sguardo francese sulla Milano spagnola », dans A. De Maddalena (dir.), « Millain the great ». Milano nelle brume del Seicento, Milan, Cariplo, 1989, p. 381-396.

Teti (Vito), « Il ‘Fondaco del Fico’. Taverne, locande e alberghi in Calabria (fine Settecento-prima metà del Novecento) », dans I Viaggi di Erodoto, Milan, Ed. Scol. Bruno Mondadori, n° 27, sept.-déc. 1995, p. 80-101.

Tongiorgi (Fabio), « La Toscana dei viaggiatori : una tappa nel Grand Tour », et « Viaggiatori nella Toscana del Settecento », dans Lucia Tongiorgi Tomasi, Alessandro Tosi et Fabio Tongiorgi, La Toscana descritta. Incisori e viaggiatori nella Toscana del 700, Pise, Pacini, 1990, p. 77-114 et 247-284.

Tosi (Alessandro), « ’Beaux-Arts et voyages’ : artisti e viaggiatori nella Pisa romantica », dans Roberto Paolo Ciardi, Lucia Tongiorgi Tomasi, Alessandro Tosi (dir.), Pisa Romantica, Pise, Cassa di Risparmio, 1995, p. 19-28.

Tuzet (Hélène), Voyageurs français en Sicile au temps du romantisme (1802-1848). Forbin, Didier, Alexandre Dumas, Paul de Musset, etc, Paris, Boi-vin, 1945.

Tuzet (Hélène), La Sicile au xviiie siècle vue par les voyageurs étrangers, Strasbourg, P. H. Heitz, 1955 (trad. ital. : Viaggiatori stranieri in Sicilia nel 18. secolo, Palerme, Sellerio, 1988). Vallat (Colette), Marin (Brigitte), Biondi (Gennaro), Naples : démythifier la ville, Paris, L’Harmattan, 1998. Voir à B. Marin. Vallet (Georges), « Les ‘Antiquités’ des Champs phlégréens dans les récits des voyageurs du xviiie siècle », dans Paolo Amalfitano (dir.), Il destino della Sibilla : mito, scienza e storia dei Campi Flegrei (actes de la Fondazione Napoli Novantanove, 27-28 sept. 1985), Naples, Bibliopolis, 1986, p. 43-57.

Vallet (Georges), « I viaggiatori stranieri del ‘600 e del ‘700, l’immagine di Napoli e le antichità », dans Libri per vedere : le guide storico-artistiche della città di Napoli : fonti, testimonianze del gusto, immagini di una città, Naples, Edizioni Scientifiche Italiane, 1992, p. 227-239.

Vallette (Gaspard), Reflets de Rome. Rome vue par les écrivains de Montaigne à Goethe, de Chateaubriand à Anatole France, Paris, Plon, 1900.

Vita (Roberto), I viaggiatori del Moncenisio, Milan, La Vita felice, 1995.

Vitale (Rodolfo), Francesi a Roma nel 700, Cassino, Garigliano, 1975.

Vitzthum (A.), « Rome dans les relations de voyages au xviiie siècle », dans Trema Paris. Le voyage en Angleterre au xviiie siècle, 1984, n° 9, p. 57-59.

Wolff (Larry), Venice and the Slavs : the discovery of Dalmatia in the age of Enlightenment, Stanford (Calif.), Stanford University Press, 2001.

Wrigley (Richard), « Infectious Enthusiasms : influence, contagion and the experience of Rome », dans Chloe Chard, Helen Langdon (dir.).. Transports : travel, pleasure and imaginative geography, 1600-1830, New Haven-London, Yale University Press, 1996.

Wrigley (Richard), « Pathological topographies and cultural itineraries : mapping malaria in Rome in the eighteenth and early nineteenth centuries », dans Richard Wrigley, George Revill (dir.), Pathologies of Travel, Amsterdam, Rodopi, 2000.

2.5. Études par voyageurs (xviiie-première moitié xixe siècle)

Bien que certaines études comme celle de R. Michéa sur Goethe aient des incidences sur le voyage de tous les Européens de la fin du xviiie siècle, seules des études sur les voyageurs français du xviiie et du début du xixe siècle ont été retenues ici. Il conviendrait de leur ajouter les introductions aux récits publiés, qui pour la plupart sont absents de la présente bibliographie en raison de leur nombre, de leur intérêt inégal et de la facilité avec laquelle on peut les retrouver dès lors que l’on s’intéresse à un auteur.

2.5.1. 1700-1750

Anonyme, « Les inspirateurs de Napoléon. Maillebois et Bourcet en Italie, 1733-1735 », dans Revue du Cercle militaire (bulletin des réunions d’officiers des armées de terre et de mer), 3 mars 1889, n° 9, p. 191-194.

Andreoli (Aldo), « Il Presidente de Brosses a Modena nel carnevale del 1740 », dans Atti e Memorie della Deputazione di Storia Patria per le antiche province modenesi, Serie VIII, vol. X, Modena, 1958, p. 171-180.

Armellini (Serenella), « Il viaggio in Italia e la teoria del clima », dans A. Postigliola, A. M. Lazzarino Del Grosso (dir.), L’Europe de Montesquieu (actes du colloque de Gênes, 26-29 mai 1993), Napoli-Paris-Oxford, Li-guori-Universitas-Voltaire Foundation, 1995, p. 217-221.

Barrière (Pierre), « L’expérience italienne de Montesquieu », dans Rivista di letterature moderne, 1952, p. 15-28.

Bellenger (Yvonne), « Le récit de voyage par lettres dans le Nouveau Voyage d’Italie de Misson », dans B. Bray et C. Strosetski (dir.), Art de la lettre, art de la conversation à l’époque classique en France (colloque de Wolfen-buttel), Paris, Klincksieck, 1995, p. 305-323.

Berselli Ambii (Paola), « Montesquieu nel Ducato Estense », dans Il Liceo « Muratori » nel suo primo centenario, Modena, 1991, p. 270-276.

Berselli Ambii (Paola), « Personaggi celebri in viaggio attraverso l’Italia : Montesquieu a Bologna », dans Strenna storica bolognese, 1992, p. 11-22.

Bertrand (Gilles), « De Brosses, Stendhal et la tradition du regard sur les villes italiennes », dans Sylviane Léoni (dir.), Charles de Brosses et le voyage lettré au xviiie siècle (actes du colloque de Dijon, 3-4 octobre 2002), Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, coll. « Écritures », 2004, p. 55-73.

Bertrand (Gilles), « L’attention au patrimoine chez les ‘gens de lettres’ du xviiie siècle. Réflexions autour du cas du voyage de Montesquieu en Italie », dans Sandra Costa, Maria Luigia Pagliani (dir.), Connaître, conserver, diffuser le patrimoine artistique et historique, Bologne-Grenoble, Istituto per i Beni culturali della Regione Emilia-Romagna-CRHIPA, 2006, p. 81-103.

Bézard (Yvonne), « Le Président de Brosses et le Corrège ou l’amateur enthousiaste », dans Études italiennes, 1934, p. 211-215.

Biondi (Carminella), « Dal Nuovo al Vecchio Mondo con Jean-Baptiste La-bat », dans M. E. D’Agostini (dir.), La letteratura di viaggio. Storia e prospettive di un genere letterario, Milan, Guerini e Associati, 1987, p. 19-30.

Bottaro Palumbo (Maria Grazia), « Montesquieu e la Repubblica di Genova », dans A. Postigliola, A. M. Lazzarino Del Grosso (dir.), L’Europe de Montesquieu (actes du colloque de Gênes, 26-29 mai 1993), Napoli-Paris-Oxford, Liguori-Universitas-Voltaire Foundation, 1995, p. 223-240.

Burger (Pierre-François), « Eusèbe Renaudot en Italie (1700-1701) », dans Dix-Huitième siècle, n° 22, 1990, p. 243-253.

Carile (Paolo), « La relation de voyage en Italie de Nicolas Audebert à Maximi-lien Misson », dans Échanges culturels dans le bassin occidental de la Méditerranée (France-Italie-Espagne), Toulouse, P.U.M., 1989, p. 155-162.

Carile (Paolo), « Nicolas Audebert e Maximilien Misson a Bologna », dans V. Fortunati (dir.), Bologna, la cultura italiana e le letterature straniere moderne, Ravenne, Longo, 1992, p. 43-64.

Colombo (Gianfranco), « Il viaggio in Italia di Montesquieu », dans Kos, 1990, vol. 6, n° 58, p. 55-57.

Conconi (Bruna), « Il paesaggio italiano nel Nouveau Voyage d’Italie di Maximilien Misson : tradizione e modernità », dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unico-pli, 1989, p. 275-300.

Conconi (Bruna), « Echi della République des Lettres nel Nouveau Voyage d’Italie di Maximilien Misson », dans Parcours et Rencontres. Mélanges de langue, d’histoire et de littérature françaises offerts à Enea Balmas, t.1, Paris, Klincksieck, 1993, p. 787-819.

Conconi (Bruna), « Maximilien Misson e l’Italia : la rifrazione di un’immagine », dans « Il n’est nul si beau passe temps Que se jouer a sa Pensee » (Charles d’Orléans). Studi di filologia e letteratura francese in onore di Anna Maria Finoli, Pise, Edizioni Ets, 1995, p. 297-309.

Conconi (Bruna), « ’Ils ne connoissent non plus nostre Religion, [...] qu’on la connoist chez les Topinamboux’ : l’Italia di Misson tra vecchio e nuovo paganesimo », dans Letteratura, identità culturali e immagini nazionali (actes du congrès de Pise, 26-28 octobre 1995), Pise, Ed. ETS, 1997, p. 89-111.

Conroy (Peter V., Jr), « Reading Montesquieu’s Voyages as a novel », dans Actes du 8e Congrès International des Lumières, Oxford, Voltaire Foundation, 1992, t. 3, p. 1644-1647.

De Capitani (Patrizia), « Montesquieu a Milano », dans Enea Balmas (dir.), Francesi a Milano, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, n° 31, 1988, p. 91-102.

Desgraves (Louis), « Un regard critique. Montesquieu et les institutions politiques de l’Italie », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 55-65.

Dodds (Muriel), Les récits de voyage, sources de « l’Esprit des Lois », thèse univ. lett., Paris, Les Presses modernes-Champion, 1929 (réimprimé Genève, Slatkine, 1980) (sur Montesquieu et les liens entre le livre de voyage et la philosophie à la fin du xviie et au début du xviiie siècle).

Duffo (François, abbé), Louis Ier, prince de Monaco, son ambassade à Rome, années 1699 et 1700, Paris, P. Lethielleux, 1929.

Ehrard (Jean), Montesquieu critique d’art, Paris, PUF, 1965.

Felice (Domenico), « Immagini dell’Italia politica moderna nell’Esprit des lois di Montesquieu », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 67-79.

Ferrero (Francesco), « Carlo di Montesquieu a Livorno », dans Quaderni della Labronica (Livorno), n° 3, 1978, p. 5-17.

Firpo (Luigi), « Rousseau et Montesquieu à Torino », dans Nouvelles de la République des lettres, n° 2, 1981, p. 67-89.

Foisset (Théophile), « Un chapitre de l’histoire du président de Brosses (son voyage en Italie en 1739) », dans Mémoires de l’Académie des sciences, arts et belles lettres de Dijon, 1835, p. 133-148.

Fort Harris (Micheline), « Le séjour de Montesquieu en Italie (août 1728-juillet 1729), chronologie et commentaire », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, n° 127, 1974, p. 65-197.

Fournier de Flaix (E.), « Le voyage de Montesquieu : Autriche, Italie, Allemagne, Hollande (1728-1729) », dans La réforme sociale, Paris, 4e série, t. III (t. XXXIII de la coll.), janv.-juin 1897, p. 136-157.

Fournier de Flaix (E.), « Montesquieu statisticien. La population et les finances de l’Italie au xviiie siècle », dans Journal des Economistes. Revue mensuelle de la science économique et de la statistique, octobre-décembre 1897, p. 66-75 (sur Montesquieu un peu moins fiable que Lalande dans ses estimations de la population italienne, mais tout aussi exact en ce qui concerne les finances et les impôts).

Garreta (Jean-Claude) (dir.), Charles de Brosses, 1777-1977 (actes du colloque de Dijon 3-7 mai 1977), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 2, 1981.

Geffriaud Rosso (Jeannette), « Un guide de Montesquieu à Bologne : Carlo Cesare Malvasia », dans V. Fortunati (dir.), Bologna, la cultura italiana e le letterature straniere moderne, Ravenne, Longo, 1992, vol. 2 (sur 3 vol.), p. 345-352.

Geffriaud Rosso (Jeannette), « Aspects de Modène selon Montesquieu », dans A. Postigliola, A. M. Lazzarino Del Grosso (dir.), L’Europe de Montesquieu (actes du colloque de Gênes, 26-29 mai 1993), Napoli-Paris-Ox-ford, Liguori-Universitas-Voltaire Foundation, 1995, p. 209-216.

Gelin (Stéphanie), « Jean-François Fayet. Itinéraires d’un marchand lyonnais du xviiie siècle », mémoire de maîtrise d’histoire de l’Université Lyon 3, sous la dir. d’Yves Krumenacker, 2002.

Guillaumat-Vallet (Maurice), Un oublié : Étienne de Silhouette, contrôleur général des finances, Ministre d’État, 1709-1759-1767, Paris, F. Pichon et Durand-Auzias, 1914.

Haitsma (Mulier E. O. G.), « Een Amsterdamse oudheidkundige op Sicilië in 1727 : de Sicula van Jacques Philippe d’Orville », dans Mensen van de nieuwe tijd : een liber amicorum voor A. Th. van Deursen [People of the modem period : a liber amicorum for A. Th. van Deursen], Amsterdam,

B. Bakker, 1996, p. 354-368 (texte en néerlandais sur le séjour de l’antiquaire d’Amsterdam en Sicile en 1727, et le livre sur les anciens monuments qu’il en tira).

Harder (Hermann), Le Président de Brosses et le voyage en Italie au xviiie siècle, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 5, 1981.

Harder (Hermann), « Montesquieu. Le journal de son voyage en Italie et l’Esprit des Lois », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le Journal de voyage et Stendhal (actes du colloque de Grenoble), Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 24, 1986, p. 93-104.

Hattori (Cordélia), Pierre Crozat (1665-1740), un financier collectionneur et mécène, Paris, Univ. de Paris IV-Sorbonne, thèse soutenue sous la dir. d’A. Schnapper, déc. 1998 (relate entre autres les relations de Crozat avec l’Italie, où il s’est rendu une fois).

Hattori (Cordélia), « À la recherche des dessins de Pierre Crozat », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art français, Année 1997, Paris, 1998, p. 179-208 (l’article dit l’importance du voyage en Italie de 1714-1715 pour l’histoire de la collection de Crozat).

Inciso della Rocchetta (G.), « Montesquieu a Roma », dans L’Urbe, juillet-août 1952, p. 11-17.

Julia (Dominique), « Rome-Reims : Gilles Caillotin, pèlerin (1724) », dans Sofia Boesch Gajano, Lucetta Scaraffia (dir.), Luoghi sacri e spazi della santità, Turin, Rosenberg & Sellier, 1990, p. 327-364).

Le Grandic (Éric), « L’image des pouvoirs politiques dans les Lettres d’Italie du Président de Brosses », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 237-251.

Leribault (Christophe), Jean-François de Troy (1679-1752), Paris, Arthena, 2002 (une publication issue de la thèse).

Merlani (Nivea), « Un ‘amateur’ alla ricerca del gusto (Appunti sui ‘Voyages’ di Montesquieu in Italia) », dans Quaderni francesi (Istituto Orientale di Napoli), I, 1970, p. 351-393.

Mosele (Elio), « Montesquieu et Vérone », dans A. Poli (dir.), Présences françaises dans la Vénétie, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1980, p. 95-126.

Moureau (François), « L’Italia di Antoine Watteau ovvero il sogno dell’artista », dans Quaderni di teatro, n° 29, (Firenze), agosto 1985, p. 61-67 ; « L’Italie d’Antoine Watteau », dans Dix-huitième Siècle, n° 20, 1988, p. 449-457 + 4 ill. h.t. (traduction du précédent).

Nasalli Rocca (Emilio), « Montesquieu a Parma », dans Aurea Parma, 1962, p. 20-25.

Nicolini (Fausto), « Viaggiatori stranieri a Napoli. I. Il presidente de Montesquieu », Trani, V. Vecchi, 1906, p. 5-29, extrait de Napoli nobilissima, vol. XIV (1905), fasc, x et suiv.

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Le Lettres familières di de Brosses in Italia », dans Micromégas, anno II, n° 3, 1975, p. 121-150 (avec une utile bibliographie des éditions et des études sur les Lettres de de Brosses).

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Aspetti della società italiana del Settecento nell’esperienza di francesi celebri : Montesquieu e de Brosses », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 147-165.

Norci Cagiano (Letizia), « Caylus en Campanie », dans Journal des savants, janvier-juin 2000, p. 123-140.

Papoff Migliaccio (Giulia), « Il Voyage historique di Guyot de Merville tra pregiudizi anti-italiani e ‘idées éclairées’ », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 217-235.

Picault (Jeanne), « Jean Barbault, pensionnaire de l’Académie de France à Rome (1750-1753) », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art Français, 1951, p. 27-31.

Pietrangeli (Carlo), « La Roma di Clemente XII nelle ‘Lettres familières’ del presidente de Brosses », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 104, 1, 1992, p. 491-501.

Pinelli (Pier Luigi), « Ricchezza privata e pubblica meschinità », dans Montesquieu, Addio a Genova (trad. des notes de voyage et autres écrits de Montesquieu sur Gênes), Gênes, Sagep, 1993, p. 97-121.

Ricuperati (Giuseppe), « Montesquieu, Torino, lo stato sabaudo e i suoi intellettuali. Appunti per una ricerca », dans A. Postigliola, A. M. Lazzarino Del Grosso (dir.), L’Europe de Montesquieu (actes du colloque de Gênes, 26-29 mai 1993), Napoli-Paris-Oxford, Liguori-Universitas-Voltaire Foundation, 1995, p. 165-208.

Roddier (Henri), « Montesquieu et Venise », dans Carlo Pellegrini (dir.), Venezia nelle letterature moderne (actes du 1er congrès de l’Association Internationale de Littérature Comparée, 25-30 sept. 1955), Venise-Rome, Istituto per la collaborazione culturale, 1961, p. 33-41.

Rosso (Corrado), « I piaceri dell’arte e l’esperienza italiana di Montesquieu », dans Id., Illuminismo, felicità, dolore. Miti e ideologie francesi, Napoli, Edizioni Scientifiche Italiane, 1969, p. 201-210 (il s’agit du compte rendu au livre de J. Ehrard, précédemment déjà publié dans Studi francesi, 1966, p. 518-522).

Rosso (Corrado), « Montesquieu et l’Italie », dans Inventari e postille, Pise, Libreria Goliardica, 1974, p. 215-231 (d’abord paru dans Spicilegio moderno, t. 1, 1972, p. 91 et suiv.).

Rosso (Corrado), « Montesquieu e il golfo della Spezia », dans Bollettino del CIRVI, fasc. I, 1983, p. 3-17.

Rouchon (Ulysse), La mission du cardinal Melchior de Polignac à Rome (1724-1732), Paris, E. Champion, 1927.

Schefer (Gaston), « Deux critiques d’art au xviiie siècle. Montesquieu et le président de Brosses (1728-1739) », dans Gazette des Beaux-Arts, 1894, t. XII, p. 423-432.

Shackleton (Robert), « Montesquieu et les beaux-arts », dans Id., Essays on Montesquieu and on the Enlightenment, Oxford, Voltaire Foundation, 1988, p. 103-107.

Socio (Giuseppe de), Le président Charles de Brosses et l’Italie. Étude historique, littéraire, thèse de lettres de l’Univ. de Besançon, Paris, A. Picard, 1923 (ainsi que Rome, A. Marchesi, 1923).

Sorensen (Bent), « Carnets de voyage de deux artistes français au milieu du xviiie siècle : Barthélemy-Michel Hazon et Guillaume Voiriot », dans François Moureau (dir.), L’œil aux aguets ou l’artiste en voyage, Paris, Klincksieck, 1995, p. 3-12 (sur le journal tenu en commun par cet architecte et ce peintre qui se rendent à Rome en 1746 et 1747).

Terlinden (Charles, vicomte) (dir.), « Souvenirs des pèlerinages d’un franciscain belge en Italie en 1726 et en 1733 », dans Bulletin de l’Institut historique belge de Rome, 1955, XXIX.

T’Serstevens (Albert) (dir.), J.-B. Labat. La comédie ecclésiastique. Voyage en Espagne et en Italie, Paris, Grasset, 1927 (dans l’introduction à ce volume d’extraits est soulignée l’importance du thème de la religion dans le voyage en Italie du Père Labat).

Weil (Françoise), « Voyages et curiosités politiques avant l’Encyclopédie. Le voyage en Italie de Montesquieu et de Brosses », dans Modèles et moyens de la réflexion politique au xviiie siècle, Villeneuve-d’Ascq, Publications de l’Université de Lille III, 1977, t. 1, p. 153-173.

2.5.2. 1750-1800

David e Roma (catalogue d’exposition sur le voyage de David à Rome), Rome, Académie de France, 1981-1982.

Rome 1760-1770 : Fragonard, Hubert Robert et leurs amis (catalogue d’exposition, Paris, Galerie Cailleux), par Jean Cailleux et Marianne Roland Michel, Paris, Cailleux, 1983.

Benigne Gagneraux, 1756-1795 : un pittore francese nella Roma di Pio VI / Benigne Gagneraux, 1756-1795 : un peintre bourguignon dans la Rome néoclassique (catalogue d’exposition, Roma, Galleria Borghese, aprile-giugno 1983, Dijon, Musée des Beaux-Arts, 11 juillet-26 septembre 1983), Roma, De Luca, 1983.

La Sicilia di J. Hoüel all’Ermitage, catalogue d’exposition, Palermo, Civica Galleria d’Arte Moderna Empedocle Restivo, 1988.

J.-H. Fragonard et H. Robert a Roma (catalogue d’exposition, Rome, Villa Médicis, 6 déc. 1990-24 fév. 1991), par Catherine Boulot, J.-P. Cuzin et Pierre Rosenberg, Rome, Carte segrete, 1990.

Le voyage en Italie de Béat de Hennezel, architecte, 1791-1796 : huit paysages de Rome, Genzano, Tivoli, Naples et Florence, catalogue d’exposition par l’Institut Culturel italien [de Lyon], intr. par Anne de Herdt, Lyon, Musée historique de Lyon, 1991.

Louis-Jean Desprez, Auxerre 1743-Stockholm 1804. Architecte pensionnaire du roi de France à Rome (catalogue d’exposition, 3 juillet-3 octobre 1994), Auxerre, Musée Saint-Germain, 1994, 64 p.

Fragonard et le voyage en Italie 1773-1774 : les Bergeret, une famille de mécènes (catalogue d’exposition, L’Isle-Adam, Musée Fragonard, 20 mai-30 sept. 2001, puis Grasse, Musée Fragonard, 1er juin-30 sept. 2002), Paris, Somogy, 2001, 167 p.

Ananoff (Alexandre), Fragonard et les grands maîtres italiens, 1760-1761 (catalogue d’exposition, Paris, Galerie Beauvau, 15-30 juin 1960), Paris, 1960.

Aruta Stampacchia (Annalisa), « I rapporti tra Italia e Francia negli scritti del cardinale de Bernis », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 87-98.

Augry (Muriel), « L’Italie de Duclos : le témoignage d’un libertin », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 275-286.

Avezou (Robert), « Le voyage d’un Chanoine de St-Chef à Turin, à la veille de la translation de l’abbaye à Vienne, 1773 », dans Évocations, juillet 1947, p. 165-169.

Barry (Charles), « Sur un voyage manuscrit du marquis d’Orbessan en Italie (1749) », dans Mémoires de l’Académie royale des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, 7e série, t. X, Toulouse, 1878, p. 509.

Barthes (Roland), « L’arbre du crime », postface à D. A. F. de Sade, Voyage d’Italie, dans Œuvres complètes, Paris, Au Cercle du Livre précieux, 1967, vol. 16.

Bazin (Jean-François), « Les sciences, les arts et la guerre : la Campagne d’Italie de Gaspard Monge (1796-1797) », dans Annales de Bourgogne, t. 66, janv.-déc. 1994, fasc. I-III, p. 81-97.

Beauvallot (Yves), « Les épaves d’une collection : deux recueils de dessins de l’architecte Pierre-Joseph Antoine (1730-1814) », dans La Bourgogne. Études archéologiques, 109e congrès national des sociétés savantes, Dijon, 1984, Archéologie et histoire de l’art, t. 1, p. 237-255 (séjour en Italie 1761-1763).

Beck-Saiello (Émilie), Le chevalier Volaire. Un peintre français à Naples au xviiie siècle, Naples, Centre Jean Bérard-Institut français de Naples, 2004.

Bertin (C), « Un gouachiste oublié : Louis Bélanger (1756-1816) », dans Gazette des Beaux-Arts, 1984, vol. 104, n° 1386-1387, p. 17-32 (reconstitution de l’œuvre et des étapes de la carrière de cet artiste paysagiste qui durant son séjour à Paris entre 1779 et 1789 voyagea en Suisse et en Italie, avant de s’installer ensuite en Angleterre puis en Suède).

Bongie (Laurence L.), « J.-J. Lalande : standard clichés and the private man », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, n° 245, 1986, p. 373-402.

Bonnaffé (Edmond et Pierre), Famille Bonnaffé, 1695-1908, Bordeaux, Féret et fils, 1925, 52 p. (évoque le tour d’Europe de Jean et Étienne Bonnaffé en 1783-1785).

Bordes (Philipe), « Les peintres Fabre et Benvenuti et la cour d’Élisa Bonaparte », dans Florence et la France. ‘Rapports sous la Révolution et l’Empire’, Florence-Paris, Centro Di-Editart Quatre-Chemins, 1979, p. 187-207.

Borel du Bez (Commandant), « Le conventionnel Borei du Bez (1756-1796) », Gap, Imprimerie L. Jean & Peyrot, 1926 ; paru aussi dans le Bulletin de la Société d’Études historiques, scientifiques et littéraires des Hautes-Alpes, 1926, p. 1-70 et 181-231 (sur un marchand qui voyagea beaucoup entre Briançon et Turin à la fin du xviiie siècle).

Boudard (Jacqueline), « L’exil de Mme Vigée-Lebrun en Italie (1789-1792) », dans E. Kanceff (dir.), Voyage et Révolution, Genève-Moncalieri, Slat-kine-CIRVI, t. 2, 1993, p. 249-269 (publié aussi dans le Bollettino del CIRVI, n° 22, juillet-déc. 1990, p. 265-284).

Bouscayrol (R.), « Le voyage de Desaix en Italie en 1797 », dans Bulletin historique et scientifique de l’Auvergne (Clermont-Ferrand), 1985, vol. 92, n° 685, p. 251-271.

Bouvy (Eugène), Voltaire et l’Italie, Paris, Hachette, 1898.

Brochet (Jérôme), « Le voyage d’un jeune Franc-Comtois, de Paris [en fait Grigny] à Rome, en 1771 », Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon. Procès-verbaux et Mémoires. Années 1921-1922, Besançon, 1922, p. 1-23, 2e partie (sur le premier voyage à Rome de Pierre-Adrien Pâris, 19 sept.-27 oct. 1771).

Brolles (Adrien), « Le voyage en Italie de Jean-François Foucher du Vivier en 1762 » (sur le manuscrit d’un commerçant qui voyage avec deux compagnons), dans Connaissance du monde, mai 1967, n° 102, p. 78-87.

Busnelli (Manlio Duilio), Diderot et l’Italie ; reflets de vie et de culture italienne dans la pensée de Diderot, Paris, Champion, 1925 (Reprints Genève, Slatkine, 1970).

Broussolle (Dr), « Note sur un voyage en Italie du président Bourbonne (1765) », dans Bulletin mensuel de la société des sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois, année 1936, Semur-en-Aussois, 1936, p. 31-32.

Caffiero (Marina), « Le modèle de l’ermite pèlerin : le cas Benoît-Labre », dans P. Boutry, P.-A. Fabre, D. Julia (dir.), Rendre ses vœux. Les identités pèlerines dans l’Europe moderne (xvie-xviiie siècle), Paris, Éditions de l’EHESS, 2000, p. 315-335.

Cayeux (Jean de), « Hubert Robert dessinateur de la Rome vivante, 1757-1765 », actes du 22e congrès international d’histoire de l’art, Budapest, 1969.

Cayeux (Jean de), avec la collaboration de Boulot (Catherine), Hubert Robert, Paris, Fayard, 1989 (sur le séjour à Rome, p. 29-82).

Caizzi (Bruno), « Clima e civiltà. Schinz e Bonstetten alla scoperta della Svizzera italiana », dans Archivio Storico Lombardo, serie XI, vol. V, 1988, p. 427-438.

Candaux (Jean-Daniel), « Les sept voyages d’Horace-Bénédict de Saussure à Courmayeur et au Val d’Aoste d’après ses carnets de route et ses journaux manuscrits », dans E. Kanceff (dir.), Les voyageurs étrangers au Val d’Aoste, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1983, p. 217-227.

Candaux (Jean-Daniel), Sigrist (René) (dir.), H.-B. de Saussure (1740-1799)..., voir à Sigrist.

Candiani (Violetta), « Déodat de Dolomieu alle isole Lipari », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud. I. Viaggiatori stranieri in Sicilia, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1989, p. 295-303.

Cardinali (Sandro), « La libération du patrimoine artistique : Monge et la campagne d’Italie », dans Mezzavoce, anno II, n° 3-4, Paris-Rome, 1995, p. 39-51.

Chessex (Pierre) (dir.), Abraham Louis Rodolphe Ducros, 1748-1810 : paesaggi d’Italia all’epoca di Goethe (catalogue d’exposition, Rome, Palazzo Bra-schi, 26 fév.-3 mai 1987), Rome, De Luca, 1987.

Chetail (Jean), « Un voyage de Déodat de Dolomieu », dans Évocations (Grenoble), mai-juin-juillet 1952, p. 949-952 (sur le voyage à Lipari en 1781).

Chetail (Joannes), « Dolomieu dans les Alpes », dans Revue de Savoie, 2e trim. 1957, p. 122-125.

Chevalier (Alain), Charron (Alain), Simons (Katrin) et al., Jacques Reattu, sous le signe de la Révolution (catalogue d’exposition, Vizille, Musée de la Révolution française, 30 juin-2 oct. 2000), Arles-Vizille, Actes Sud-Musée de la Révolution française, 2000 (à l’exposition fut montré le passeport de Réattu pour Rome, daté de Paris, le 11 avril 1791).

Chevallier (Élisabeth), « La découverte des paysages de l’Italie du Sud dans la seconde moitié du xviiie siècle : le Voyage pittoresque de l’abbé de Saint-Non », dans Archéologie du paysage, actes du colloque de Paris, ENS, mai 1977, Caesarodunum. Bulletin de l’Institut d’Études Latines et du Centre de Recherches A. Piganiol, XIII, Université de Tours, 1978.

Chevallier (Élisabeth), Étude d’une relation de voyage : Darstellungen aus Italien 1792 de Friedrich Johann Lorenz Meyer, thèse de doctorat sur un récit qu’E. Chevallier a également traduit, introduit et annoté dans Les « Tableaux d’Italie » de Friedrich Johann Lorenz Meyer (Darstellungen aus Italien, 1792), Naples, Centre Jean Bérard, 1980.

Chevallier (Élisabeth), « Lalande et la découverte des cités campaniennes », dans Caesarodunum. Bulletin de l’Institut d’Études latines et du Centre de Recherches A. Piganiol, Université de Tours, 1982, Supplément n° 44.

Chevallier (Élisabeth), « L’astronome Lalande, auteur d’un guide de voyage dans l’Italie du xviiie siècle », dans J. de Lalande, 1732-1807, Les Nouvelles Annales de l’Ain, Bourg-en-Bresse, Société d’Émulation de l’Ain, 1985.

Chevallier (Élisabeth), « Venise au xviiie siècle, d’après le guide de Lalande », dans Venezia Arti. Bollettino di Storia e critica dell’Università di Venezia, 1989, n° 3, p. 69-79.

Chevallier (Élisabeth), « Peintures d’Herculanum d’après le Voyage pittoresque de Saint-Non. Pour une théorie des arabesques », dans Ercolano 1738-1988. 250 anni di ricerca archeologica (actes du congrès de Ravello-Ercolano-Napoli-Pompei, 30 oct.-5 nov. 1988), Rome, « L’Erma » di Brettschneider, 1993, p. 57-72.

Chevallier (Élisabeth), « Deux peintres à Vallombrosa (Toscane) en 1798 : François-Xavier Fabre (1766-1837) et Antoine-Laurent Castellan (1772-1838). Études sur le motif, portrait, relation de voyage », dans F. Moureau (dir.), L’œil aux aguets ou l’artiste en voyage, Paris, Klincksieck, 1995, p. 31-40.

Chevallier (Élisabeth), « Les Lettres sur l’Italie du peintre Antoine-Laurent Castellan (1772-1838). Du voyage vécu (1797-1838) au voyage écrit (1819) ou les illusions perdues », dans F. Moureau (dir.), Le Second voyage ou le Déjà vu, Paris, Klincksieck, 1996, p. 49-62.

Chevallier (Raymond), Gilet (Annie), « Un artiste tourangeau à la découverte de l’Antiquité : L. F. Cassas (1756-1827) en Italie, en Dalmatie, en Grèce et au Moyen-Orient », dans Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1986, p. 44-47.

Chevtchenko (Valery), Cotté (Sabine), Pinault-Sorensen (Madeleine), Charles-louis Clérisseau (1721-1820). Dessins du Musée de l’Ermitage. Saint-Petersbourg (exposition au Musée du Louvre sur le séjour italien et dalmate d’un artiste védutiste dont les œuvres sont conservées dans les collections de Catherine II), Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1995.

Chouillet (Anne-Marie), Crépel (Pierre), « Un voyage d’Italie manqué ou trois encyclopédistes réunis », dans Recherches sur Diderot et l’Encyclopédie, n° 17, 1994, p. 9-53 (sur le voyage de D’Alembert et Condorcet en Italie en 1770).

Cipolla (C), « Il viaggio letterario del card, de Brienne in Italia (1789-1790) », dans Nuovo Archivio Veneto, vol. XXIV, 1912, p. 129-163 (sur le voyage de Loménie de Brienne en vue d’acquérir des éditions de livres anciens).

Clerc (Marianne), « [Treillard] Peintre des cours italiennes 1757-1763 », dans Id., Jacques-André Treillard (1712-1794), Peintre dauphinois, Grenoble, PUG, 1995, p. 38-62.

Cooper (Alix), « From the Alps to Egypt (and back again) : Dolomieu, scienti-fic voyaging, and the construction of the field in eighteenth-century naturai history », dans Crosbie Smith, John Agar (dir.), Making Space for Science. Territorial Themes in the Shaping of Knowledge, London, Mac-Millan Press Ltd, 1998, p. 39-63.

Corradi Martini (Caria), « Misoginia di Moreau de Saint-Méry nella ricostruzione dei costumi parmigiani di fine Settecento », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 263-274.

Cotté (Sabine), « Clérisseau à Rome », dans V. Chevtchenko, S. Cotté, M. Pinault-Sorensen, Charles-Louis Clérisseau (1721-1820). Dessins du Musée de l’Ermitage. Saint-Petersbourg, catalogue d’exposition, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1995, p. 33-44.

Coulomb (Clarisse), « Le Grand Tour d’un magistrat dauphinois dans la seconde moitié du xviiie siècle [Laurent de Franquières] », dans Gilles Bertrand, M. T. Pichetto (dir.), Le vie delle Alpi : il reale e l’immaginario I Les chemins du voyage en Italie : du réel à l’imaginaire, Aoste, Musumeci Editore, 2001, p. 207-220.

Courvoisier (Jean), « Les voyages du Chaux-de-Fonnier Louis Courvoisier en Italie du Nord vers 1800 », dans Musée neuchâtelois, 1992, p. 57-81.

Couture (Léonce), « D’un manuscrit anonyme intitulé : Journal d’un voyage d’Italie (1749-1750) », dans Revue de Gascogne. Bulletin mensuel du Comité d’Histoire et d’Archéologie de la province ecclésiastique d’Auch, t. XXVII, Auch, 1886, p. 206 (en marge du voyage d’Orbessan).

Crépel (Pierre), voir Chouillet (sur le voyage de D’Alembert et Condorcet en Italie en 1770).

Crépel (Pierre), « Quelques voyages d’Italiens réussis ou six encyclopédistes réunis par leur correspondance », dans Ulla Kolving, Irène Passeron (dir.), Sciences, musiques, Lumières : mélanges offerts à Anne-Marie Chouillet. « Il faut que l’arbre se ramifie », Ferney-Voltaire, Centre international d’étude sur le xviiie siècle, 2002.

Critelli (Maria Pia), Segalini (Georges), « Une source inédite de l’histoire de la Révolution romaine : les registres du commandant Girardon. L’’insorgenza’ du Latium méridional et la campagne du Circeo », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 104, 1, 1992, p. 245-453.

Dagen (Jean), « Bergeret : l’art et l’argent au xviiie siècle », dans Bulletin de la Société archéologique de Tarn et Garonne, 1988-1989, vol. 113, p. 79-95 (étude sur cet amateur d’art, receveur général de la Généralité de Mon-tauban ; évoque plus particulièrement son séjour en Italie en 1773).

Dal Corso (Mario), introduction et notes aux Lettere a Isabella Teotochi de Dominique Vivant Denon, Padoue, Nuova edizione cooperativa alfases-santa, 1990, p. 3-97 (insiste sur le premier séjour vénitien de Denon en 1788-1793).

Dal Corso (Mario), « Un émigré nel salotto Albrizzi. Le lettere di Philippe D’Arbaud Jouques a Isabella Teotochi Albrizzi », dans Bollettino della Biblioteca Civica di Verona, n° 4, inverno 1998-primavera 1999, p. 119-151 (sur un émigré passé en Vénétie à plusieurs reprises entre 1800 et 1804).

D’Ancona (Alessandro), Viaggiatori e avventurieri, Florence, Sansoni, 1911 (Montaigne, Ruccellai, Locatelli, Pignata, Vitala, Casanova, Du Boc-cage, Dutens, Boetti, Malaspina, i Romantici).

Deferne (Jacques), « Horace-Benedict de Saussure, géologue-voyageur », dans Musées de Genève, n° 162, fév. 1976, p. 13-17.

Del Litto (Victor), « Un Dauphinois en Italie au xviiie siècle. Le carnet de route de M. d’Herculais », dans Bulletin de l’Académie delphinale, 6e série, t. 24-25-26, séance du 26 juin 1954, Grenoble, Allier, 1957, p. 179-184.

Derla (Luigi), « Gli itinerari italiani di Choderlos de Laclos (1800-1801 e 1803) », dans Contributi del Seminario di filologia moderna, Serie francese, vol. II, Milano, Società Editrice Vita e Pensiero, 1961, p. 11-71.

De Seta (Cesare), « Voyage pittoresque di Saint-Non », dans A. D’Alessandro (dir.), Artisti e scrittori europei a Roma e nel Lazio, dal Grand Tour ai romantici (actes du colloque de Rome, 1984), Rome, Domograf, 1985, p. 103-108 (ce que représenta pour les Européens la découverte du Midi italien dans l’histoire du Grand Tour, et la place occupée dans cette évolution par le Voyage pittoresque de Saint-Non et de Vivant Denon).

Doyle (W.), « Dupaty (1746-1788) : a career in the late Enlightenment », dans Studies on Voltaire and the eighteenth century, n° 230, 1985, p. 1-125.

Draper (James David), Scherf (Guilhem), « Augustin Pajou dessinateur en Italie (1752-1756) », dans Archives de l’Art français, t. XXXIII, nouvelle période, Nogent-le-Roi et Paris, 1997.

Duffo (François, abbé), L’abbé Guénée, agrégé de l’Université, adversaire de Voltaire. Ses itinéraires de Paris en Italie, Paris, Lethielleux, 1933 (contient la publication du manuscrit des Itinéraires de voyages de Paris en Italie, dressés par l’abbé Guénée lors de son voyage en 1761).

Ehrard (Antoinette), annotation du texte et notices du catalogue d’exposition En Suisse et en Italie sur les pas du général Desaix : d’après son journal de voyage, 1797, Clermont-Ferrand, Service Universités Culture, [1997].

Fazio (Enzo-Giorgio), « Il tempo della Rivoluzione tra conflitti personali e coscienza politica. Testimonianze nella letteratura odeporica di alcuni viaggiatori tedeschi in Italia », dans E. Kanceff (dir.), Voyage et Révolution, II, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 24, 1993, p. 333-361 (commente en particulier les lettres de Félix Sarasin, Bâlois ayant séjourné à Gênes et Livourne en 1789-1791).

Ferrari (Jean), « L’éveil à Venise de la pensée politique de Jean-Jacques Rousseau », dans Mémoires de l’Académie des Sciences, Arts et Belles Lettres de Dijon, t. 133, année 1993-1994.

Ferrari (Jean), « L’image de Venise dans l’œuvre de Rousseau », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 167-176.

Festa (Georges), « Images et réalités de la vie commerciale italienne à travers le Voyage d’Italie de Sade », dans Studies on Voltaire and the eighteenth Century, n° 217, 1983, p. 23-26.

Festa (Georges), Marquis de Sade, Voyage en Italie (1775-76). Édition critique, thèse, Clermont-Ferrand, Univ. Blaise-Pascal, 1991.

Festa (Georges), « D’Argens/Sade : convergences d’une esthétique », dans Studies on Voltaire and the eighteenth Century, n° 284, 1991, p. 363-369 (l’étude comparée des Réflexions critiques et du Voyage d’Italie montre l’affinité entre deux sensibilités picturales annonciatrices de l’esthétique préromantique).

Gilet (Annie), Westfehling (Uwe) (dir.), Louis-François Cassas, 1756-1827, dessinateur-voyageur : im Banne des Sphinx, ein französischer Zeichner reist nach Italien und in den Orient (catalogue d’exposition, Cologne, 22 avr.-19 juin 1994, Tours, 19 nov.1994-30 janv. 1995), Cologne-Mainz am Rhein, Wallraf-Richartz Museum & Verlag Philipp von Zabern, 1994 (comporte notamment trois textes sur l’expérience italienne : Élisabeth et Raymond Chevallier, Annie Gilet, Annie Jacques, « Les voyages en Italie », p. 35-65 ; Uwe Westfehling, « Voyage en Istrie et en Dalmatie », p. 66-83 ; Madeleine Pinault-Sorensen, « Le voyage en Sicile », p. 84-95).

Gille (Mireille), « Un antécédent littéraire de Corinne : les Lettres sur l’Italie de Dupaty », dans Mario Matucci (dir.), Il gruppo di Coppet e l’Italia, Pise, Pacini ed., 1986, p. 163-189.

Gillet (Jean), « Sade et la décadence italienne », Romantisme, 1983, n° 42, p. 77-89 (une confrontation entre l’Histoire de Juliette et le Voyage d’Italie).

Goudey (Philippe), « Le voyage en Sicile de Vivant Denon : genèse et accueil », dans Francis Claudon, Bernard Bailly (dir.), Vivant-Denon. Colloque de Chalon-sur-Saône du 22 mars 1997, Chalon-sur-Saône, 1998, p. 102-108.

Guicharnaud (Hélène), « Un collectionneur parisien, ami de Greuze et de Pigalle, l’abbé Louis Gougenot (1724-1767) », dans Gazette des Beaux-Arts, juillet-août 1999, p. 1-74 (outre les diverses équipées en France sont évoqués le voyage en Italie avec Greuze en 1755-1756 et leurs dessins de voyage).

Guillot de Suduiraut (Bertrand), Une fortune de haute mer. François Bonnaffé, un armateur bordelais au xviiie siècle et sa descendance, Bordeaux, éd. Confluences, 1999 (ce n’est pas François mais ce furent ses deux fils qui passèrent par l’Italie au terme d’un tour d’Europe, cf. supra l’ouvrage plus ancien de P. Bonnaffé).

Guimbaud (Louis), Saint-Non et Fragonard d’après des documents inédits, Paris, Impr. J. Dumoulin, 1928.

Hayez (Michel), « Formation et goût artistique au xviiie siècle : les lettres italiennes de Joseph Cazes de Fresquière à son père (1747-1748) », dans Mémoires de l’Académie du Vaucluse, t. IX, 1976, p. 73-93 (ce gentilhomme d’Avignon accompagne entre autres un groupe d’artistes à Naples au printemps 1747).

Herdt (Anne de), « Les voyages en Italie de Béat de Hennezel, architecte, 1791-1796 : deux cents paysages au Cabinet des dessins du Musée d’art et d’histoire », dans Musées de Genève, n° 302, mars 1990, p. 13-17.

Ivanoff (Nicola), « Charles-Nicolas Cochin et la peinture vénitienne », dans L’information d’Histoire de l’art, mai-juin 1966, p. 93-105.

Jordan (Augustin), Une lignée de huguenots dauphinois et ses avatars. Les Jordan de Lesches-en-Diois du xvie au xxe siècle. Étude généalogique et historique, s. 1., Soprep, 1983 (évoque les deux Antoine-Henri Jordan, qui tous deux, père et fils, voyagèrent en Italie dans la seconde moitié du xviiie siècle).

Lacroix (Alfred), Déodat de Dolomieu, membre de l’Institut National (1750-1801). Sa vie aventureuse, sa captivité, ses œuvres, sa correspondance, Paris, Perrin, 1921, 2 vol.

Ladame (Jean), Un mystique en haillons. Saint Benoît-Joseph Labre, Mont-surs, 1987 (contient des lettres de B.-J. Labre et des témoignages de contemporains sur ses voyages entre 1770 et 1777).

Lamers (Petra), Il viaggio nel sud dell’Abbé de Saint-Non : il « Voyage pittoresque à Naples et en Sicile » : la genesi, i disegni preparatori, le incisioni, Naples, Electa Napoli, 1995.

Langlois (Claude), « Invention d’un saint, prolifération d’images. Le cas Benoît Labre », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 102, 2, 1990, p. 353-366 (ignoré toute sa vie, Benoît Labre devient après sa mort en 1783 un thaumaturge immédiatement célèbre, dont les dévots s’arrachent les reliques et portraits gravés).

Larre (Virginie), « Le cardinal de Bernis ambassadeur des arts à Rome : mécène et collectionneur », dans P. Michel (dir.), Collections et marché de l’art en France au xviiie siècle, Bordeaux, Cahiers du Centre François-Georges Pariset, 2002, p. 51-64.

Lelièvre (Pierre), « Voyage de Vivant Denon au royaume de Naples, 1777-1779 », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud. III. Il profondo Sud. Calabria e dintorni, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1995, p. 277-294.

Léon (Pierre), Marchands et spéculateurs dauphinois dans le monde antillais du xviiie siècle, les Dolle et les Raby, Paris, Les Belles Lettres, 1963 (contient de riches informations sur Joseph Raby d’Amérique, qui voyagea en Italie en 1764).

Luciani (Gérard), « Le Voyage pittoresque de l’Abbé de Saint-Non (1781-1786) et l’évolution du goût esthétique en France », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud. II. Dalla Campania alla Calabria, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1992, p. 325-349.

Lui (Francesca), « ’Au milieu des ruines’. Les voyages de Clérisseau en Italie, en Istrie et en Dalmatie », dans V. Chevtchenko, S. Cotté, M. Pinault-Sorensen, Charles-Louis Clérisseau (1721-1820). Dessins du Musée de l’Ermitage. Saint-Petersbourg, catalogue d’exposition, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1995, p. 33-44.

Magnusson (Bôrge), Louis-Jean Desprez, 1743-1804 : peintre graveur, architecte et décorateur de théâtre en Italie et en Suède (catalogue d’exposition, 12 juin-12 juillet 1974), Paris, Centre culturel suédois, 1974.

Mandich (Anna Maria), « Dal diario di viaggio di un « philosophe » : Parma nelle Lettres di Roland de la Platière », dans Aurea Parma, anno XXX, fasc. II, mai-août 1986, p. 99-108

Mandich (Anna Maria), « ’Malgoverno’ et joie de vivre dans l’Italie du xviiie siècle. Les Italiens et les Français vus par Roland de la Platière », dans Franco-Italica, actes du congrès Francia e Italia nel xviii secolo : immagini e pregiudizi reciproci, Alessandria-Paris, Edizioni dell’Orso-Champion-Slatkine, n° 7, 1995, p. 287-297.

Martinez-Raposo (Diana), « Le voyage en Sicile de Vivant Denon », dans Francis Claudon, Bernard Bailly (dir.), Vivant-Denon. Colloque de Chalon-sur-Saône du 22 mars 1997, Chalon-sur-Saône, 1998, p. 92-100.

Mascilli Migliorini (Luigi), « François-Xavier Fabre a Firenze. Identità cittadina e identità internazionale », dans François-Xavier Fabre, Rome, De Luca, 1988, p. 37-38.

Mascoli (Laura), « Sur la route de Rome : l’arrêt à Lyon d’un pensionnaire de l’Académie de France, François-Jacques Delannoy (mars 1780) », dans Daniel Ternois (dir.), Lyon et l’Italie. Six études d’histoire de l’art, Paris, CNRS, 1984, p. 101-114.

Mascoli (Laura), « Le ‘Journal’ du voyage en Italie de l’abbé de Saint-Non (1759-1761) », dans Dix-huitième siècle, 1989, n° 21, p. 423-438.

Mascoli Vallet (Laura), « Racconto e immagine : Saint-Non e Hoüel. La fortuna dei Voyages pittoresques », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud. I. Viaggiatori stranieri in Sicilia, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1989, p. 451-464.

Méjanès (Jean-François), « Taccuino di viaggio », dans Feste, Fontane, Festoni a Parma nel Settecento, Progetti e decorazioni, disegni e incisioni dell’architetto Ennemond-Alexandre Petitot (1727-1801) (catalogue d’exposition), Rome-Parme-Lyon, 1989, p. 47-49 (du même auteur, une notice sur le voyage de Petitot est parue dans le catalogue d’exposition, Acquisitions 1984-1989, Paris, Musée du Louvre, département des arts graphiques, 1990, n° 122).

Méjanès (Jean-François), « La Traverse et Pajou », dans Augustin Pajou et ses contemporains, actes du colloque organisé au Musée du Louvre (1997), Paris, 1999, p. 309-397.

Merlen (Colette), « Un prélat français à Rome au xviiie siècle », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le Journal de voyage et Stendhal, Genève-Mon-calieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 403-407 (une brève note sur le manuscrit du cardinal de Luynes relatant son voyage à Rome en 1758).

Michel (Christian), Le voyage d’Italie de Charles-Nicolas Cochin (1758), Rome, École française de Rome, 1991 (le fac-similé de l’édition de 1758, annoté, est précédé d’une introd. p. 1-68).

Michel (Christian), Charles-Nicolas Cochin et l’art des Lumières, Rome, École française de Rome, 1993 (BEFAR, 280).

Michel (Olivier), « François-Marie Poncet (1736-1797) et le retour à l’antique », dans Daniel Ternois (dir.), Lyon et l’Italie. Six études d’histoire de l’art, Paris, CNRS, 1984, p. 115-180 (ce sculpteur séjourna à Rome de 1761 à 1775 et de 1777 à 1789).

Michel (Olivier), « Jacques Gamelin ou la quête tourmentée de la réussite », dans Jacques Gamelin, 1738-1803 (catalogue d’exposition), avec des essais de par O. Michel [et al.], Carcassonne, Musée des Beaux-Arts, 1990, repris dans Vivre et peindre à Rome, 1996, p. 179-195 (évoque le voyage d’aller par Bologne et Florence, puis le séjour à Rome).

Michel (Olivier), « Petitot : da Lione a Roma, da Roma a Parma », dans Giorgio Cusatelli (dir.), Petitot. Un artista del Settecento europeo a Parma (catalogue d’exposition, 6 avril-29 juin 1997), Parma, Fondazione Cassa di Risparmio di Parma, 1997, p. 61-78.

Middleton (Robin), « Rondelet en Sicile », dans Daniel Rabreau (dir.), Le progrès des arts réunis : 1763-1815 : mythe culturel des origines de la Révolution à la fin de l’Empire ?, Bordeaux, CERCAM, 1992, p. 387-393 (sur une lettre de cet architecte au comte d’Angiviller en avril 1784, relatant son voyage en Italie du sud et en Sicile).

Montègre (Gilles), « François de Paule Latapie. Un savant voyageur français au cœur de la Rome des Lumières », dans Mélanges de l’École Française de Rome. Italie et Méditerranée, tome 117, 1, 2005, p. 371-422.

Mortier (Roland), « Un magistrat ‘âme sensible’ : le président Dupaty (1746-1788) », dans Studies in Eighteenth-Century French Literature, presented to Robert Niklaus, Exeter, University of Exeter, 1975, p. 151-162 (repris dans Id., Le Cœur et la Raison. Recueil d’études sur le xviiie siècle, Oxford, Voltaire Foundation, 1990).

Mozzillo (Atanasio), « In Sicilia e altrove con Dominique Vivant-Denon », dans Settecento siciliano, vol. 1 (date non connue), p. 1-135.

Muzerelle (Danielle), « Le marquis de Paulmy, ses ambassades, ses idées, ses voyages », dans Marie Viallon (dir.), Voyages de bibliothèques, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 1999, p. 183-212 (évoque entre autres le voyage en Italie en 1745-1746 et l’ambassade de Venise en 1767-1768).

Niemeijer (Jan Wolter), Images et souvenirs de voyage : le dessinateur suisse Louis Ducros accompagne des touristes hollandais en Italie en 1778 (sélection pour l’exposition d’Amsterdam, Rijksmuseum, 18 janv.-11 mai 1986, Lausanne, Musée historique de Lausanne, 22 juin-17 sept. 1990), Zwolle, Waanders éditeurs, 1990.

Niemeijer (Jan Wolter), Dibbits (Jaco), Luoghi di delizia : un grand tour ol-landese nelle immagini di Louis Ducros, 1778 (catalogue d’exposition, Florence, Istituto universitario olandese di storia dell’arte, 8 oct.-11 décembre 1994, en collaboration avec le Rijksmuseum d’Amsterdam), Florence, Centro Di, 1994.

Nolhac (Pierre de), « Un peintre français à Rome : les années de jeunesse d’Hubert Robert », Le Correspondant, oct. 1910, p. 231-249.

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Originalité et lieux communs dans le journal d’un mécène à la veille de la Révolution : les carnets de voyage en Italie de Bergeret », dans Daniel Rabreau, Bruno Tollon (dir.), Le progrès des arts réunis, 1763-1815, Bordeaux-Toulouse, CERCAM (Centre d’Étude et de Recherche sur le Classicisme dans l’Art Moderne), 1992, p. 395-404 (texte repris dans Id., Lo specchio..., voir supra 2.3.).

Norci Cagiano (Letizia), « La Rome théorique de Vivant Denon », dans Francis Claudon, Bernard Bailly (dir.), Vivant-Denon. Colloque de Chalon-sur-Saône du 22 mars 1997, Chalon-sur-Saône, 1998, p. 73-82.

Olausson (Magnus), « Jacques Beys and Fredenheim’s voyage pittoresque », dans Bulletin of the Nationalmuseum, vol. 13, 1989, n° 2, p. 97-106 (sur les dessins commandés par Carl Fredrik Fredenheim à Jacques Beys afin d’illustrer les notes de son voyage en Italie du Sud en 1787-1790).

Ossola (Carlo) (dir.), Parigi/Venezia. Cultura, relazioni, influenze negli scambi intellettuali del Settecento, Florence, Olschki, coll. « Civilta veneziana. Saggi », n° 42, 1998 (évoque entre autres Rousseau à Venise et Goldoni à Paris).

Oury (Bernard), « De la Corse à Briançon. L’odyssée de Jean-Jacques Prat, marchand briançonnais (juin 1793-fév. 1794) », dans Bulletin de la Société des Hautes-Alpes, 1993, p. 107-113.

Pélissier (Léon-G.), « Vivant Denon suspect à Venise », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art Français, 1912, p. 260-289.

Pellicer (Laure), « François-Xavier Fabre et la peinture italienne », dans Florence et la France. ‘Rapports sous la Révolution et l’Empire’, Florence-Paris, Centro Di-Editart Quatre-Chemins, 1979, p. 159-186.

Pellicer (Laure), Le peintre François-Xavier Fabre (1766-1837), thèse d’État, Univ. de Paris IV, 4 vol. dactylographiés, 1982 (ce peintre fut Grand Prix de Rome en 1787 et ne quitta Rome que pour se rendre en Toscane à partir de 1793).

Pepe (Luigi), « Daunou, Monge e la dispersione della biblioteca di Pio VI », dans A. Emiliani, L. Pepe, B. Dradi Maraldi (dir.), Pio VI Braschi e Pio VII Chia-ramonti. Due Pontefici cesenati nel bicentenario della Campagna d’Italia (acte du colloque de Cesena, mai 1997), Bologne, CLUEB, 1998, p. 165-212.

Pérez (Marie-Félicie), « Lettres du voyage d’Italie de Jean-Jacques de Bois-sieu (1765-1766) », dans Daniel Ternois (dir.), Lyon et l’Italie. Six études d’histoire de l’art, Paris, CNRS, 1984, p. 75-114.

Pérez (Marie-Félicie), Pinault (Madeleine), « Le voyage en Italie de Fouge-roux de Bondaroy », dans Dix-Huitième siècle, n° 22, 1990, p. 95-105 (le voyage d’un scientifique en 1763).

Pérez (Marie-Félicie), « Morand à la cour de Parme » et « Un architecte collectionneur », dans Hommage à Morand. À l’occasion du prêt à usage des papiers Morand de Jouffrey, Les dossiers des Archives municipales, 7 (publiés à l’occasion de l’exposition aux Archives Municipales de Lyon, 25 oct.-23 déc. 1994), Lyon, Archives municipales, 1994, p. 71-78 et 81-92.

Perrossier (Cyprien), « Un Romanais pèlerin de Rome en 1750 », dans Bulletin d’histoire ecclésiastique et d’archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers, XII, 1892, p. 49-57 et 89-94 (un voyage de garçon blanchier et chamoiseur mêlant un tour de compagnon du devoir et le pèlerinage à Lorette et Rome du printemps 1750 au printemps 1751, décrit à partir de sources privées, essentiellement les papiers rapportés de son périple par Pierre Meynier).

Pinault (Madeleine) (dir.), Hoüel : voyage en Sicile, 1776-1779 (catalogue d’exposition, Musée du Louvre, 26 mars-25 juin 1990), Paris, Herscher-Éditions de la Réunion des Musées Nationaux, 1990.

Pinault (Madeleine), « Le voyage de Hoüel en Sicile », dans Le paysage en Europe du xvie au xviiie siècle, Paris, Éditions de la Réunion des Musées Nationaux, 1994, p. 119 et suiv.

Pinault (Madeleine), « L’écriture du peintre Jean-Pierre-Laurent Hoüel », dans G. Tverdota (dir.), Écrire le voyage, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 1994, p. 69-80.

Pinault (Madeleine), « Le voyage de Hoüel à Malte », dans F. Moureau (dir.), L’œil aux aguets ou l’artiste en voyage, Paris, Klincksieck, 1995, p. 13-21.

Pinault (Madeleine), « Un peintre en voyage : ombres et lumières chez Hoüel », dans E. Kanceff, R. Rampone (dir.), Viaggio nel Sud. III. Il profondo Sud. Calabria e dintorni, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1995, p. 261-276.

Pinault (Madeleine), Grigorieva (Irina), « L’acquisition du cabinet Hoüel par Catherine II », dans Gazette des Beaux-Arts, nov. 1995, vol. 126, n° 1522, p. 171-186 (260 dessins relatifs au séjour en Sicile et à Malte de 1776-1779, acquis par la tsarine après la rupture de Hoüel avec son protecteur le comte d’Angiviller).

Pinault-Sorensen (Madeleine), « Dominique Vivant Denon et les sciences de la terre », dans Francis Claudon, Bernard Bailly (dir.), Vivant-De-non. Colloque de Chalon-sur-Saône du 22 mars 1997, Chalon-sur-Saône, 1998, p. 136-168.

Pinon (Pierre), Pierre-Adrien Pâris architecte (1745-1819), ou l’archéologie malgré-soi, thèse soutenue sous la dir. de Bruno Foucart, Univ. de Paris IV-Sorbonne, 1998 (les voyages en Italie sont traités dans : vol I.1, p. 22-106, 543-557 ; vol. I.2, p. 111-259, 270-341 ; vol. II, p. 335-348 ; il en est peu question dans l’ouvrage tiré du vol. III, Pierre-Adrien Pâris (1745-1819), architecte, et les monuments antiques de Rome et de la Campanie, Rome, École française de Rome, 2007 (Collection de l’École française de Rome, 378).

Pinon (Pierre), « Pierre-Adrien Pâris et les cités vésuviennes », dans actes du colloque Il Vesuvio e le città vesuviane, 1730-1860. In ricordo di Georges Vallet (tenu en 1996), Naples, Istituto Universitario Suor Orsolo Benincasa, 1999.

Pinon (Pierre), « Le voyage des architectes français en Italie au xviiie siècle : Pierre-Adrien Pâris et quelques autres », dans actes du colloque Grand Tour : letteratura di viaggio e cultura figurativa tra xvii e xix secolo, Rome, Comune di Roma, Assessorato alle politiche culturali, 1997 (semble n’être pas paru).

Poulot (Dominique), « Le Vasari français : Émeric David », dans Olivier For-lin (dir.), Anticléricalisme, minorités religieuses et échanges culturels entre la France et l’Italie, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 203-217.

Puech Segault (Anne), Antoine-Laurent Castellan (1772-1838), thèse de 3e cycle, Univ. de Montpellier III, 1985, 3 vol. dactylographiés (le peintre fut en Italie en 1797-1798).

Raoul de Sceaux (P.), « L’Italie vue par un Capucin français du xviiie siècle [Notes de voyage du F. Joseph de Pernes : Milan, Mantoue, Padoue, Venise, Foligno, Assise, Rome et Naples (1782)] », dans Les Amis de Saint-François, Paris, juillet-septembre 1964, p. 93-105.

Rosenberg (Pierre), « Julien de Parme (1736-1799) ou deux esthétiques irréconciliables », dans « Il se rendit en Italie... ». Études offertes à André Cha-stel, Rome-Paris, Ed. dell’Elefante-Flammarion, 1987, p. 571-589 (il s’agit de Jean Antoine Julien, dit Julien de Parme, artiste incompris ayant voyagé en Italie).

Rosenberg (Pierre), « Fragonard et l’abbé de Saint-Non au Palais du Tè », Quaderni di Palazzo Te, 1994, vol. 1, p. 88-95.

Roujon (Henry), « Le voyage en Italie de M. de Vandières et de sa compagnie (1749-1751) », Institut de France. Séance publique annuelle des cinq Académies, Paris, 1899, p. 45-60.

Russo (Salvatore) (dir.), Il viaggiatore curioso : lettere di Denon e Hoüel a Landolina, intr. de G. Vallet, Palerme, A. Lombardi, 1993.

Ryszkiewicz (Andrzej), Ostrowski (Jan K.), « Fabre e la colonia polacca a Firenze », dans Florence et la France. ‘Rapports sous la Révolution et l’Empire’, Florence-Paris, Centro Di-Editart Quatre-Chemins, 1979, p. 209-214.

Sandt (Udolpho van de), « Spicilège vénitien », dans Daniela Gallo (dir.), Les vies de Dominique-Vivant Denon (actes du colloque organisé au musée du Louvre 8-11 déc. 1999), Paris, La Documentation française, 2001, t. 1, p. 253-277.

Sandström (Birgitta), « Benigne Gagneraux à Florence », dans Florence et la France. ‘Rapports sous la Révolution et l’Empire’, Florence-Paris, Centro Di-Editart Quatre-Chemins, 1979, p. 115-128.

Scaraffia (Giuseppe), « Venezia, Rousseau e Casanova », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. II, xviie et xviiie siècles, Genève, Slatkine, 1981, p. 561-571.

Scherf (Guilhem), sur Augustin Pajou, voir Draper.

Sigrist (René), Candaux (Jean-Daniel) (dir.), H.-B. de Saussure (1740-1799). Un regard sur la terre, Chêne-Bourg/Genève, Georg Editeur, 2001, X-540 p. ill., index (coll. « Bibliothèque d’Histoire des Sciences », 4) (Actes du colloque de Genève, avril-mai 1999).

Simons (Katrin), Jacques Réattu, 1760-1833. Peintre de la Révolution française, Paris, Arthena, 1985 (sur le séjour en Italie 1791-1793 : p. 14-29).

Tarchiani (Nello), « Viaggiatori d’oltralpe in Italia. Giuseppe Girolamo de La Lande », dans Le vie d’Italia. Rivista mensile del T. C. I., octobre 1923, p. 1087-1098.

Tavernier (L.), « Fragonard in Italia. Il giardino della Villa d’Este a Tivoli », dans A. D’Alessandro (dir.), Artisti e scrittori europei a Roma e nel Lazio, dal Grand Tour ai romantici (actes du colloque de Rome, 1984), Rome, Domograf, 1985, p. 38-57.

Taylor (K. L.), « La genèse d’un naturaliste : Desmarest, la lecture et la nature », dans G. Gohau (dir.). De la géologie à son histoire, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques, 1997, p. 61-74.

Tornézy (Albert), étude introductive, dans [Bergeret de Grancourt], Bergeret et Fragonard. Journal inédit d’un voyage en Italie, 1773-1774, Paris, May et Motteroz/Librairies-imprimeries réunies, 1895.

Toso Rodinis (Guliana), Dominique Vivant Denon. I fiordalisi, il berretto frìgio, la sfinge, Florence, 1977 (voir aussi « Vivant Denon e le sue note al voyage di H. Swinburne dans les deux Siciles », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, n° 193, 1980, p. 1669).

Tricou (Jean), « Le Voyage d’Italie du Baron de Castille, 1778-1779 », Albums du Crocodile, bimestriel, Lyon, Hospices civils de Lyon, sept.-oct. 1962, p. 3-28.

Tuzet (Hélène), « Une querelle littéraire en 1785 : l’abbé de Saint-Non et ses collaborateurs (Chamfort, Vivant Denon, Faujas de Saint-Fond, Romé de l’Isle) », dans Revue de littérature comparée, Paris, 1947, p. 428-435.

Vaj (Daniela), « Saussure à la découverte de l’Italie (1772-1773) », dans René Sigrist, Jean-Daniel Candaux (dir.), H.-B. de Saussure (1740-1799). Regard sur la terre, Genève, Georg Editeur, 2001, p. 269-302.

Van Bever (Pierre), « L’Italie du xviiie siècle et Jean-Jacques Rousseau », dans Revue de littérature comparée, XXVIII, n° 1, janvier-mars 1954, p. 16-23.

Venturi (Franco), « Due francesi in Italia tra Sette e Ottocento », dans Tra latino e volgare. Mélanges pour Carlo Dionisetti, Padoue, Antenore, 1974, p. 717-735 (sur François Cacault et Amaury Duval à Naples).

Vermale (François), Joseph de Maistre émigré, Chambéry, Librairie Dardel, 1927.

Vovelle (Michel), « Les deux Italies dans l’imaginaire français de la fin du xviiie siècle : Théodore Desorgues (1763-1808) », dans Mélanges de l’École française de Rome. Moyen Âge-Temps modernes, 96/2, 1984, p. 1079-1103.

Weil (Françoise), « Le rôle de Raby dans la rédaction et la diffusion des manuscrits philosophiques (1760-1770) », dans Guido Canziani (dir.), Filosofia e religione nella letteratura clandestina : secolo xvii e xviii, Milan, Franco Angeli, 1994, p. 411-424.

Willk-Brocard (Nicole), François-Guillaume Ménageot (1744-1816), peintre d’histoire directeur de l’Académie de France à Rome, Paris, Arthena, 1977.

Wollin (Nils Gustaf Axelsson), Desprez en Italie, Malmö, J. Kroon, 1935.

Yarrow (P.J.), « A Cosmopolitan Country Clergyman : Louis Dutens », dans Studies in Eighteenth-Century French Literature, presented to Robert Ni-klaus, Exeter, University of Exeter, 1975, p. 335-345.

Zutter (Jôrg) (dir.), Abraham-Louis-Rodolphe Ducros : un peintre suisse en Italie (catalogue d’exposition Lausanne et Québec, avril 1998-janvier 1999), Milan, Skira, 1998.

2.5.3. 1800-1860

Les études sur les voyageurs du xixe siècle n’ont été prises en compte de façon systématique que pour ceux qui se sont rendus en Italie avant 1815. En ce qui concerne la période 1815-1860, ont été retenus un certain nombre de travaux permettant de mieux comprendre les ruptures et évolutions de la première moitié du xixe siècle par rapport au xviiie siècle.

Chateaubriand, viaggiatore e uomo politico (catalogue de l’exposition organisée en l’honneur du bicentenaire de la naissance de Chateaubriand), préface d’Étienne Dennery (p. xi-xxiii), Rome, Villa Médicis, 1969.

Le voyage d’Italie d’Eugène Viollet-le-Duc, 1836-1837 (catalogue d’exposition par Geneviève Viollet-le-Duc, Michel Vernes et Jean-Jacques Aillagon, Paris, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, janv.-mars 1980), Florence, Centro Di (diffusion Paris, Berger-Levrault), 1980.

Stendhal e Milano (actes du 14e congrès international stendhalien, Milan, 19-23 mars 1980), Florence, Olschki, 1982, 2 vol.

Voyages en Italie et en Grèce de Prosper Morey (1805-1886), architecte lorrain (catalogue d’exposition, Nancy, Musée des Beaux-Arts, 9 juillet-11 septembre 1990), Nancy, Musée des Beaux-Arts, Cahier n° 7, 1990.

Amoroso (Venanzio), « Les reflets de l’histoire : François de Mercy-Argen-teau et ses Souvenirs de l’Italie », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le journal de voyage et Stendhal, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 197-202 (après son voyage en Italie de 1827 à 1829, ce noble né à Liège rassembla 21 cahiers de souvenirs où se marque une forte présence de l’histoire).

Amoroso (Venanzio), Un peintre genevois en Italie. Lettres et journal inédit d’Adam Tôpffer, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 32, [1988] (sur le voyage de 1824).

Angrisani Guerrini (Isa), Quinet e l’Italia, Genève, Slatkine, 1981.

Angrisani Guerrini (Isa), « Madame de Staël, gli Italiani e le Considérations sur la Révolution française », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 51-84.

Antoine (Gérald), « Rome vue par Lamennais et Renan », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 195-207.

Antoine (Philippe), « ’Tout ce qui était au présent se retrouve au passé’. Les seconds voyages de Chateaubriand à Londres et à Rome », dans F. Mou-reau (dir.), Le second voyage ou le déjà-vu, Paris, Klincksieck, 1996, p. 63-68.

Antoine (Philippe), Les récits de voyage de Chateaubriand. Contribution à l’étude d’un genre, Genève, Slatkine, 1997.

Antoine (Philippe), « L’explorateur, le promeneur et le pèlerin : Chateaubriand et l’art de voyager », dans Pierre Riberette (dir.), Chateaubriand historien et voyageur (actes du colloque de la Vallée aux Loups), Bulletin de la Société Chateaubriand, année 1998, nouvelle série, n° 41, p. 54-60.

Arnold (Marian), « L’influence italienne sur Lamartine », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 293-311.

Arquié Bruley (Françoise), « Un fonds iconographique rapporté par Millin d’Italie, au cabinet des estampes. Quelques dessins d’objets médiévaux », dans Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1984-1986, p. 193-196.

Arquié Bruley (Françoise), « Au Cabinet des Estampes, dessins exécutés en Italie de 1811 à 1813, pour Aubin-Louis Millin », dans Revue de la Bibliothèque Nationale, 1985, vol. 5, n° 15, p. 24-43, 16 fig.

Aruta Stampacchia (Annalisa), Louise Colet e l’Italia, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 35, 1990.

Bailbé (Jean-Marc), « Berlioz, Janin et les ‘impressions d’Italie’ », dans Revue de littérature comparée, n° 180, oct.-déc. 1971, p. 489-513.

Balayé (Simone), Les carnets de voyage de Madame de Staël. Contribution à la genèse de ses œuvres, Genève, Droz, 1971 (sur les deux voyages en Italie de 1805 et de 1815, voir le chap. 2, p. 93-259, le chap. 6, p. 407-432, et quelques appendices).

Balayé (Simone), « Corinne et la ville italienne ou l’espace extérieur et l’impasse intérieure », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 33-50.

Balmas (Enea), « Sulle origini milanesi del mito italiano di Stendhal », dans Stendhal e Milano, Florence, Olschki, 1982, p. 395-406.

Bazin (Germain), Théodore Géricault. Étude critique, documents et catalogue raisonné, t. 4, Le voyage en Italie, Paris, La Bibliothèque des arts, 1990.

Bedarida (Henri), Impressions d’art dans le voyage en Italie de Théophile Gautier, Lyon, Audin, 1933.

Belleli (Maria-Luisa), « I viaggi di Nerval in Italia », dans Rivista di Letterature Moderne e Comparate, 1967, 20, p. 45-52.

Berthier (Philippe), « Stendhal en voyage et l’Italie palimpseste », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le journal de voyage et Stendhal, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 35-58, repris dans P. Berthier, Espaces stendhaliens, Paris, PUF, 1997, p. 57-91.

Bertrand (Gilles), « Les livres de voyage sur l’Italie vus par Stendhal : du refus de certains récits au voyage empathique », dans Emanuele Kanceff (dir.), Stendhal, l’Italie, le voyage. Mélanges offerts à Victor Del Litto, Moncalieri (Turin), CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia, 2003, n° 64, p. 57-72 (version abrégée de l’article suivant).

Bertrand (Gilles), « Un voyageur dans le sillage des Lumières. Stendhal lecteur des guides et récits de voyage en Italie du xviiie et du début du xixe siècle », dans G. Bertrand (dir.), La culture du voyage. Pratiques et discours de la Renaissance à l’aube du xxe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. Logiques historiques, 2004, p. 207-237.

Bisiachi (Maria Teresa), « Chateaubriand à Milan », dans Bulletin Société Chateaubriand, 1995, n° 37, p. 2-35.

Block (Haskell M.), « Flaubert’s travels in relation to his art », dans Connaissances de l’étranger. Mélanges offerts à la mémoire de Jean-Marie Carré, Paris, Didier, 1964, p. 64-72 (quelques mentions sur le voyage d’Italie).

Blumer (Marie-Louise), « La mission de Denon en Italie (1811) », dans Revue des Études napoléoniennes, XXIII, 1934, p. 237-257.

Botta (Giorgio), « L’Italia di Flaubert. Le note di viaggio di un letterato fonte per una ricerca geografica sul viaggio », dans E. Bianchi (dir.), Geografie private. I resoconti di viaggio come lettura del territorio, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 23, 1985, p. 163-190.

Bottacin (Annalisa), Stendhal e Firenze (1811-1841), Moncalieri (Turin), CIR-VI, Biblioteca Stendhal n° 6, 2005.

Boudard (Jacqueline), « Les séjours romains de Madame Récamier », dans Les Langues Néo-Latines, 3e trim. 1980, n° 234, p. 25-47.

Boudard (Jacqueline), « Sur les pas du comte de Chambord à Rome dans son voyage en Italie (1839-1840) », dans Bollettino del CIRVI, n° 10, juillet-déc. 1984, p. 269-288.

Boudard (Jacqueline), « Le voyage de Delphine Gay à Rome », dans Les Langues Néo-Latines, 4e trim. 1989, n° 271, p. 59-81 (autre version parue dans le Bollettino del CIRVI, n° 4, juillet-déc. 1981, p. 241-263).

Boudard (Jacqueline), « Un nouveau’ voyage d’Italie : la Rome de 1840 vue par le député lyonnais Jean-Claude Fulchiron », dans Bollettino del CIRVI, n° 20, juillet-déc. 1989, p. 249-284.

Boudard (Jacqueline), « Les lacs de la campagne romaine ont-ils inspiré Balzac ? », dans L’année balzacienne 1995, Paris, Musée Balzac, août 1996, p. 409-416.

Boutry (Philippe), « Denon, Rome et la papauté », dans Daniela Gallo (dir.), Les vies de Dominique-Vivant Denon (actes du colloque organisé au musée du Louvre 8-11 déc. 1999), Paris, La Documentation française, 2001, t. 1, p. 125-150.

Brayer (Yves), Dialogue d’Yves Broyer avec Granet sur l’Italie (catalogue d’exposition Musée Granet réalisé et introduit par Louis Malbos, 24 avril-juin 1976), Aix-en-Provence, Musée Granet, 1976.

Bruneau (Jean), « Les deux voyages de Gustave Flaubert en Italie », dans Connaissances de l’étranger. Mélanges offerts à la mémoire de Jean-Marie Carré, Paris, Didier, 1964, p. 164-180.

Bruneau (Jean), « Louise Colet, Maxime Du Camp, Gustave Flaubert... et Garibaldi », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 469-483.

Brusa (Carlo), « La Varese di Stendhal », dans Lombardia Nord-Ovest, n° 1, 1978, p. 3-11 (une approche de géographe).

Busnelli (Manlio), « Leopardi et Stendhal », dans Mélanges de philologie, d’histoire et de littérature offerts à M. Henri Hauvette, Paris, Les Presses Françaises, 1934, p. 585-595 (malgré leurs rencontres florentines entre 1827 et 1832 au Cabinet Vieusseux, Leopardi est absent de l’œuvre de Stendhal).

Calì (Francesco), « L’Etna e la sua poesia. Dalle Lettres sur la Sicile del marchese di Foresta, un viaggiatore francese che vi è salito nel 1805 », dans Miscellanea Linguistica. Annali della Facoltà di Economia e Commercio, Catania, Università degli studi, XXXI-1985, 1988, p. 3-71 ; repris dans Bollettino del CIRVI, n° 18, juillet-décembre 1988, p. 321-377.

Calì (Francesco), « Catania nella letteratura francese del viaggio. La visita del marchese Marie Joseph de Foresta nel 1805 », dans Annali della Facoltà di Economia e Commercio, Catania, Università degli studi, XXXIV-1988, 1990, p. 137-179.

Calì (Francesco), La Sicilia di Charles Didier. Sogno e incanto di un viaggiatore romantico, Acireale, Bonanno, 1996 (une introduction, p. 5-38, précède la traduction italienne du récit de voyage en Sicile de Ch. Didier en 1829).

Calì (Francesco), « Il marchese di Foresta a Siracusa », dans E. Kanceff (dir.), Siracusa nell’occhio del viaggiatore (actes du congrès de Syracuse, 8-9 déc. 1995), Moncalieri, CIRVI, 1998.

Calì (Francesco), La Sicilia di Paul de Julvécourt viaggiatore romantico francese, Acireale-Roma, Bonanno Ed., 2004.

Campagnoli 1982 sur Dumas à Livourne, voir supra 2.2.4. Écriture et récits de voyage.

Caramaschi (Enzo), « L’image de la Renaissance italienne dans l’œuvre d’Hippolyte Taine », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 485-536.

Castillon du Perron (Marguerite), Louis-Philippe et la Révolution française, t. 2 : Le proscrit, Paris, Perrin, 1963 (voir notamment sur le séjour en Italie 1808-1814 les sources et la bibliographie).

Cavard (capitaine), [Voyage de] Victor de Musset et Henry Beyle Stendhal à l’Armée de réserve (1800), Paris, Henri Charles-Lavauzelle, 1912 (brochure présente à la Bib. Municipale de Grenoble).

Chevallier (Raymond), « Le Voyage sur la scène des six derniers livres de l’Énéide ou ‘Voyage dans le Latium’ (Genève, an XIII) à la lumière des découvertes archéologiques récentes », dans Cahiers Staëliens (actes de la sixième journée de Coppet, 4 sept. 1982, 150e anniversaire de la mort de Bonstetten, 1745-1832), 1983, n° 33-34, p. 18-39 (montre que Bonstet-ten s’exprime en pionnier et en observateur perspicace).

Chomer (Gilles), « Le séjour en Italie (1822-1830) de Victor Orsel », dans Daniel Ternois (dir.), Lyon et l’Italie. Six études d’histoire de l’art, Paris, CNRS, 1984, p. 181-212 (étude des tableaux et dessins réalisés par ce peintre formé à Lyon durant le séjour en Italie avant qu’il ne vienne s’installer définitivement à Paris).

Colesanti (Massimo), « Le ‘Promenades’ di Stendhal : fisiologia e poetica », dans Micromégas, n° 1, sept.-déc. 1974, p. 41-66. Du même auteur : « En marge des « Promenades » (trois notes avec une introduction) », dans Stendhal Club, XXII, n° 87, 15 mars 1980, p. 272-283 (numéro spécial sur Stendhal et Milan).

Colesanti (Massimo), « Roma nella narrativa di Stendhal », dans Studi romani, XXXII, n° 1-2, janv.-juin 1984, p. 27-38. Id. (dir.), Stendhal a Roma (catalogue d’exposition), Rome, Edizioni dell’Elefante, 1983.

Colesanti (Massimo), Jeronimidis (Anna), Norci Cagiano (Letizia), Scaiola (Anna Maria) (dir.), Stendhal, Roma, l’Italia (actes du congrès de Rome, 7-10 nov. 1983), Rome, Edizioni di Storia e Letteratura (Quaderni di cultura francese, 23), 1985.

Colesanti (Massimo), « Lamartine e la ‘terra dei morti’ », dans Georges Vallet (dir.), Lamartine, Napoli, l’Italia, Naples, Guida, 1992, p. 459-481 (republié dans M. Colesanti, La disdetta di Nerval, Con altri saggi e studi, Rome, Edizioni di Storia e Letteratura, 1995).

Colin (Nelly), « Jean-Claude Bonnefond et l’Italie », dans Daniel Ternois (dir.), Lyon et l’Italie. Six études d’histoire de l’art, Paris, CNRS, 1984, p. 213-240 (cet artiste lyonnais séjourna à Rome en 1824-1828, et fit quelques échappées en Campanie et en Toscane).

Collet (Annie), Alexandre Dumas et Naples, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIR-VI, Dimensioni del Viaggio n° 6, 1994.

Cooper (Clara Florio), « Un corrispondente ed ammiratore del Vieusseux : Antoine-Claude Valery », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 277-291.

Croce (E.), « Stendhal e l’Italia », dans Nuova Antologia (Rome), 1983, n° 2147, p. 208-232 (ni voyageur du xviiie siècle, ni voyageur romantique, Stendhal crée un nouveau genre du « voyage », mais qui ne peut faire école, dans sa singularité).

Crouzet (Michel), Stendhal et l’italianité : essai de mythologie romantique, Paris, Corti, 1982 (trad. ital. : Stendhal e il mito dell’Italia, Bologne, Il Mulino, 1991).

Crouzet (Michel), « Le voyage stendhalien et la rhétorique du naturel », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le journal de voyage et Stendhal, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 147-180.

Curto (Silvio), « J.-F. Champollion e l’Italia », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 177-193.

Cussac (Hélène), « L’espace pompéien dans Arria Marcella », dans Francofonia, n° 34, printemps 1998, p. 131-151 (dans cette nouvelle de 1852 Théophile Gautier joue avec les codes les plus éculés de l’écriture romantique et offre à la fois le récit d’une excursion touristique, une méditation symbolique et une métamorphose onirique et fantastique, le voyage à Pompéi se révélant en fin de compte initiatique).

Daprini (P. B.), « De l’écriture du ‘voyage’ dans Rome, Naples et Florence », dans Stendhal Club, 1987, vol. 29, n° 116, p. 315-334 (la part du pittoresque social et humain, des récits, anecdotes ou contes dans le référentiel italien de Stendhal, et le passage à une nouvelle écriture marquée par un réel dialogisme).

De Capitani (Patrizia), « Stendhal viaggiatore », dans ACME-Annali della Facoltà di Lettere e Filosofia dell’Università degli Studi di Milano, XLVI, fasc. II-III, mai-déc. 1993, p. 25-36 ; repris sous le titre « Stendhal, il viaggio e la scrittura », dans Gian Franco Grechi (dir.), Incontri stendhaliani, Milan, Palazzo Sorniani, 1996, p. 45-66.

Dedeyan (Charles), Lamartine et la Toscane, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 3, 1981.

Del Litto (Victor), « Stendhal à Trieste », dans Recherches et Travaux, Université de Grenoble, UER de Lettres, Littérature et voyage, 2. Le voyage à Trieste, 1983, n° 25, p. 15-22.

Déruelle (Aude), « ’L’Égypte c’est tout sables’. Balzac et le récit de voyage », dans A. Guyot, C. Massol (dir.), Voyager en France au temps du romantisme, Grenoble, ELLUG, 2003, p. 325-341 (aborde aussi l’Italie en se posant la question du refus du récit de voyage chez Balzac).

Dettamanti (Pietro), « Stendhal e Lecco », dans Archivi di Lecco, VII, n° 4, oct.-déc. 1984, p. 663-677.

Dettamanti (Pietro), « Stendhal : un invito a Varenna », dans Archivi di Lecco, X, n° 3, juill.-sept. 1987, p. 457-466 (reprise modifiée d’une contribution parue dans E. Kanceff (dir.), Goethe-Stendhal. Mito e immagine del lago..., 1988, p. 253-260).

Dettamanti (Pietro), « Gustave Flaubert : un viaggiatore romantico sulle rive del Lario », dans Archivi di Lecco, XX, n° 1, janv.-mars 1997, p. 17-24.

Fant (Maureen B.), Hartman (Sarah), Paesaggi perduti : Granet a Roma 1802-1824 (catalogue d’exposition American Academy in Rome, 30 oct. 1996-12 janv. 1997), Milan, Electa, 1996.

Fehlmann (Marc), « Gericault’s Zurich sketchbook : its contents and some observations », dans Georges-Bloch-Jahrbuch des Kunstgeschichtlichen Seminars der Universität Zürich, 1995, vol. 2, p. 86-107 (les copies d’après l’antique ou d’après les maîtres anciens résultant du séjour de Géri-cault à Rome et à Naples).

Ferrand (Henri), « Deux Dauphinois en Italie en 1839, d’après la correspondance de M. Yves Ferrand », dans Bulletin de l’Académie delphinale, 5e série, 10, 1917-1918, p. 239-278 (sur le voyage du sculpteur Pierre-Victor Sappey et de son compagnon Yves-Louis Ferrand, à travers des lettres du second écrites d’août à octobre 1839).

Gaiani (Marco), « Il Voyage d’Italie di Henri Labrouste », Casabella, juillet-août 1991, vol. 55, n° 581, p. 29-30 (les carnets de voyages en Italie, pays que Labrouste visita dès 1824, renferment plus de 700 dessins et sont conservés à l’Académie d’Architecture depuis 1986).

Galassi (Peter), Corot en Italie : la peinture de plein air et la tradition classique, Paris, Gallimard, 1991 (réédité en 1996 ; traduit de l’anglais).

Galpin (Alfred), Fauriel in Italy. Unpublished correspondence (1822-1825), Rome, Edizioni di Storia e Letteratura (Quaderni di cultura francese 5), 1962 (un intellectuel français en Italie).

Ghigo Bezzola (Rosa) (dir.), Stendhal europeo (actes du colloque de Milan, 19-21 mai 1992), Fasano, Schena, 1996.

Girard (Marie-Hélène), « Théophile Gautier et les peintres vénitiens du xviiie siècle », dans Théophile Gautier, l’Art et l’artiste, actes du colloque international, Montpellier, Université Paul Valéry, septembre 1982, p. 61-84 (concerne essentiellement l’influence de la découverte de Guardi sur l’image de Venise chez Gautier).

Girard (Marie-Hélène), « Corinne collectionneur ou le musée imaginaire de Madame de Staël », dans Art et littérature, Actes du congrès de la S.F.L.G.C., Aix en Provence, septembre 1986, Université de Provence, 1988, p. 241-261.

Girard (Marie-Hélène), « Où l’on reparle de la bionda grassotta », dans George Sand et son temps, Hommage à Annarosa Poli, éd. Elio Mosele, Genève, Slatkine, 1993, t. II, p. 809-821 (sur George Sand et les emprunts non déclarés que lui fait le Voyage en Italie de Gautier).

Girard (Marie-Hélène), « Théophile Gautier et l’Italie », dans L’Italia nell’Europa romantica, actes du congrès tenu à l’Université de Vérone, 25-28 octobre 1993, Genève, Slatkine, 1994, t. I, p. 205-229 (principalement autour de son voyage de 1850).

Girard (Marie-Hélène), « Théophile Gautier et la mort à Venise », dans La Comédie de la vie et de la mort, actes du colloque tenu à Maisons-Lafitte, juin 1996, dans Bulletin de la Société Théophile Gautier, n° 18, 1996, p. 411-426.

Girard (Marie-Hélène), « Les voyageurs français face à la pauvreté italienne dans le premier dix-neuvième siècle. L’exemple de Louis Simond » (communication présentée au colloque organisé par le centro Studi Storia del Lavoro, Université de Bologne, Imola, 3-4 décembre 1998), à paraître.

Girard (Marie-Hélène), « Gautier et Balzac à l’école du Titien », dans actes du colloque Balzac et l’Italie, Revue d’Études balzaciennes, 2003 (en fait 2004).

Girard (Marie-Hélène), « Gautier et Venise », dans actes du colloque Venise au xixe siècle, La construction d’un mythe européen : problèmes historio-graphiques et représentations littéraires, Caen, Presses Universitaires de Caen, 2006.

Gola (Sabine), « ’C’est dommage que Wiertz soit un Wallon !’ Antoine Wiertz, son voyage en Italie et son séjour à Rome », article illustré dans La Vie wallonne, t. LXVII, 1993 [1994], n° 421-422, p. 5-28. Transcription en annexe de 4 lettres inédites : Lettres d’Antoine Wiertz, écrites pendant son séjour en Italie comme prix de Rome, à Mathieu Van Brée, directeur de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers.

Gola (Sabine), « Au Café grec, Place d’Espagne : Antoine Wiertz, peintre di-nantais à Rome », dans F. Moureau (dir.), L’œil aux aguets ou l’artiste en voyage, Paris, Klincksieck, 1995, p. 61-70 (sur le voyage effectué en Italie en 1834-1837).

Guentner (Wandelin), « Chateaubriand et la poétique du fragment », dans Bulletin de la Société Chateaubriand, 1984, n° 27, p. 31-37 (montre par le biais d’une lecture du Voyage en Italie comment Chateaubriand a renouvelé l’écriture de la relation de voyage).

Guentner (Wendelin), « L’art de tromper dans les Promenades dans Rome », dans Stendhal Club, 1985, vol. 28, n° 109, p. 17-34 (à la fois guide, voyage philosophique et journal, les Promenades avec leurs ambiguïtés ouvrent la sensibilité du lecteur au beau et au plaisir de l’imagination).

Gut (Philippe), « Flaubert et l’Italie (d’après les notes de voyages et la correspondance de l’écrivain) », dans Notiziario culturale italiano, Paris, Istituto Italiano di Cultura, XVI, n° 3-4, 1975 (repris dans Les Amis de Flaubert, Rouen, n° 47, décembre 1975).

Guyot 1996 sur Chateaubriand, voir supra 2.2.4. Écriture et récits de voyage.

Henriot (Émile), « Michelet en Italie », Courrier littéraire. xixe siècle. Les Romantiques, Paris, Albin Michel, 1953, p. 391-397 (sur les deux voyages d’Italie de Michelet au printemps 1830 et en 1838).

Hilaire (Yves-Marie), « Pourquoi Lacordaire devient-il à Rome novice dominicain ? », dans P. Boutry, Y. Hilaire (dir.), Lacordaire, Rome et l’Europe (actes de la journée d’études, Rome, couvent de Sainte-Sabine, 14 mars 1989), dans Mélanges de l’École Française de Rome. Italie et Méditerranée, 101, 1, 1989, p. 401-404 (l’attrait pour Rome où il se rend en 1836 ne résulte ni de son ambition de prédicateur, ni d’une exaltation romantique, mais de la volonté de regagner la confiance des milieux ecclésiastiques après la crise mennaisienne).

Horaist (Bruno), « Itinéraires romains de Lacordaire », dans P. Boutry, Y. Hilaire (dir.), Lacordaire, Rome et l’Europe (actes de la journée d’études, Rome, couvent de Sainte-Sabine, 14 mars 1989), dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 101, 1, 1989, p. 405-418 (sur les convictions et attentes des premiers postulants de l’ordre dominicain reconstitué par Lacordaire se trouvant à Rome et qui souhaitent développer la propagation de la foi par l’art et les artistes).

Hostachy (R. P. Victor), « Un Dauphinois Romain : Hector Berlioz à Rome », dans Bulletin de l’Académie delphinale, 6e série, t. 24-25-26, séance du 30 mai 1953, Grenoble, Allier, 1957, p. 85-95.

Imbert de Saint-Amand (Arthur-Léon), La jeunesse de Louis-Philippe et de Marie-Amélie, Paris, E. Dentu, 1894 (reprend sur le séjour à Palerme de 1808 à 1814 le texte d’un ouvrage précédent du même auteur, Marie-Amélie et la cour de Palerme, 1806-1814, Paris, E. Dentu, 1891).

Jourda (Pierre), « Stendhal et la littérature italienne », dans Mélanges de philologie, d’histoire et de littérature offerts à M. Henri Hauvette, Paris, Les Presses Françaises, 1934, p. 567-583 (Stendhal eut une connaissance assez large et très personnelle de la littérature italienne, ses préférences le portant tour à tour vers l’Arioste et le Tasse, Alfieri, le romantisme ou les novellieri, qui flattaient son goût du romanesque et son désir de nouveauté).

Jouvenet (O.), « Paul Flandrin en Italie », dans Travaux de l’Institut d’Histoire de l’Art de Lyon, 1984, vol. 7, p. 38-40 (compte rendu d’un mémoire de maîtrise soutenu à Lyon en 1982 : le séjour de Paul Flandrin en Italie de 1834 à 1838, connu surtout par le journal et la correspondance de son frère Hippolyte, révèle à Rome l’importance de l’influence d’Ingres).

Kanceff (Emanuele) (dir.), Stendhal, l’Italie, le voyage. Mélanges offerts à V. Del Litto, Moncalieri (Turin), CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 64, 2003.

Kern (W.), « Henry Beyle en route vers Stendhal. Rome, Naples et Florence : un laboratoire du roman », dans Stendhal Club, vol. 31, n° 124, 1989, p. 321-328.

Ladeyrie-Dagen (Nadeije), « Un cas d’historiographie peu connu : Pise et la Toscane vues par les Rohault de Fleury », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art français, année 2000 (2001), p. 184-186 (sur deux architectes, le père, Charles, et le fils, Georges, ayant voyagé à plusieurs reprises en Italie entre 1842 et 1866).

Lansard (Colette), Le voyage en Italie d’Honoré-Anthelme Passerat de la Chapelle. Journal inédit, 1807-1808, thèse de doctorat de 3e cycle, sous la dir. de G. Luciani, Grenoble, Université Stendhal, s. d. [v. 1981], 2 vol. (étude du manuscrit d’un notable du Bugey très favorable à l’Empire).

Levaillant (Maurice), Lamartine et l’Italie en 1820, Paris, Flammarion, 1944.

Liechtenhan (Francine-Dominique), Astolphe de Custine, voyageur et philosophe, Paris, Champion, 1990 (l’Italie comme initiation pour les voyages en Espagne et Russie).

Lund (H. P.), « Aux origines des Mémoires d’Outre-Tombe : les beaux-arts et le voyage en Italie », Europe, numéro sur Chateaubriand, 1993, vol. 71, n° 775-776, p. 74-84.

Marcenaro (Giuseppe), Stendhal : un milanese a Genova (catalogue de l’exposition de Milan, Palazzo della Permanente, 8 juin-ler juillet 1984), Gênes, Cassa di Risparmio di Genova e Imperia, 1984.

Martineau (Henri), « Stendhal et la Toscane », dans Carlo Pellegrini (dir.), Stendhal e la Toscana, Florence, Sansoni, 1962.

Melzi d’Eril (Francesca), « Théophile Foisset viaggiatore in Italia e il suo incontro con Silvio Pellico (undici lettere inedite di S. Pellico) », dans Studi in onore di N. Kauchtschischvili, Milan, Guerrini e Associati, 1989.

Mengin (Urbain), « Lamartine à Naples et à Ischia », dans Revue de littérature comparée, 4, 1924, p. 601-609.

Mengin (Urbain), « Lamartine et Manzoni. Leurs relations amicales et leurs opinions politiques », dans Mélanges de philologie, d’histoire et de littérature offerts à M. Henri Hauvette, Paris, les Presses françaises, 1934 (réimpr. Slatkine, 1972).

Mercier (Roger), « Michelet, journal de voyage et journal intime », dans Le journal intime et ses formes littéraires, Genève, Droz, 1978, p. 49-59.

Michel (Arlette), « Rome dans les Martyrs et les Études historiques », dans Pierre Riberette (dir.), Chateaubriand historien et voyageur (actes du colloque de la Vallée aux Loups), Bulletin de la Société Chateaubriand, année 1998, nouvelle série, n° 41, p. 22-28.

Mizuno (Hisashi), « Gérard de Nerval ou la renaissance du culte oriental sous la Monarchie de Juillet », dans G. de Nerval, Le Temple d’Isis. Souvenir de Pompéi, Tusson (16140 Aigre), Éd. du Lérot, 1997, p. 7-52.

Moreau (Patrick), « Voyages en Italie », dans 303, 1992, n° 35, p. 44-51 (sur 34 lavis de l’architecte Auguste Constantin exécutés lors de son voyage d’Italie en 1808, conservés au Musée de La Roche-sur-Yon et révélant une vision très personnelle).

Mosele (Elio) (dir.), George Sand et son temps. Hommage à Annarosa Poli, Genève-Turin, Slatkine-CIRVI, Dimensioni del Viaggio n° 3, 1993 (une section est consacrée à George Sand et l’Italie).

Mozzillo (Atanasio), Stendhal au bout d’Italie ovvero : il viaggio inventato di Stendhal in Calabria, Soveria Mannelli (Catanzaro), Rubbettino, 1984.

Neto Daguerre (Isabelle), Coutagne (Denis), Granet, peintre de Rome, Aix-en-Provence, Association des Amis du Musée Granet, 1992.

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Residenze romane di Alphonse de Lamartine », dans Micromégas, vol. 17, 1990, n° 1-2, p. 109-123 (enquête sur les lieux du séjour à Rome en 1811).

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Rome, Naples et Florence : viaggio musicale alla ricerca di un passato felice » in Stendhal tra Letteratura e Musica (actes du colloque de Martina Franca, 26-29 nov. 1992), Fasano, Schena, 1993, p. 222-236.

Norci Cagiano de Azevedo (Letizia), « Stendhal et la place du Peuple : une histoire de conquêtes et de compromis », dans Francis Claudon (dir.), Stendhal, la Bourgogne, les musées, le patrimoine (actes du colloque de Dijon et Chalon-sur-Saône, 19-21 janvier 1995), Moncalieri, CIRVI, 1997 (version italienne : « Stendhal e la Roma di Napoleone », dans Studi Romani, XLIII, n° 1-2, janv.-juin 1995, p. 43-55).

Ottani Cavina (Anna), « Le strade per Vallombrosa. Dipinti di Louis Gauf-fier », dans « Il se rendit en Italie... ». Études offertes à André Chastel, Paris-Rome, Flammarion-Edizioni dell’Elefante, 1987, p. 591-604.

Pellegrini (Carlo), Edgar Quinet e l’Italia, Pisa, Officina Arti grafiche Folchet-ta, 1919.

Pellegrini (Carlo), « A proposito della cornice di Corinne », dans Mélanges de philologie, d’histoire et de littérature offerts à M. Henri Hauvette, Paris, Les Presses Françaises, 1934, p. 511-518 (met en rapport le roman de Mme de Staël avec la lecture que celle-ci fit de Dupaty et sa propre expérience concrète en Italie).

Pellegrini (Carlo) (dir.), Stendhal e la Toscana (actes du colloque de 1957), Florence, Sansoni, 1962 (porte plus sur les contacts intellectuels que sur le voyage proprement dit).

Pellegrini (Carlo), « L’interpretazione stendhaliana di Firenze in Rome, Naples et Florence », dans Connaissances de l’étranger. Mélanges offerts à la mémoire de Jean-Marie Carré, Paris, Didier, 1964, p. 363-373.

Pintorno (Giuseppe) (dir.), Stendhal alla Scala (catalogue d’exposition), Milan, Museo teatrale alla Scala-Banca Comerciale Italiana, 1980.

Poli (Annarosa), L’Italie dans la vie et dans l’œuvre de George Sand, Paris, Colin, 1960.

Poli (Annarosa), « De l’Agenda-Mémento de 1855 à la Daniella de George Sand », dans V. Del Litto, E. Kanceff (dir.), Le journal de voyage et Stendhal, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1986, p. 355-367.

Poli (Annarosa), « Le Journal d’un voyage en Italie de Romain Colomb dans le sillage de Stendhal », dans Parcours et Rencontres. Mélanges de langue, d’histoire et de littérature françaises offerts à Enea Balmas, t. II, Paris, Klincksieck, 1993, p. 1293-1312.

Poliaghi (Nora Franca), Stendhal e Trieste, Florence, Olschki, 1984 (sur et autour du séjour de Stendhal du 25 nov. 1830 au 31 mars 1831).

Polito (Pasquale), Lamartine a Napoli e nelle isole del Golfo, Naples, Fausto Fiorentino, 1975.

Porter (D.), « Reinventing Travel : Stendhal’s Roman Journey », dans Genre Norman (New York), Le monde comme texte : genres non littéraires, 1983, vol. 16, n° 4, p. 467-476 (sur les Promenades dans Rome et la quête du bonheur contre l’ordre patriarcal répressif).

Preti-Hamard (Monica), Savoy (Bénédite), « Un grande corrispondente europeo. Aubin-Louis Millin tra Francia, Germania e Italia », dans Roma e la creazione di un patrimonio culturale europeo nella prima età moderna. L’impatto degli agenti e corrispondenti d’arte e d’architettura, Rome, Biblioteca Hertziana-Max-Planck-Institut für Kunstgeschichte, sous presse.

Quilhot-Gesseaume (Brigitte), « Chateaubriand et l’Italie », Chronique, Institut catholique de Toulouse, Chateaubriand, 1996, n° 4, p. 35-49 (suggère que la vision de Chateaubriand sur l’Italie, en particulier sur Rome et Venise, est au croisement d’un point de vue double, à la fois subjectif et historique).

Ramade (Patrick), « Théodore Caruelle d’Aligny : dessins du premier séjour italien (1822-1827) », dans Revue du Louvre et des Musées de France, 1986, vol. 36, n° 2, p. 121-130 (série de 17 dessins représentant des vues urbaines antiques ou modernes et des paysages).

Reid (Martine), « Promenades dans Rome : l’art et la manière de voir », dans L’Année Stendhal (Klincksieck), n° 1, 1997, p. 47-65. Ripert (Émile), François-Marius Granet (1775-1849) peintre d’Aix et d’Assise, Paris, Plon, 1937.

Rubino Campini (Anna Maria), « Astolphe de Custine e l’Italia », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxsiècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 161-176.

Santoro Dolcini (Adriana), « Gustave Flaubert e le guide di viaggio », dans Bollettino del CIRVI, n° 17, 1988, IX, fasc. 1, p. 75-84.

Santoro Dolcini (Adriana), Margarini (G.), « Flaubert, Matilde Bonaparte e Belgirate », dans Verbanus, n° 13, 1992 (?), p. 111-131.

Santoro (Adriana), « Gustave Flaubert : cinque settimane a Napoli », dans Bollettino del CIRVI, n° 41, gennaio-giugno 2000, anno XXI, fasc. 1, p. 3-14.

Scaramellini (Guglielmo), « Natura, uomo e società in relazioni di viaggio del secolo xix » (sur Théobald Walsh et Lullin de Châteauvieux), dans Ricerca geografica e percezione dell’ambiente, Milan, Unicopli, 1980, p. 199-235 (repris dans G. Botta (dir.), Cultura del viaggio. Ricostruzione storico-geografica del territorio, Milan, Unicopli, 1989, p. 111-140).

Scharten (Théodora), Les voyages et séjours de Michelet en Italie. Amitiés italiennes (thèse Faculté des Lettres de l’Univ. de Grenoble), Genève, Droz, 1934.

Sciascia (Leonardo), Stendhal e la Sicilia, Païenne, Sellerio, 1984 (trad. franç. : Stendhal et la Sicile, Paris, Maurice Nadeau, 1985) (dans cette enquête Sciascia intenoge le rêve que Stendhal fait de la Sicile, où il n’est jamais allé).

Soulingeas (Yves), « Le voyage en Italie (1823-1824) », dans Id., Stéphanie de Virieu. Regards (catalogue de l’exposition de dessins de cette artiste, 4 nov. 1996-31 janv. 1997), Grenoble, Archives Départementales de l’Isère, 1996, p. 41-46.

Sozzi (Lionello), L’Italia di Stendhal. Viaggio tra passioni e chimere, Turin, Associazione ex allievi Fiat, 1983.

Sozzi (Lionello), « Un viaggio nello spazio interiore », postface à Viaggio in Italia partendo da Parigi e ritornando vi attraverso la Svizzera e Strasburgo, itinerario e note dettate da H. Beyle (Stendhal), Milan, Tranchida, 1987, p. 59-68 (rééd. 1983).

Spaziani (Marcello), « Stendhal e il ‘Tableau de Rome vers 1814’ », dans Strenna dei Romanisti, XXI, 21 avril 1960, p. 162-168.

Spaziani (Marcello), « Il barone Creuzé de Lesser interprete del Tassoni e viaggiatore in Italia », dans Convivium, 1956, puis dans le volume Francesi in Italia e Italiani in Francia, Rome, Edizioni di Storia e letteratura, 1961, p. 81-100.

Streiff-Moretti (Monique) (dir.), L’imaginaire nervalien : l’espace de l’Italie, Naples, Ed. scientifiche italiane, 1988.

Ternois (Daniel), « Florence en 1858 : une lettre inédite d’Ingres à Édouard Gatteaux », dans « Il se rendit en Italie... ». Études offertes à André Chastel, Rome-Paris, Ed. dell’Elefante-Flammarion, 1987, p. 633-638.

Tooke (Adrianne), « Flaubert on painting : the Italian notes (1851) », dans French Studies, avril 1994, vol. 48, n° 2, p. 155-173 (les peintures comme grand stimulant pour l’imagination de Flaubert).

Trobec (A.), « Amédée comte de Beauffort (Tournai 1806-Bruxelles 1858) », dans Revue des Archéologues et des Historiens dArt de Louvain, 1984, vol. 17, p. 272-273 (des Souvenirs d’Italie écrits en 1833-1834, un intérêt pour la restauration des monuments, un goût pour l’architecture gothique).

Tronchon (Henri), « L’Italie dans les carnets d’Edgar Quinet », dans Mélanges de philologie, d’histoire et de littérature offerts à M. Henri Hauvette, Paris, Les Presses Françaises, 1934, p. 713-724 (les impressions d’Italie dispersées dans les carnets conservés à la Bibliothèque Nationale de Paris).

Vaj (Daniela), « Viaggio inchiesta : un agronomo ginevrino nell’Italia napoleonica », dans E. Kanceff (dir.), Voyage et Révolution, t. II, cit., 1993, p. 407-434 (résumé d’une tesi di laurea intitulée La scoperta dell’Italia rustica durante l’Impero napoleonico : i resoconti di viaggio editi e inediti di Jacob Frédéric Lullin de Châteauvieux, agronomo ginevrino, Milan, Università degli Studi di Milano, Facoltà di Lettere e Filosofia, Istituto di geografia umana, 1986/1987, 555 p., inédite, déposée au CIRVI et aux Archives d’Etat de Genève).

Vaj (Daniela), « Il viaggio d’ispezione di Jacob Frédéric Lullin de Château-vieux. Corrispondenza con il Ministro degli Interni Conte Montalivet », dans Bollettino del CIRVI (Centre Interuniversitaire de recherche sur le voyage en Italie), (14) 1986, p. 339-360.

Vaj (Daniela), « Paesaggi rurali e regioni agrarie nell’Italia napoleonica », dans Bollettino del CIRVI (Centre Interuniversitaire de recherche sur le voyage en Italie), (17) 1988, p. 33-74.

Vaj (Daniela), « Pescia e la Toscana, due tappe del viaggio in Europa (1817-1820) di Louis-André Gosse giovane medico ginevrino », dans Notiziario dell’Associazione di Studi Sismondiani, n° 5, giugno 2003, p. 8-10.

Vaj (Daniela), « La musa d’Italia e la città di Calvino. Corilla Olimpica nei ricordi di due viaggiatori ginevrini », dans Sismondiana I. In onore di Mi-rena Stanghellini Bernardini, a cura di Letizia Pagliai, Florence, Poli-stampa, 2005, p. 69-83 (sur les voyages d’Horace-Bénédict de Saussure en 1772-1773 et du conseiller d’État genevois Jacques Trembley en 1779-1780, qui rencontrent à Florence C. Olimpica, nom d’Arcadie de Maria Maddalena Morelli).

Vaj (Daniela), « Il viaggio in Italia di Lullin de Châteauvieux : tra relazione scientifica e immagine letteraria », dans Le Groupe de Coppet et le voyage, Actes du VIIe colloque de Coppet, Florence, Leo S. Olschki, 2005, p. 289-312.

Vallet (Georges) (dir.), Lamartine, Napoli, l’Italia (actes du colloque de Naples, 1-3 octobre 1990), Naples, Guida, 1992. Voisin (Marcel), « Théophile Gautier, l’Italie et la ‘rêverie méditerranéenne’ », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone. France et Italie dans la culture européenne, t. III, xixe et xxe siècles, Genève, Slatkine, 1984, p. 411-424.

Wollin (Nils Gustaf Axelsson), Desprez en Italie, Malmö, J. Kroon, 1935 (le sculpteur Louis Desprez, 1799-1853, fut en Italie à partir de 1828 et dans les années suivantes).

3. Bibliographie générale

Compte tenu de la place réduite qu’occupent dans notre étude les premières décennies du xixe siècle par rapport à la seconde moitié du xviiie siècle, les ouvrages relatifs à l’époque des Lumières ont été privilégiés. Sur l’histoire du Risorgimento et du xixe siècle italien, nous renvoyons à la bibliographie donnée par Gilles Pécout, Naissance de l’Italie contemporaine (1770-1922), Paris, Nathan Université, 1997.

Dossier « Nouvelles méthodes pour l’étude des stéréotypes », dans Bulletin International des Sciences Sociales, Paris, UNESCO, automne 1951, vol. III, n° 3, p. 541-630 (articles d’O. Klineberg, W. Buchanan, M. D. Graham, P. de Bie, H. E. O. James et C. Tenen, J. Piaget, et A.-M. Weil, G. Gadoffre).

Illuministi italiani, Milan-Naples, Ricciardi, 1958-1965, recueil de textes, 7 tomes.

La haute montagne. Vision et représentations de l’époque médiévale à 1860 (actes du colloque en mémoire de l’ascension d’Horace-Bénédict de Saussure en 1787), dans Le Monde alpin et rhodanien, Grenoble, Centre alpin et rhodanien d’ethnologie, Musée Dauphinois, numéro spécial 1-2/1988.

Allix (André), « Anciennes émigrations dauphinoises », dans Revue de géographie alpine, XX, 1, 1932, p. 119-126 (une typologie des formes d’émigration au début du xixe siècle ; l’étude des migrations d’autrefois est aussi intégrée par A. Allix dans sa synthèse régionale, Un pays de haute montagne : l’Oisans. Étude géographique, Paris, 1929).

Angiolini (Franco), Roche (Daniel) (dir.), Cultures et formations négociantes dans l’Europe moderne, Paris, éd. de l’EHESS, 1995 (une mine d’informations).

Atkinson (Geoffrey), Le Sentiment de la nature et le retour à la vie simple (1690-1740), Genève-Paris, Droz-Minard, 1960.

Becchia (Alain), « Voyages et déplacements au début du xixe siècle (Étude des passeports intérieurs conservés à Elbeuf) », dans Annales de Normandie, 41, 3, juillet 1991, p. 179-215.

Bédarida (Henri) et Hazard (Paul), L’influence française en Italie au xviiisiècle, Paris, Les Belles Lettres, 1934.

Berengo (Marino), La società veneta alla fine del ‘700, Florence, Sansoni, 1956.

Bertrand (Gilles) (dir.), Identité et cultures dans les mondes alpin et italien, xviiie-xxe siècle, Paris, L’Harmattan, 2000.

Bertrand (Gilles), Guyot (Alain) (dir.), Discours sur la montagne (xviiie-xixe siècles). Rhétorique, science, esthétique, Berne, Peter Lang, revue Comparaison 2001, I-II [en fait 2003].

Bertrand (Gilles) (dir.), La culture du voyage. Pratiques et discours de la Renaissance à l’aube du xxe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. Logiques historiques, 2004.

Blanc (Pierre) (dir.), L’image de l’Italie en France au xxe siècle, dans Franco-Italica, série contemporaine, n° 2, Paris-Alessandria, Champion-Slat-kine-Ed. dell’Orso, 1992.

Blanc (Pierre) (dir.), Stéréotypes et représentation française de l’altérité italienne (actes du colloque ADLI/SIES, 29 septembre 1995), dans Franco-Italica. Série contemporaine, Alessandria-Paris, Ed. dell’Orso-Champion, n° 8, 1995.

Blanc-Chaléard (Marie-Claude), Douki (Caroline), Dyonet (Nicole), Milliot (Vincent) (dir.), Police et migrants. France, 1667-1939, actes du colloque de l’Univ. d’Orléans, 28-29 octobre 1999, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2001.

Blanchard (Raoul), « Aiguilles », dans Revue de géographie alpine, X, 1922, p. 127-165 (quelques pages sur l’émigration du Queyras vers le Piémont).

Bottin (Jacques), Calabi (Donatella) (dir.), Les étrangers dans la ville. Minorités et espace urbain du bas Moyen Âge à l’époque moderne (actes des journées d’étude tenues à Paris en novembre 1995 et à Venise les 13-15 juin 1996), Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 1999 (une interrogation sur les traces laissées dans l’espace urbain par les communautés étrangères dans diverses villes européennes, marchands, ambassadeurs, architectes, artisans ou juifs ; un sort particulier est réservé à Rome, à Venise et à Gênes).

Boudard (René), Gênes et la France dans la seconde moitié du xviiie siècle, Clermont-Ferrand, G. de Bussac, 1962.

Bourguet (Marie-Noëlle), Déchiffrer la France. La statistique départementale à l’époque napoléonienne, Paris, Éditions des Archives contemporaines, 1988, 476 p. (sur les pratiques descriptives des préfets à l’époque de Napoléon).

Bourguet (Marie-Noëlle) (dir.), « L’explorateur », dans M. Vovelle, L’homme des Lumières, Paris, Seuil, 1996, p. 289-346.

Bourguet (Marie-Noëlle), « La collecte du monde : voyage et histoire naturelle (fin xviie siècle-début xixe siècle) », dans C. Blanckaert et al. (dir.), Le Muséum au premier siècle de son histoire, Paris, Muséum d’Histoire Naturelle, coll. « Archives », 1997, p. 163-196.

Bourguet (Marie-Noëlle), « Missions savantes au siècle des Lumières : du voyage à l’expédition », dans Yves Laissus (dir.), Il y a 200 ans, les savants en Égypte, Paris, Muséum d’Histoire Naturelle-Nathan, 1998, p. 38-67.

Bourguet (Marie-Noëlle), Licoppe (Christian), « Voyages, mesures et instruments. Une nouvelle expérience du monde au Siècle des Lumières », dans Annales. Histoire, sciences sociales, 1997, n° 5, p. 1115-1151. Cette référence a également été donnée dans les études sur le voyage comme désir et pratique réglée, supra, section § 2.2.1.

Boutier (Jean), Marin (Brigitte), Romano (Antonella) (dir.), Naples, Rome, Florence. Une histoire comparée des milieux intellectuels italiens (xviie-xviiie siècle), Rome, École française de Rome, 2005 (Collection de l’École française de Rome, 355).

Brice (Catherine), Histoire de l’Italie, Paris, Hatier, 1992 (une synthèse pour situer le xviiie siècle dans la longue durée).

Briffaud (Serge), « Découverte et représentation d’un paysage. Les Pyrénées du regard à l’image, xviiie-xixe siècles », dans Pyrénées : un paysage à la croisée des regards, xviiie-xixe siècles, Ville de Toulouse-Ascode, 1989, repris in Roger (Alain) (dir.), La Théorie du paysage en France, 1974-1994, Seyssel, Champ Vallon, 1995.

Briffaud (Serge), « Naissance d’un paysage. L’invention géologique du paysage pyrénéen à la fin du xviiie siècle », dans Revue de Synthèse, IVe série, n° 3-4, juillet-déc. 1989, p. 419-452.

Briffaud (Serge), Visions et représentation du paysage montagnard (Pyrénées centrales, milieu du dix-huitième – milieu du dix-neuvième siècle). Essai sur l’histoire culturelle des relations des sociétés à leur environnement, Toulouse, thèse d’histoire, 1991.

Briffaud (Serge), Naissance d’un paysage : la montagne pyrénéenne à la croisée des chemins, xvie-xixe siècle, Tarbes-Toulouse, Association Guillaume Moran, 1994.

Brizay (François), Touristes du Grand Siècle. Le voyage d’Italie au xviie siècle, Paris, Belin, 2006 (version allégée de la thèse citée supra, p. 671).

Broc (Numa), Les montagnes au siècle des Lumières. Perception et représentation, Paris, Éd. du CTHS, 1991 (version allégée d’une thèse ; contient en annexe une liste des travaux du xviiie siècle, manuscrits et imprimés) ; Les montagnes vues par les géographes et les naturalistes de langue française au xviiie siècle, Paris, Bibliothèque Nationale, 1969.

Broers (Michael), Napoleonic imperialism and the Savoyard monarchy, 1773-1821 : state building in Piedmont, Lewiston (N.Y.)-Queenston (Ont.)-Lampeter, Edwin Mellen press, 1997.

Broers (Michael), The Napoleonic empire in Italy, 1796-1814 : cultural imperialism in a European context ?, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2005.

Buffon (Georges-Louis Leclerc, comte de), Un Autre Buffon, textes choisis, introduits et annotés par J. Roger, Paris, Hermann, 1977.

Butel (Paul), Les Négociants bordelais, l’Europe et les îles au xviiie siècle, Paris, Aubier, 1974 (en dépit des faibles rapports commerciaux entre Bordeaux et l’Italie, utile pour situer des voyageurs comme les frères Bon-naffé, dont le père, François Bonnaffé, est défini par P. Butel p. 10 comme « le plus brillant armateur bordelais » du xviiie siècle).

Calabi (Donatella), Lanaro (Paola) (dir.), La città italiana e i luoghi degli stranieri, xv-xviii secolo (contient certains textes italiens retravaillés à l’issue du colloque de 1996 « Gli stranieri e lo spazio fisico urbano, xv-xviii secolo », Venise, 13-15 juin 1996), Rome-Bari, Laterza, 1998 (une version en français a été publiée par J. Bottin et D. Calabi).

Candeloro (Giorgio), Storia dell’Italia moderna, 1, Le origini del Risorgimento, 1700-1815, Milan, Feltrinelli, 1978 (1ère éd. 1956) (un point de vue « gramscien »).

Canepa (Andrew M.), « From Degenerate Scoundrel to Noble Savage : The Italian Stereotype in 18th-Century British Travel Literature », dans English Miscellany, 1971, n° 22, p. 107-146.

Capra (Carlo), La Lombardia austriaca nell’età delle riforme (1706-1796), Turin, UTET, 1987 (reprise du texte « Il Settecento », dans Giuseppe Galasso (dir.), Storia d’Italia, vol. 11, Il Ducato di Milano dal 1535 al 1796, Turin, UTET, 1984, p. 153-684).

Carpanetto (Dino), Ricuperati (Giuseppe), L’Italia del Settecento. Crisi, trasformazioni, lumi, Rome-Bari, Laterza, 1994 (1ère éd. 1986).

Carrière (Charles), Négociants marseillais au xviiie siècle. Contribution à l’étude des économies maritimes, Marseille, Institut historique de Provence, 1973, 2 vol.

Castronovo (Valerio), Tranfaglia (Nicola) (dir.), Storia della stampa italiana, t. 1, Dal ‘500 all’800, Rome-Bari, Laterza, 1976 (contributions de C. Capra, V. Castronovo et G. Ricuperati).

Chartier (Roger), « Du livre au lire », dans Id. (dir.), Pratiques de la lecture, Marseille, Rivages, 1985.

Chartier (Roger), Lectures et lecteurs dans la France d’Ancien Régime, Paris, Seuil, 1987.

Chartier (Roger) (dir.), Les Usages de l’imprimé, Paris, Fayard, 1987. Chartier (Roger), « Les livres de voyage », dans Roger Chartier et Henri-Jean Martin (éd.), Histoire de l’édition française, Paris, Fayard, 1990, t. 2, p. 266-268.

Chartier (Roger), « L’homme de lettres », dans M. Vovelle (dir.), L’Homme des Lumières, Paris, Seuil, 1996, p. 159-209.

Chatelain (Abel), « Les migrations temporaires anciennes à Lyon et dans les pays environnants », dans Études rhodaniennes, 1949, p. 37-50 (se fonde sur des rapports de l’Empire, en 1808 et 1813, illustrant la force attractive de Lyon, mais ne dit rien sur les étrangers, surtout italiens, qui fréquentaient la cité de la soie). À signaler, du même, Les migrants temporaires en France de 1800 à 1914, thèse, Univ. de Lille, 2 vol., 1976).

Codignola (Ernesto), Illuministi, Giansenisti e Giacobini nell’Italia del Settecento, Florence, La Nuova Italia, 1947 (par un spécialiste des problèmes éducatifs et de pédagogie).

Corbin (Alain), Le territoire du vide. L’Occident et le désir du rivage, 1750-1840, Paris, Aubier, 1988.

Corvisier (André), « Service militaire et mobilité géographique au xviiie siècle », dans Annales de démographie historique, 1970, p. 185-204.

Costa (Sandra) (dir.), De l’art au patrimoine. France et Italie : le transfert de modèles culturels et esthétiques à l’époque moderne, Grenoble-Bologne, Université Pierre Mendès France-Istituto per i Beni culturali della Regione Emilia-Romagna, Cahiers du CRHIPA n° 7, 2003.

Coulet (Henri) (dir.), Images du peuple au xviiie siècle, colloque d’Aix-en-Provence d’octobre 1969, Centre aixois d’études et de recherches sur le dix-huitième siècle, Paris, Colin, 1973.

Coulomb (Clarisse), Les Pères de la patrie. La société parlementaire en Dau-phiné au temps des Lumières, Grenoble, PUG, 2006.

Crépon (Marc), Les Géographies de l’esprit. Enquête sur la caractérisation des peuples de Leibniz à Hegel, Paris, Payot, 1996 (distingue cinq modèles, ou types de représentations adoptés par les philosophes au xviiie siècle pour évaluer les peuples étrangers).

Crubellier (Maurice), « Le Briançonnais à la fin de l’Ancien Régime », dans Revue de géographie alpine, XXXVI, 1, 1948, p. 259-299 et 335-371 (insiste sur la crise que traverse le Briançonnais au xviiie siècle et pendant une grande partie du xixe siècle).

Dal Pane (Luigi), Lo stato pontifìcio e il movimento riformatore del Settecento, Milan, Giuffre, 1959.

Darnton (Robert), La fin des Lumières. Le mesmérisme et la Révolution, trad. de l’américain, Paris, Éd. Odile Jacob, 1995 (1ère éd. américaine 1968, 1ère éd. franç. 1984).

Darnton (Robert), Bohème littéraire et Révolution. Le monde des livres au xviiie siècle, Paris, Gallimard-Seuil, 1983. Darnton (Robert), Édition et sédition. L’univers de la littérature clandestine au xviiie siècle, Paris, Gallimard, 1991. Daumas (Maurice), Les instruments scientifiques au xviie et au xviiie siècle, Paris, PUF, 1953.

Delumeau (Jean), L’Italie de Botticelli à Bonaparte, Paris, Colin, collection U, 1974.

Dhombres (Jean et Nicole), Naissance d’un pouvoir : sciences et savants en France, 1793-1824, Paris, Payot, 1989.

Dhombres (Nicole), Les Savants en Révolution, 1789-1799, Paris, Calmann-Lévy-Cité des Sciences et de l’Industrie, 1989. Dion (Marie-Pierre), Emmanuel de Croy, 1718-1784. Itinéraire intellectuel et réussite nobiliaire au siècle des Lumières, Bruxelles, Éd. de l’Université de Bruxelles, 1987.

Dion (Marie-Pierre) (dir.), Du voyage à la géographie. Itinéraires et cartes d’Emmanuel de Croy (catalogue d’exposition), Valenciennes, Bibliothèque municipale, 1996 (une collection formée au xviiie siècle par un amateur éclairé dont le père voyagea en Italie de 1700 à 1706).

Drouin (Jean-Marc), « De Linné à Darwin. Les voyageurs naturalistes », dans Michel Serres (dir.), Éléments d’histoire des sciences, Paris, Bordas, 1989, p. 321-335.

Dubost (Jean-François), La France italienne, xvie-xviie siècle, Paris, Aubier-Histoires, 1997.

Duchet (Michèle), Anthropologie et histoire au siècle des Lumières, Paris, Albin Michel, 1995 (lere éd. Paris, Maspero, 1971), en particulier 1ère partie, chap. 2, « L’information : de la littérature des voyages aux mémoires d’administration », p. 65-136.

Ducroux (Rose), Montandon (Alain) (dir.), L’émigration, le retour, Clermont-Ferrand, Cahiers de recherche du CRLMC, UFR Lettres, 1999 (une réflexion de littéraires qui peut être utile pour les historiens).

Dupront (Alphonse), « Problèmes de méthode d’une histoire de la psychologie collective », dans Annales. Économies, sociétés, civilisations, XVI, 1961, p. 3-11.

Dupront (Alphonse), « De l’acculturation », dans XIIe Congrès International des Sciences Historiques. Rapports, Vienne, 1965, vol. 1 (ou 2 ?), p. 7-36.

Dupront (Alphonse), L’acculturazione. Storia e scienze umane (prefazione e traduzione di Corrado Vivanti), Torino, Einaudi, 1967.

Dupront (Alphonse), Qu’est-ce que les Lumières ?, Paris, Gallimard-folio, 1996.

Durkheim (Émile), « Représentations individuelles et représentations collectives », dans Revue de Métaphysique et de Morale, 1898.

Engel (Claire-Éliane), La littérature alpestre en France et en Angleterre aux xviiie et xixe siècles, Chambéry, Librairie Dardel, 1930.

Engel (Claire-Éliane), Vallot (Charles), Ces monts affreux, 1650-1802. Ces monts sublimes, 1803-1895 Anthologie, Paris, Delagrave, 1934.

Engel (Claire-Éliane), Le Mont-Blanc vu par les écrivains et les alpinistes, Paris, Édition d’Histoire et d’Art-Diffusion de la pensée française, 1965, 256 p.

Ferrero (Guglielmo), Aventure. Bonaparte en Italie, Paris, Plon, 1936.

Ferrone (Vincenzo), Scienza, natura, religione. Mondo newtoniano e cultura italiana nel primo Settecento, Naples, Jovene, 1982.

Ferrane (Vincenzo), La Nuova Atlantide e i lumi. Scienza e politica nel Piemonte di Vittorio Amedeo III, Turin, Meynier, 1988.

Ferrone (Vincenzo), I profeti dell’Illuminismo. Le metamorfosi della ragione nel tardo Settecento italiano, Rome-Bari, Laterza, 1989.

Ferrone (Vincenzo), « L’homme de science », dans M. Vovelle (dir.), L’Homme des Lumières, Paris, Seuil, 1996, p. 211-252.

Feschet (Valérie), « Mémoire et papiers de famille. Une enquête ethnologique dans la vallée de l’Ubaye », Provence historique, juillet-août-septembre 1998, fasc. 193, t. XLVIII, p. 249-265.

Flamarion (Édith), Volpilhac-Auger (Catherine) (dir.), L’Antiquité, numéro thématique de la revue Dix-Huitième Siècle, Paris, PUF, n° 27, 1995.

Fontaine (Laurence), Histoire du colportage en Europe, xve-xviiie siècle, Paris, A. Michel, 1993 (un chap. traite notamment des « réseaux de libraires et colporteurs de livres en Europe du Sud (xviiie siècle) », p. 69-94).

Fontaines (Gérard), La culture du voyage à Lyon de 1820 à 1930, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2003.

Forlin (Olivier), Les intellectuels français et l’Italie, 1945-1955. Médiation culturelle, engagements et représentations, Paris, L’Harmattan, 2006.

Fortoul (Jean-Rémy), Ubaye, la mémoire de mon pays : les gens, les bêtes, les choses, le temps..., présentation de Pierre Coste et Claude Martel, Barce-lonnette-Mane, Sabença de la Valeia-Alpes de lumière, 1995.

Francovich (Carlo), Storia della Massoneria in Italia. Dalle origini alla Rivoluzione francese, Florence, La Nuova Italia, 1974.

Frängsmyr (Tore), Heilbron (J. L.), Rider (Robin E.) (dir.), The Quantifying Spirit in the Eighteenth Century, Berkeley, University of California Press, 1990.

Fritz (Gérard), L’idée du peuple en France du xviie au xixe siècle, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 1988.

Fubini (Mario) (dir.), La cultura illuministica in Italia, Turin, éd. RAI, 1964 (1ère éd. 1957) (on y trouve notamment, de F. Venturi, l’article « Illuminismo italiano e illuminismo europeo », p. 13-23).

Fugier (André), Napoléon et l’Italie, Paris, J.-B. Janin, 1947.

Furet (François), dir. [textes de Bollême (Geneviève), Ehrard (Jean), Furet (François), Roche (Daniel)... etc, postface d’Alphonse Dupront], Livre et société dans la France du xviiie siècle, Paris-La Haye, Mouton, 1965-1970, 2 vol.

Galasso (Giuseppe) (dir.), Storia d’Italia, Turin, UTET, 1979-1995, 24 vol. dont certains ont 2 tomes (découpage non par périodes mais, pour l’époque moderne, par États).

Garden (Maurice), « Une grande collection de livres de voyages au xviiie siècle : la bibliothèque du marquis de Courtanvaux », dans Buch und Sammler. Private und Öffentliche Bibliotheken im 18 Jahrhundert (actes du « colloquium der Arbeitsstelle 18. Jahrhundert », 26-28 sept. 1977), Heidelberg, Carl Winter Universitatsverlag, 1979, p. 29-42.

Garnot (Benoît), Le Peuple au siècle des Lumières. Échec d’un dressage corporel, Paris, Imago, 1990.

Georgelin (Jean), L’Italie à la fin du xviiie siècle, Paris, SEDES, 1989 (notamment le chap. 3, « Les structures monétaires. Les échanges », p. 51-72).

Godechot (Jacques), Les commissaires aux armées sous le Directoire. Contribution à l’étude des rapports entre les pouvoirs civils et militaires, Paris, Fustier, 1937.

Godechot (Jacques), La Grande nation. L’expansion révolutionnaire de la France dans le monde, Paris, Aubier, 1956.

Godechot (Jacques), Vaussard (Maurice), Histoire de l’Italie moderne, t. 1, Le Risorgimento (1770-1870), Paris, Hachette, 1972.

Gohau (Gabriel), Les Sciences de la terre aux xviie et xviiie siècles. Naissance de la géologie, Paris, Albin Michel, « L’Évolution de l’humanité », 1990.

Goulemot (Jean-Marie), Le Règne de l’histoire. Discours historique et révolutions, xviie-xviiie siècle, Paris, Albin Michel, 1996 (cet ouvrage est la rééd. de Discours, histoire et révolutions (représentations de l’histoire et discours sur les révolutions de l’Age classique aux Lumières), Paris, UGE, 1975).

Graf (Arturo), L’anglomania e l’influsso inglese in Italia nel secolo xviii, Turin, Loescher, 1911.

Gran-Aymerich (Ève), Naissance de l’archéologie moderne : 1798-1945, préface de Jean Leclant, avant-propos d’André Laronde, Paris, CNRS éd., 1998.

Grand-Carteret (John), La Montagne à travers les âges, Grenoble, 1903-1904, reprint Genève, Slatkine, 1983, 2 vol.

Granet-Abisset (Anne-Marie), La route réinventée : les migrations des Quey-rassins aux xixe et xxe siècles, Grenoble, PUG, 1994.

Grell (Chantal), Le xviiie siècle et l’Antiquité en France. Étude sur les représentations sociales et politiques, littéraires et esthétiques de la Grèce et de la Rome païennes, Oxford, Voltaire Foundation, 1995.

Guichonnet (Paul), Kanceff (Emanuele) (dir.), Les Alpes, les lacs, les lettres, Genève, Slatkine, 1988.

Gusdorf (Georges), Les principes de la pensée au siècle des Lumières, Paris, Payot, 1971.

Guyenot (Émile), L’évolution de la pensée scientifique. Les sciences de la vie aux xviie et xviiie siècles, Paris, Albin Michel, 1957, éd. orig. 1941.

Guyot (Alain), Massol (Chantal) (dir.), Voyager en France au temps du romantisme. Poétique, esthétique, idéologie, Grenoble, Ellug, 2003.

Hartoy (Maurice d’), Histoire du passeport français depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, Paris, Champion, [1937].

Herrero (Isabel), Vasquez (Lydia), « Types nationaux européens dans des œuvres de fiction françaises (1750-1789) », dans Dix-huitième siècle, n° 25, 1993, p. 115-125.

Hope Nicholson (Marjorie), Mountain Gloom, Mountain Glory, Ithaca, Cornell University Press, 1959.

Ingamells (John), A Dictionary of British and Irish Travellers in Italy, 1701-1800, New Haven-Londres, Yale University Press, 1997.

Jeannin (Pierre), « La diffusion des manuels de marchands : fonctions et stratégies éditoriales », dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, t. 45-3, juillet-septembre 1998, p. 515-557.

Jessenne (Jean-Pierre) (dir.), L’image de l’autre dans l’Europe du Nord-ouest à travers l’histoire, actes du colloque du 24-26 nov. 1994, Centre d’Histoire de la Région du Nord et de l’Europe du Nord Ouest, Villeneuve d’Ascq, Université Charles de Gaulle-Lille III, collection « Histoire et littérature régionales », n° 14, 1996.

Jonard (Norbert), La France et l’Italie au siècle des Lumières. Essai sur les échanges intellectuels, Paris, Champion, 1994.

Jonard (Norbert), L’Italie des Lumières. Histoire, société et culture du xviiie siècle italien, Paris, Champion, 1996.

Jouanna (Arlette), entrée « Peuple », dans Lucien Bély (dir.). Dictionnaire de l’Ancien Régime, Paris, PUF, 1996, p. 985-987.

Joutard (Philippe), L’Invention du mont Blanc, Paris, Gallimard/Julliard, 1986.

Joutard (Philippe), Majastre (Jean-Olivier) (dir.), Imaginaires de la haute montagne, Grenoble, Centre Alpin et rhodanien d’ethnologie, 1987.

Klineberg (Otto), « L’étude scientifique des stéréotypes nationaux », dans Bulletin international des sciences sociales, Paris, UNESCO, automne 1951, vol. III, n° 3, p. 546-556.

Krafft (Maurice), Les feux de la terre. Histoires de volcans, Paris, Gallimard, « Découvertes », 1991.

Kristeva (Julia), Étrangers à nous-mêmes, Paris, Gallimard, 1988.

Labrot (Gérard), Un instrument polémique : l’image de Rome au temps du schisme, 1534-1667, Seyssel, Champ Vallon, 1987 (trad. ital. : Roma ‘caput mundi’. L’immagine barocca della città santa, 1534-1677, Naples, Electa Napoli, 1997).

Lacoste (Claudine), Les Alpes romantiques. Le thème des Alpes dans la littérature française de 1800 à 1850, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, Biblioteca del Viaggio in Italia n° 4, 1981.

Laissus (Yves), « Les voyageurs naturalistes du Jardin du roi et du Muséum d’Histoire Naturelle. Essai de portrait-robot », dans Revue d’histoire des sciences, t. 34, n° 3/4, 1981, p. 260-317.

Lancelot (Hélène) (dir.), L’Agencement du monde ou le voyage rêvé du marquis de Sy (catalogue d’exposition), Charleville-Mézières, Bibliothèque Municipale, 1996 (peu de titres sur l’Italie dans cette bibliothèque de voyages « libérée » par les saisies révolutionnaires ; le petit fonds actuel de la Bibliothèque municipale de Charleville-Mézières sur le voyage en Italie porte d’ailleurs davantage sur le xixe siècle).

Leed (Eric J.), The Mind of the Traveler. From Gilgamesh to Global Tourism, New York, Basic Books, 1991 (trad. ital. : La mente del viaggiatore : dall’Odissea al turismo globale, Bologne, Il Mulino, 1992 ; analyse les attitudes et les mobiles du voyageur à travers les âges et les pays, l’effet du déplacement sur la perception de l’autre, la transformation psychologique qui s’opère au contact de populations différentes ; un chap. porte sur le voyage scientifique, éd. ital., p. 209-247).

Léon (Pierre), Naissance de la grande industrie en Dauphiné (fin xviie siècle-1869), Paris, PUF, 1954, 2 vol.

Léon (Pierre), « Économie et diplomatie. Les relations delphino-piémon-taises au début du xviiie siècle. 1700-1730 », dans Les Cahiers d’histoire, 1960, t. V, p. 277-304.

Léon (Pierre), Les enquêtes de Grignon et Binelli, 1778-1783, thèse complémentaire de Lettres, (1952), Paris, Hermann, 1960 (recueil de textes relatifs à la technique métallurgique dauphinoise : Charles-Joseph Binelli, né à Turin en 1732, fut appelé en Dauphiné comme inspecteur aux mines d’Allemont).

Léon (Pierre) (dir.), Papiers d’industriels et de commerçants lyonnais au xviiie siècle. Lyon et le grand commerce au xviiie siècle, Lyon, Centre d’histoire économique et sociale de la région lyonnaise, 1976.

Léoni (Sylviane), « ’L’Italie c’est rien’ : la culture italienne et les hommes de lettres français au siècle des Lumières » (intervention au colloque ADLI/ SIES de septembre 1995, Stéréotypes et représentation française de l’alté-rité italienne), dans Franco-Italica. Série contemporaine, Alessandria-Paris, Ed. dell’Orso-Champion, n° 8, 1995, p. 45-54.

Lepetit (Bernard), « L’évolution de la notion de ville d’après les tableaux et les descriptions géographiques de la France (1650-1850) », dans Urbi. Art, histoire, ethnologie des villes, n° 2, déc. 1979, p. 99-107 (suivi d’un débat autour de ce texte par M. Roncayolo, J.-Cl. Perrot, D. Roche, J.-P. Bardet, M. Aymard, L. Bergeron, D. Lombard, intitulé « Les miroirs de la ville : un débat sur le discours des anciens géographes », p. 108-118).

Lévi-Strauss (Claude), Le regard éloigné, Paris, Plon, 1983.

Licoppe (Christian), La formation de la pratique scientifique. Le discours de l’expérience en France et en Angleterre (1630-1820), Paris, La Découverte, 1996.

Lüsebrink (Hans-Jürgen), « La perception de l’autre. Jalons pour une critique littéraire interculturelle », dans Tangences, mai 1996, n° 51, p. 51-66.

Mandrou (Robert), De la culture populaire aux xviie et xviiie siècles. La Bibliothèque bleue de Troyes, Paris, Stock, 1975 (1ère éd. 1964).

Mangio (Carlo), Politica toscana e Rivoluzione. Momenti di storia livornese (1790-1801), Pise, P. Mariotti, 1973.

Marandon (Sylvaine), « Caractère et image des peuples », dans Ethno-Psycho-logie, XXVI, n° 2-3, sept. 1971, p. 245-255.

Marandon (Sylvaine), « Catalogue des études concernant les images d’Europe », dans Ethno-Psychologie, XXVI, n° 4, déc. 1971, p. 481-490.

Marcii (Yasmine), La fureur des voyages. Les récits de voyage dans la presse périodique (1750-1789), Paris, Champion, 2006 (titre de la thèse soutenue en 2000 à l’EHESS sous la dir. de R. Chartier : Récits de voyage et presse périodique au xviiie siècle. De l’extrait à la critique).

Margarito (Maria Grazia) (dir.), L’Italie en stéréotypes, Paris, L’Harmattan, 2000.

Marion (Michel), Recherches sur les bibliothèques privées à Paris au milieu du xviiie siècle (1750-1759), Paris, Bibliothèque Nationale, 1978. Martin (Henri-Jean), Livre, pouvoirs et société à Paris au xviie siècle (1598-1701), Genève, Droz, 1969, 2 t. Martin (Henri-Jean), Chartier (Roger), Histoire de l’édition française, t. 2, Le livre triomphant, 1660-1830, Paris, Promodis, 1984 (rééd. Paris, Fayard, 1990).

Martin (Henri-Jean), Le livre français sous l’Ancien Régime, Paris, Éd. du Cercle de la Librairie, 1987.

Masseau (Didier), L’Invention de l’intellectuel dans l’Europe du xviiie siècle, Paris, PUF, 1994, p. 105-137.

Maugain (Gabriel), Étude sur l’évolution intellectuelle de l’Italie de 1657 à 1750 environ, Paris, Hachette, 1909.

Mauviel (Maurice), « Métissages biologiques, métissages culturels », dans Jean-Claude Carpanin Marimoutou et J.-M. Racault (dir.), Métissages, t. 1, Littérature. Histoire, Cahiers CRLH-CIRAOI n° 7, Paris, L’Harmattan, 1991, p. 59-80 (de l’anthropologie culturelle des idéologues, évoquant contacts et influences culturelles et sociales, à l’idée d’une hiérarchisation des identités nationales).

Mauviel (Maurice), « Le rôle de la psychologie dans l’entrecroisement des cultures », dans Philippe Laburthe-Tolra (dir.), Roger Bastide et le multiple (actes du colloque de Cerisy la Salle, 7-14 sept. 1992), Paris, L’Harmattan, 1994, p. 105-137.

Mauviel (Maurice), « La postérité de Dominique-Joseph Garat (1749-1833) », dans Les Idéologues (1795-1802) et leur Postérité, actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 1er-8 sept. 1998 (semble n’être pas paru).

Milza (Pierre), Français et Italiens à la fin du xixe siècle. Aux origines du rapprochement franco-italien de 1900-1902, Rome, École française de Rome, 1981 (Collection de l’École française de Rome, 53).

Milza (Pierre), « L’image de l’Italie et des Italiens du xixe siècle à nos jours », dans Cahiers de l’IHTP, n° 28 (juin 1994), p. 71-82.

Mincuzzi (Rosa), Bernardo Tanucci ministro di Ferdinando di Borbone (1759-1776), Bari, Dedalo libri, 1967.

Miraglio (Abel), La Psychologie des peuples, Paris, PUF, Que sais-je, 1971 (4e éd.).

Mondot (Jean) (dir.), Regard de/sur l’étranger au xviiie siècle, Bordeaux, Cahiers du CIBEL n° 1, 1985.

Montandon (Alain) (dir.), L’Europe des politesses et le caractère des nations, regards croisés, actes du colloque de Paris et Sénat, 3-5 octobre 1995, Paris, Anthropos, 1997.

Morandi (Carlo), Idee e formazioni politiche in Lombardia dal 1748 al 1814, Pavie, Université de Pavie, 1927.

Mornet (Daniel), Le sentiment de la nature en France, de Jean-Jacques Rousseau à Bernardin de Saint-Pierre, Paris, Hachette, 1907.

Mornet (Daniel), « Les enseignements des bibliothèques privées (1750-1780) », dans Revue d’histoire littéraire de la France, n° 17, 1910, p. 449-496.

Mornet (Daniel), Les sciences de la nature en France au xviiie siècle, Paris, Colin, 1911.

Mortier (Roland), « Diderot et le peuple », dans Europe, I, janv.-fév. 1963, p. 78-88.

Mortier (Roland), « Un adversaire vénitien des ‘Lumières’, le comte Cattaneo », dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, vol. 32, 1965, p. 91-268.

Mortier (Roland), Clartés et ombres du siècle des Lumières, Genève, Droz, 1969.

Mortier (Roland), « Voltaire et le peuple », dans Le cœur et la raison. Recueil d’études sur le xviiie siècle, Oxford/Bruxelles/Paris, Voltaire Foundation, 1990, p. 89-103.

Mouranche (Marielle) (dir.), La bibliothèque d’un voyageur. Le fonds Roche-gude de la Bibliothèque municipale d’Albi (catalogue d’exposition), Albi, Bibliothèque municipale-Musée Toulouse-Lautrec, 1996 (très peu de livres sur le voyage en Italie)

Mozzarelli (Cesare), Olmi (Giuseppe), La corte nella cultura e nella storiografia, Rome, Bulzoni, 1983.

Muchembled (Robert), Culture populaire et culture des élites dans la France moderne (xve-xviiie siècles), Paris, Flammarion, 1978.

Muchembled (Robert), L’Invention de l’homme moderne. Sensibilités, mœurs et comportements collectifs sous l’Ancien Régime, Paris, Fayard, 1988.

Muller (Robert), Péguy (Ch.-P.), « Contribution à l’étude humaine des Alpes briançonnaises », dans Revue de géographie alpine, XXXII, 1944, p. 59-98 (contient entre autres un historique des départs du Briançonnais vers le Piémont).

Munsters (Wil), La poétique du pittoresque en France de 1700 à 1830, Genève, Droz, 1991.

Noiriel (Gérard), « Surveiller les déplacements ou identifier les personnes ? Contribution à l’histoire du passeport en France de la Ière à la IIIe République », dans Genèses. Sciences sociales et histoire, dossier « Émigrés, vagabonds, passeports », n° 30, mars 1998, p. 77-100.

Nordman (Daniel), Ozouf-Marignier (Marie Vic) (dir.), Atlas de la Révolution française. IV. Le territoire (1). Réalités et représentations, Paris, École des Hautes Études en Sciences sociales, 1989.

Nordman (Daniel), Frontières de France. De l’espace au territoire, xvie-xixe siècle, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des histoires », 1998.

Onde (Henri), « L’émigration en Maurienne et en Tarentaise », dans Bulletin de la Société scientifique du Dauphiné, t. LX, 1946, p. 41-99.

Pageaux (Daniel-Henri), « Recherche sur l’imagologie : de l’Histoire culturelle à la Poétique », dans Revista de Filología Francesa, Madrid, Univ. Complutense, n. 8, 1995, p. 135-160 (le point de vue d’un spécialiste de littérature comparée sur le problème de l’image de l’Autre).

Pasta (Renato), La battaglia politico-culturale degli illuministi lombardi, Milan, Principato, 1974.

Pasta (Renato), Scienza, politica e rivoluzione : l’opera di Giovanni Fabbroni (1752-1822), intellettuale e funzionario al servizio dei Lorena, Florence, Olschki, 1989.

Perret (Jacques), Guide des livres sur la montagne et l’alpinisme (1519-1996), préface de Paul Guichonnet, Grenoble, Éditions de Belledonne, 1997 (une bibliographie critique avec un résumé du contenu des 4800 ouvrages cités).

Petit (Laurent), « Réceptivité et réserve à l’égard du thème du « complot de l’étranger » à l’époque révolutionnaire », dans Jean-Pierre Jessenne (dir.), L’image de l’autre dans l’Europe du Nord-Ouest à travers l’histoire, Villeneuve d’Ascq, Université Charles de Gaulle-Lille III, 1996, p. 85-95.

Pire (G.), « Jean-Jacques Rousseau et les relations de voyage », dans Revue d’histoire littéraire de la France, juillet-sept. 1956, p. 355-378.

Poitrineau (Abel), Remues d’hommes. Les migrations montagnardes en France, xviie-xviiie siècles, Paris, Aubier, 1983.

Pomeau (René), L’Europe des Lumières. Cosmopolitisme et unité européenne au xviiie siècle, Paris, Stock, 1991 (1ère éd. 1966).

Pomian (Krzysztof), Collectionneurs, amateurs et curieux, Paris-Venise : xvie-xviiie siècle, Paris, Gallimard, 1987.

Poni (Carlo), « Mode et innovation : les stratégies des marchands de soie de Lyon au xviiie siècle », dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, t. 45-3, juillet-septembre 1998, p. 589-625.

Poulot (Dominique), Musée, nation, patrimoine, 1789-1815, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des histoires », 1997.

Poulot (Dominique), ‘Surveiller et s’instruire’ : la Révolution française et l’intelligence de l’héritage historique, Oxford, Voltaire Foundation, 1996.

Poussou (Jean-Pierre), « Les mouvements migratoires en France et à partir de la France de la fin du xve siècle au début du xixe siècle. Approches pour une synthèse », dans Annales de démographie historique, 1970, p. 11-78.

Poussou (Jean-Pierre), « Migrations et itinéraires géographiques. Les chemins de la migration », dans Yves Landry, John A. Dickinson, Suzy Pa-sleau, Claude Desama (dir.), Les chemins de la migration en Belgique et au Québec, xviie-xxe siècles, Beauport (Québec), MNH, 1995, p. 9-20.

Poussou (Jean-Pierre), « Migrations et mobilité de la population en Europe à l’époque moderne », dans Jean-Pierre Bardet, Jacques Dupâquier (dir.), Histoire des populations de l’Europe. 1. Des origines aux prémices de la révolution démographique, Paris, Fayard, 1997, p. 262-286.

Poussou (Jean-Pierre), « L’enracinement est le caractère dominant de la société rurale française d’autrefois », dans Histoire, Économie et Société, 2002, 21e année, n° 1, p. 97-108.

Quéniart (Jean), Culture et société urbaines dans la France de l’Ouest au xviiie siècle, Lille, Service de reproduction des thèses, 1977, 2 vol. (en particulier le t. 3, dans le vol. 2 : « Les hommes et leurs livres », p. 536-828).

Radeff (Anne), « Quali mobilità ? Migranti e viaggiatori alpini e appenninici verso il 1800 », dans Dionigi Albera, Paola Corti (dir.), La montagna mediterranea : una fabbrica d’uomini ? Mobilità e migrazioni in una prospettiva comparata (secoli xv-xx), Bra, 2000, p. 55-70.

Ragioneri (Ernesto), Italia giudicata ovvero la storia degli italiani scritta dagli altri, Roma-Bari, Laterza, 1969 (s’occupe surtout des jugements portant sur les aspects économiques et politiques).

Reichler (Claude), La découverte des Alpes et la question du paysage, Genève, Georg Éditeur, 2002.

Ricci (Giovanni), « Cataloghi di città, stereotipi etnici e gerarchie urbane nell’Italia di Antico Regime », dans Storia urbana, n° 18, 1982, p. 3-33.

Ricuperati (Giuseppe), I volti della pubblica felicità. Storiografia e politica nel Piemonte settecentesco, Turin, Meynier, 1989.

Ricuperati (Giuseppe), Le avventure di uno Stato « Ben amministrato ». Rappresentazioni e realtà nello spazio sabaudo tra Ancien Regime e Rivoluzione, Turin, Tirrenia Stampatori, 1994.

Robert-Muller (C), Allix (André), « Les colporteurs de l’Oisans », dans Revue de géographie alpine, 1923, p. 585-634 (porte sur un phénomène d’émigration hivernale datant seulement du début du xixe siècle et qui connut son apogée quelques décennies plus tard).

Roche (Daniel), Le Siècle des Lumières en province. Académies et académiciens provinciaux, 1680-1789, Paris-La Haye, EHESS-Mouton, 1978.

Roche (Daniel), « Les occasions de lire », dans Dix-Huitième siècle, n° 18, 1986, p. 23-32.

Roche (Daniel), Les Républicains des Lettres. Gens de culture et Lumières au xviiisiècle, Paris, Fayard, 1988 (sur la mise en place de l’érudition et sur le rôle des sciences dans les académies provinciales, voir chap. 6 et 7).

Roche (Daniel), « Un savant et ses livres au xviiie siècle. La bibliothèque de Jean-Jacques Dortous de Mairan » et « Les lectures de la noblesse dans la France du xviiie siècle », dans Les Républicains des lettres. Gens de culture et Lumières au xviiie siècle, Paris, Fayard, 1988, p. 47-83 et 84-102.

Roche (Daniel), La France des Lumières, Paris, Fayard, 1993.

Roche (Daniel), « Le voyageur en chambre : réflexion sur la lecture des récits de voyage », dans André Burguière, Joseph Goy, Marie-Jeanne Tits-Dieuaide (dir.), L’Histoire grande ouverte. Hommages à Emmanuel Le Roy Ladurie, Paris, Fayard, 1997, p. 550-558.

Roche (Daniel), Humeurs vagabondes. De la circulation des hommes et de l’utilité des voyages, Paris, Fayard, 2003.

Roger (Alain), Court traité du paysage, Paris, Gallimard, 1997.

Roger (Jacques), Les sciences de la vie dans la pensée française au xviiie siècle : la génération des animaux de Descartes à l’Encyclopédie, Paris, Colin, 1963, rééd. Albin Michel 1993.

Roger (Jacques), Buffon, un philosophe au Jardin du roi, Paris, Fayard, 1989.

Roger (Jacques), Pour une histoire des sciences à part entière, Paris, Albin Michel, 1995.

Romano (Ruggiero), Vivanti (Corrado) (dir.), Storia d’Italia, vol. 3, Dal primo Settecento all’Unità, Turin, Einaudi, 1973 (contributions de S. J. Woolf, A. Caracciolo, N. Badaloni, F. Venturi) (un outil de référence).

Sabatier (Gérard), Costa Gomes (Rita), Lieux de pouvoir. Europe, xve-xxsiècles, Lisbonne, Fundação Calouste Gulbenkian, 1998.

Salvemini (Biagio), Visceglia (Maria Antonietta), « Marsiglia e il Mezzogiorno d’Italia (1710-1846). Flussi commerciali e complementarità economiche », dans Mélanges de l’École française de Rome. Italie et Méditerranée, 103, 1, 1991, p. 103-163. Version française : « Pour une histoire des rapports économiques entre Marseille et le Sud de l’Italie au xviiie et au début du xixe siècle. Flux marchands, articulations territoriales, choix politiques », dans Provence historique, 1994, n° 177, p. 321-365.

Sassier (Philippe), Du bon usage des pauvres. Histoire d’un thème politique (xvie-xxe siècle), Paris, Fayard, 1990.

Scalia (Gianni), Illuminismo e riforme nell’Italia del Settecento, Bologne, Zanichelli, 1970 (recueil de textes historiographiques sur les Lumières en Italie, par un sociologue de la littérature).

Scalia (Gianni), Letteratura e società da Verri a De Sanctis, Bologne, Cappelli, 1968.

Schama (Simon), Landscape and Memory, Londres, Fontana Press, 1996. Schnapp (Alain), La conquête du passé : aux origines de l’archéologie, Paris, Carré, 1993.

Schor (Ralph), « L’image de l’Italien dans la France entre les deux guerres », dans Pierre Milza (dir.), Les Italiens en France de 1914 à 1940, Rome, École française de Rome, 1986 (Collection de l’École française de Rome, 94), p. 89-109.

Scotti (Aurora), Lo Stato e la città. Architetture, istituzioni e funzionari nella Lombardia illuministica, Milan, F. Angeli, 1984. Sée (Adrien), Le passeport en France, thèse pour le doctorat, Chartres, E. Garnier, 1907.

Sestan (Ernesto), « Il riformismo settecentesco in Italia, orientamenti politici generali », dans Rassegna storica toscana, anno I, fasc. II-III, p. 19-37.

Sozzi (Lionello) (dir.), Le ragioni dell’anti illuminismo, Alessandria, Edizioni dell’Orso, 1992 (porte sur la vie intellectuelle en Italie au xviiie siècle).

Stafford (Barbara Maria), Voyage into Substance, Art, science, Nature and the Illustrated Travel Account, 1740-1840, Cambridge, Ma., MIT Press, 1984.

Studeny (Christophe), L’invention de la vitesse : France, xviiie-xxe siècle, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des histoires », 1995.

Tailland (Michel), Les alpinistes victoriens (thèse sur les Anglais et la montagne à l’époque victorienne, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 1996), Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, 1997.

Taton (René) (dir.), Histoire générale des sciences, t. 2, La science moderne de 1450 à 1800, Paris, PUF, 1958, rééd. 1995 avec mise à jour bibliographique.

Taton (René) (dir.), Enseignement et diffusion des sciences en France au xviiie siècle, Paris, Hermann, 1986 (éd. orig. 1964).

Todorov (Tzvetan), Nous et les autres. La réflexion française sur la diversité humaine, Paris, Seuil, 1989.

Trénard (Louis), « Les représentations collectives des peuples », dans Comité des Travaux Historiques et Scientifiques. Bulletin de la section d’histoire moderne et contemporaine, t. IV, 1962, p. 9-23.

Trénard (Louis), « Images d’Italie dans la presse française d’Ancien Régime », dans Ethnopsychologie, n° 1, 1971, p. 73-123.

Trénard (Louis), « Mentalités et stéréotypes. Voyageurs français en Italie au xviiie siècle », dans Comité des Travaux Historiques et Scientifiques. Bulletin de la section d’histoire moderne et contemporaine, t. I, 1978, Actes du 102e Congrès national des sociétés savantes, 1977, p. 66-83.

Valsecchi (Franco), L’assolutismo illuminato in Austria e in Lombardia, Bologne, Zanichelli, 1931-34, 2 vol.

Valsecchi (Franco), L’Italia nel Settecento. Dal 1714 al 1788, Milan, Mondadori, 1959.

Valsecchi (Franco), L’Italia nel Seicento e nel Settecento, Turin, Unione tipografica editrice torinese, 1967.

Valsecchi (Franco), Il riformismo borbonico in Italia, Rome, Bonacci, 1990.

Valsecchi (Franco), Il secolo di Maria Teresa, Rome, Bonacci, 1991.

Vaussard (Maurice), La vie quotidienne en Italie au xviiie siècle, Paris, Hachette, 1959.

Vaussard (Maurice), Jansénisme et gallicanisme. Aux origines religieuses du Risorgimento, Paris, Letouzey, 1959. Venayre (Sylvain) (dir.), Le Siècle du voyage, Paris, ISOR/credhess, Sociétés & Représentations, n° 21, 2006.

Venturi (Franco), Saggi sull’Europa illuminista. I. Alberto Radicati di Passe-rano, Turin, Einaudi, 1954.

Venturi (Franco), « La circolazione delle idee », dans Rassegna storica del Risorgimento, I-II, avril-septembre 1954, p. 203-222 (fondamental sur le rapport entre les Lumières italiennes et l’Europe).

Venturi (Franco), « Les traditions de la culture italienne et les lumières », dans Pierre Francastel (dir.), Utopie et institutions au xviiie siècle. Le pragmatisme des lumières, Paris-La Haye, École Pratique des Hautes Études (VIe section), 1963.

Venturi (Franco), Settecento riformatore, Turin, Einaudi, 1969-1990, 5 vol., 7 t. (le maître ouvrage sur la question ; une histoire des idées liée aux problèmes politiques, économiques et sociaux).

Venturi (Franco), Venezia nel secondo Settecento, Turin, Tirrenia Stampatori, 1980.

Villani (Pasquale), Il Mezzogiorno fra riforme e rivoluzione, Bari, Laterza, 1962.

Villari (Lucio), Il pensiero economico di Antonio Genovesi, Florence, Le Mon-nier, 1959.

Viola (Gianni Eugenio), « Le relazioni di viaggio nella formazione dell’opinione pubblica », dans Alberto Postigliola (dir.), Opinioni, Lumi, Rivoluzione, Rome, Società italiana di studi sul secolo XVIII, 1993, p. 17-22 (indique sommairement quelques pistes de travail).

Vivanti (Corrado) (dir.), Intellettuali e potere, dans Storia d’Italia, Annali 4, Turin, Einaudi, 1981.

Wahnich (Sophie), L’impossible citoyen. L’étranger dans le discours de la Révolution française, Paris, Albin Michel, 1997.

Walter (François), Les figures paysagères de la nation. Territoire et paysage en Europe (16e-20e siècle), Paris, Éditions de l’EHESS, 2004.

Wandruska (Adam), Pietro Leopoldo. Un grande riformatore, Florence, Vallecchi, 1968 (éd. orig. allemande 1963-65).

Waquet (Françoise), Le modèle français et l’Italie savante. Conscience de soi et perception de l’autre dans la République des lettres (1660-1750), Rome, École Française de Rome, 1989 (Collection de l’École française de Rome, 117).

Wolfzettel (Friedrich), Le Discours du voyageur. Pour une histoire littéraire du récit de voyage en France du Moyen Âge au xviiie siècle, Paris, PUF, coll. « Perspectives littéraires », 1996 (une synthèse sur les récits écrits par des Français ayant voyagé en Europe et dans le monde).

Woolf (Stuart Joseph), Il Risorgimento italiano (1700-1860), t. 1, Dall’età delle riforme all’Italia napoleonica, Turin, Einaudi, « Piccola Biblioteca Einaudi », 1981 (1ère éd. anglaise : A history of Italy 1700-1860. The social constraints of politicai change, Londres, Methen, 1979).

Zaghi (Carlo), L’Italia giacobina, Turin, UTET, 1989.

© Publications de l’École française de Rome, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable