Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Y voir mieux, y regarder de plus près

 | 
Danièle Cohn

Première partie. La peinture à l’épreuve de l’histoire

Document et contexte. L’historien à pied d’œuvre

Christiane Klapisch-Zuber

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’historien qui affronte l’œuvre d’art est dans une situation difficile. À pied d’œuvre – au pied de l’œuvre –, il ne peut manquer de se poser la question de savoir si son métier d’historien lui est désormais inutile. Ses savoir-faire l’ont-ils préparé à résoudre ce qui n’est peut-être qu’un faux dilemme : regarder l’œuvre d’art pour elle-même et renoncer ipso facto à ses outils ordinaires d’analyse ? ou l’incorporer dans ce qu’il désigne comme matériau historique, mais perdre alors ce qu’elle recèle de valeurs spécifiques, formelles, esthétiques, émotionnelles ?

Dès lors qu’il pénètre dans les terres de l’histoire de l’art, l’historien risque d’être taxé de bien des péchés : déterminisme, fonctionnalisme, historicisme… – telles sont quelques-unes des étiquettes qui lui seront volontiers apposées. Le voilà sommé de reconnaître les limites de ses instruments d’investigation, de justifier leur adéquation à une approche différente de l’œuvre. Pourtant, il se peut que son métier apporte ...

© Éditions Rue d’Ulm, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540