Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Critique d’art au Mercure de France (1890-1914)

Seconde partie. « La lutte pour les peintres » ?

Fauves, cubistes et futuristes

Charles Morice et Gustave Kahn

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pablo Picasso fit plusieurs voyages à Paris avant de s’y installer définitivement en avril 1904. En 1901 il expose chez Vollard, puis chez Berthe Weill à plusieurs reprises en 1902. Les deux articles de Charles Morice sont donc parmi les premiers rédigés sur le peintre catalan, l’exposition à la galerie Serrurier de 1905 devant même être organisée grâce à lui. Mais s’il sait très tôt découvrir la beauté des périodes bleue et rose, il ignorera les évolutions cubistes postérieures de Picasso.

Exposition de MM. Picasso, Launay, Pichot et Girieud. – Rue Victor-Massé, chez Mlle Weill, au rez-de-chaussée d’un étroit magasin, ces quatre artistes – deux Français, deux Espagnols – ont réuni leurs plus récentes œuvres. – Français ? Espagnols ? Dis-je bien vrai ? Non. Tous quatre, citoyens de Montmartre ! Patrie de leur désir, atmosphère de leurs travaux et de leurs ambitions, de leur art.

Art jeune (je ne dis pas « l’art nouveau ») avec ses audaces et ses bonheurs, ses faiblesses, ses dangers :...

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540