Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des cerveaux de génie

 | 
Michael Hagner

Cerveaux de savants et d’artistes pendant la fin de siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le génie, entre positivisme et pathologie

Au cours de la fin de siècle, également appelée l’ère du positivisme, l’oscillation permanente entre foi dans le progrès et peur du déclin a parfois produit des résultats étonnants. L’un des plus remarquables est le retour du génie, fruit d’un rapprochement entre deux choses en apparence incompatibles. Même sans faire appel aux thèses de Max Weber sur la rationalisation et le désenchantement du monde, il est clair que la réduction positiviste de la vie intellectuelle aux déterminants somatiques du cerveau et le concept de génialité ou de génie, appréhendé sous son angle esthétique, s’excluent mutuellement. Pour les anthropologues français et allemands du cerveau, le concept de génie était une quantité négligeable1 : les pesées, comparaisons et quantifications laissaient de côté les attributs romantiques et idéalistes du génie, comme l’intuition et la connaissance intuitive du tout, qui étaient restés essentiels pour Carus et Huschke. La trans...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540