Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La poésie pour répondre au hasard

 | 
Maria Manca

Troisième partie. La joute comme figuration du destin

Chapitre XXI. La poésie pour répondre au hasard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

UNE CULTURE DU DÉFI

L’honneur et la balentía sont les moteurs des multiples compétitions pratiquées en Sardaigne avec une vraie passion – plus manifestement pendant les fêtes, mais aussi dans la vie quotidienne. Ces compétitions témoignent, dans des domaines divers, d’un même goût du défi, et comportent toujours un rapport au hasard, qui consiste à jouer avec lui – ou plutôt contre lui – à travers différentes formes d’improvisation, afin de le vaincre ou de se le concilier.

Outre la gara poetica, les Sardes s’adonnent volontiers à toutes sortes de concours (musicaux, physiques et ludiques), où ils s’affrontent à travers des conduites improvisées suivant différents règles et codes qui ont entre eux de nombreux traits communs.

Les défis musicaux

Selon Andreas Fridolin Weis Bentzon (1969), les improvisateurs à la clarinette triple (launeddas) étaient soumis à des compétitions – du moins jusqu’avant la dernière guerre – afin d’obtenir la charge d’être le musicien du village, payé à l’année ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540