Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des cerveaux de génie

 | 
Michael Hagner

Ascension et déclin de la recherche sur les cerveaux d’élite

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’homme, animal cérébral

« Il y a bien deux ans et demi, on m’a chargé de pratiquer l’examen microscopique du cerveau de Lénine. Le Commissaire au Peuple chargé des Affaires sanitaires, M. le professeur Semachko, m’a adressé cette question précise : m’attendais-je à ce qu’un tel examen produise des résultats positifs ? J’ai répondu à cette question par l’affirmative. » C’est ainsi que le chercheur berlinois sur le cerveau Oskar Vogt ouvrait un article publié le 15 décembre 1927 dans le journal progressiste libéral Berliner Tageblatt1. Avant cette date, on avait déjà pu lire ses professions de foi en faveur de la social-démocratie et ses appréciations bienveillantes de la révolution d’Octobre en Russie ; mais sa présence publique atteignait ici un nouveau palier. Il ne publiait pas, comme il eût été normal, les premiers résultats de ses recherches sur le cerveau de Lénine dans une revue scientifique, mais dans la presse quotidienne. L’article lui-même est un étrange hybride d’éléments...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540