Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'action culturelle allemande en Chine

 | 
Françoise Kreissler

III. Annexes

Annexe 7. Le rapatriement des Allemands

(La Politique de Pékin, 23 févr. 1919: 165.)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le rapatriement est proche. Il est entendu que, sauf de rares exceptions, les missionnaires devront également partir. Pour les médecins, la décision n’est pas encore prise mais il est probable qu’ils seront aussi rapatriés.
Les Chinois prennent les plus strictes précautions pour que nul Allemand n’échappe.
Jeudi, Herr Karius essaya de s’enfuir à l’intérieur mais il fut arrêté avant d’être arrivé à Kalgan. Il refusa d’abord de donner son nom, prétendant qu’il était membre de la Maison Telge et Schroeder, et qu’il voyageait pour sa santé. Mais tout son bluff fut en vain, il ne put parvenir à duper la police qui l’envoya sous escorte à Pékin où il est arrivé vendredi à 1 heure de l’après-midi.

La police sur le Pékin-Suiyuan exerce la plus grande surveillance afin de prévenir l’évasion des Allemands par cette route.

On prévoit que maintenant que les Allemands sont définitivement fixés sur leur rapatriement, ils feront tout leur possible pour s’enfuir à l’intérieur, espérant n’être capturés ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540