Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Théorie de la figure humaine

 | 
Pierre Paul Rubens

Théorie de la figure humaine

Chapitre I. Des éléments de la figure humaine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On peut réduire les éléments ou principes de la figure humaine au cube, au cercle et au triangle.

Pour former un cube, il faut commencer par décrire un carré, lequel étant lui-même composé de quatre parties est nécessairement engendré d’un nombre ; car un est un et demeure toujours un tant qu’il est seul : il peut alors être considéré comme un point. Deux, ou le nombre binaire, le plus petit des nombres qui expriment plusieurs unités, est l’élément de la ligne. La ligne multipliée produit une superficie : la plus simple de ces figures est le triangle, procédant du nombre ternaire. Il est composé de trois lignes droites, qui se joignent par leurs extrémités. Le carré vient ensuite : il a pour éléments quatre lignes droites également éloignées l’une de l’autre dans tous leurs points et qui se touchent par les extrémités. De cet assemblage naît le rectangle solide, appelé substance ou matière. Car ayant posé quatre points également distants l’un de l’autre, si on les joint l’un à l’autr...

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540