Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le magnan et l'arbre d'or

 | 
Françoise Clavairolle

Glossaire

Texte intégral

1Âge : période entre deux mues* du ver à soie.

2Alader : arbrisseau rameux (terme occitan) utilisé pour l’encabanage*.

3Asple : dévidoir sur lequel s’enroule la soie à la sortie de la bassine. Également appelé guindre*.

4Bassine : récipient en terre cuite, cuivre, tôle ou fonte émaillée, de forme circulaire ou ovale, utilisé pour cuire, battre* ou tirer* les cocons.

5Bassine batteuse : bassine destinée au battage* des cocons.

6Bassine fileuse : bassine destinée au dévidage* des cocons.

7Battage : opération ayant pour but de détacher de la surface du cocon les premières couches soyeuses de texture imparfaite qui constituent des déchets de filature.

8Bave·, fil de soie sortant des tubes excréteurs du ver à soie. La bave est formée de deux brins*.

9Bivoltin : race de ver à soie se reproduisant deux fois dans l’année.

10Blaze : première bave* du ver à soie, avant qu’il n’émette le fil dévidable.

11Bombyx mori : nom latin du bombyx du mûrier.

12Bouchon : défectuosité du fil.

13Bourre : fil fin et indévidable formant la couche extérieure du cocon. Également déchet de filature ou de moulinage.

14Bout : fil de soie au sortir de la bassine*.

15Brin : synonyme de bave*.

16Bruc : bruyère à balais (terme occitan).

17Cabane : support en forme de voûte sur lequel le ver à soie grimpe pour y fabriquer son cocon.

18Canis ou canisses : claie* en roseau.

19Claie : sorte de plateau en roseau, lamelles de châtaignier ou grillage métallique sur lequel sont placés les vers à soie.

20Castelet des Cévennes : étuve pour l’incubation des œufs de vers à soie.

21Chambrée : vers élevés simultanément dans un même local.

22Chique : soie de mauvaise qualité.

23Clayon : petite claie*.

24Coconière : local où l’on conserve les cocons avant la filature.

25Coste : défaut du fil.

26Croisure·. opération qui consiste à presser plusieurs baves* les unes contre les autres de façon qu’elles adhèrent et forment un fil.

27Déblazage : opération qui consiste à ôter la blaze*.

28Décoconner ou déramer : opération qui consiste à ôter les cocons de leur support. De l’occitan descoucouna. Synonyme : desembruga (de bruc*).

29Décreuser : opération qui consiste à éliminer le grès* par trempage de la soie grège* dans une solution d’eau chaude et de savon.

30Délitage : opération qui consiste à ôter la litière des vers à soie lorsqu’elle est souillée par leurs excréments.

31Dévidage·, transfert du fil en écheveau. Peut également désigner la filature*, c’est-à-dire le dévidage* des cocons.

32Dévidoir : support pour le dévidage*.

33Double ou doupion : cocon filé par deux chenilles.

34Éducateur et éducatrice : personne qui élève des vers à soie.

35Éducation : élevage des vers à soie.

36Embruguer : de embrugar (terme occitan), qui signifie encabaner*, c’est-à-dire dresser les rameaux de bruyère (bruc* en occitan) entre les tables.

37Émoucheter : opération qui consiste à ôter les imperfections du fil.

38Encabanage : installation des supports en bruyère sur lesquels les vers à soie grimpent pour fabriquer leur cocons.

39Escara : ensemble de claies superposées utilisé pour l’éducation des vers à soie durant les deux premiers âges (terme occitan). Synonyme : espélido (terme occitan).

40Étouffoir : installation permettant de tuer les chrysalides à l’intérieur du cocon.

41Façonnier : moulinier qui tord la soie à façon pour le compte d’autrui.

42Fantaisie·, soie grège* obtenue par cardage et filage de déchets de soie.

43Filoselle : fil de soie ou étoffe obtenu(e) à partir de cocons percés qui ont été préalablement cardés.

44Flacherie·. maladie épidémique des vers à soie.

45Flotte : écheveau de soie.

46Fornel : fourneau servant à chauffer la magnanerie (terme occitan).

47Frisons : produit du purgeage* et du battage* des cocons.

48Grainage : production de la graine*, autrement dit d’œufs fécondés de Bombyx mori.

49Grainage cellulaire : grainage selon la méthode mise au point par L. Pasteur.

50Graine : œufs fécondés pondus par la femelle du Bombyx mori.

51Graineurs : personnes qui produisent et/ou commercialisent la graine.

52Grande frèze : période au cours de laquelle le ver à soie ne cesse de manger. Correspond au 5e âge*.

53Gras : vers atteint de grasserie*.

54Grasserie : maladie des vers à soie.

55Grès : matière collante composée de séricine* qui gaine le fil de soie.

56Grège : fil de soie après la filature et avant le moulinage*.

57Guindre : dévidoir sur lequel se forme l’écheveau de soie.

58Hérisson : support plastique utilisé pour l’encabanage* à partir des années 1970.

59Incubation : exposition des œufs à la chaleur pour accélérer le développement de l’embryon.

60Jas : déchets retirés lors du délitage (terme occitan).

61Jingélo : rejeton d’un beau jet (terme occitan). Désigne les jeunes branches de mûriers, issues de la précédente taille. Francisé en jingle.

62Kokuso : variété de mûrier cultivée à partir de 1970.

63Lévador : petite claie ou clayon*, réservé aux deux premiers âges* des vers à soie (terme occitan).

64Lincol : littéralement linceuil (terme occitan). Le lincol est une spièce d’étoffe utilisée pour transporter la feuille de mûrier ou bien pour convoyer la récolte de cocons à la filature.

65Litière : couche sur laquelle vivent les vers à soie.

66Magnan : ver à soie (terme occitan).

67Magnanerie : local dans lequel on élève les vers à soie. Egalement : magnaguière.

68Magnanière : éleveuse ou éducatrice* de vers à soie.

69Mariage : deux fils de soie s’unissant sans être croisés.

70Mésadier : personne engagée au mois, notamment pour la cueillette de la feuille de mûrier.

71Moulinage : opération qui consiste à donner une torsion au fil.

72Mue : changement de peau de la chenille (le ver à soie en compte quatre).

73Muscardine : maladie des vers à soie.

74Nouer : opération qui consiste à rattacher le fil rompu.

75Nouet : sachet en tissu dans lequel l’éducatrice* place la graine* et qu’elle porte sur elle pendant l’incubation*.

76Nourricerie : lieu où l’on élève collectivement et jusqu’au deuxième âge* les vers à soie de plusieurs éducations*.

77Once : unité de poids pour la graine* de vers à soie, équivalente à 25 ou 30 grammes.

78Organsins : fils qui avant d’être tordus l’un sur l’autre le sont d’abord chacun individuellement.

79Ourdissage : réunion des fils de chaîne en nappe et tension avant tissage.

80Ouvraison : opération qui consiste à tordre les fils pour les renforcer.

81Passis : Terme désignant des vers malades. Les vers atteints se dessèchent et périssent.

82Peau : cocon mal fini.

83Pébrine : maladie des vers à soie.

84Péçu : supplément de graine ajouté à la commande du sériciculteur par le filateur ou le graineur afin de faire « bon poids » (terme occitan).

85Pelette : partie interne non dévidable* du cocon une fois que le fil a été tiré.

86Percés : cocons percés par le papillon à une extrémité, impropres au dévidage.

87Polyvoltins : races de ver à soie se reproduisant deux fois dans l’année.

88Purge : opération qui consiste à séparer les premières couches soyeuses (frisons*) des maîtres brins*.

89Quintallier : de quintalié (terme occitan), personne rémunérée au quintal de feuille de mûrier récoltée.

90Ramier : local où on stocke la feuille de mûrier pendant l’éducation*. De ramel (terme occitan) : rameau.

91Reflottage : mise en flotte*.

92Saquette : de sacat (terme occitan), sac. Sorte de pochette en toile qui se noue autour de la taille et que l’on remplit de feuilles de mûrier.

93Satinés : cocons dont les couches de soie extérieures ne sont pas compactes.

94Sauvageon : de sauvajun (terme occitan). Au sens premier : animal sauvage. Désigne ici le mûrier non greffé.

95Schappe : fil de soie obenu à partir de déchets de filature ou de moulinage* peignés.

96Sédier : marchand de soie.

97Tables : structure de bois composée de montants et de traverses sur lesquelles reposent des claies*.

98Titre : poids en grammes que doit avoir un fil d’une longueur de 450 m.

99Trahandier : tireur* de soie.

100Trame : deux fils tordus ensemble. Désigne également l’ensemble des fils disposés sur la largeur du tissu.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540