Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sous le signe de l'ours

 | 
Emmanuel Désveaux

Mythes

XXIV - Anigish (grenouille)

Texte intégral

1Tous les animaux tenaient une conférence pour déterminer le nombre de mois que devait compter l’année. Atik (caribou) parla le premier et proposa autant de mois qu’il avait de poils. Amek (castor) répliqua : « Cela sera trop long. Les lacs gèleront trop et ainsi je ne pourrais plus survivre, la glace sera trop épaisse. Je propose plutôt autant de mois que j’ai d’écailles sur la queue ! » Anigish (grenouille) : « C’est encore trop long. Je propose autant de mois que j’ai de doigts. » En disant cela, elle montrait les doigts de ses quatre membres. La proposition fut acceptée, c’est pourquoi, aujourd’hui, l’année dure douze mois.

2J’ai recueilli encore un fragment (XXIV’) qui fait d’une grenouille le « roi » (kitshi-ogema, littéralement « grand chef ») des animaux. Cette grenouille (omakaki, littéralement « terre noire ») est dite explicitement d’origine chthonienne.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540