Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 2

Cinquième partie. Vers le refus de l’expression

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ENJEUX

À la fin du xixe et au début du xxe siècle, c’est-à-dire au terme de notre parcours, la notion d’expression se voit, d’un côté, remise au premier plan au sein d’un mouvement artistique, l’expressionnisme, et, de l’autre, rejetée. Dans la mesure où, en tant que paradigme, l’expression n’a pas réussi à résoudre les apories de celui qu’elle a remplacé, l’imitation, les critiques qui lui sont adressées pointent son incapacité à résoudre les difficultés engendrées par une pensée dualiste qui continue de séparer idée abstraite et image, concept et matière, sujet et objet. L’expression renvoie à la vie psychique, à l’intériorité. Elle maintient par là l’idée d’une signification qui diffère, dans son essence et dans sa fonction, du signe. Si elle permet de sauver le sens, il s’agit d’un sens externe, étranger à la forme pure.

La musique imitative revient en force, face à d’autres musiques qui cherchent à se constituer soit par des éléments formels complètement abstraits, soit par une é...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540