Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pouvoir et religion

 | 
Luc De Heusch

Chapitre IV. Histoire et mythe

(Le culte de Ryangombe dans l’aire interlacustre)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le culte de possession, répandu dans l’ensemble de l’aire interlacustre, apparaît au Rwanda sous le signe du « roi » Ryangombe. La mythologie qui lui est associée permet d’éclairer l’histoire de cette région d’une manière inattendue et privilégiée. Rappelons les faits. Depuis une époque qu’il est impossible de préciser, les Rwandais honoraient leurs morts dans un culte réunissant les membres du lignage dans la demeure de son chef pour des offrandes de bière, à l’abri d’une minuscule hutte érigée en l’honneur de l’ancêtre fondateur de ce groupe familial patrilinéaire. Mais on ne peut pas parler à ce propos d’un véritable culte des ancêtres. Les Rwandais, Tutsi et Hutu, priaient leurs parents morts pour qu’ils s’abstiennent d’intervenir dans les affaires des vivants. Ils se montraient avant tout préoccupés d’éviter que les défunts ne viennent les tourmenter. L’Être suprême, Imana, ne s’occupait pas directement des affaires humaines. Avec son aide, le devin (umupfunu) avait pour missio...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540