Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 1

Première partie. La remise en cause du modèle de l’imitation

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ENJEUX

Dans les années 1740-1750, le cadre théorique que donnait l’imitation, reprise de la poétique d’Aristote, au système des beaux-arts, perd de son efficacité dans tous les arts, en particulier dans la musique : ses capacités représentatives limitées font qu’il est le premier art à être mis en cause lorsque la nature de la représentation artistique est interrogée de façon radicale. C’est dans ce contexte que la notion d’expression prend son essor, alors que les mentalités changent et qu’une nouvelle sensibilité se fait jour. L’une des missions de la musique, depuis au moins deux siècles, est d’exprimer des émotions humaines. Mais le terme prend ici une nouvelle acception, plus polémique, et l’on éprouve le besoin de le redéfinir face à celui d’imitation musicale, que ce soit en Angleterre, en Allemagne ou en France.

Au fur et à mesure que le paradigme de l’imitation est abandonné, que la capacité descriptive de la musique est mise en cause, la question du sens de la musique est re...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540