Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mchod-rol

 | 
Mireille Helffer

Quatrième partie. Les objets rituels à fonction sonore ou les attributs des dieux

Introduction à la quatrième partie

Texte intégral

1Parmi les objets dont la présence est indispensable à la célébration des rituels, il en est plusieurs dont la fonction sonore est indéniable ; à savoir les clochettes à main dril-bu et gshang, le petit tambour en sablier damaru et la trompe courte en os ou en métal dite rkang-gling ou rkang-dung ; pour les Tibétains, il s’agit d’objets rituels dont le nom ne figure jamais dans les diverses listes d’instruments de musique.

2Ces objets, à la différence des instruments de musique qui ont été examinés précédemment, ont en commun une particularité, celle d’apparaître dans l’iconographie comme attributs des maîtres religieux, d’un grand nombre de divinités protectrices et même de certains bouddhas (Mallmann 1986 : 18-19).

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540