Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Art et la tragédie du Beau

 | 
Karl W. F. Solger

Deuxième partie. Le choix du dialogue

La mise en scène dans le dialogue philosophique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le premier entretien d’Erwin s’ouvre sur un bref récit, qui met d’emblée en évidence le rôle prépondérant joué par Adelbert. Le personnage principal présente ensuite ses interlocuteurs Anselme, Bernard et Erwin, à la fois en fonction de leur caractère (du point de vue dramatique) et de leurs idées philosophiques. La question dont les quatre personnages vont débattre est ainsi introduite sous la forme d’une querelle entre le fichtéen Bernard et le sensualiste Erwin1. Adelbert parle à la première personne et raconte sa rencontre avec Anselme, Bernard et Erwin en rapportant littéralement leur conversation.

Il y a quelques jours, je venais de quitter la ville vers le soir, pour profiter de l’air frais après la chaleur d’un jour d’été, et je me dirigeais vers ma colline préférée, celle où je me promène si volontiers seul, perdu dans mes pensées. J’entendis alors quelqu’un derrière moi élever la voix pour m’appeler depuis l’une des montagnes toutes proches voilées par des arbres en fleurs....

© Éditions Rue d’Ulm, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540