Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Enfants de la Déesse

 | 
Marine Carrin-Bouez

Annexe. Caste et tribu au Bengale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

LA HIÉRARCHIE ET L’HISTOIRE

R. Inden (1976) a montré comment, au Bengale, la hiérarchie est inséparable de l’histoire et d’une vision de la société, imaginée comme une totalité organique. Les différents groupes de castes (jati) étaient conçus comme étant chacun un ensemble d’êtres vivants, possédant des corps (sariri). Les kula, « lignées », en tant que subdivisions des jati étaient définies en termes de substances corporelles, le sperme des ancêtres de sexe masculin. Il fallait ajouter à ces substances des dimensions culturelles, telles que le territoire ou l’occupation (Inden, ibid., p. 17).

Les traits distinctifs qui pouvaient caractériser les castes et les clans impliquaient le partage de certaines substances qui permettaient de définir des unités sociales. Le concept de dharma, « loi sacrée », devoir », « conduite juste », complétait cette définition.

Au Bengale, la hiérarchie subit des transformations à différentes époques et les rois n’y sont pas étrangers. Ainsi, comme le démon...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540