Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pasteurs du Nouveau Monde

 | 
François-René Picon

Avertissement

Texte intégral

1Le texte qui suit est une version modifiée d’une thèse de troisième cycle soutenue à l’Université de Paris V en 1980 et publiée intégralement la même année dans la série Micro-édition de l’Institut d’ethnologie du Muséum national d’histoire naturelle.

2Citer les noms de toutes les personnes qui, par leurs conseils et leurs suggestions — ou par leur patience — ont contribué à ce travail ne suffirait pas à nous acquitter de notre dette envers elles.

3Nous remercions toutefois l’Institut colombien d’anthropologie et l’Institut géographique Agustin Codazzi de Bogota qui ont financé le travail de terrain ainsi que la Fondation Harkness qui a rendu possible le traitement du matériel rassemblé. Nous remercions enfin les pères capucins de la Maison de Valence, en Espagne, pour avoir mis à notre disposition les archives concernant les Guajiros.

4Devant l’abondance des travaux sur la langue guajira, nous avons résolu de simplifier notre transcription : elle correspond, en général, à la prononciation française à l’exception de /sh/, /ch/ et /u/ qui équivalent respectivement à /ch/, /tch/ et /ou/français, de /i/, voyelle centrale prononcée les lèvres étirées, /j/, aspirante glottale, /w/, demi-voyelle labiale et /r/ et /l/, vibrantes simples apicales.

5Nous avons respecté les transcriptions du guajiro et l’orthographe des noms propres, des noms de clans, de tribus ou de lieux tels qu’ils apparaissent chez d’autres auteurs. En ce qui concerne les clans, l’existence éphémère de certains d’entre eux et leur instabilité en général, rendaient impossible l’unification des diverses transcriptions de leurs noms au seul vu d’une ressemblance phonétique : procéder ainsi pouvait conduire à de graves confusions.

6Les textes originaux des citations provenant des documents historiques ont été le plus souvent conservés mais parfois aussi simplifiés pour en donner, dans la mesure du possible, une image fidèle sans les rendre par trop obscurs. Enfin, en traduisant ces citations, nous avons essayé d’en garder la « couleur » afin de les situer plus aisément dans leur contexte original.

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1983

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540