Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Symboles de la Renaissance. Tome III

 | 
Daniel Arasse
, 
Maurice Brock
, 
Georges Didi-Huberman

Architecture et représentation : Paolo Uccello au Chiostro Verde de Santa Maria Novella à Florence

Louis Marin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un des modèles parmi les plus opératoires construits pour explorer le fonctionnement de la représentation moderne - qu’elle soit linguistique ou visuelle - est celui qui propose la prise en considération de la double dimension de son dispositif : dimension « transitive » ou transparence de l’énoncé, toute représentation représente quelque chose ; dimension « réflexive » ou opacité énonciative, toute représentation se présente représentant quelque chose1. On répartira aisément sur l’une et l’autre de ces dimensions les grands problèmes théoriques et pratiques de la représentation en général et de la représentation visuelle en particulier dans l’histoire de l’art depuis la Renaissance qui est aussi celle de la modernité, qu’il s’agisse de la valeur mimétique de l’œuvre, du référent de cette relation et des moyens privilégiés permettant de la réaliser, dessin, coloris ; ou de l’ensemble des opérations et procédures constitutives de la spectacularité de l’œuvre, de sa relation à un spec...

Auteur

© Éditions Rue d’Ulm, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540