Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Au cœur du sens

 | 
Alexandre Surrallés

Première partie. Des états d'âme

Chapitre 2. Le point de vue

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’ethnologie des basses terres de l’Amérique du Sud s’intéresse depuis plusieurs années à la notion de personne et donc au corps, mais elle n’a pas jusqu’à présent beaucoup traité le rôle du cœur dans les théories indigènes. Si le cœur est cité dans plusieurs monographies, leurs auteurs n’ont jamais approfondi la réflexion sur sa fonction au sein de la notion générale de personne. Ils reconnaissent pourtant que cet organe est le véritable centre de l’être humain et des autres organismes vivants1. C’est le cas chez les Candoshi. Considéré, on l’a vu dans l’introduction, comme le centre perceptif, le cœur magish est, pour cette raison, le siège de toutes les activités subjectives. Support fondamental de la vie humaine et, par analogie, de la vie en général, lien de tous les constituants de la personne, le cœur est une entité fondamentale. Nous commencerons son étude par l’analyse de sa fonction première : son rôle dans le processus ontogénétique.

LE CŒUR ET L’ONTOGENÈSE

Entité physique ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540