Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'avènement du père

 | 
Bernard Juillerat

Glossaire

amanab-français

Texte intégral

1aba : sagou ; nom waina du rôle rituel yis.

2abi : gallinacée sauvage (Talegalla sp.) ; œuf de cet oiseau.

3afwêêg : clone de sagoutier, totem de la moitié araneri (« masculine ») par opposition à fenaw.

4akba : soleil.

5amof : termite ; rôle « Termite » dans Yangis.

6angô, angwa : segment lexical connotant le féminin ou le périphérique.

7Angwaneri : litt. « gens du féminin » ; désigne la moitié « féminine ».

8anuwanam : litt. « initié à une certaine expérience » ; Yangis : rôle de l’« oncle maternel » et guide des ifegê.

9Araneri : litt. « gens du masculin » ; désigne la moitié « masculine ». arfêêg : épiderme, mue (de reptile).

10awaag : père ; maître de rituel en charge d’une fonction héritée.

11aynaag : homme d’âge mûr, homme de savoir.

12bêêbi : bot. liane Calamus sp. entrant dans la confection des masques.

13bsa : tissu infrapétiolaire de cocotier (utilisé comme toile à peindre dans les masques ogomô mesoog.

14bte : terre bәte na awaag : Maître de la Terre (fonction rituelle de la moitié « féminine »).

15bogo : mare, marais ; sawôg na bogo : « mare des poissons », enclos rituel réservé aux hommes pour la fabrication des masques et la préparation des danseurs.

16boof : bot. arbre Rejoua aurantiaca, dont les fruits orangés servent de décoration à certains acteurs masqués.

17êr, êri : gens, homme (souvent utilisé en désinence dans des noms composés : -eri) ; dans Yangis, rôle central de la première nuit, représentant les « mères » ou le couple parental originaire dans le coït ;
êr tofa : « rassembler les personnes », collecte des matériaux pour la fabrication des masques ;
êri-mesoog : « Tête d’en », nom du masque surmonté de palmes de sagoutier portés par les êri, yis et yis mingik.

18fenaw : clone de sagoutier, totem de la moitié angwaneri (« féminine ») par opposition à afwêêg.

19fuf : trompe de bois (jouées par cinq dans Yangis).

20Gêpôk : rite nocturne dédié aux esprits des morts et esprits forestiers (nabasa), au cours duquel les hommes marchent en file en frappant un tambour-sablier, reconstituant la marche du python mythique.

21Gungwan : bot. arbuste (Antiaropsis decipiens ou – toxicaria) dont les fruits pourrissent sur pied ; nom du rite dont la fonction principale est de refermer les « routes souterraines » et d’empêcher ainsi les âmes des dormeurs de « tomber ».

22hoofuk : moelle d’un palmier ou bananier ; chair d’un tubercule ; substance imaginaire blanche de l’utérus ; principe de fécondité féminin ou masculin ;
hoofuk fatik : litt. « Laisser tomber le hoofuk » ; rite d’ouverture de Yangis consistant à jeter au sol deux paquets de hoofuk, respectivement masculin et féminin et correspondant aux deux moitiés.

23ifêêg : originaire, primordial.

24ifegê : < ifêêg êr(i), « homme originel » ; rôle des fils totémiques apparaissant à la fin de Yangis, corps rouge figurant le sang de leur mère B...

25-inaag : dans, à l’intérieur de (après le nom).

26ira, ida : nom waina du rite Yangis ; à Yafar, désigne le style de danse des femmes.

27kbik, kehik : endroit, hameau.

28kêfutuk : fort, résistant, courageux, solide ;
kêfutuk mô : parole forte (sacrée) ;
kêfutuk buu : « eau sacrée », pour désigner l’océan.
kêg : os, ossements ;
kêg mô : parole d’os (savoir ésotérique).

29koor : rôle de Yangis apparaissant durant la danse des sawôg (Poissons) et symbolisant les vapeurs contaminées de la grossesse ; en langue waina : « fantôme ».

30kwoy : casoar ; désigne un rôle unique de Yangis sous la forme d’un ogomô rouge dansant en tête des ogomô.

31kwoyrêmp : jeune casoar au plumage encore rayé ; emblème peint sur le masque ogomô-mesoog du clan Wamawneri (moitié « masculine », semi-moitié « aînée »).

32mingik : restes (de nourriture) ; yis (na) mingik : « restes de gelée de sagou », nom du rôle rituel apparaissant le premier matin après les yis.

33mô : langue, parole, discours.

34mungwô : un (cardinal), seul, solitaire.

35na : sagoutier (terme générique) ; totem paternel de la moitié « mascu line » par opposition à sa, cocotier.

36-na - : prép. : de ; marque le génitif, construit en amanab dans l’ordre du génitif saxon.

37nabasa : esprit forestier, plus particulier esprit des morts masculins, gardiens du gibier.

38naya : mère, maman (terme d’adresse).

39nonoog : oncle maternel (terme de référence).

40ogohyaag : litt. « être debout (ogo) répétitivement » ; danse de certains acteurs de Yangis consistant à faire se balancer l’étui pénien rituel suhwagmô pour qu’il frappe la ceinture en os.

41ogomô : esprit mâle vivant dans un monde souterrain hors du terroir ; esprits de la croissance des sagoutiers ; à Yangis, rôle apparaissant le matin, le corps noir, et incarnant le principe de la croissance agissant durant la grossesse ;
ogomô-mesoog : litt. « tête d’ogomô ; masque des rôles raw-su-inaag, ogomô, sawôg, ifegê, constitué d’un tissu infrapétiolaire de cocotier (bsa) portant l’emblème clanique du danseur.

42oof : ciel ; oof na awaag : Maître du Ciel (fonction rituelle de la moitié « masculine »).

43pawêg : barrer (chemin), boucher (trou) ; terme invariant des incantations du rite Gungwan.

44raw-su-inaag : < Raw + suwê (« feu ») + inaag : « dans le feu de l’hymen » ; rôle de Yangis dansant à la périphérie, corps rouge, durant la danse centrale des êri.

45roof, roofêg : peler, écorcher ; opération magique de la mise à nu du hoofuk.

46roofuk : peau, écorce, pelure ; au sens figuré, enveloppe ou peau renfermant le hoofuk, et que l’on ôte rituellement pour faire surgir la fertilité.

47ruwar : enfant, descendants.

48sa : cocotier ; totem mère de la moitié « féminine », par opposition à na.

49sabaga : deux.

50sangêk : chants sacrés ; Yangis sangêk : chants de la seconde nuit du rite public Yangis.

51sawôg : poisson ; rôle « Poisson » dansant durant la journée, le corps peint de motifs polychromes.

52suhig : noir suie, marquant la maturité et la résistance ; suh-wagmô : étui pénien rituel en calebasse noircie à la fumée et utilisé par les danseurs de Yangis pour la danse ogohyaag.

53suwê : feu.

54taf : sang ;
taf-na : « du sang », contaminé (expression désignant le nouveau-né et sa mère après l’accouchement).

55tot, totom : sein, lait (-m - cas objet).

56uneg : cou, gorge ; uneg tot : « sein du cou », mamelle centrée de la mère originaire B...

57wagmô : calebasse ; étui pénien ordinaire jaune pyrogravé.

58ware : bot. canne sauvage constituant des fourrés denses ; ware-inaag : rôle de Yangis au corps polychrome rayé apparaissant le matin après les yis.

59wura : filet de portage ou de danse.

60yis : gelée de sagou, aliment de base ; dans Yangis, rôle apparaissant à l’aube, le corps polychrome rayé, et figurant la gelée fabriquée simultanément par les maîtres de moitié ; yis we : préparer la gelée de sagou, rite de cette préparation rituelle à l’aube du premier jour de Yangis ; yis ko-fatig : « briser-laisser retomber la gelée de sagou », rite du jet de la gelée à l’aube du premier jour.

61yug : jeune pousse végétale, germe ; sa yug, na yug : « jeune pousse de cocotier, - de sagoutier », termes désignant les ifegê.

62N.B. La voyelle neutralisée est notée ∂ (e renversé) ; le ô et ê correspondent à des voyelles fermées par opposition à ο et e qui sont ouverts. L’accent tonique n’est pas pertinent et il n’y a pas de tons.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540