Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paysage au pluriel

 | 
Claudie Voisenat

Remerciements

Claudie Voisenat

Texte intégral

1Je tiens ici à remercier tous ceux qui ont participé à l’organisation de l’appel d’offres, à son suivi et à l’élaboration de cet ouvrage. Tout particulièrement :

2Pierre Lamaison qui a soutenu ce projet auprès du Conseil du Patrimoine ethnologique dont il était membre en 1989 et sans qui ces recherches n’auraient pu avoir lieu ;

3Patrice Notteghem, mon prédécesseur à la mission du Patrimoine ethnologique, qui a initié cet appel d’offres avant de me le confier avec la générosité qui le caractérise, et dont j’ai pu apprécier l’aide et l’accueil, à l’Écomusée du Creusot où ont eu lieu les réunions d’équipes ;

4Martine Berlan, qui nous a apporté à la fois son soutien financier, le sretie ayant participé au financement de l’appel d’offres, et son soutien intellectuel par sa présence aux réunions d’équipes ;

5Gérard Althabe et Gérard Lenclud, qui lors d’une des premières réunions ont accepté de jouer le rôle difficile de « candides éclairés », nous aidant à débroussailler un terrain bien encombré ;

6Gabriel Rougerie, qui nous a présenté une synthèse de ses travaux ;

7Martine Bergues qui a élaboré pour l’ensemble du groupe une bibliographie critique nous permettant à la fois de nous repérer dans les acquis des autres disciplines et de préciser la spécificité de notre démarche ; l’ensemble des équipes qui ont participé à ces recherches et dont le travail, l’enthousiasme, le désir de partage ont fait de ce programme scientifique un lieu chaleureux de rencontres et d’émulation intellectuelle.

8L’aide que les chercheurs chevronnés, en particulier Jacques Cloarec, ont apporté aux plus jeunes, a été l’un des éléments fondamentaux de la maturation de cette pensée collective, dans une atmosphère d’une bienveillance rare.

9Personne ne s’étonnera que mes remerciements les plus chaleureux aillent à Françoise Dubost, Bernadette Lizet et Martin de la Soudière.

10Françoise et Bernadette, qui ont accepté de se livrer dans cet ouvrage au difficile exercice de la synthèse, ce qui leur revenait de droit puisqu’elles ont inlassablement soutenu l’effort de ce travail en commun, faisant, lors des réunions, rebondir la pensée des uns sur celle des autres, nous alimentant de leurs expériences, tissant les cohérences, avec cette intelligence à la fois rigoureuse et foisonnante, et cette délicatesse que nous leur connaissons tous.

11Martin, enfin, dont j’ai pu apprécier l’indéfectible et indispensable soutien, tout au long de ce programme, jusque dans la relecture des textes des articles, travail ingrat devenu, grâce à lui, plaisir de l’échange intellectuel.

Auteur

Chargée de mission, mission du Patrimoine ethnologique, Paris

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540