Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Au cœur du sens

 | 
Alexandre Surrallés

Deuxième partie. Des états de choses

Chapitre 5. La tension prédatrice

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la tradition orale candoshi, toute une série de récits concernent l’arrivée des outils en acier. Ces récits évoquent les temps où l’horticulture était un travail extrêmement pénible. L’essartage se faisait dans des conditions très difficiles et jamais on n’arrivait vraiment à défricher un essart : les grands arbres résistaient au tranchant grossier de la hache de pierre ; la machette en bois était un piètre outil pour le désherbage ; la production de cultigènes à usage alimentaire n’arrivait pas à satisfaire les besoins. Ainsi, la consommation de la bière de manioc était soumise à un rationnement strict. Seuls les hommes adultes pouvaient en boire, et jamais en abondance. La précarité concernait aussi, bien entendu, les autres produits du jardin. De terribles famines et maladies étaient les conséquences directes de ces conditions de vie. L’arrivée des premiers outils n’entraîna pas la fin de la pénurie. Leur rareté engendrait des massacres car couteaux et machettes étaient l’ob...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540