Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le « décorticage » du riz

 | 
Yoshio Abé

Troisième partie. Répartition géographique des instruments à monder le riz

Chapitre six. Moyen-Orient. Afrique orientale. Europe. Amérique

Répartition géographique, vue instrument par instrument. Riz sauvages et autres graminées aquatiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. MOYEN-ORIENT

1. AFGHANISTAN

Le décorticage et le blanchiment du riz se faisaient à l’aide d’un pilon droit à bras, d’un mortier-pilon à pied ou d’une machine hydraulique à un pilon-levier à cames.

Les deux seules sources qui nous livrent des informations sur ce pays sont l’Agricultural Afghanistan de Vavilov et Bukinich (1929) et les « Notes sur la riziculture en Afghanistan » de Lévêque (1958, p. 111).

Lévêque ne parle d’ailleurs que du pilon-levier mû par roue hydraulique, appareil que, selon lui, on trouve « à peu près partout dans le pays » et qui est « la propriété de collectivités ou de particuliers ».

Vavilov et Bukinich nous fournissent certainement plus d’informations sur les instruments de mondage : mortier-pilon à bras (dans la province de Hérat, p. 204, fig. 165), mortier-pilon à pieds (près de Hussalik dans le Kâfiristan, p. 205, fig. 166, dans le Chekhossarai, p. 549) et une machine hydraulique à un pilon-levier (dans le Badakhshan, p. 206, fig. 168). En fait, en raison ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable