Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La poésie pour répondre au hasard

 | 
Maria Manca

La Sardaigne : Un petit continent

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

CARTE 3 – La langue sarde : variétés dialectales

Avec ses 24 084 km2, la Sardaigne est – après la Sicile – la deuxième plus grande île de la Méditerranée (cf. carte i, p. 4). Sa population, qui compte un peu plus d’un million et demi d’habitants, se concentre dans de gros bourgs épars et animés. Une architecture brute de parpaings et de briques donne à ces villages un même aspect uniforme et inachevé, mais ils diffèrent les uns des autres par un jeu de variations subtiles dans les sites, les climats, les costumes, les dialectes, les musiques et les danses.

La Sardaigne occupe une place à part dans le monde méditerranéen, et même en Italie. Appartenant géologiquement à l’Italie du Nord, économiquement au Mezzogiorno, elle se situe culturellement « ailleurs ». Au sens propre et figuré du terme, cette terre est « isolée », par sa géographie, son histoire, sa culture – ce qui fait dire à Maurice Le Lannou ([1941] 1971 : 22) qu’elle est un petit « continent reculé ». Éloignée de toute côte...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable