Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le communisme primitif

 | 
Alain Testart

Section VI. L'idéologie du communisme primitif dans son ensemble

Chapitre 15. Le schème dualiste

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les rapports sociaux de production communistes primitifs ne peuvent se réaliser qu’à travers une opposition, une négation. Ils supposent la figure de la multiplicité, ils déterminent une division de la société en plusieurs unités. Pour que la négation se réalise, il faut au moins deux unités. Il peut y en avoir plus, mais deux suffisent. Il y a alors échange restreint : A est pour Β comme Β est pour A. Cette division en deux est la plus simple. Elle est aussi la plus typique. Mais rien dans la structure économique ne dit que le nombre des unités entre lesquelles la société est divisée doit être deux. Cette prédominance de l’opposition dualiste est irréductible au mode de production : elle relève de l’idéologie.

Nous examinons donc le dualisme comme forme particulière du découpage de la société en unités distinctes entre lesquelles se jouent les rapports de production. Cette forme dualiste est un schème idéologique majeur de la pensée australienne. L’organisation sociale australienne ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540