Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Identités en regard

 | 
Bernard Formoso

Avant-propos

Texte intégral

1Bien que je fréquente depuis 1984 les villes de Thong Thani et de Din Dam dont il sera question dans ce livre, mes recherches auprès des Chinois et Sino-Thaïs de ces localités débutèrent véritablement en 1988 et furent poursuivies jusqu’en 1994, à la faveur de séjours de durées variables (de un à trois mois suivant les années, soit un total de huit mois de terrain intensif).

2Cette étude a pu être réalisée grâce à des financements émanant du CNRS via le Laboratoire « Asie du Sud-Est et Monde austronésien » (UPR 297), puis le Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative de l’université Paris X-Nanterre (UMR 7 535). Je tiens donc ici à remercier ces différentes institutions, mais aussi B. Baptandier et Ch. Taillard, pour leurs remarques constructives, ainsi que l’ensemble des informateurs chinois et thaïs sans la confiance et la collaboration desquels un tel travail n’aurait jamais pu aboutir. Ma gratitude va tout particulièrement à Khun, Noi, Hong, Hiong et Cheevathat qui m’ont soit hébergé, soit consacré beaucoup d’énergie tout en témoignant d’une patience et d’une ouverture d’esprit qui les honorent.

3Afin de préserver l’anonymat des communautés étudiées, j’ai eu recours à des pseudonymes pour désigner les lieux ou personnes évoqués dans le texte, l’absence de cartes de localisation de Din Dam ou de Thong Thani renvoyant au même souci. Précisons seulement que les recherches furent conduites quelque part dans le nord-est de la Thaïlande, c’est-à-dire dans la région qui est plus connue sous le nom de Phak Isan (Issane selon la prononciation française).

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540