Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le barattage du monde

 | 
Marie-Claude Mahias

III - Travail et saveurs

13. Moscouade et jaggery. Une traduction de la domination britannique sur le commerce du sucre dans les Indes occidentales et orientales1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La référence du terme « mascouade », datée de 1672 dans le dictionnaire de Littré, renvoie à la première traduction française d’un texte du Père Jerόnimo Lobo : Discurso das Palmeiras diversidade que dellas ha, de seus fruitos e o para que servem, do terrenhos que as cria, un court texte de dix-neuf pages manuscrites devenues vingt-quatre pages dans la récente édition portugaise.

Ce texte eut un destin curieux. Il fut d’abord imprimé en traduction anglaise en 1669, sans nom d’auteur, et réimprimé en 1673 avec quelques modifications de ponctuation et de graphie. C’est ce texte anglais de Peter Wyche qui servit de base aux traductions allemande et française publiées quelques années plus tard, respectivement à Nuremberg en 1670 et à Paris en 1672. La première traduction française est due à Melchisedec Thévenot (1620-1692), un érudit voyageur qui devint garde de la bibliothèque du Roi en 1684. La seconde traduction en français parut deux ans plus tard, en 1674, grâce aux soins de Henry J...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540