Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Naven ou le donner à voir

 | 
Michael Houseman
, 
Carlo Severi

Deuxième partie. Le naven au-delà de Bateson

Chapitre V. Métamorphoses de la mère

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Malgré les apparences, Naven n’est pas seulement un ouvrage de théorie anthropologique. On y trouve aussi des descriptions d’épisodes significatifs, des portraits de personnages mémorables (rappelons celui du vieux Malikindjin, 1936 :164) et même, parfois, des notations autobiographiques. C’est ainsi qu’au dixième chapitre Bateson interrompt une discussion sur l’éthos des femmes, pour se montrer tel qu’il était dans sa vie quotidienne au village iatmul (1936 : 150, tr. fr. 1971 : 162)

Un soir, Bateson est fatigué d’écouter les éternelles vantardises des hommes réunis. Il entend des cris ; ce sont des femmes qui dansent dans une hutte voisine. Curieux, il demande à ses amis de l’y conduire. Comme il prévoyait, les hommes se montrent fâchés de cet intérêt pour les affaires des femmes. Un de ses interlocuteurs, pour le convaincre de leur infériorité, lui lance cette expression qu’il reprendra plus tard pour caractériser l’attitude méprisante des hommes iatmul vis-à-vis du sexe féminin :...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540