Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'idiotie en politique

 | 
Lynda Dematteo

Remerciements

Texte intégral

1Je tiens tout d’abord à remercier mes parents pour le soutien moral et financier qu’ils m’ont apporté, mon directeur de recherche, Marc Abélès, pour la confiance qu’il m’a témoignée, l’ensemble des chercheurs du Laboratoire d’anthropologie des Institutions et des organisations sociales pour l’environnement stimulant qu’ils m’ont offert, Huguette Agamennone et Claudine Mochel pour leurs encouragements.

2Je suis également redevable envers Mariella Pandolfi (Université de Montréal) et Marc Lazar (Science Po Paris) de l’intérêt continu qu’ils ont manifesté à l’égard de mes travaux et du soutien qu’ils m’ont apporté pendant ces années de formation et de rédaction.

3Je remercie Christiane Klapisch-Zuber (EHESS) pour ses profitables indications et Christophe Bouillaud (IEP de Grenoble) pour ses encouragements et son aide précieuse durant toutes ces années de recherche.

4En dépit de nos divergences de vues, c’est sans malice que je remercie Daniele Belotti : sans l’intérêt qu’il a bien voulu accorder à mon projet de recherche, sans le soutien qu’il m’a apporté tout au long de cette enquête, les résultats n’auraient sans doute pas été aussi fructueux.

5Je tiens également à remercier le Secrétaire provincial des démocrates de gauche, Antonio Misiani qui, par ses remarques, m’a permis de mieux comprendre le microcosme politique bergamasque, ainsi qu’Angelo Bendotti, directeur de l’Istituto bergamasco per la storia della Resistenza e dell’età contemporanea, pour son accueil chaleureux et ses indications bibliographiques.

6Je remercie Christine Lemesle-Dabouis pour son précieux travail de relecture et son appui logistique durant les années de rédaction de ma thèse, Caria Gubert (Università di Trento) pour son aide sur certains points de traduction, Francesco Mores (Scuola Normale di Pisa) pour ses remarques et ses suggestions, Maria Grazia Sangalli pour son implication et Alessandro Belotti pour la diligence avec laquelle il m’a communiqué depuis Bergame les documents dont j’avais besoin.

7Je tiens à remercier le directeur de la collection « Chemins de l’ethnologie », Gérard Toffin, ainsi que les membres du comité de lecture, pour avoir retenu ce texte et lui avoir permis d’exprimer ses dimensions ethnographique et politique. Merci à Emmanuelle Corne pour son travail éditorial et ses conseils toujours très pertinents. Merci également à Evelyne Séguy et Nicandro Cocozza pour leurs relectures attentives du livre.

8Une mention particulière pour mes colocataires bergamasques, toutes les quatre originaires de la « Bellissima Terronia » : Antonia, Pia Paola, Anna et Giuliana.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540