Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le communisme primitif

 | 
Alain Testart

Section II. Les forces productives

Chapitre 5. Les forces productives du communisme primitif

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le chapitre 3, nous avons repéré deux états des forces productives, chacun de ces états étant caractérisé par un certain niveau de développement et une certaine composition de ces forces. Dans le chapitre 4, nous avons étudié ces forces productives dans l’histoire et nous avons retrouvé l’un de ces états dans la plus lointaine antiquité de l’humanité. Nous avons vu aussi que cet état était caractérisé par un rythme extrêmement lent, une vitesse quasiment nulle de développement des forces productives. C’est finalement ce rythme ou cette vitesse qui rend compte du fait que le niveau des forces productives reste aussi bas. Cet état des forces productives, nous l’avons trouvé dans les sociétés australiennes à propos desquelles nous avions précédemment défini des rapports de production communistes primitifs. Nous supposons donc que ces forces productives sont celles du communisme primitif. Comme par ailleurs ces forces sont celles que l’on retrouve dans les sociétés les plus ancienn...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable