Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Art et la tragédie du Beau

 | 
Karl W. F. Solger

Première partie. Les racines de la philosophie solgérienne du Beau et de l'art

Construction spéculative de l’idée du beau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après l’introduction historique, dans laquelle Solger retrace les grandes lignes de la philosophie de l’art depuis Platon jusqu’à Jean Paul et Sulzer, les Cours d’esthétique abordent le sujet dans une perspective spéculative. Solger commence par présenter les quatre Idées de la vérité, de la béatitude, du Bien et du Beau, et les types de connaissance auxquelles elles donnent accès. L’extrait présenté ici porte sur l’Idée du Beau, que Solger construit de manière spéculative et positive. Dans la deuxième section, il en montrera la dimension aporétique.

PREMIÈRE SECTION. DÉDUCTION DE L’IDÉE DU BEAU

Notre présentation ne devra pas se départir de la rigueur de la vérité ; rien ne nous autorise à nous limiter au domaine de l’empirique : au contraire, il nous faut nous plonger dans l’étude de l’essence intérieure plutôt que de la présupposer tacitement. L’Idée elle-même doit être exprimée de manière claire et précise, il faut fournir la conscience et le discernement des principes les plus in...

© Éditions Rue d’Ulm, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540