Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le communisme primitif

 | 
Alain Testart

Section III. La forme générale des rapports sociaux

Chapitre 8. Le rôle de la parenté dans les sociétés primitives

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est une question qui se profile en filigrane derrière toute étude comparative sur les chasseurs-cueilleurs, une question qui a rarement été explicitement posée parce qu’on n’y voyait pas l’ombre d’une réponse. Cette question est la suivante. Pourquoi, parmi tous les chasseurs-cueilleurs nomades, est-ce uniquement chez les Australiens que la parenté joue un rôle si important ? Pourquoi l’exogamie, la division de la société en clans, en moitiés, en sections, en sous-sections, en moitiés endogames, pourquoi tout cela n’existe que chez les Australiens et non chez les Bushmen d’Afrique du Sud, alors que ces deux peuples vivent dans des environnements similaires et que leurs forces productives paraissent globalement semblables ? Pourquoi les ! Kung, la plupart des Eskimo, de nombreux Indiens d’Amérique du Nord, ont-ils des systèmes de parenté de type eskimo ou hawaïen alors que les Australiens en ont de type iroquois ? Ce qui fait problème est que tous ces peuples ont des techniques an...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540