Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sens de la musique (1750-1900), vol. 2

Quatrième partie. De l’expression à la suggestion

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ENJEUX

Si Wagner constitue l’aboutissement de la pensée de la musique expressive, son œuvre met aussi très fortement en évidence ses contradictions. Héritier du romantisme et de son idéal métaphysique et utopique, il rejoint la conception de Liszt et, d’une façon plus générale, l’idée d’une « musique à programme ». Dans sa réflexion toutefois, la matérialité du son, la sensation, voire la sensualité acquièrent une place prédominante. S’il récuse le modèle rossinien, l’émotion musicale telle qu’il la conçoit et l’éveille naît d’une érotisation de la matière physique du son dans le timbre.

La conception que l’on peut avoir du sens de la musique s’en trouve réorientée et, par là même, celle du signe, du symbole et, d’une façon plus large, du rapport entre la matérialité que l’artiste saisit, la force sensorielle, le sentiment, la forme et l’« idée ».

Peu à peu, l’insuffisance de la notion d’« expression » devient patente : suggestion, impression viennent la remplacer ou la compléter. Détr...

© Éditions Rue d’Ulm, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540