Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mchod-rol

 | 
Mireille Helffer

Annexes

Contenu du disque cd encarté dans mchod-rol

Texte intégral

1N.B. Les enregistrements ont été sélectionnés en vue de mettre en relief le timbre des divers instruments ; pour entendre les instruments dans leur véritable contexte rituel, il y a lieu de se reporter à l’un ou à l’autre des disques énumérés dans la discographie.

21. Sonnerie vespérale au monastère rnying-ma-pa de Dpal-yul, à Bylakuppe (Inde, Karnataka).
Enregistrement original Helffer 1987-2-A/l ; Durée : 9Ί6
Exécutants : deux joueurs de hautbois rgya-gling : Rta-mgrin et Padma’jigsmed considérés comme les meilleurs joueurs du monastère et deux joueurs de trompes dung-chen.
En 1987, pendant mon séjour au monastère de Dpal-yul, de telles sonneries étaient exécutées chaque soir depuis le toit-terrasse du monastère, à la nuit tombée, pour marquer le temps de l’extinction des feux. Les pièces jouées par les hautbois appartenaient alternativement au répertoire propre du monastère de Dpalyul et au répertoire de Smin-grol-gling, réputé pour la tradition du jeu des rgya-gling.
L’enregistrement correspond à l’enchaînement d’une courte séquence aux trompes dung-chen (qui pouvait être répétée un nombre variable de fois), suivie de la composition Gnyis-len pour hautbois.
Le développement mélodique s’effectue dans un ambitus de 7e et repose sur six degrés ; la note initiale, longuement tenue, est la plus grave du registre, et sera rejointe pour la finale ; trois degrés d’appui sont privilégiés ; à l’aigu, les joueurs ne semblent pas toujours maîtriser le son obtenu qui apparaît tantôt comme do dièse, tantôt comme ré.

32. Imitation à la voix d’une pièce pour les trompes dung-chen intitulée Thugs-rje chen-po — Le Grand Compatissant —, et donc dédiée au bodhisattva de la compassion Avalokiteshvara/Spyan-ras-gzigs (cf. p. 44, fig. 9). Enregistrement original Helffer 1987-16 ; durée : 1’47
Exécutant : le maître de chant du monastère’brug-pa bka’-brgyud-pa de Khams-pa-sgar, à Tashijong (Inde, Himachal Pradesh).

43. Thugs-rje chen-po — Le Grand Compatissant —, exécution instrumentale de la pièce n° 2 pour les trompes dung-chen, précédée de l’annonce par le maître de chant.
Enregistrement original Helffer 1987-16, effectué en plein air ; durée 4’30
Exécutants : deux jeunes moines du monastère de Khams-pa-sgar sous la supervision du maître de chant.

54. Gsung-mgur — hymne —, pièce pour hautbois rgya-gling, dont la composition est attribuée au troisième Khams-sprul rinpoche (1680-1729), fondateur du monastère de Khams-pa-sgar
Enregistrement original Macdonald 1974-8-4 ; durée : 5’58
Exécutants : deux moines du monastère
Pour une analyse schématique de la composition de la pièce, cf. p. 7577.

65. dgu-’gyog — « Les neuf montées »
Pièce pour le jeu des conques dung-dkar, selon la tradition du monastère karma bka’-brgyud-pa de Dpal-spungs ; le titre de la pièce renvoie à la notation qui comporte neuf vagues enchaînées et qui a été reproduite ci-dessus au chapitre V, d’après S.T. 70 : 550, p. 115, fig. 21.
Enregistrement original Helffer 1984-1-1 ; durée : 2’23
Exécutant : Phursang lama ; maître de chant du monastère bka’-brgyud-pa de Swayambhunath (Népal).

76. gsum-brdung — « frapper trois » —, formule développée pour le jeu simultané des cymbales sbug-chol et du tambour rnga, selon la tradition du monastère’brug-pa bka’-brgyud-pa de Darjeeling.
Enregistrement original Helffer 1979-13-3 ; durée 1’33.
Exécutants : Paddkar rgyamtsho, le maître de chant du monastère aux cym bales et un jeune moine au tambour rnga.
Après une introduction non mesurée qui se termine par une accélération des instruments, la formule gsum-brdung est exécutée selon les modalités explicitées au chapitre VI : p. 151-152 ; le maître de chant, à ma demande, a accepté de comp ter tout haut pendant l’enregistrement cf. p. 182, fig. 38.

87. gsum-brdung — « frapper trois » —, exécuté par les mêmes, mais sans compter et dans un style plus orné, durée ; 2’27.

98. Extrait du grand rituel de fin d’année exécuté au monastère rnying-ma-pa de Zhe-chen, à Bodnath (Népal)
Enregistrement original en situation Helffer 1991-6B ; durée 3Ί5.
Exécutants : le chœur des moines, le maître de chant aux cymbales, deux moines joueurs de tambour rnga, deux moines joueurs de hautbois rgya-gling.
1) courte séquence jouée par les hautbois en correspondance avec l’exécution de la formule « frapper trois » (gsum-brdung) exécutée par les tambours et cymbales (cf. ci-dessus chap. II, p. 79 ;
2) récitation syncopée d’un texte en vers à sept syllabes, avec ponctuation par le tambour et les cymbales ;
3) reprise de la séquence 1) avec ajout des clochettes dril-bu ;
4) autre modalité de récitation rapide avec ponctuation par groupes de deux syllabes et allongement de la dernière syllabe du vers.

109. Extrait d’un autre passage du même rituel — zor-’phrin
Enregistrement original en situation Helffer 1991-7B ; durée : 1’47
Mêmes exécutants.
Le passage sélectionné intervient au moment où le « maître du rituel », l’officiant principal qui est ici Rab-’byams rinpoche, ayant revêtu le costume et la coiffure dite du « chapeau noir » (zhwa-nag), va procéder à l’exécution/libération de la figurine représentant les maux de l’année écoulée. Il comporte :
1) une formule jouée par les cymbales et les tambours dite « à sept frappes » (bdun-brdung) ;
2) une récitation rapide selon le procédé dit ’dur-don, avec ponctuation sur chaque syllabe du vers
3) une formule « à neuf frappes » (dgu-brdung), jouée par les cymbales et les tambours, dans le style ’dur-roi qui fait alterner coups forts/coups faibles :
sbram sbram 123456789 sbram sbram

1110. Mchod-rol — musique d’offrande —, dans la tradition du monastère ’brugpa bka’-brgyud-pa de Darjeeling.
Enregistrement original Helffer 1979-13-1 ; durée : l’37
Exécutants : joueurs de cymbales sil-snyan, tambour rnga et clochette.
Ce passage met en évidence les qualités particulières du timbre des sil-snyan, en opposition avec le timbre des cymbales sbug-chal qui apparaissaient dans les enregistrements précédents.

1211. Extrait d’un rituel de la tradition du Ma-rgyud (bgegs-gtor), enregistré au monastère bonpo du Nouveau Sman-ri, à Dolanji (Inde, Himachal Pradesh).
Enregistrement original Helffer 1979-15-1 ; durée : 2Ί4
Exécutants : l’abbé du monastère, le slob-dpon Tenzin Namdak et deux moines assistants.
Le passage sélectionné réunit voix chantée, tambour rnga, cymbales sbug-chal, et l’instrument emblème des bonpo, le petit gshang, dit silsnyan dont les caractéristiques ont été précisées au chapitre IX.

1312. Extrait d’un rituel de gcod, d’après le Mkha’-’gro gad-rgyang, célèbre texte dû au maître rnying-ma-pa’Jigs-med gling-pa (cf. traduction Evans-Wentz 1980 : 305-343 et ci-dessus chap. VIII et x).
Enregistrement original Helffer 1993-5 ; durée : 6’52
Exécutantes : une dizaine de nonnes du monastère de Shugseb (Tibet central), réfugiées à Bodnath (Népal)
L’enregistrement a été réalisé dans la chapelle privée des nonnes et comporte :
1) un appel des trompes rkang-gling, suivi par le jeu simultané des clochettes et des grands damaru actionnés par les participantes ;
2) un passage chanté avec accompagnement des clochettes dril-bu et du tambour damaru
Il se termine par un nouvel appel des trompes rkang-gling.

1413. Jeu des trompes rkanggling, selon la tradition du monastère karma bka’-brgyud-pa de Dpal-spungs ; exécution des formules « à quatre souffles » (bzhi’bud) et « à trois souffles » (gsum-’bud), (S.T. 70 : 547, p. 269, fig. 51)
Enregistrement original Helffer 1984-1 ; durée : l’29
Exécutant : Phursang lama, maître de chant au monastère bka’-brgyud-pa de Swayambhunath.

1514. Jeu des trompes rkang-gling, selon la tradition du monastère rnying-ma pa de Zhe-chen (Népal, Bodnath) ; exécution de plusieurs formules (à trois souffles, à cinq souffles, à six souffles, à quatre souffles) par un soliste ; puis, après changement des instruments utilisés, reprise d’une formule à « cinq souffles » (S.T. 57, p. 270, fig. 53).
Enregistrement original Helffer 1991-11B ; durée : 2’30
Exécutants : jeunes moines du monastère de Zhe-chen, en présence de moines plus âgés.

1615. Extrait d’un rituel de « grande évocation » (sgrub-chen) de Vajrasattva, au monastère rnying-ma-pa de Zhe-chen (Népal, Bodnath) ; ensemble instrumental incluant les trompes rkang-gling qui exécutent la formule « à cinq souffles ».
Enregistrement original Helffer 1991-11A ; durée : 2Ό9
Exécutants : les moines du monastère.

1716. Extrait d’un rituel en l’honneur du protecteur Mgon-po, selon la tradition du monastère’bri-gung bka’-brgyud-pa de Sgang-sngon bkra-shis chos-rdzong au Ladakh (S.T. 79) ; ensemble instrumental identique à Helffer disque LADAKH, Musique de monastère et de village n° 1 : tambour rnga, cymbales sbug-chal, cymbales sil-snyan, deux trompes longues dung-chen, deux hautbois rgya-gling.
Enregistrement original Helffer 197763 ; durée : 3’01
Exécutants : un groupe de moines du monastère.
17. Fin du rituel de gtor-zlog célébré au monastère rnying-ma-pa de Dpalyul à Bylakuppe (Inde, Karnataka) ; ensemble instrumental habituel + gong, clochettes et damaru.
Enregistrement original Helffer 1987-10B ; durée : 4’55
Exécutants : les moines du monastère.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540