Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 1

Deuxième partie. L’élaboration en système de la notion d’expression

L’élaboration philosophique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ARTHUR SCHOPENHAUER (1788-1860)

L’influence des deux volumes du Monde comme volonté et comme représentation (le premier publié en 1818 et le second en 1844) fut décisive, en particulier sur Wagner et sur Nietzsche. L’évolution stylistique de la musique, précisément en Allemagne, fera des écrits de Schopenhauer une référence indispensable.

Ils permettent de justifier la musique instrumentale avec une grande pertinence, en même temps qu’ils donnent leur assise à une réflexion sur la nature du chant, de la pantomime et de l’opéra. La musique ne pourrait être imitative, car elle se contenterait alors d’exprimer le phénomène de façon inadéquate. Il lui faut provenir de la connaissance immédiate de la nature profonde du monde et du vouloir. Située au-delà des concepts, elle constitue le monde des sentiments, de la vie la plus intime, que la raison ne saurait saisir. Elle est donc première par rapport à la parole, qui est dans l’impossibilité de donner accès à l’universalité de la forme pure...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540