Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le communisme primitif

 | 
Alain Testart

Section III. La forme générale des rapports sociaux

Chapitre 6. Avant-propos : des rapports sociaux autres que les rapports de production, de la question de la dominance et du fétichisme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les rapports de production sont des rapports que les hommes nouent entre eux dans la production. On peut dire que les études marxistes se sont concentrées sur ces rapports de production, tandis qu’elles ont complètement négligé les autres rapports sociaux. C’est à l’analyse de ces autres rapports qu’est consacré le présent chapitre.

Le point de départ de notre réflexion est fourni par le mode de production féodal. Dans ce mode, l’extorsion du surtravail se traduit par une rente qui va au propriétaire. Le producteur direct n’est pas séparé de ses moyens de production. Voici ce que Marx écrit à ce sujet :

[...] Il est évident que dans toutes les formes où le producteur direct reste le « possesseur » des moyens de production et des moyens de travail nécessaires pour produire ses propres moyens de subsistance, le rapport de propriété doit fatalement se manifester simultanément comme un rapport de maître à serviteur ; le producteur immédiat n’est donc pas libre ; mais cette dépendance peut...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable