Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La poésie pour répondre au hasard

 | 
Maria Manca

Deuxième partie. Le dialogue improvisé

Chapitre XVII. Une sagesse de sophistes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

LES HÉRITIERS DES SOPHISTES

Dans leur fonction d’enseignement populaire, les poètes ne professent pas de doctrine particulière, ils ne transmettent en joute aucune idéologie, aucun message politique ou religieux ; et l’on aurait d’ailleurs du mal à déceler leur opinion personnelle sur quelque sujet que ce soit, puisqu’ils ne sont pas censés donner leur avis, mais défendre un thème que leur a attribué le tirage au sort. Leur enseignement ne relève donc pas d’un système philosophique proprement dit, bien qu’ils parlent de « la philosophie naturelle du chant » (Sole & Tedde 1996 : 29) ; mais il s’agit plutôt d’une sagesse, qui consiste à savoir réfléchir à partir d’exemples concrets, à discuter, répondre, argumenter, manier les idées et les exprimer de façon convaincante – bref, à savoir penser et parler, pour être en mesure de mieux vivre ou du moins, « à travers la gara, de comprendre toutes les choses de la vie1 ». Car leur conception du savoir n’est pas spéculative mais pratique et ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540