Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Art et la tragédie du Beau

 | 
Karl W. F. Solger

Deuxième partie. Le choix du dialogue

Le prologue d’Erwin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le prologue d’Erwin se distingue des quatre entretiens qui composent le texte par sa relative brièveté (quelques pages seulement), sa présentation (mention systématique des noms des interlocuteurs), ses personnages (Adelbert comme personnage « réel », et « l’ami » qui n’apparaît plus ensuite) et son cadre spatio-temporel et narratif (mise en scène d’une fiction dans laquelle s’inscrit la lecture à haute voix par Adelbert des quatre entretiens).Au-delà des allusions à son amitié avec Ludwig Tieck par le recours à un artifice littéraire, Solger met à profit la singularité de ces quelques pages pour présenter son porte-parole (Adelbert), évoquer un certain nombre de questions théoriques liées à l’usage du dialogue, et familiariser le lecteur avec son écriture.

Adelbert : Nous voilà enfin arrivés à l’emplacement que je voulais te montrer depuis longtemps déjà. Tu vois, c’est un endroit parfait pour nous confier l’un à l’autre des secrets précieux. Mais je ne vais pas faire l’erreur de t’...

© Éditions Rue d’Ulm, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540