Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La poésie pour répondre au hasard

 | 
Maria Manca

Deuxième partie. Le dialogue improvisé

Chapitre XVIII. La joute comme jeu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

UNE FORME LUDIQUE DE PHILOSOPHIE

Ce qui rend compte le mieux de la gara, dans ses dimensions à la fois philosophique, poétique et agonistique, c’est la notion de jeu. En même temps qu’une réflexion et une recherche de vérité, la gara est un « passe-temps agréable », un « amusement »1, comme disent les poètes dans leurs vers. Même s’ils considèrent que la joute est une chose importante et réfléchie, s’ils valorisent les thèmes sérieux par rapport aux thèmes légers et dénigrent en théorie le recours à la plaisanterie, ils affirment également : « Notre gara est un divertissement qui doit toujours se faire dans le plaisir partagé2. » Leur quête de sagesse s’exprime de manière ludique, à travers un concours de savoir et d’habileté, où ils s’offrent à parler de tous les sujets, et à les traiter au mieux. Dans cette compétition, le meilleur – ou le plus sage – est celui qui a réponse à tout et met les autres en difficulté. Dans sa recherche de sagesse, la gara comporte donc aussi une dimens...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540