Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 1

Première partie. La remise en cause du modèle de l’imitation

Domaine allemand. La pratique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Johann Joachim Quantz (1697-1773)

Compositeur et flûtiste à la cour de Frédéric II de Prusse, Johann Joachim Quantz bénéficie d’une renommée considérable. Son traité sur la flûte traversière est extrêmement complet, abordant aussi bien le travail individuel de l’instrumentiste que l’art du jeu à plusieurs et les styles des différentes musiques. Sa manière très détaillée et systématique d’aborder les problèmes servira de modèle à la rédaction de traités ultérieurs concernant d’autres instruments.

L’exigence d’« expressivité » de l’interprète est clairement définie autour des notions de naturel, de différence entre l’écrit et le joué et de parallèle avec l’orateur, autour d’un sens à dégager, par les coups de langue ou d’archet articulant les liaisons du discours musical ; il existe également une expression « fausse » dont il convient de se garder. La musique est vue comme un langage artificiel, ce que renforce la présence d’agréments ajoutés au texte du compositeur.

Essai d’une méthode ...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540