Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Symboles de la Renaissance. Tome III

 | 
Daniel Arasse
, 
Maurice Brock
, 
Georges Didi-Huberman

L’art sans l’artiste

Agnès Minazzoli

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Tel auteur est si complètement métaphorique qu’il est impossible de discerner ce qu’il veut dire de l’expression qu’il en donne. Son idée est une image et il y juxtapose une image de cette image si régulièrement que la symétrie est absolue, le sens indiscernable du signe. On ne sait de quel côté est le sens, duquel, le signe... ».
P. Valéry

Lors de son séjour à Venise, Durer se plaint auprès de son ami Pirckheimer de ses rivaux jaloux qui cherchent à lui nuire. Selon la légende, une de ses œuvres aurait été détruite par Michel Ange lui-même, dépité de se voir surpassé. Telle œuvre aurait suscité l’envie et la haine. Tel peintre aurait supprimé son disciple au talent supérieur.

Pour que l’histoire ait ainsi conservé pareilles anecdotes, il a sans doute fallu qu’une conception de la création ait affirmé, plus ou moins explicitement mais sans hésitation, le génie de l’artiste, sa disposition naturelle à l’invention, son pouvoir de surprendre les hommes par des œuvres d’exception. La lit...

© Éditions Rue d’Ulm, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540