Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sous le signe de l'ours

 | 
Emmanuel Désveaux

Mythes

XXVI - Penesewuk (Oiseaux-Tonnerres)

Texte intégral

1Quelqu’un fut enlevé par les Penesewuk. Ils ne lui firent aucun mal, ils l’emmenèrent là où ils avaient leur nid. Ils étaient aimables avec lui ; ils le traitaient très bien. Les Penesewuk mâles chassaient les élans, ainsi il avait à manger. Pendant ce temps-là, les Penesewuk femelles allaient à la chasse aux humains et, éventuellement, en tuaient quelques-uns. Parfois il voyageait avec eux. Il a tant voyagé avec eux que le foulard rouge qu’il portait sur la tête au début était devenu, par l’usure des voyages, comme une ficelle autour de son cou. C’est comme la peinture sur les avions qui, à force, commence à s’effacer peu à peu. Plus tard, les Penesewuk le ramenèrent chez lui sain et sauf. Pendant qu’il demeurait chez les Penesewuk, il ne voyageait pas toujours avec eux. Il gardait alors leurs bébés pour eux, pour les femelles qui partaient ainsi pour trois, quatre ou cinq jours. Et une fois, alors qu’il gardait les enfants, il tua, volontairement, un des bébés en lui donnant à manger des os d’élan. Il était très malin, celui qui vécut chez les Penesewuk.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable