Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mchod-rol

 | 
Mireille Helffer

Annexes

Terminologie tibétaine relative à la musique et aux instruments de musique

Texte intégral

cang-te’u

petit tambour en forme de sablier à caisse en bois et à peaux lacées

damaru (skt.)

petit tambour en forme de sablier à caisse en bois ou en crâne

dril-bu

petite cloche à main

dung-chen

grande trompe télescopique en métal

dung-dkar

conque

gandi (skt.)

simandre de bois utilisé pour appeler les moines

gling-bu

flûte

gshang

cloche à bords évasés, utilisée par les bonpo

mkhar-rnga

gong

pi-wang

luth dont la caisse est de forme variable et qui est pourvu d’un nombre de cordes variable lui aussi ; peut également désigner un instrument à cordes frottées

rgya-gling

hautbois

rkang-gling

trompe courte en os de fémur ou en métal

rnga

grand tambour sur cadre, à deux peaux (il peut être accroché dans un support en bois ou pourvu d’un manche)

rol-mo

terme qui désigne d’une part, le son produit par des instruments de musique ; d’autre part, les cymbales à volumineuse bosse centrale dites sbug-chal

sbug-chal

grandes cymbales à volumineuse bosse centrale

sgra-snyan

littéralement « bien sonnant », terme qui désigne aujourd’hui un luth à long manche

sil-snyan

littéralement « qui tinte agréablement », terme qui désigne les grandes cymbales à petit pommeau central

thod-rnga

petit tambour dont la caisse est formée de deux calottes crâniennes opposées par le sommet (cf. également damaru)

ting-shags

petites cymbales épaisses, dont la résonance se prolonge longuement

dbyangs

chant à vocalisation par opposition avec des chants syllabiques parfois désignés par le terme gdangs

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540