Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Grand Tour revisité

 | 
Gilles Bertrand

Première partie. Des buts et des attentes diversifiés

Annexe. Liste des voyageurs français, suisses francophones et wallons en Italie 1750-1815 (dans l’ordre chronologique des voyages)

Texte intégral

1La liste qui suit présente, année par année, l’ensemble des Français, Suisses francophones et Wallons qui nous ont laissé sur leur voyage en Italie entre 1750 et 1815 des traces écrites. Pour rendre compte d’éventuelles filiations et de possibles contacts ont été insérés d’une part quelques auteurs de récits antérieurs à 1750, d’autre part un certain nombre de voyageurs dont les noms sont mentionnés dans les relations de voyage ou dont le voyage nous est connu grâce à d’autres sources. Cette liste ne prétend aucunement à l’exhaustivité, puisque les artistes, les diplomates, les militaires, les émigrés ou les administrateurs qui se sont rendus en Italie se comptent par milliers au cours de la période considérée. Le but est surtout de faire le point sur les voyageurs déjà étudiés ou publiés, de fournir des précisions souvent difficiles à obtenir et de susciter de nouvelles recherches sur des voyageurs qui pourraient nous avoir laissé des souvenirs écrits insoupçonnés. En tant que liste ouverte, elle est conçue comme une invitation à combler les trous que tout connaisseur des pensionnaires de l’Académie de France à Rome ou des archives diplomatiques y remarquera d’emblée.

2En gras : auteurs de textes imprimés de leur vivant.

3En droit normal : auteurs de manuscrits (publiés ou non après leur mort).

4En italiques : voyageurs le plus souvent cités par d’autres et dont nous n’avons pas eu la mention précise d’un écrit personnel organisé sur leur voyage, en dehors d’éventuelles lettres.

5* : voyageurs cités à deux ou à plusieurs reprises.

6# : date de voyage inconnue ou effectuation réelle incertaine.

7Entre crochets : voyageurs qui ne sont ni français, ni suisses francophones, ni wallons, ou qui semblent avoir écrit sur l’Italie sans y avoir voyagé.

8Les voyageurs sont placés à l’année qui marque le début de leur voyage ou séjour en Italie.

Avant 17501

[1699]

9Troy* (Jean-François de, 1679-1752), peintre, séjourne à Rome 1699-1701 et 1738-1752.

[1704]

10Poerson (Charles François, 1653-1725), peintre, lauréat prix de Rome 1671, a séjourné à Rome comme pensionnaire avant d’être directeur de l’Académie de France 1704-1725.

11Vleughels* (Nicolas, 1668-1737), peintre, séjourne à Rome vers 1696, en 1704-1705 et de 1725 à sa mort.

[1714]

12Caylus (Anne Claude Philippe de Turbières, comte de, 1692-1765), archéologue, graveur, après un début de carrière militaire voyage en Italie 1714-1715, ms du voyage publié en 1914 (Recueil d’antiquités égyptiennes, étrusques, grecques et romaines et gauloises en 1752-1767).

13Crozat (Pierre, 1665-1740), financier, collectionneur et mécène, voyage en Italie 1714-1715.

14Van Loo* (Charles André, dit Carie, 1705-1765), peintre, séjourne à Rome 1714-1718 avant un second voyage en Italie avec séjour à Rome 1725-1732.

[1717]

15Guyot de Merville (Michel, 1696-1755), auteur dramatique, outre l’Allemagne, l’Angleterre et la Hollande semble voyager en Italie à deux reprises en 1717 et 1719 ou 1721, récit publié en 1729.

[1719]

16Delamonce (Ferdinand-Pierre-Joseph-Ignace, 1678-1753), architecte et peintre, né à Munich, établi à Paris puis à partir de 1731 à Lyon, voyage à Naples 1719-1720, ms publié en 1984.

[1722]

17Bouchardon (Edme, 1698-1762), sculpteur, lauréat prix de Rome 1722, séjourne à Rome 1722-1732.

[1723]

18Natoire* (Charles-Joseph, 1700-1777), peintre et graveur, premier prix de Rome

191721, séjourne à Rome 1723-1728 et 1751-1777. [Orville (Jacques-Philippe, comte d’, 1696-1751), philologue néerlandais d’origine provençale, fils de négociant, voyage en France, Angleterre, Italie dont Sicile, Allemagne 1723-1729, publié sur la Sicile en 1764].

[1724]

20Polignac (Melchior de, 1661-1742), cardinal, chargé d’affaires de Louis XV à Rome 1724-1730 après y avoir accompagné le cardinal de Bouillon lors des conclaves de 1689 et 1691 puis été auditeur de rote en 1706 ; passionné d’archéologie, a également été ambassadeur extraordinaire en Pologne et plénipotentiaire en 1712 à Utrecht.

21Rohan (Armand-Gaston-Maximilien de, 1674-1749), évêque puis cardinal de Strasbourg, fait le voyage de Rome pour les conclaves de 1724, 1730 et 1740 (ms).

[1725]

22Vleughels* (Nicolas, 1668-1737), peintre, après avoir séjourné à Rome vers 1696 et en 1704-1705 y revient comme directeur de l’Académie de France de 1725 à sa mort.

[1728]

23Blanchet (Louis-Gabriel, 1705-1772), peintre, second prix de Rome en 1727, séjourne à Rome de 1728 à sa mort.

24Boucher (François, 1703-1770), peintre, voyage en Italie et séjourne à Rome printemps 1728-1731 avec Carie, François et Louis-Michel Van Loo.

25Montesquieu (Charles-Louis de Secondat, baron de, 1689-1755), président à mortier au Parlement de Bordeaux et philosophe, voyage en Italie août 1728-juillet 1729, ms publié en 1894-1896.

26Slodtz (Michel-Ange, 1705-1764), sculpteur, lauréat prix de Rome 1726, séjourne à Rome 1728-1746.

27Subleyras (Pierre, 1699-1749), peintre, lauréat prix de Rome 1727, séjourne à Rome de 1728 à sa mort (dont 1728-1735 au Palais Mancini).

28Trémolière (Pierre Charles, 1703-1739), peintre, lauréat prix de Rome 1726, voyage avec Blanchet et Subleyras, séjourne à Rome 1728-1734.

29Van Loo* (Charles André, dit Carie, 1705-1765), peintre, lauréat prix de Rome 1724, est venu à Rome 1714-1718 et effectue un second voyage en Italie en 1728 avec ses deux neveux Louis-Michel et François, ainsi qu’avec François Boucher, séjourne à Rome 1728-1732 puis rentre par Turin où il reste jusqu’en 1734 avant de regagner Paris.

[1729]

30Silhouette (Étienne de, 1709-1767), futur contrôleur général des finances, voyage en Italie 1729-1730, publié en 1770.

[1730]

31Vougny (abbé de), voyage en Italie 1730-1731, ms communiqué à Lalande en 1767 : peut-être s’agit-il de Louis Valentin de Vougny (1705-1754), conseiller-clerc au parlement de Paris, traducteur contesté du Spaccio della bestia de Giordano Bruno.

32Buffon (Georges-Louis Leclerc, comte de, 1707-1788), naturaliste et écrivain, voyage en Italie 3 nov. 1730-début 1732 avec deux amis, Lord Kingston et son précepteur Hinckman.

[1731]

33Saint-Aignan (Paul-Hippolyte de Beauvillier, duc de, 1684-1776), ambassadeur extraordinaire à Rome en 1731-1732 (embarque à Marseille le 25 novembre 1731, n’arrive à Rome après une navigation difficile que le 13 mars 1732) et ce jusqu’en 1741, puis négociateur à Naples en 1741 (ms).

34Soufflot* (Jacques-Germain, 1713-1780), architecte, séjourne à Rome 1731-1738 selon O. Michel et au moins dès 1733 (’L’œuvre de Soufflot à Lyon’ 1982, p. 172) avant d’accompagner M. de Vandières en Italie 1750-1751.

[1733]

35Bernardin, carme d’Amiens, voyage en Italie 1733 (ms).

36Boudard (Jean-Baptiste, 1710-1768), sculpteur, lauréat prix de Rome 1732, arrive en Italie 1733, habite à l’Académie de France jusqu’en 1741 puis reste en Italie et surtout au service de la cour de Parme de 1748 jusqu’à sa mort.

[1734]

37Deville (Pierre, 1711-après 1758), libraire lyonnais, voyage en Italie 1734 (ms).

38Vernet (Claude-Joseph, dit Joseph, 1714-1789), peintre de marine, après une traversée avec tempête de Marseille à Civitavecchia séjourne à Rome 1734-1753 tout en effectuant plusieurs voyages en France.

[1737]

39Hallé* (Noël, 1711-1781), peintre, lauréat prix de Rome 1736, séjourne à Rome 1737-1744 puis à nouveau 1775.

[1738]

40Troy* (Jean-François, 1679-1752), peintre, après son séjour à Rome 1699-1701 y revient comme directeur de l’Académie de France 1738-1751 et y meurt.

[1739]

41Brosses (Charles de, 1709-1777), parlementaire et homme de lettres, voyage en Italie 1739-1740, ms publié en 1799.

42Legouz de Gerland (Benigne, 1695-1774), grand bailli du Dijonnais, naturaliste, membre de l’académie de Dijon à laquelle il légua son cabinet d’histoire naturelle, voyage en Italie fin 1739-1740 avec de Brosses qu’il a rejoint à Rome et rencontre à Vérone Maffei et Séguier (ms perdu).

43Nollet* (abbé Jean Antoine, 1700-1770), physicien, premier voyage à Turin 1739 ; c’est du second voyage en 1749 que nous gardons un ms.

[1740]

44Saly (Jacques François Joseph, 1717-1776), sculpteur, lauréat prix de Rome 1738, séjourne à Rome 1740-1748 puis à Copenhague 1753-1774.

[1741]

45Roettiers (Charles-Norbert, 1720-1772), sculpteur, séjourne à Rome 1741-1744. [1742]

46Challe (Michel-Ange, 1718-1778), peintre et dessinateur d’architecture, lauréat prix de Rome 1741, séjourne à Rome 1742-1749, aurait écrit selon O. Michel 1996 p. 100 des « observations sur le Vésuve » et un voyage en Italie sous forme de lettres.

47Dumont (Gabriel-Martin, 1713 ou 1714-1794), architecte et aquafortiste, lauréat prix de Rome 1737, séjourne à Rome à partir de 1742 pour une longue durée.

[1744]

48Vien* (Joseph-Marie, 1716-1809), peintre, séjourne à Rome 1744-1751 et 1775-1781.

49[1745]

50Grosley* (Pierre-Jean, 1718-1785), avocat, premier voyage avec l’armée d’Italie 1745-1746, d’où sont résultées des lettres publiées en 1897 (mais c’est le second voyage en 1758-1759 qui est le plus important).

[1746]

51Gillet (Nicolas-François, 1709-1791), sculpteur, voyage de Paris à Rome en 1746 avec Petitot, est plus connu pour son long séjour en Russie 1758-1778.

52Hazon (Michel-Barthélemy, 1722-1818), architecte, voyage de Paris à Rome en 1746 avec Petitot, séjourne à Rome 1746-1749.

53Larchevêque (Pierre-Hubert, 1721-1778), sculpteur, voyage 1746 avec Petitot de Paris à Rome où il arrive le 25 mai 1746 et reste jusqu’en 1749.

54Petitot (Ennemond-Alexandre, 1727-1801), architecte, voyage de Paris à Rome en 1746 avec Hazon, Larchevêque, Gillet et Voiriot, exécute des croquis à Naples en 1749 où il se rend avec J.-C. Bellicard et les peintres Tiersonnier et Vien, passe au service du duc de Parme en 1760 comme premier architecte et professeur à l’Académie, s’y trouve encore en 1776 mais revient ensuite en France.

55Voiriot (Guillaume, 1713-1799), peintre de genre et portraitiste, se rend à ses frais et séjourne à Rome 1746-1749.

[1747]

56Cazes de Fresquière (Joseph, 1726-1798), gentilhomme d’Avignon et peintre amateur, voyage en Italie 1747-1748, lettres à son père (ms).

57Lallemand (Jean-Baptiste, 1716-1803), peintre paysagiste, séjourne à Rome 1747-1761 et s’y est marié en 1748.

[1748]

58Arthenay (M. d’), secrétaire d’ambassade chargé des affaires du roi de France à Naples jusqu’à ce que lui succède en 1752 le marquis d’Ossun comme ambassadeur extraordinaire (d’Orbessan dit dans sa relation de voyage de 1749-1750 publiée en 1768, t. 2, p. 491, qu’il lui montre sa collection de médailles d’Herculanum), mémoire sur Herculanum publié avec Moussinot en 1748, mémoire et observations sur le Vésuve 1748 (ms).

59Barbault (Jean, v. 1705 ou 1718-1766), peintre et graveur, se rend à Rome au plus tard en 1748, est au Palais Mancini 1749-1753, se marie en 1753 et reste à Rome jusqu’à sa mort, publication de recueils de planches en 1761, 1763 et 1770.

60La Traverse (Charles François de, 1726-v. 1787), peintre, séjourne en Italie 1748-1754.

61Pajou (Augustin, 1730-1809), dessinateur, séjourne en Italie 1748-1760. Pécheux (Laurent, 1729-1821), peintre d’histoire né à Lyon, séjourne à Rome au moins de 1748 à 1776 (à partir de 1753 selon O. Michel), puis dirige l’Académie de Turin.

[1749]

62Bellicard (Jérôme-Charles, 1726-v. 1786), architecte, voyage puis séjourne en Italie à partir de 1749 après avoir remporté le grand prix de Rome, publication avec Cochin sur Herculanum en 1754.

63Clérisseau (Charles-Louis, 1721-1820), architecte, dessinateur et archéologue, séjourne à Rome 1749-1767, d’abord comme pensionnaire à l’Académie de France 1749-1754 puis en effectuant divers voyages à travers l’Italie (avec Robert Adam à Naples, dans le Latium, en Italie centrale et en Vénétie 1755-1756, en Istrie et Dalmatie 1757, avec James Adam un tour d’Italie de Pola à Paestum 1760-1763).

64Nollet* (abbé Jean Antoine, 1700-1770), physicien, premier voyage à Turin 1739 puis voyage en Piémont et Italie 1749 (ms).

65Orbessan (Anne Marie Daignan, baron d’, 1709-fin xviiie siècle), président à mortier au parlement de Toulouse, voyage en Italie fin 1749-1750 avec trois compagnons dont peut-être son ami et secrétaire M. Coste, publié en 1768.

66Visse (Jean, 1692-1762), supérieur du séminaire sulpicien de Saint-Irénée à Lyon, voyage à Rome et retour par Lorette 1749, publié en 1904.

Années 1750

[1750]

67Cochin (Charles-Nicolas, 1715-1790), voyage en Italie décembre 1749-septembre 1751 [en Italie début janvier 1750-août 1751] avec Soufflot, Le Blanc et Marigny [alors M. de Vandières], publié en 1758 (cette date est un repère essentiel).

68Doyen (Gabriel-François, 1726-1806), peintre, lauréat prix de Rome 1748, voyage en Italie avec séjour à Rome 1750-1756, visite aussi Naples, Venise, Bologne, Parme, Plaisance et Turin.

69Giraud, machiniste du roi, voyage en Italie 1750 avec Patte.

70Lagrenée* (Louis-Jean-François, 1725-1805), peintre, lauréat prix de Rome 1749, séjourne à Rome 1750-1754 puis 1781-1787.

71Le Blanc (abbé Jean-Bernard, 1706-1781), littérateur, accompagne M. de Vandières en Italie 1750-1751.

72[Maire (Christopher, 1697-1767), jésuite, mathématicien anglais mais d’origine française, membre de l’Académie des sciences, séjourne à Rome comme recteur du collège des Anglais puis accompagne le Père Boscovich dans les Apennins 1750-1753, voyage astronomique publié en latin en 1755, en français en 1770].

73Meynier (Pierre, 1729-1809), garçon blanchier et chamoiseur, pèlerinage à Rome printemps 1750-printemps 1751, publié en 1892.

74Patte (Pierre, 1723-1814), architecte, auteur d’un Essai sur l’architecture théâtrale, et Giraud, machiniste du roi, pour voir les théâtres en vue de celui que Louis XV voulait faire construire à Paris, voyage en Italie 1750.

75Robin (Claude, 1714-1793), curé à Chênehutte en Anjou puis à Saint-Pierre d’Angers de 1752 à 1791, pèlerinage à Rome 15 juin-5 octobre 1750 (ms).

76Soufflot* (Jacques-Germain, 1713-1780), architecte, séjourne à Rome 1731-1738 puis accompagne M. de Vandières en Italie 1750-1751, remarques sur Italie et Vésuve 1752, ms publié en 1982.

77Vandières (Abel Poisson, marquis de, devenu en 1754 marquis de Marigny, 1727-1781), futur directeur général des bâtiments, jardins, arts et manufactures du Roi, voyage en Italie janvier 1750-août 1751 avec Cochin, Soufflot et Le Blanc (le départ a lieu de Paris le 20 décembre 1749, le retour fin septembre 1751).

[1751]

78Anonyme, voyage en Italie (après France et avant Allemagne et Hollande) 1751-1753 (ms).

79Natoire* (Charles-Joseph, 1700-1777), peintre et graveur, après un premier séjour à Rome 1723-1728 y revient comme directeur de l’Académie de France 1751-1775 et y meurt.

[1752]

80Bernis (cardinal François Joachim de Pierre de, 1715-1794), ambassadeur à Venise 1752-1755 puis à Rome 1768-1791 (où il reste jusqu’à sa mort), mémoires publiés en 1878.

[1753]

81Briard (Gabriel, 1725-1777), peintre, lauréat prix de Rome 1749, séjourne à Rome 1753-1757.

[1754]

82[Boyle (Jean, comte de Cork et d’Orrery, 1707-1762), pair et homme de lettres, voyage en Italie 1754-1755 dont près d’un an en Toscane, publié en 1774].

83Choiseul (Étienne-François, duc de, 1719-1785), ambassadeur, séjourne à Rome 1754-1757, lettres et mémoires publiés en 1895 avec des inédits par rapport à la publication des mémoires en 1790.

84Cortois de Quincey (Barthélemy, 1733-1799), conseiller au parlement de Dijon, voyage jusqu’à Gênes et Turin 10 octobre 1754-6 mars 1755 (ms).

85Deshays (Jean-Baptiste, 1729-1765), peintre d’histoire, à Rome comme pensionnaire de l’Académie de France 1754-1757 ( ?).

86Moreau (Pierre-Louis, 1727-1794), architecte, séjourne à Rome 1754-1757 en partageant le Grand Prix de l’Académie royale d’architecture obtenu par son ami Charles de Wailly en 1752, ms publié en 2004.

87Robert (Hubert, 1733-1808), séjourne à Rome 1754-1766, se lie avec Fragonard et Saint-Non et accompagne ce dernier à Rome et à Naples en 1760 ; laisse un journal de voyage ms aujourd’hui disparu ; a peut-être fait un second voyage en Italie avec le comte d’Hestenheim ou le comte Oudedei ou Savalette de Buchelai.

88Thorenc (François de Théas, comte de, 1719-1794), officier, lieutenant du roi originaire de Grasse, voyage en Italie 1754 (ms).

[1755]

89Barthélemy (abbé Jean-Jacques, 1716-1795), écrivain et érudit, voyage en Italie avec de Cotte, numismate du roi, août 1755-avril 1757, publié en 1802.

90Cotte (Jules François de, 1721-1811), conseiller au parlement en 1740 et président aux requêtes du Palais de la même Cour depuis 1745, numismate du roi, voyage avec Barthélemy 1755-1757.

91Gougenot (Louis, abbé de Chezal-Benoît, 1719-1767), conseiller au Châtelet mais qui déserte rapidement la magistrature car il préfère être amateur d’art et collectionneur, voyage en Italie 22 septembre 1755-9 juillet 1756 avec Greuze, dont un long séjour à Rome janvier-mai 1756 (ms utilisé et signalé par Lalande, étudié par H. Guicharnaud en 1999).

92Greuze (Jean-Baptiste, 1725-1805), peintre, pastelliste et dessinateur, voyage en Italie septembre 1755-avril 1757, d’abord avec Gougenot, puis prolonge le séjour à Rome où il se trouve depuis fin janvier 1756 et laisse entre autres des portraits de M. de Choiseul, ambassadeur de France à Rome, et de son épouse.

93Guiard (Laurent, 1723-1788), sculpteur, séjourne à Rome 1755-1767 puis après être retourné à Paris est à Parme à partir de 1771 où il enseigne à l’Accademia delle belle arti.

94La Condamine (Charles-Marie de, 1701-1774), géodésien et naturaliste, voyage en Italie 1755-1756, mémoire académique publié en 1757.

95[Laugier (abbé Marc-Antoine, 1713-1769, auteur d’ouvrages sur l’architecture en 1753 et 1765, puis de l’Histoire de la République de Venise, parue en 1759-1768, mais ne serait pas allé en Italie si l’on en croit Michaud].

[1756]

96Chaupy (abbé Bertrand Capmartin de, 1720-1798), littérateur et antiquaire, se rend en Italie par crainte d’être embastillé et séjourne à Rome 1756-1776, publication sur la découverte de la maison de campagne d’Horace en 1767-1769.

97Cresp (Antoine), dominicain, prieur du couvent de Grasse, voyage en Italie 1756 (ms).

98Fragonard* (Jean-Honoré, 1732-1806), peintre et dessinateur, premier séjour en Italie 1756-1761 (un second voyage a lieu en 1773-1774).

99Mangot (Jacques-Simon, né fin xviie siècle-1791), musicien lyonnais, arrivé à Parme printemps 1756 et y reste jusqu’à sa mort en âge très avancé.

100Petit-Radel* (Louis-François, 1740-1818), architecte, premier voyage en Italie à 16 ans, donc en 1756, le second en 1763 après son échec pour le prix de Rome et avec les subsides de son père, commerçant en soie à Paris (mais il ne semble avoir rien écrit sur l’Italie).

[1757]

101Boccage (Anne-Marie Lepage, Mme Fiquet du, 1710-1802), épouse d’un receveur des tailles de Dieppe, femme de lettres connue en son temps par ses poésies, voyage en Italie avril 1757-juin 1758, publié en 1771.

102Kéralio (Auguste-Guy Guynement de, dit Kéralio du Luxembourg, v. 1715-1805), séjourne à Parme comme sous-gouverneur de l’Infant Ferdinand, duc de Parme, 1757-automne 1769.

103Treillard (Jacques-André, 1712-1794), peintre né à Valence, séjourne printemps 1757-1763 à Parme où il a rejoint son frère François influent à la Cour puis à Turin où il travaille au service des Savoie.

[1758]

104Anonyme, aumônier de la frégate Le Tigre, 5 mois à Malte 1758 (ms).

105Belly (M.), négociant de Troyes, accompagne Grosley 1758.

106Clément* (abbé Augustin-Jean-Charles, 1717-1804), janséniste, premier voyage en Italie en 1758 suivi d’un voyage en Espagne en 1768 et d’un second en Italie octobre 1769-mai 1771, publié en 1802.

107Condillac* (abbé Étienne Bonnot de, 1715-1780), philosophe, précepteur de l’infant don Ferdinand fils du duc de Parme 1758-janvier 1767, de Parme il visite l’Italie en 1765 et 1766 (voir infra).

108Dutens (Louis, 1730-1812), homme de lettres, précepteur, numismate, secrétaire de diplomates anglais qu’il accompagne en Italie (Lord Mackenzie fin 1758-12 mai 1762 à Turin, d’où il retourne à Londres mais où il revient dès 1763, Lord Algernon Percy en 1768-1770 pour un tour d’Italie, qu’il effectue encore au moins deux fois fin années 1770-début années 1780), publication d’un itinéraire en 1775 et de mémoires en 1806.

109Grosley* (Pierre-Jean, 1718-1785), avocat et homme de lettres, après le premier voyage avec l’armée d’Italie 1745-1746, effectue un second voyage en Italie juin 1758-1759, publié en 1764.

110La Galaizière (abbé de), fils du marquis Antoine-Martin Chaumont de La Galaizière (1697-1783) chancelier et intendant de Lorraine et de Bar depuis 1737, voyage en Italie 1758 accompagné de son précepteur Morellet.

111Luynes (Paul d’Albert, dit le cardinal de, 1703-1788), archevêque de Sens en 1753 et cardinal en 1756, voyage à Rome pour participer aux conclaves de 1758, 1769 et 1774 (ms).

112Morellet* (abbé André, 1727-1819), économiste, voyage en Italie mai-décembre 1758 comme précepteur du fils du marquis de La Galaizière, chancelier du roi de Pologne Stanislas Leszczynski, mémoires publiés en 1821 et 1822.

[1759]

113Grétry (André Modeste, 1741-1813), compositeur français d’origine wallonne, membre de l’Institut national de France, inspecteur du Conservatoire de Musique parti de Liège 1759 pour étudier à Rome, reste en Italie jusqu’en 1767.

114Lebrun (André, 1737-1811), sculpteur, lauréat prix de Rome 1756, séjourne à Rome 1759-1768.

115Morand (Jean-Antoine, 1727-1794), architecte, séjourne à Parme en 1759 lors du mariage de l’archiduchesse avec l’empereur pour construire un théâtre à machines, avant d’aller à Lyon (ms).

116Saint-Non (Jean-Claude Richard, abbé de, 1727-1791), conseiller clerc (donc magistrat), fils d’un receveur général des finances et (surtout) amateur d’art, voyage en Italie et séjourne 1759-1761 à Rome et Naples où il mène avec lui Hubert Robert et Fragonard, publication en 1781-1786.

Années 1760 [1760]

117[Julien (Jean Antoine, dit Julien de Parme, 1736-1799), peintre, né près de Locarno en Suisse, arrive à Rome 1760 puis entre au service du duc de Parme].

118Pocquet de Livonnière (Jean-André, 1696-1767), conseiller au présidial d’Angers, voyage d’Angers à Rome vers 1760 (ms).

[1761]

119Antoine (Pierre-Joseph, 1730-1814), ingénieur des Ponts et chaussées et architecte, séjourne en Italie 1761-1763 (à ne pas confondre avec l’architecte Jacques-Denis Antoine, qui voyage en Italie 4 nov. 1777-9 janv. 1778).

120Deleyre (Alexandre, 1726-1796), bibliothécaire au service du duc à Parme 1761-1768.

121Guénée (abbé Antoine, 1717-1803), sous-précepteur des enfants du comte d’Artois, itinéraire de Paris vers l’Italie puis en Allemagne et Angleterre 1761 avec ses élèves de rhétorique du collège du Plessis, ms publié en 1933.

122Poncet (François-Marie, 1736-1797), sculpteur, séjourne à Rome de 1761 à 1775 et de 1777 à 1789.

[1762]

123Asselin, chanoine à St Pierre d’Orléans, compagnon de Foucher.

124Beauvillain, chanoine à St Pierre d’Orléans, compagnon de Foucher.

125Bourbonne (Marc-Antoine-Bernard-Claude de Chartraire, seigneur [marquis] de, 1737-1781), président à mortier au Parlement de Bourgogne à partir de 1758, voyage en Italie avec Richard 1762 (ms).

126Foucher du Vivier (Jean-François, né en 1733), trésorier de France et commerçant, voyage à Rome janvier-avril 1762 avec MM. Asselin et Beauvillain, chanoines à St Pierre d’Orléans (ms non localisé).

127[Lamberg (Joseph-Maximilien, comte de, 1729-1792), écrivain morave, premier voyage en Italie 1762 avec le duc de Wurtemberg, second voyage en Italie 1770 (il va entre autres à Venise, en Corse et est à Rome en 1773), publié dans le Mémorial d’un mondain en 1774 (signalé par P. Guiton)].

128La Rochefoucauld* (Louis-Alexandre, duc de, 1740-1792), voyage en Savoie 1762 (ms publié en 1893) et plus tard en Italie 1765-1766.

129Richard (abbé Jérôme, 1720-1795), voyage en Italie 1762 avec Bourbonne, publié en 1766.

[1763]

130Brussel (Pierre, mort v. 1781), auditeur des comptes à Paris, voyage en Italie 1763, publié en 1768.

131Campion (Charles-Michel, 1732-1784), contrôleur général des fermes du roi, écrivain et graveur, voyage en Italie août 1763, publié en 1945.

132Coyer (abbé Gabriel-François, 1707-1782), jésuite puis précepteur du futur duc de Bouillon, voyage en Italie septembre 1763-juillet 1764, publié en 1776.

133Fougeroux de Bondaroy (Auguste-Denis, 1732-1789), botaniste, amateur de sciences et de techniques, dessinateur, voyage en Italie 3 février-23 septembre 1763 (ms).

134Petit-Radel* (Louis-François), voyage 1763 après celui de 1756.

135Rotrou (François-Michel de, 1736-1822), auditeur des comptes, voyage en Italie 10 mars-23 août 1763, ms publié en 2001.

136Sauvages (abbé Pierre-Augustin Boissier de, 1710-1795), philologue, agronome et économiste, professeur de philosophie à Alès, parcourt l’Italie pendant douze à treize mois en 1763-1764 en s’y occupant spécialement d’agriculture (signalé par P. Guiton).

137Volaire (Jacques-Antoine ou Pierre-Jacques, chevalier, 1729-1799), peintre de ‘vedute’, voyage en Italie en 1763, séjourne à Rome 1763-1767 puis à Naples jusqu à sa mort.

[1764]

138Bernon (M.), peut-être s’agit-il d’Antoine, avocat consistorial au Parlement de Dauphiné, qui en 1773 est mort (éd. Raby par F. Weil 2004, p. 15) ; « compagnon de voyage » de Raby 1764, il utilise à Florence un « petit livre » renfermant « un plus grand détail » que ce qu’écrit Raby (ms Raby f. 29v).

139Houdon (Jean-Antoine, 1741-1828), sculpteur, séjourne à Rome 11 novembre 1764-2 novembre 1768.

140Lagrenée (Jean-Jacques, 1739-1821), peintre, séjourne à Rome 1764-1769 grâce à l’aide de son frère Louis qui y a été pensionnaire 1750-1754.

141Raby (Joseph, dit Raby d’Amérique, 1719-1779, marié en 1764), négociant à Grenoble, voyage en Italie mars-mai 1764 avec M. Bernon, ms publié en 2004.

142Watelet (Claude-Henri, 1718-1786), receveur général des finances, voyage en Italie v. 1764-1765 (ms signalé par Lalande).

[1765]

143Boissieu (Jean-Jacques de, 1736-1810), peintre et graveur, voyage en Italie 1765-1766 avec le duc de La Rochefoucauld (ms), lettres publiées en 1984.

144Condillac* (abbé Étienne Bonnot de, 1715-1780), philosophe, précepteur de l’infant don Ferdinand fils du duc de Parme 1758-1767, de Parme va à Venise, Lucques, Gênes et Milan printemps-été 1765, puis Rome, Naples, Florence et Lucques printemps-été 1766.

145Desmarets (Nicolas, 1725-1815), inspecteur des manufactures royales mais aussi naturaliste et géologue, voyage en Italie 1765-1766 avec le duc de La Rochefoucauld*, mémoire de l’académie publié en 1773.

146Gamelin (Jacques, 1738-1803), peintre, achève son éducation artistique à Rome, s’y marie, enseigne à l’Académie de Saint-Luc et après un séjour de 9 ans 1765-1773 retourne en France en 1774.

147Lalande (Joseph Jérôme Lefrançois de, 1732-1807), astronome, voyage en Italie 1765-1766, publié en 1769.

148La Rochefoucauld* (Louis-Alexandre, duc de, 1740-1792), voyage en Italie 1765-1766 quelques années après être allé en Savoie, avec Boissieu, Desmarets et le frère de l’abbé Morellet (pas de ms de la main du duc sur ce nouveau voyage).

149Le frère de l’abbé Morellet*, voyage en Italie 1765-1766 avec le duc de La Rochefoucauld*

150Singlande (Caprais de T. O. F, 1706-v. 1775), franciscain de la province d’Aquitaine, aumônier militaire ayant à ce titre voyagé en Corse à une date non précisée mais peut-être dès 1738#, mémoires publiés enl765.

151[1766]

152Duclos (Charles Pinot, 1704-1772), fils d’un marchand de fer, d’abord destiné au barreau mais ensuite homme de lettres et historiographe du roi, voyage en Italie décembre 1766-juin 1767, publié en 1791.

153Paulmy (Antoine-René de Voyer d’Argenson, marquis de, 1722-1787), ambassadeur à Venise 1766-1770 (ms signalé par P. Guiton).

[1767]

154Cammas (Lambert-François, 1743-1804), peintre, séjourne à Rome 1767-1771.

155Goudar (Ange, 1708 ou 1720-1791, maître de langues, aventurier, et son épouse Sara, morte v. 1794), séjournent à Naples v. 1767-1775, puis de là en divers points d’Italie, plusieurs publications d’Ange ou de Sara.

[1769]

156Barral (Pierre, 1742-1826), ingénieur, géologue, officier d’infanterie, séjourne longuement en Corse 1769-1782, d’où il voyage en Italie pendant trois mois entre 1769 et 1772 (environs de Naples, Rome, Toscane), puis à trois reprises entre 1772 et 1782 (notamment en Vénétie et Lombardie), commande en 1796 le corps des ingénieurs des Ponts et chaussées de l’armée d’Italie, mémoires publiés en 1783 et 1813.

157Bourlet de Vauxcelles (abbé Simon-Jérôme, 1733-1802), prédicateur, voyage en Italie 1769 (ms).

158Cacault* (François, 1743-1805), diplomate et amateur d’art, parcourt à pied l’Italie et l’Allemagne 1769-1775, accompagne le maréchal d’Aubeterre en Italie en qualité de secrétaire, retourne en Italie à partir de 1785.

159Clément* (abbé Augustin-Jean-Charles, 1717-1804), janséniste, après un premier voyage en Italie en 1758 puis en Espagne en 1768, effectue un second voyage en Italie 1769-1771 (ms), publié en 1802.

160Ménageot* (François-Guillaume, 1744-1816), peintre, séjourne à Rome 1769-1774 avant un second séjour comme directeur de l’Académie de France 1787-1793 puis à Vicence jusqu’en 1802.

Années 1770

[1770]

161Alembert (Jean Le Rond d’, 1717-1783) amorce avec Condorcet un voyage en Italie septembre 1770 qui s’interrompt à Ferney avant même d’entrer en Italie.

162Benoît-Joseph Labre (saint, 1748-1783), mystique né dans l’Artois, parcourt les routes d’Europe en pèlerin mendiant, premier voyage en Italie 1770-1772 (dont Rome à partir de décembre 1770), rentre en France puis est de nouveau à Rome où il meurt 1774-1783.

163Berthélemy* (Jean-Simon, 1743-1811), peintre d’histoire, lauréat prix de Rome 1767, séjourne à Rome 1770-1774 avant de repartir en mission avec Monge en Italie 1796.

164Condorcet (Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de, 1743-1794) amorce avec d’Alembert un voyage en Italie septembre 1770 qui s’interrompt à Ferney avant même d’entrer en Italie.

165Costa de Beauregard* (Henry-Joseph, marquis de, 1752-1824), visite avec son père l’Italie pendant les premiers mois de l’année 1770, tous deux étant reçus membres de l’Académie des Arcades ; on le retrouvera émigré en Piémont en 1792.

166Gaudin (Jacques-Maurice, 1735-1810), vicaire général de l’évêque de Mariana (Corse) et futur bibliothécaire de La Rochelle, séjourne en Corse semble-t-il des années 1760 à 1780 #, voyage Corse publié en 1787.

167Hoüel (Jean-Pierre-Laurent, 1735-1813), peintre et graveur, voyage en Italie jusqu’à Naples et en Sicile 1770-1771, puis second voyage à Rome, Naples, Sicile, Malte et Lipari 1776-1780, publié en 1782-1787.

[1771]

168Moitte* (Jean-Guillaume, 1746-1810), sculpteur, lauréat prix de Rome 1768, séjourne à Rome 1771-1775 avant de repartir en mission avec Monge en Italie 1796.

169Paris (Pierre-Adrien, 1745-1819), architecte et dessinateur des Menus-Plaisirs de la cour de Louis XVI, séjourne en Italie 1771-1774, 1783, 1806-1816 (ms).

[1772]

170Guys (Pierre-Augustin, 1721-1799), négociant en tissus, amateur d’antiquités, membre de l’Académie des sciences et belles lettres de Marseille, voyage en Italie 1772 avec un de ses fils, publié en 1776.

171Rozier (baron), frère du physicien et écrivain agronomique lyonnais Jean Rozier (1734-1793), voyage en Italie 1772 (notes ms signalées par Lalande dans l’éd. de 1786).

172Saussure (Horace Benedict de, 1740-1799), naturaliste et physicien suisse, voyage en Italie 1772, puis effectue divers voyages dans les Alpes, publication de plusieurs mémoires sur l’Italie entre 1769 et 1774 et des voyages dans les Alpes en 1779-1796.

173Suvée* (Joseph-Benoît, 1743-1807), peintre brugeois, lauréat prix de Rome 1771, séjourne à Rome 1772-1778 dont un voyage en Sicile en 1777 avec M. d’Orsay, puis 1801-1807.

[1773]

174Anonyme (prêtre ?), voyage à Rome 1773, 40 lettres (ms).

175Bergeret de Grancourt (Pierre-Jacques-Onésyme, 1715-1785), trésorier général à Montauban, voyage en Italie novembre 1773-juillet 1774, avec son fils et les époux Fragonard, ms publié en 1895 et à nouveau en 1986.

176Bergeret de Grancourt (Pierre-Jacques), fils du précédent, lui succéda comme receveur général de Montauban, voyage en Italie avec son père 1773-1774.

177Bonstetten* (Charles Victor de, 1745-1832), écrivain suisse, premier voyage en Italie 1773-1774 (Milan, Venise, Rome, Naples) (lettres et souvenirs ms), que suivront ceux de 1802-1803 et 1805-1808.

178Chastellux (chevalier puis marquis François-Jean de, 1734-1788), militaire, littérateur et économiste, s’intéresse à la musique, de retour d’Italie 20 août 1773 (signalé par P. Guiton).

179Cordon (abbé François-Biaise de), chanoine de Saint-Chef, voyage à Turin septembre-décembre 1773 (ms).

180Fragonard* voyage en Italie 1773-1774 avec Bergeret de Grancourt (un premier séjour a eu lieu en 1756-1761).

181Guettard (Jean-Étienne, 1715-1786), naturaliste et médecin, voyage en Italie 1773 (ms).

182Guidi (Jean-Baptiste-Marie, v. 1732-1816), écrivain français, doyen des gentilhommes ordinaires du roi et des censeurs royaux, voyage à Rome 1773, publié en 1783.

183Huvé (Jean-Jacques, 1742-1808), architecte né à Magnanville en Seine-et-Oise et mort à Paris, voyage en Italie 1773-1775 dont un séjour à Rome à partir de 1774 (ms).

184Renard (Jean-Augustin, 1744-1807), architecte, premier prix de Rome en 1773, dessine les monuments et les antiques, collabore au Voyage pittoresque de Saint-Non.

185Tierce (Jean-Baptiste, 1737-1794), peintre paysagiste, externe à l’Académie de France, arrive à Florence en 1773, séjourne à Naples 1774-1777 (il y conseille Sade) et ensuite à Rome 1777-1789 (d’où il va deux fois à Paris en 1779 et 1785-1786), remonte à Aix-en-Provence 1789-1792, mais émigre à Rome puis de là fuit en 1793 en Toscane où il meurt.

[1774]

186[Bernoulli (Jean III, 1744-1807), mathématicien et astronome bâlois, voyage en Italie (après Allemagne, Suisse et France méridionale) 1774-1775, publié à Berlin en 1777-1779].

187[Pilati de Tassulo (Carlantonio, 1733-1802), publiciste italien, voyage en Allemagne, Suisse et Italie 1774-1776, publié en 1778].

188Roux de Laric (Claude Marie de, dit « l’abbé », 1746-1818), conseiller clerc au parlement de Dauphiné puis évêque de Saint-Flour, participe en 1774 au conclave à Rome à la suite du cardinal de Bernis et est accompagné en Italie par le conseiller au parlement Moreau de Véronne et l’abbé de Barrai, tous trois s’embarquant à Marseille le 29 octobre 1774 et le retour ayant lieu au printemps 1775 ; plus tard émigre en Italie (ms)

189Vienne (Louis-Henri, comte de, 1712-1793), colonel de cavalerie, maître de camp d’un régiment de cavalerie de son nom, a déjà vu l’Italie en 1734 avec le maréchal de Villars, voyage en Italie 1774 pendant six mois avec son petit-neveu (ms).

[1775]

190Cassini IV (Jean-Dominique, 1748-1845), astronome, directeur de l’Observatoire de Paris, voyage en Italie 1775 avec son oncle, manuel de l’étranger publié en 1778, ms publié en 1995-2002.

191Cassini (Dominique-Joseph), maréchal de camp des armées du roi, chevalier de l’ordre de St-Louis, seigneur d’Ambal, voyage en Italie avec son neveu Cassini IV en 1775 pour recouvrer des titres au Sénat de Sienne (signalé par C. Teillet).

192David* (Jacques-Louis, 1748-1825), peintre, à Rome octobre 1775-1780 et à nouveau 1784-1785.

193Hallé* (Noël, 1711-1781), peintre, après son séjour à Rome 1737-1744 y revient comme directeur de l’Académie de France en 1775.

194La Roque (M. de), écuyer, ancien capitaine d’infanterie, voyage en Italie (après la Flandre, les Pays-Bas, la Hollande, la France et la Savoie, et avant la Suisse) 1775 à 1778, publié en 1783.

195Latapie (François de Paule, 1739-1823), botaniste, voyage en Italie début 1775-printemps 1777 (ms), description des fouilles de Pompéi publiée en 1953.

196Orsay (Pierre-Marie-Gaspard Grimod, comte d’ 1748-1809), voyage en Italie 1775-1776, avec un séjour à Rome (mentionné par Latapie dans ses Éphémérides).

197Sade (Donatien Alphonse François, marquis de, 1740-1814), écrivain, voyage en Italie d’abord trois mois à l’été 1772, dont un séjour de dix jours à Venise (mais on n’en a pas de traces écrites), puis pendant un an juillet 1775-juin 1776, ms publié en 1967.

198Vien* (Joseph-Marie, 1716-1809), peintre, après son séjour à Rome 1744-1751 y revient comme directeur de l’Académie de France 1775-1781.

[1776]

199Anonyme, religieux carme d’Angers, voyage à Rome, 1776 (ms).

200Albon (Camille, comte d’, 1753-1789), voyage en Italie 1776 avec sa femme (mentionné par Latapie dans ses Éphémérides).

201Binos (abbé Marie-Dominique de, 1730-1803), voyageur originaire du comté de Foix, voyage par l’Italie vers le Mont-Liban et la Palestine en 1776 et à son retour pendant près d’un an en 1778, publié en 1787.

202[Borch (Michel-Jean, comte de, 1751-1810), officier polonais, naturaliste, antiquaire et voyageur ayant habité la France, voyage en Italie 1776-1780 dont Sicile et Malte 1776, publié en 1782].

203Chalumeau (François-Marie, 1741-1818), agronome originaire de l’Auxois, secrétaire chez le duc de Laval, se met à parcourir l’Europe à partir de 1769, voyage en Italie 1776 avec M. de Laval (signalé par Lalande).

204Chartres (Louise Marie Adélaïde de Bourbon, duchesse de, 1753-1821), épouse de Louis Philippe Joseph d’Orléans, futur Philippe-Égalité, voyage en Italie 1776 avec Mme de Genlis (compte rendu dans la « Gazette de France », signalé par P. Guiton).

205Cressaie (Renaud de la), voyage de Paris en Corse 1776 (ms).

206Desprez (Louis-Jean, 1743-1804), architecte né à Auxerre, séjourne comme prix de Rome 1777-1783, va à Naples avec Saint-Non et participe à l’expédition de Denon en Sicile, puis part en 1784 comme architecte scénographe à Stockholm.

207Gagneraux (Bénigne, 1756-1795), peintre né à Dijon, après un premier voyage à Rome à l’insu de ses parents en 1774, il y est envoyé pour 4 ans en 1776 par les Etats de Bourgogne qui viennent de créer un Prix de Rome et y reste jusqu’à l’expulsion de février 1793 ; il gagne alors Florence où à la suite d’un dépit amoureux il se jette par une fenêtre sans se rendre en Suède où il avait projeté d’aller.

208Genlis (Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin, comtesse de, 1746-1830), gouvernante des enfants du duc d’Orléans futur Philippe-Égalité, voyage en Italie 1776 avec la duchesse de Chartres, dont Rome, mémoires sur le xviiie siècle et la révolution publiés en 1825.

209[Hartig (Franz de Paula, graf von, 1758-1797), conseiller de Bohème originaire de Prague, futur ambassadeur en Saxe, voyage en Italie 1776 au terme d’un voyage d’éducation qui l’a mené en France et en Angleterre, publié en 1785].

210La Porte du Theil (François-Jean-Gabriel de, 1742-1815), historien, envoyé en mission par le ministre Bertin pour effectuer dans les archives romaines des recherches sur l’histoire du royaume de France au Moyen Âge, arrive en Italie septembre 1776 par Lyon, San Remo, Gênes et Florence, séjourne à Rome beaucoup plus longtemps que prévu du 20 octobre 1776 au 9 octobre 1783, puis regagne Marseille (ms).

211Laval (Joseph, duc de, 1747-1817), voyage en Italie 1776 avec M. Chalumeau, donne renseignements à Lalande (signalé par Lalande).

212Pougens (chevalier Charles de, 1755-1833), séjourne à Rome 1776-1779 où il mène des recherches de linguistique.

213Roland de la Platière (Jean-Marie, 1734-1793), inspecteur des manufactures, voyage en Italie août 1776-août 1777, publié en 1780.

214Sainte-Croix, secrétaire de l’ambassade de France à Turin, relation sur le Piémont publiée en 1776 (signalé par P. Guiton).

[1777]

215Antoine (Jacques-Denis, 1733-1801), architecte, voyage en Italie 4 novembre 1777-9 janvier 1778 (ms).

216Denon* (Dominique Vivant, baron, 1747-1825), graveur, diplomate, administrateur de musée, premier séjour en Italie 1777-1785 en qualité d’attaché à l’ambassade de Naples (puis secrétaire d’ambassade en 1779 et chargé d’affaires en 1782), au cours duquel il voyage dans le sud de l’Italie et en Sicile octobre 1777-décembre 1778 (publié en 1788), d’autres voyages suivront en 1788-1791, 1805 et 1811.

217Valenciennes (Pierre-Henri de, 1750-1819), peintre, après un premier voyage en Italie en 1769 avec Mathias Dubourg séjourne plus longuement en Italie, à Rome principalement, de 1777 à 1785, avec au milieu un bref voyage en France en 1781 ; est allé à Naples et en Sicile août-décembre 1779 (ms non localisé).

[1778]

218Castille (Gabriel-Joseph de Froment d’Argilliers, baron de, 1747-1826), officier aux gardes françaises à Paris, voyage en Italie juin 1778-février 1779 (ms).

219Chatelet (Claude-Louis, 1753-1795), peintre de paysage, participe à l’expédition du Voyage pittoresque de Saint-Non dans le sud de l’Italie printemps 1778-début 1779.

220Ducros (Abraham Louis Rodolphe, 1747-1810), peintre vaudois accompagnant quatre voyageurs hollandais en Italie, en Sicile et à Malte 1778.

221Richeprey, voyage en Italie 1778 « comme un connaisseur et surtout comme un politique » (signalé par Lalande et P. Guiton).

222Saint-Quentin (M. de), voyage en Italie 1778-1779 (ms).

223Séroux d’Agincourt (Jean-Baptiste, 1730-1814), ancien fermier général, ayant visité l’Angleterre, la Hollande et l’Allemagne avant de quitter à nouveau Paris le 24 octobre 1778 pour un voyage en Italie prévu de quelques mois ; après avoir visité le nord il se fixe en 1779 à Rome, qu’il ne quitte plus jusqu’à sa mort.

224Vichard de Saint-Réal (Jacques, 1746-1832), « physicien, géologue, hydrographe » et administrateur du royaume sarde, en particulier intendant de Maurienne, voyage en Piémont juin-juillet 1778 et au Mont-Cenis été 1787 et été 1788 (ms).

[1779]

225[Archenholz (Johann Wilhelm von, 1741-1812), officier de Frédéric II jusqu’en 1763 avant de devenir écrivain politique, voyage en Italie 1779-1780, publié en allemand en 1785 puis traduit en français en 1788].

226Cassas (Louis-François, 1756-1827), dessinateur, séjourne comme prix de Rome en Italie 1779-1783 (de Rome il se rend en Istrie et Dalmatie été 1782 puis en Sicile fin 1782-début 1783 pour participer à l’illustration du voyage pittoresque de Saint-Non) et, après un voyage en Orient à partir de 1784, effectue un second séjour à Rome 1787-1791 ; voyage en Istrie et Dalmatie publié par J. Lavallée en 1802.

227Dolomieu (Déodat de Gratet de, 1750-1801), géologue et minéralogiste, voyage à travers l’Italie entre 1779 et 1792 souvent depuis Malte où il est allé une première fois en 1768 via Gaète et reste officiellement basé jusqu’en 1791 ; voyage aux îles de Lipari 1781 (publié en 1783), passe ses hivers à Rome à partir de 1786, circule dans les Alpes tous les étés encore en 1793-1797 ; après un naufrage au large de Tarente il est emprisonné à Messine 1799-1801, puis regagne la France par les Alpes été 1801.

228Gonzague (Élisabeth Rangoni, princesse de, morte en 1832), voyage en Italie (puis France et Allemagne) mai 1779-juin 1780 et novembre 1780-décembre 1781, publié en 1797.

229Rohan-Chabot (Louis Antoine Auguste, duc de, 1733-1807), puissant protecteur de Cassas, voyage en Italie 1779 avec sa femme née Élisabeth Louise de La Rochefoucauld (1740-1786), duchesse de Rohan-Chabot (que P. Guiton signale en l’appelant Mme de Chabot) et leur fils le comte de Chabot (probablement Alexandre Louis Auguste, futur duc de Rohan-Chabot, 1761-1816) ; arrivée à Rome notifiée en date du 3 mars 1779 dans la « Gazette de France », départ pour Venise évoqué dans une nouvelle de la même « Gazette » datée du 2 juin 1779).

Années 1780

[1780]

230Beaumont (Jean-François Albanis, v. 1755-1812), antiquaire et agronome savoyard, voyage en Suisse, Italie, France et Angleterre avec le duc de Gloucester à partir de 1780 (dates incertaines : Beaumont est à Nice du 12 novembre 1783 au 24 mai 1784 et le duc en Italie janvier 1786-printemps 1787), voyage en Italie publié en 1800.

231Dauvet (Gabriel-Nicolas, marquis, né le 15 septembre 1757), capitaine de cavalerie de 1777 à 1785, voyage en Italie 1780-1781 (ms).

232Delannoy (François-Jacques, 1755-1835), architecte, voyage en Italie et séjourne à Rome et Naples comme pensionnaire de l’Académie de France mars 1780-décembre 1782 (ms).

233Émeric David (Toussaint-Bernard, 1755-1839), avocat et futur imprimeur, voyage en Italie septembre 1780-1781 (ms).

[1781]

234Dupont (Jacques-Joseph, en religion Frère Joseph de Montreuil, dit aussi Frère Joseph de Pernes, 1734-après 1791), frère quêteur capucin, voyage en Italie été 1781-juillet 1782 en compagnie du Père Charles de Bapaume pour prendre part au Chapitre général de son ordre à Rome ouvert le 17 mai 1782 (ms).

235Franquières (Laurent Aymon de, 1744-1790), conseiller au parlement de Grenoble, voyage en Italie 1781-1782 avec d’Herculais et Mme de Franquières (ms).

236Herculais (Charles-André d’, né le 19 nov. 1746), capitaine de dragons, voyage en Italie octobre 1781-août 1782 avec Franquières (ms).

237Lagrenée* (Louis-Jean-François, 1725-1805), peintre, après un séjour à Rome 1750-1754 y revient comme directeur de l’Académie de France 1781-1787.

[1782]

238Billerey, chargé des affaires de France à Florence, voyage en Italie octobre 1782-[janvier] 1783 avec le duc de Chartres futur Philippe-Égalité (ms).

239Chartres (Louis Philippe Joseph, duc de, futur duc d’Orléans dit Philippe-Égalité, 1747-1793), voyage en Italie octobre 1782-[janvier] 1783 avec Billerey.

240Dufourny (Léon, 1754-1818), architecte, voyage en Italie 1782, visite la Vénétie et l’Istrie puis séjourne à Rome, construit à Palerme à partir de 1789 les bâtiments du jardin zoologique et de l’observatoire, retourne en France 1794, est membre de l’Institut ; son voyage en Sicile a été partiellement publié en italien en 1991.

241[Meyer (Frédéric-Jean-Laurent, 1760-1844), littérateur allemand pouvant selon P. Guiton être considéré comme un jacobin français, voyage en Italie 1782, publié en 1792].

242Vernet (Antoine-Charles-Horace, dit Carle, 1758-1836), premier grand prix de l’Académie de France 1782, séjourne à Rome 1782-1783, plus tard voyage à Rome 1819-1820 avec son fils Horace, puis encore avec lui devenu directeur de la Villa Médicis effectue un nouveau séjour 1828-1835.

[1783]

243Anonyme, voyage en Italie 4 octobre 1783-3 juin 1784 (ms).

244Bonnaffé (Jean), négociant bordelais, tour d’Europe 1783-1785 avec son frère Étienne, retour sans doute en 1785 par Trieste, l’Italie et la Suisse (ms).

245Rondelet (Jean-Baptiste, 1743-1829), architecte, voyage en Italie (notamment du sud) 1783-1784 et peut-être au-delà.

[1784]

246Anonyme, voyage à Malte [et Naples et Livourne], novembre 1784-août 1785 (ms).

247Brak (M.), voyage en Italie 1784 avec M. de Miromenil (signalé par Lalande).

248Clouet (M.), voyage en Italie 1784 avec Senac (signalé par Lalande).

249David* (Jacques-Louis, 1748-1825), peintre, à Rome 1784-1785 après y avoir déjà séjourné octobre 1775-1780.

250Drouais (Jean-Germain, 1763-1788), peintre d’histoire, prix de Rome où il séjourne 1784-1788.

251Hennequin (Philippe-Auguste, 1762-1833), peintre lyonnais, grand prix de Rome, arrive en Italie automne 1783 par Lyon et le Mont-Cenis, Milan, Parme, Florence où il passe l’hiver, enfin Rome où il séjourne printemps 1784-printemps 1790 avant de s’embarquer à Civitavecchia pour Marseille, ms publié en 1933.

252Miromenil (M. de), voyage en Italie 1784 avec M. Brak et donne renseignements à Lalande (signalé par Lalande).

253Roux de Laric (Claude Marie de, dit « le chevalier », 1757-1837), capitaine dans le régiment provincial corse, frère cadet du voyageur homonyme parti à Rome en 1774 (le prénom est identique car tous deux ont des parrains et marraines appelés Claude et Marie, et celui-ci officiellement se fait appeler Ruffo, des comtes de Laric, en raison de la parenté reconnue par Louis XV en 1774 avec les Ruffo di Calabria), voyage deux fois en Italie entre 1784 (retour à Marseille en mars 1784, écrit de Rome en décembre 1784) et 1786 (à Naples en juillet-août 1786, retour à Marseille en septembre 1786), dont une fois avec son beau-frère Foncet de Montailleur, afin de renforcer les liens avec les Ruffo italiens (ms).

254Senac, voyage en Italie 1784 avec M. Clouet (signalé par Lalande).

[1785]

255Anonyme, voyage en Italie c’est-à-dire au moins à Naples 1785 (ms).

256Cacault* (François), diplomate et amateur d’art, déjà venu en Italie à partir de 1769, retourne comme diplomate à Naples 1785-1791, à Florence 1793-1797, à Rome 1801-1803.

257Desgenettes (René-Nicolas Dufriche, baron, 1762-1837), médecin militaire, voyage en Italie octobre 1785-avril 1789 dont plusieurs séjours à Rome, Sienne et Florence, puis est affecté comme médecin dans l’armée d’Italie à Antibes 1794-1795, souvenirs publiés en 1835-1836.

258Dupaty (Charles Mercier, 1746-1788), magistrat, avocat général au Parlement de Bordeaux puis en 1779 président à mortier après son exil, voyage en Italie 1785, publié en 1788.

259Duval (Charles-Alexandre-Amaury, 1760-1838), avocat, secrétaire d’ambassade en 1785 à Naples auprès du comte de Talleyrand-Périgord puis en 1789-1793 à Rome jusqu’à l’assassinat de Bassville.

260Gauffier (Louis, 1761-1801), peintre portraitiste et paysagiste, lauréat prix de Rome 1784, séjourne à Rome 1785-1789 puis s’installe à Florence à partir de 1790 avec son épouse, mourant au cours d’un voyage à Livourne.

261Hue (Jean-François, 1751-1823), peintre de paysage et de marines, logé à l’Académie de France à Rome 1785-1786.

262Wicar (Jean-Baptiste-Joseph, 1762-1834), peintre, graveur et dessinateur, accompagna David en 1785 en Italie et fut en 1796-1797 adjoint à la Commission des sciences et des arts, après quoi il retourna à Rome de 1800 jusqu’à sa mort.

[1786]

263Denis (Simon, 1755-1813), peintre paysagiste, voyage en Italie 1786 et reste jusqu’en 1801 à Rome où il se marie, puis s’installe à partir de 1803 à Naples où il prend le nom de chevalier Denys.

264Desorgues (Joseph-Théodore, 1763-1808), poète, fils d’un avocat, séjourne en Italie dans sa jeunesse, probablement v. 1786-1788 (Desgenettes le rencontre souvent lors de ses deux premiers séjours à Rome), poésies publiées en 1797 et 1800.

265Giroud (Alexandre, mort en l’an VII), imprimeur et minéralogiste dauphinois s’occupant d’industrie, ayant voyagé en Italie et notamment en Campanie en 1786.

266[Krüdener (Alexis, baron de, 1744-1802), diplomate russe originaire de Livonie, chargé d’affaires à Venise tout au long des années 1780, voyage en Italie, en Savoie, à Lyon et en Suisse 1786, publié en 1983].

267Letellier, ouvrier charpentier à Vitry-sur-Seine, voyage à Rome 1786 (ms)

268Levesque (Maurice, introuvable dans les biographies), séjourne à Rome pendant quatre ans au cours des années 1780, tableau politique, religieux et moral de Rome publié en 1791.

269[1787]

270Eyrard (monseigneur François, 1741-1802), supérieur de Maisons de la Mission à Agen et Toulouse, voyage en Italie 1787, publié en 1988.

271Fabre (François-Xavier, 1766-1837), peintre, séjourne à Rome comme grand prix 1787-1793, gagne alors Naples avec l’Académie de France puis rapidement Florence où il reste jusqu’en 1824.

272Jordan (Antoine-Henri, 1762-1835), jeune marchand de soie lyonnais, voyage en Italie août 1787-juillet 1788, ms (non localisé) en partie publié en 1888.

273Ménageot* (François-Guillaume, 1744-1816), peintre, après avoir séjourné à Rome 1769-1774 y revient comme directeur de l’Académie de France à Rome 1787-1793, séjourne ensuite pendant 8 ans à Vicence jusqu’en 1802.

274Pagès (François-Xavier, 1745-1802), compilateur et romancier, voyage en Italie et en Sicile 1787, publié en 1797 (signalé par P. Guiton à la suite de Boucher de la Richarderie qui le confond avec Pierre-Marie-François de Pagès, 1748-1793, et juge ce texte d’un « médiocre intérêt »).

275Pison du Galland (Alexis-François, 1747-1826), avocat au Parlement de Dauphiné, voyage au Mont-Cenis 1787 (ms qui est peut-être en fait de la main de son père François).

[1788]

276Bonnard (Jacques-Charles, 1765-1818), architecte, lauréat prix de Rome 1788, rentre en France dès 1790. Cambry (Jacques, 1749-1807), polygraphe et homme politique, futur préfet en 1800, voyage en Italie (après la Suisse) juillet-octobre 1788, publié en 1801.

277Denon* (Dominique Vivant, baron, 1747-1825), après le premier séjour en Italie 1777-1785, effectue un second voyage à Venise, Florence et Bologne juin 1788-octobre 1791 (ms en partie publié en 1998), suivi de deux autres en 1805 et 1811.

278Pison du Galland (François, 1719-1801), avocat, lieutenant de judicature, conseiller au Parlement Maupeou, voyage en Tarentaise, en Savoie, au Petit Saint-Bernard et dans une partie du Val d’Aoste 1788, publié en 1895.

279Romain (Félix, comte de, né en 1765), lieutenant d’artillerie, séjourne en Corse en 1787-1788 puis en Italie septembre 1788-avril 1789, ensuite rentre en Corse puis émigre en rejoignant Condé, souvenirs publiés en 1824.

[1789]

280Anonyme, voyage [en Italie] en 1789 (ms).

281Artois (Charles, comte d’, futur Charles X, 1757-1830), émigre 17 juillet 1789 et séjourne à Turin novembre 1789-juin 1791.

282Bombelles (Marc-Marie, marquis de, 1744-1822), ambassadeur à Venise octobre 1789-mars 1791, après avoir démissionné le 29 décembre 1790 devient émigré et quitte Venise mai 1791, correspondance publiée à partir de 1892, journal de la période 1789-1792 publié en 1993.

283Condé (Louis-Joseph, prince de, 1736-1818), émigre avec voyage et séjour en Italie septembre 1789-janvier 1791, ms publié en 1924.

284Enghien (Louis-Antoine-Henri de Bourbon-Condé, duc d’, 1772-1804), émigre avec voyage et séjour en Italie septembre 1789-janvier 1791, ms publié en 1841.

285Espinchal (Joseph-Thomas, comte d’, 1748-1823), ancien capitaine puis colonel aux Dauphin-Dragons qu’il a quittés vers 1786, émigre avec voyage et séjour en Italie septembre 1789-mars 1791, ms en partie publié en 1912.

286Lamothe-Langon* (Étienne-Léon, baron de, 1786-1864), descendant de conseillers au Parlement, polygraphe et fabricant de mémoires, auteur présumé du récit d’émigration d’un certain Henri, né en 1768, ayant séjourné à Turin et voyagé en Italie fin juillet 1789-printemps 1791, envoyé lui-même à Livourne en 1813, mémoires publiés en 1830.

287Loménie de Brienne (Étienne Charles de Loménie, comte de Brienne, 1727-1794), homme politique et prélat, voyage en Italie printemps 1789-printemps 1790 avec son bibliothécaire l’abbé François Xavier Laire (né 1738) pour acquérir des ouvrages anciens (séjourne en Toscane, va en Vénétie et à Mantoue mai-juin 1789, revient en France par l’Ombrie, Loreto, Bologne, Modène et Parme).

288Polastron (Marie-Louise-Françoise d’Esparbès de Lussan, mariée au vicomte puis comte Denis-Gabriel-Adhémar de Polastron, dite Mme de, 1764-1804), émigrée, amante du comte d’Artois, en route pour Rome en novembre 1789, s’arrête à Turin puis gagne Venise où elle reste jusqu’en 1791.

289Polignac (Diane, comtesse de, 1746-après 1818), émigre avec la famille Polignac et le comte d’Artois le 16 juillet 1789, à destination de la Suisse et de l’Italie, 7 lettres ms publiées à une date non précisée, sans doute en 1899.

290Vaudreuil (Joseph-Hyacinthe-François de Paule de Rigaud, comte de, 1740-1819 ?), émigre en Italie (Turin puis Rome et Venise) avec les Polignac septembre 1789-printemps 1791, correspondance avec le comte d’Artois publiée en 1889.

291Vigée-Lebrun (Élisabeth Vigée, Mme, 1755-1842), peintre, voyage en Italie octobre 1789-1792, souvenirs publiés en 1835-1837. Villette (M. de), avocat au Parlement, voyage en Italie janvier-juillet 1789 (ms).

Années 1790

[1790]

292Calonne (Charles Alexandre, comte de, 1734-1802), émigré, rejoint le comte d’Artois à Turin automne 1790 et reste influent jusqu’en 1792, parcourant l’Europe avant de s’installer en Angleterre.

293Gérard (François, 1770-1837), peintre né à Rome où il reste jusqu’en 1782, voyage à Rome avec sa mère début années 1790 mais rentre à Paris pour éviter d’être inscrit sur la liste des émigrés, correspondance publiée en 1867.

294Girodet (Anne-Louis Girodet de Roucy, dit Girodet-Trioson, 1767-1824), peintre, prix de Rome où il se rend par le Mont-Cenis en mai 1790, séjourne en Italie 1790-1795, correspondance (ms).

295La Coste (Pierre-François-Laurent de, 1743-1816), émigré, ancien président du parlement de Dauphiné, à Rome de 1790 ou du début de 1791 à février 1798, puis de là à Venise où il demeure jusqu’à sa mort.

296La Trémolile (Charles-Bretagne, duc de, 1764-1839), émigré, va à Turin et à Rome après la mort de sa mère à Nice à l’été 1790, quitte Rome mai 1791, est de nouveau en Italie début 1797.

297Maistre (Joseph, comte de, 1753-1821), homme politique, écrivain et philosophe, effectue des séjours en Piémont à partir de 1790, émigre de Chambéry à Lausanne en 1793, est à Turin et Venise 1797-1799, Florence 1799, Cagliari 1800-1803, Naples, Rome et sortie d’Italie par Klagenfurt 1803, carnets publiés en 1923.

298Salaberry (Charles-Marie d’Yrumberry, comte de, 1766-1847) [selon Barbier], homme politique, émigre en 1790, voyage en Allemagne, à Constantinople, en Italie du sud (Malte, Sicile, Naples) et aux îles de l’archipel octobre 1790-novembre 1791, publié en l’an VII.

[1791]

299Anot (Pierre-Nicolas, 1762-1823), chanoine à Reims, émigre de 1791 à 1802 et parcourt avec F. Malfillatre les Pays-Bas, l’Allemagne, la Pologne, l’Italie et Malte, publié en 1802.

300Boigne (Eléonore-Adéle d’Osmond, comtesse de, 1781-1866), émigre en Italie à Turin puis Naples février 1791-mars 1793, quitte alors l’Italie, mémoires publiés en 1921.

301Lullin de Châteauvieux* (Frédéric, 1772-1841), agronome et homme politique suisse, premier voyage en Italie 1791-1794 (peu documenté) avant ceux de 1812-1813.

302Malfillatre (F.), chevalier de l’ordre de St Jean de Jérusalem, a voyagé avec l’abbé Anot entre 1791 et 1802.

303Marcillac (Pierre-Louis-Auguste de Crusy, marquis de, 1769-1824), émigre par la Savoie mars 1791, souvenirs publiés en 1825.

304Marie-Adélaïde (1732-1800) et Victoire-Louise de France (1733-1799) (Mesdames, filles de Louis XV)*, émigrent en Italie à partir de février 1791, voyagent de Caserte à Trieste 23 décembre 1798-19 mai 1799, mémoires publiés par Montigny en 1802.

305Mazenod (Eugène de, 1782-1861), futur évêque de Marseille et fondateur des missionnaires oblats de Marie Immaculée, long séjour d’émigration en Italie 1791-1802, ms publié en 1866 puis 1995.

306Réattu (Jacques 1760-1833), peintre, premier prix de Rome en 1790, séjourne en Italie printemps 1791-automne 1793 (voyage de Paris à Rome avril-juin 1791, puis quitte Rome pour Naples en novembre 1792 ; retour par Florence pour Marseille en septembre-octobre 1793).

[1792]

307Anonyme, voyage en France, Savoie et Suisse 1792 (ms).

308Costa de Beauregard* (Henry-Joseph, marquis de, 1752-1824), après un voyage en Italie en 1770, émigre en Piémont en 1792 et combat au service du roi de Sardaigne jusqu’à l’armistice de Cherasco en 1796, lettres publiées en 1878.

309Desnoues (abbé), curé de Cravant, voyage en Savoie septembre 1792 (ms) Maury (Jean-Siffrein, abbé puis cardinal, 1746-1817), prélat, émigre en Italie 1792-1806 et fait un second séjour à Rome 1814-1817, correspondance et mémoires publiés en 1891.

310Taillefer (Henri-François-Athanase, comte Wlgrin de, 1761-1833), sous-lieutenant en 1777, capitaine de cavalerie au régiment Royal Cravates en 1781, émigre de 1791 à 1801, architecte utopiste et pionnier de l’archéologie périgourdine, voyage en Italie 1792 (ms).

311Tournefort (abbé Léonard-Melchior, 1735-1821), prêtre des environs de Carpentras, émigre à Rome 1792 (ms).

312Vieux (Antoine, 1752-1816), prêtre, chapelain à l’Hôtel-Dieu de Lyon, part pour l’Italie septembre 1792 et y reste jusque 1797, récit publié en 1991.

313Virieu (François-Henri, comte de, 1754-1793), émigré en 1791 à Coblence il accompagne après le 10 août 1792 sa tante Mme de Tourzel à Turin puis revient se fixer à Lyon.

[1793]

314Guilhermy (Jean-François-César, baron de, 1761-1829), émigre octobre 1791 et suit le futur Louis XVIII en Italie (Trente, Livourne, Pise, Vérone) décembre 1793-mai 1796, notes publiées en 1886.

315Cayla (Zoé Talon, comtesse du, 1784-1850), fille d’un messager secret du comte de Provence, émigre à Pise et séjourne en Toscane 1793-1800, mémoires fictifs publiés par Lamothe-Langon en 1829-1830.

[1794]

316Brooke (N.), commissaire du gouvernement (?), voyage à Naples et en Toscane avant et après l’invasion des Français, date à préciser #, publié en l’an VII.

317Gérando* (Joseph-Marie de, 1772-1842), philosophe et idéologue, émigre fin 1793, séjourne à Naples début 1794-automne 1796 chez un parent où il tient des livres de compte, accompagne Napoléon à Milan mai 1805.

318Mounier (Jean-Joseph, 1758-1806), émigre et voyage en Suisse 1794 (ms).

[1795]

319Brongniart (Alexandre, 1770-1847), naturaliste, voyage au Mont-Cenis (mais à celui en Bourgogne) 1791 puis dans les Alpes 6 avril-27 octobre 1795 (ms).

320La Vauguyon (Paul-François de Quélen de Stuer de Caussade, duc de, 1746-1828), diplomate, tente en vain d’émigrer vers l’Angleterre, est envoyé en Espagne puis y reste après son remplacement par Bourgoing et rejoint trois ans plus tard Louis XVIII à Vérone en décembre 1795 d’où il l’aide à s’enfuir.

321Miot de Mélito (André-François, comte, 1762-1841), diplomate et érudit, ministre plénipotentiaire en Toscane février 1795-1797, mission en Corse 1797, ministre plénipotentiaire en Piémont 1797-avril 1798, à nouveau en Corse pendant 18 mois 1801-1802, encore à Naples sous Joseph Bonaparte 1806-1808, mémoires publiés en 1858.

322Sismondi (Jean Charles Léonard Simonde de, 1773-1842), économiste suisse, séjourne à Pescia en Toscane 1795-1800, tableau de l’agriculture toscane publié en 1801.

[1796]

323Berthélemy* (Jean-Simon, 1743-1811), peintre d’histoire, a séjourné à Rome 1770-1774, membre de l’ancienne Académie (1781), parti en mission avec Monge en Italie 1796.

324Berthollet (Claude, 1749-1822), chimiste, membre de l’Institut, parti en mission avec Monge en Italie 1796.

325Bonaparte (Napoléon, 1769-1821), à l’armée d’Italie en 1794, campagnes d’Italie en 1796-1797 et 1800, voyage en Italie printemps 1805 et automne 1807.

326Carrier (Jean-Claude), campagne d’Italie 1796-1797 puis reste en Italie jusqu’en 1800, mémoires publiés en 1930.

327Desvernois (général baron Nicolas-Philibert, 1771-1859), campagne d’Italie 1796-1797 et 1805-1813, mémoires publiés en 1898.

328Dommartin (Elzéar-Auguste Cousin de, 1768-1798), général d’artillerie, à l’armée d’Italie 1795 (sert à la bataille de Loano), campagne d’Italie 1796-1797, lettres publiées en 1876.

329Duviquet (Maurice, 1775-1849), divers emplois dans l’administration à Clamecy, sans doute en Italie 1796-1799 (employé dans le service des transports militaires), souvenirs publiés en 1905.

330Marmont (Auguste-Frédéric-Louis Viesse de, futur duc de Raguse, 1774-1852), campagne d’Italie 1796-1797, gouverneur de la Dalmatie en 1806, mémoires publiés en 1857.

331Moitte* (Jean-Guillaume, 1746-1810), sculpteur, a séjourné à Rome 1771-1775, membre de l’ancienne Académie (1783), futur membre de l’Institut, parti en mission avec Monge en Italie 1796.

332Monge (Gaspard, 1746-1818), mathématicien, mission en Italie 20 mai 1796-4 février 1798 (ms Paris Bib. de l’Institut), certaines lettres d’Italie publiées en 1993.

333Montgaillard (Jean Gabriel Maurice Rocques de, 1761-1841), émigré, à Vérone et Venise en 1796, mémoires publiés en 1804.

334Thiébault (général baron Paul, 1769-1846), campagne d’Italie 1796-1800, mémoires publiés en 1893.

335Thouin (André, 1747-1824), naturaliste, parti en mission en Italie avec 5 autres commissaires (le sculpteur Moitte, le peintre Barthélemy, les savants Berthollet, Monge et La Biliardière) 21 mai 1796-13 avril 1798, journal de voyage partiellement publié en 1841.

[1797]

336Arnault (Antoine-Vincent, 1766-1834), voyage en Italie avril-octobre 1797 entrecoupé par une expédition à Corfou, souvenirs publiés en 1833.

337Bourrienne (Louis-Antoine Fauvelet de, 1769-1834), diplomate, secrétaire intime de Bonaparte, ministre d’État en Italie avril-novembre 1797 puis lors de la campagne de 1800, mémoires publiés en 1830.

338Castellan (Antoine-Laurent, 1772-1838), peintre, voyage dans les Pouilles, à Naples et en Toscane (au retour de la Grèce et de Constantinople) 1797-1798, lettres publiées en 1819.

339Cordier* (Pierre-Louis-Antoine, 1777-1861), ingénieur et homme politique, membre de l’Institut, voyage dans les Alpes avec Dolomieu 1797 (ms), ira en mission en Italie 1809-1810.

340Desaix (général Louis Charles Antoine des Aix, dit, 1768-1800), voyage en Italie août-septembre 1797 avant d’y retourner plusieurs fois dans les mois et années suivants, journal de voyage publié en 1907.

341Garat (Dominique Joseph, comte, 1749-1833), avocat, homme politique, nommé ambassadeur à Naples fin 1797, est à Turin mars 1798, à Rome avril 1798, à Naples mai-août 1798 (quatre lettres de Garat à Talleyrand ont été étudiées par M. Mauviel).

342Morand (général Charles-Antoine, comte, 1771-1835), chef de brigade, participe à la campagne d’Italie octobre 1797-mai 1798 (ms).

[1798]

343Boulart (général baron Jean-François, 1776-1842), fait en tant que capitaine la campagne de Naples puis d’Italie 1798-1800, mémoires publiés en 1892.

344[Bourgoing (baron Jean-François de, 1748-1811), militaire et diplomate, date de séjour non précisée # (peut-être n’est-il pas allé en Italie), mémoires sur Pie VI jusqu’à sa retraite en Toscane publiés en l’an VII-1798].

345Championnet (général Jean-Étienne, 1762-1800), campagne à l’armée d’Italie 1798-1799 (ms).

346Chastellux (Henri-Georges-César, comte de, 1746-1814), colonel de cavalerie, émigre en 1790, accompagne les tantes de Louis XVI Marie-Adélaïde et Victoire-Louise de Caserte à Trieste 23 décembre 1798-19 mai 1799, relation publiée en 1816.

347Chastellux (César-Laurent, comte de, 1780-1854), garde royal, fils du précédent, émigre à la Révolution, accompagne lui aussi les tantes de Louis XVI à Trieste et publie la relation citée supra écrite par son père.

348Courier (Paul-Louis, 1772-1825), officier, pamphlétaire et épistolier, séjours en Italie décembre 1798-octobre 1799, février 1804-mars 1809, novembre 1809-juin 1812, lettres écrites de France et d’Italie publiées en 1828.

349Damas (Joseph-Élisabeth-Roger, comte de, 1765-1823), après avoir émigré en mai 1790, rendu visite au comte de Provence à Vérone et servi dans l’armée de Condé, voyage en Italie, arrive à Naples en février 1798 et y prend du service dans l’armée napolitaine jusqu’en juin 1801, puis à nouveau janvier 1804-6 septembre 1806, mémoires publiés en 1912-1914.

350Fricasse (sergent, né en 1773), fils d’un jardinier de la Haute-Marne, campagne d’Italie 1798-1799 (ms), journal de marche publié en 1882.

351Ginguené (Pierre-Louis, 1748-1816), ministre plénipotentiaire à Turin nommé fin 1797, y arrive mars 1798, ne retournera plus en Italie (correspondance avec Alfieri étudiée par M. Mauviel).

352Marie-Adélaïde (1732-1800) et Victoire-Louise de France (1733-1799) (Mesdames, filles de Louis XV)*, en Italie depuis 1791, fuient de Caserte à Trieste 23 décembre 1798-19 mai 1799, mémoires publiés par Montigny 1802 et relation publiée par Chastellux en 1816.

353Méchin (Alexandre-Edme, baron, 1762-1849), mission en Italie (dont épisode de Viterbe) 1798-1799, précis sur ce voyage publié en 1808.

354Années 1790 ou début années 1800

355Baltard (Louis-Pierre, 1765-1846), architecte et graveur, voyage en Italie des Alpes à Rome date non précisée #, lettres et vues publiées en 1806.

356Cognet (abbé), date de séjour en Italie non précisée (entre 1793 et 1801 ?) #, souvenirs publiés en 1881.

357Damin (Louis, 1769-après 1820), homme de lettres, voyage vers 1797-1798 aux îles Borromées, publié en 1800.

358Hauterive (Albert-Maurice Blanc de La Nautte d’), chef de brigade, date de séjour non précisée (entre 1793 et 1805 ?) #, lettres publiées en 1891.

359Labbey de Billy (abbé Nicolas-Antoine, 1753-1825), émigre en 1791 en Allemagne puis Italie, séjourne à Florence fin xviiie -début xixe siècle et y reste jusque sous l’Empire semble-t-il#, obtenant notamment un passeport (mentionné dans Arch. St. Firenze, Segreteria e Ministero degli Esteri n° 2742) pour aller à Paris le 8 avril 1808 (ms).

Années 1800

[1800]

360Arbaud Jouques (Bache Philippe Augustin d’, 1770-1831), après avoir émigré à Malte en mars 1791 puis à Coblence fin 1791 séjourne plusieurs fois en Vénétie été 1800, été 1801-mars 1802, mai et juillet 1802, printemps 1804, extraits de lettres à Isabella Teotochi Albrizzi publiés dans un article de M. Dal Corso en 1998.

361Beyle (Henri, dit Stendhal, 1783-1842), engagé dans l’armée de Bonaparte, participe à la campagne d’Italie 1800-1801, séjours en Italie 1811, 1813, 1814-1821, 1827-1828, 1830-1841, nombreux écrits dont Rome, Naples et Florence publié en 1817 puis 1826.

362Coignet (capitaine Jean-Roch, 1776-1865), grenadier lors de la campagne d’Italie de 1800, souvenirs publiés en 1851 puis en 1883.

363Dupin (Maurice, 1778-1808), père de George Sand, engagé volontaire en 1798, séjourne en Italie mai 1800-avril 1801, lettres publiées par sa fille en 1854-1855.

364Foudras (Alexandre [peut n’être qu’un homonyme du comte Alexandre de Foudras, 1752-après 1816, qui émigra en 1791, rejoignit l’armée des princes et se retira en Silésie avant de rentrer en France sous Louis XVIII]), officier de l’état-major de l’armée de réserve, sans doute en Italie 1800, mémoires publiés en l’an VIII.

365Griois (général Charles-Pierre-Lubin, 1772-1839), en Italie 1800-1801 et 1803-1812, mémoires publiés en 1909.

366Laclos (Pierre-Ambroise-François Choderlos de, 1741-1803), artilleur et écrivain, commandant à l’armée d’Italie il franchit les Alpes en août 1800, regagne Paris en 1801 et meurt de dysenterie à Tarente lors d’une mission dans le royaume de Naples mai-septembre 1803, lettres de l’armée d’Italie publiées en 1904 puis en 1979.

367Musset-Pathay (Victor-Donatien de, 1768-1832), militaire puis administrateur et littérateur, voyage en Suisse et en Italie 1800, publié en l’an IX (septembre 1800).

368Villars* (Dominique, 1745-1814), médecin botaniste, voyage à Turin et au Petit Saint-Bernard 1800 (ms) ; il effectue un autre voyage en Italie du Nord 1811.

[1801]

369Creuzé de Lesser (Augustin, baron, 1771-1839), payeur des rentes de l’Hôtel de ville avant la Révolution, ensuite haut-fonctionnaire et homme politique, secrétaire de légation à Parme puis secrétaire du consul Lebrun à Palerme, voyage en Italie et en Sicile 1801-1802, publié en 1806.

370Dumas (Mathieu, comte, 1753-1837), lieutenant général des armées du roi, ambassadeur à Naples avril-juin 1801, ministre de la guerre à Naples mars 1806-juillet 1808, essai sur les campagnes militaires de Napoléon publié en 1817-1826.

371Laboulinière (Pierre-Toussaint de, v. 1780-1827), économiste et écrivain politique, séjour à Turin à la suite du général Jourdan v. 1801#, plan d’une statistique pour l’ex-Piémont publié en l’an XI (1802).

372Moreau de Saint-Méry (Médéric-Louis-Élie, 1750-1819), conseiller d’État, chargé de mission diplomatique auprès de l’infant duc de Parme 1800-1801, puis administrateur général des États de Parme 1802-1805.

373Suvée* (Joseph-Benoît, 1743-1807), peintre brugeois, après son séjour à Rome 1772-1778 est nommé directeur de l’Académie de France en 1792 mais n’occupe ses fonctions qu’en 1801-1807, avec en 1803 le transfert de l’Académie à la Villa Médicis.

374Thiébaut de Berneaud (Arsenne, 1777-1850), capitaine, puis philosophe, homme de lettres et enfin conservateur à la Mazarine, séjourne en Italie 1801-1804 et effectue trois voyages dans l’île d’Elbe entre 1800 et 1807 sous les auspices du ministère de l’Intérieur de Paris, de là dans les îles voisines et en Grèce jusqu’en 1808, récit à l’île d’Elbe publié en 1808 (ms).

375[Van Dedem van de Gelder (général baron Antoine-Baudouin-Gisbert, 1774-1825), Hollandais naturalisé français en 1815, séjourne comme ministre plénipotentiaire de Hollande à Florence 1801 et Naples 1808-1810, en service à l’armée de réserve d’Italie janvier 1814, mémoires publiés en 1900].

[1802]

376Bayard de la Vingtrie (Ferdinand-Marie, 1763-1855), militaire puis écrivain, en Italie sous le Consulat puis chargé par Joseph roi de Naples d’administrer plusieurs domaines en Italie, d’où rentre en France en 1814, voyage de Terracina à Naples publié en 1802.

377Bonstetten* (Charles Victor de, 1745-1832), écrivain suisse, après un premier voyage en Italie en 1773-1774, en effectue un second en 1802-1803 avec Friederike Brun, notamment dans le Latium 1803, publié en l’an XIII (1805) ; un troisième voyage en Italie aura lieu en 1805-1808 avec Friederike Brun (notes et lettres ms).

378Duvau (Auguste, 1771-1831), professeur, traducteur, critique, biographe, naturaliste, voyage en Italie en compagnie d’un jeune Irlandais, Cléments, mars-juillet 1802.

379Forbin (Louis-Nicolas-Philippe-Auguste, comte de, 1777-1841), peintre et archéologue, futur directeur des musées royaux à Paris en 1816, voyage en Italie et séjourne à Rome 1802-1804, puis à nouveau 1810-1815, souvenirs et recueil de vues publiés en 1823 et 1825.

380Granet (François-Marius, 1775-1849), peintre, part pour Rome en 1802 avec son ami Auguste de Forbin et y reste jusqu’en 1824, avant un nouveau bref séjour en 1830.

381La Maisonfort (Antoine-François-Philippe Du Bois Des Cours, marquis de, 1763-1827), parti au printemps 1791 pour l’Italie mais à Genève décide de rejoindre les émigrés à Coblence ; confiné à l’île d’Elbe d’août 1802 à février 1803, s’évade alors et erre à travers l’Italie comme proscrit, séjourne à Venise décembre 1803-mai 1804 avant de gagner Saint-Petersbourg, plus tard ambassadeur de France à Florence février 1820-octobre 1823, mémoires publiés en 1998.

[1803]

382Breton (Jean-Baptiste-Joseph, dit Breton de La Martinière, 1777-1852), sténographe parlementaire et littérateur, voyage en Piémont à une date non précisée et peut-être non effectué #, publié en l’an XI (1803).

383Chateaubriand (François-René, vicomte de, 1768-1848), séjour en Italie 1803-1804, 1806, 1822 (Vérone), 1828-1829, 1833 et 1845, premiers écrits parus en 1804 -1806 et 1811, mémoires publiés en 1848.

384Théas (Jean-Baptiste de, 1784-1823), militaire, fils de François de Théas, comte de Thorenc, voyage en Italie 1803 et 1808 (ms).

[1804]

385Anonyme (jeune homme alors de 19 ans), compagnon d’exil de Lucien Bonaparte, voyage en Italie 1804, journal publié en 1986.

386Châtillon (Godet, comte de), sous lieutenant au régiment de Chartres dragons, émigre en 1790, chef vendéen jusqu’en 1799, repasse en Angleterre puis se lie avec Lucien Bonaparte d’où son possible séjour en Italie 1804-1815, pseudo-récit en 1842.

387Pouget (général baron François-René Cailloux, dit, 1767-1851), major puis colonel, séjourne en Italie début 1804-printemps 1805, passant par le pont de Lodi au retour de Livourne vers Turin, souvenirs publiés en 1895.

388Staël (Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein, dite Mme de, 1766-1817), premier voyage en Italie décembre 1804-juin 1805, Corinne publiée en 1807 ; elle effectue un second voyage en Italie septembre 1815-juin 1816.

[1805]

389Denon* (Dominique Vivant, baron, 1747-1825), troisième voyage en mai-août 1805 après les séjours en Italie de 1777-1785 et 1788-1791, suivi d’un quatrième voyage 1811.

390Faujas de Saint-Fond (Barthélemy, 1741-1819), naturaliste, voyage en Italie du Nord octobre-novembre 1805 (ms).

391Foresta (Marie-Joseph, marquis de, 1783-1858), chevalier de l’ordre de Malte, a d’abord été émigré puis voyage en Sicile été 1805, lettres publiées en 1821.

392Gay-Lussac (Joseph-Louis, 1778-1850), chimiste, voyage scientifique en Italie (dont Rome et Naples) avec Alexandre de Humboldt mars-octobre 1805, suivi d’un voyage en Allemagne novembre 1805-printemps 1806 (ms de Humboldt à Berlin).

393Gérando* (Joseph-Marie de, 1772-1842), a séjourné à Naples début 1794-au-tomne 1796 puis accompagne Napoléon à Milan mai 1805.

394Rémusat (Auguste-Laurent, comte de, 1762-1823), avocat général à la cour des comptes du Parlement d’Aix avant la Révolution, préfet du palais en 1802 puis premier chambellan de Napoléon 1804-1807, avec lequel il voyage en Italie du Nord printemps 1805, mémoires de Mme de Rémusat publiés en 1880.

395Sergent-Marceau (Antoine-François, 1751-1847), peintre-graveur, homme de lettres et publiciste, séjourne à Venise 1805, ms publié en 1981.

[1806]

396Boussard d’Hauteroche (Antoine-Étienne-Remi), sous-lieutenant, campagne des Calabres 1806-1809, souvenirs publiés en 1894.

397Chabrol de Volvic (Gilbert-Joseph-Gaspard de Chabrol, dit, 1773-1843), préfet du département de Montenotte 1806-1810 puis commissaire impérial auprès du pape à Rome 1810-1811, statistique des provinces de Savone et voisines publiée en 1824.

398Duret de Tavel (sans doute), officier, séjourne en Calabre #, lettres publiées en 1820.

[1807]

399Orléans (Louis-Philippe d’, futur roi des Français, 1773-1850), prince du sang émigré en avril 1792, voyage à travers l’Europe et en Amérique puis se rend à Malte en 1807 et séjourne de façon presque continue à Palerme de juin 1808 à mai 1814 (il y a épousé en 1809 Amélie, fille du roi de Naples) (ms).

400Panet-Trémolière (pseud. Henri de Clairfontaine), voyage à Naples 1807 (ms).

401Passerat de la Chapelle (Honoré-Anthelme, baron, 1779-1865), propriétaire et homme politique du Bugey, lettres de son voyage en Italie 1807-1808 (ms).

[1808]

402Constantin (Auguste, 1790-1842), architecte, voyage en Italie 1808. [1809]

403Blondeau (Auguste-Louis, 1786-1863), violoniste et compositeur né à Paris, grand prix de Rome où il séjourne novembre 1809-avril 1812 en visitant toute l’Italie, souvenirs publiés en 1993.

404Cordier* (Pierre-Louis-Antoine, 1777-1861), ingénieur et homme politique, membre de l’Institut, a voyagé dans les Alpes en 1797 avant d’effectuer des missions dans les départements de Gênes et des Apennins 1809-1810 (ms).

405Cuvier (Georges, 1769-1832), zoologiste et paléontologue, mission en Italie en tant qu’inspecteur général des études pour y réorganiser l’enseignement supérieur 1809-1810 (il a aussi voyagé dans les Alpes en 1788).

Années 1810

[1810]

406Tournon (Philippe-Camille-Casimir-Marcellin, dit Camille, comte de, 1778-1833), préfet de Rome 1810-1814, études statistiques sur Rome et les États romains publiées en 1831.

[1811]

407Custine (marquis Astolphe de, 1790-1857), écrivain dandy, voyage en Italie dont la Calabre en 1811 (tantôt avec sa mère tantôt avec Millin), lettres publiées en 1830.

408Denon* (Dominique Vivant, baron, 1747-1825), quatrième voyage en 1811, après les séjours et voyages de 1777-1785, 1788-1791 et 1805.

409Lamartine (Alphonse de, 1790-1869), écrivain et homme politique, voyage en Italie en juillet 1811-avril 1812, en 1820-1821, en 1825-1828 comme secrétaire d’ambassade en Toscane, en 1832, en 1844, en 1852 et en 1869, correspondance publiée en 1881.

410Millin (Aubin-Louis, 1759-1818), archéologue, séjour en Italie septembre 1811-août 1813 (ms), voyage en Savoie, Piémont, Nice et Gênes publié en 1816, voyage en Lombardie publié en 1817 (outre plusieurs publications sur Rome).

411Odier (Amélie, 1786-1840), Suisse de Genève, fille du médecin Louis Odier, voyage en Italie novembre 1811-mai 1812 avec son frère Jacques qui exploite une plantation de coton près de Naples, ville où elle séjourne pendant cinq mois, ms publié en 1993.

412Ostervald (Jean-Frédéric d’, 1773-1850), cartographe et éditeur neuchâtelois à ne pas confondre avec son quasi homonyme le pasteur Jean-Frédéric Ostervald (1663-1747), voyage pittoresque de Genève à Milan par le Simplon date non précisée, publié en 1811.

413Petit-Radel (Philippe, 1749-1815), chirurgien, voyage en Italie 1811 et 1812, publié en 1815.

414Villars* (Dominique, 1745-1814), médecin botaniste, après un premier voyage à Turin en 1800 effectue un voyage botanique en Suisse, Tessin, Milanais et Piémont juillet-septembre 1811, publié en 1812.

[1812]

415Lullin de Châteauvieux* (Frédéric, 1772-1841), agronome et homme politique suisse, premier voyage en Italie 1791-1794 (peu documenté) puis voyages rapprochés en Italie juillet-décembre 1812 (5 mois) et mai-septembre 1813 (4 mois), enfin voyage à Florence 1816, publié en 1816.

[1813]

416Agoult (peut-être le fils de Jean-Antoine, comte d’, 1753-1826), auteur non identifié, sans doute de la génération postérieure aux frères d’Agoult qui émigrent en 1791, voyage en Italie printemps-été 1813, publié en 1828.

417Lamothe-Langon* (Étienne-Leon, baron de, 1786-1864), descendant de conseillers au Parlement de Toulouse, polygraphe et fabricant de mémoires dont l’un renvoie au voyage présumé d’un certain Henri en Italie 1789-1791, sous-préfet à Livourne 1813, mémoires publiés en 1830.

418Montlosier (François-Dominique de Reynaud, comte de, 1755-1838), émigré octobre 1791, mais ne se rend en Italie que de mai à novembre 1813 pour une mission d’observation au service du ministère des relations extérieures de Napoléon.

419Pâris (colonel, neveu de l’architecte), campagne en Italie 1813 (ms).

Notes

1 Il nous est apparu indispensable de noter les noms de quelques voyageurs ayant visité l’Italie peu avant la période que nous considérons en raison de la prolongation de leur séjour au-delà de 1750, des comparaisons que permet la prise en compte de leur expérience ou de l’impact de leurs écrits dans la seconde moitié du xviiie siècle. Ces voyageurs, toutefois, n’ont pas été pris en compte dans notre repérage statistique.

© Publications de l’École française de Rome, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540