Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Y voir mieux, y regarder de plus près

 | 
Danièle Cohn

La mise du sujet

Hubert Damisch

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En clôture du colloque, Hubert Damisch a donné lecture, dans sa forme présente, du premier chapitre d’un livre auquel il travaille depuis plusieurs années sur les fresques de Signorelli à Orvieto, et qui devrait avoir pour titre La Machine d’Orvieto. Il s’agit là des pages d’un journal de travail tenu à l’automne 1998 à la villa I Tatti, à Florence, où il était l’invité du Center for Renaissance Studies de l’université Harvard.

Villa Papiniana, Settignano, 1er octobre 1998

Sitôt installé dans cette vaste maison emplie de livres, je reprends de vieilles notes et le début d’un manuscrit depuis longtemps renfermé dans un dossier de toile verte, sous cette étiquette : « La Machine d’Orvieto ». Je me l’étais promis au départ de Paris, décidé à tirer parti de ce séjour prolongé en Italie pour tenter d’y voir un peu plus clair dans les raisons, autres que de simple paresse, qui m’auront détourné pendant tant d’années d’un projet que j’ai cependant gardé toujours présent à l’esprit et dont l’...

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540