Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le barattage du monde

 | 
Marie-Claude Mahias

III - Travail et saveurs

10. Une plante, une culture : le mil dans le Haryana

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les céréales cultivées en Inde comprennent, outre le blé et le riz, plusieurs céréales regroupées sous le terme générique de millets1. Figurent en tête de celles-ci le sorgho (Sorghum vulgare Pers.), le petit mil ou mil à chandelle (Pennisetum typhoideum Rich.), l’éleusine (Eleusine coracana Gaertn.), auxquels le maïs (Zea mays L.) s’ajoute depuis le XVIIe siècle. Les conditions climatiques et pédologiques de la péninsule indienne dessinent la répartition géographique des grains cultivés. Le blé domine vers l’ouest et le nord, sauf au Cachemire où il laisse la place au riz. Celui-ci l’emporte dans les régions orientales et méridionales, et remonte le long de la bande côtière occidentale jusqu’au Gujarat. Les millets s’étendent dans les zones sèches et même arides : sorgho (javār) dans le Centre et le Sud, mil (bājrā) dans l’Ouest et le Nord, éleusine (rāgī) dans l’Est et le Sud.

Les millets ont occupé et occupent toujours une place essentielle dans l’agriculture de vastes régions et ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540