Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La poésie pour répondre au hasard

 | 
Maria Manca

Deuxième partie. Le dialogue improvisé

Chapitre XIV. Évaluer la compétition

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

LES CRITÈRES

La gara est bien un concours poétique, pleinement disputé, qui – paradoxalement – ne proclame pas de vainqueur, mais fait l’objet d’une évaluation d’autant plus discutée de la part du public. Elle est appréciée selon un ensemble de critères affirmés régulièrement par les improvisateurs et les spectateurs. Les poètes les énoncent dans leurs strophes qui sont autant de fragments d’un art poétique morcelé – essentiellement dans les vers formulaires de début d’ottava, qui répondent au collègue sous forme de reproches ou de conseils : « Collègue, réponds avec mesure », « ne sors pas de ton chemin », « fais des vers propres et des rimes parfaites ». Et en fin de joute, ils s’excusent dans la moda des « fautes » qu’ils ont pu commettre, c’est-à-dire des manquements aux règles. Après la joute, ils sont relayés par les spectateurs, qui répètent des formules du même type dans leurs commentaires : « Ce sont des vers légers, et des ottavas maigres, qui ne disent rien », « ses vers s...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540