Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La ronde des échanges

 | 
André Iteanu

Remerciements

Texte intégral

1Le présent travail a été élaboré, réalisé et discuté dans le cadre de la problématique et des travaux de la R.C.P. 436 du C.N.R.S. dirigée par Louis Dumont. Il est le fruit d’une collaboration de plusieurs années avec chacun des membres de cette formation.

2Je remercie Louis Dumont pour avoir discuté de manière très fructueuse l’ensemble de ce travail. Il m’a enseigné la rigueur et, par la profondeur de sa pensée théorique, m’a ouvert à des champs de connaissance d’une très grande richesse.

3Je remercie Daniel de Coppet d’avoir dix fois lu et relu mon manuscrit dans toutes ses formes successives, d’avoir annoté, corrigé, suggéré, développé chacune des idées. Mais je le remercie aussi de sa fougue et de son amitié qui m’ont soutenu du premier jour de ma « vocation » ethnologique et jusqu’à présent.

4Je remercie Cécile Barraud, Raymond Jamous, Serge Tcherkézoff qui, chacun de manière différente, ont participé par leurs idées, par leurs critiques et par leur labeur à l’élaboration de ce travail, aussi bien dans les tâches « nobles » que dans la matérialité des faits.

5Qu’ils sachent que ce travail est ma contribution à notre problématique commune.

6Mais ce travail doit également beaucoup à l’aide de nombreux autres amis :

7Je remercie Monsieur le Professeur Erik Schwimmer des nombreuses discussions que nous avons eues ensemble et au cours desquelles il m’a suggéré de nombreuses idées. Je lui suis également redevable d’un abondant matériel ethnographique inédit sur les Orokaiva qu’il a bien voulu me confier. Son accueil a été en tous points exceptionnel.

8Je remercie Raymond Verdier, mon directeur de thèse, pour toute l’aide et le soutien qu’il m’a donnés pendant de nombreuses années.

9Je remercie ma mère, Rodica Iteanu, pour avoir lu, relu et corrigé de nombreuses fois l’ensemble de ce travail à chaque étape de son élaboration ; en fait il ne s’agit là que d’un aspect de l’aide qu’elle n’a jamais cessé de me prodiguer.

10Je remercie mon père, Jak Iteanu pour son soutient et ces constants encouragements.

11Pour que les Orokaiva chez qui j’ai séjourné puissent avoir un aperçu du contenu de ce livre, j’ai inclus une lettre à eux destinée qui est une sorte de table des matières dans leur langue. J’y ai joint une traduction française.

12Les dix-huit mois de terrain que j’ai passés auprès des Orokaiva ont été financés par la R.C.P. 436 E.R.A.S.M.E. du C.N.R.S. Je remercie tous les habitants du village de Jajao pour l’accueil merveilleux qu’ils m’ont réservé et plus particulièrement David Turenga et Jocelyne Tamo qui se sont conduits envers moi en véritables parents (voir photo 1).

1. Jocelyne Tamo et David Turenga du village de Jajao

1. Jocelyne Tamo et David Turenga du village de Jajao

Table des illustrations

Titre 1. Jocelyne Tamo et David Turenga du village de Jajao
URL http://books.openedition.org/editionsmsh/docannexe/image/5819/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 910k

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1983

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540